Jump to content

Corvinus the First

Membres.
  • Content Count

    1,115
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Corvinus the First

  1. L'Espagne sur cette période et même encore maintenant à moitié a réalisé quelque chose que nous sommes pas prêt de revoir de sitôt : créer une ossature de joueurs les meilleurs a chaque poste MAIS en même temps avoir probablement les deux plus grand joueur de l'histoire dans leurs 2 plus grands clubs et ainsi : - dominer le football de nations sans partage. (2 fois à la suite champion d'Europe du jamais vu, puis champion du monde) - ET en même temps détruire toute concurrence en club avec le Real et le Barça. - Messi et Cristiano Ronaldo ont servis comme sorte d'assurance tout risques pour les Xavi, Iniesta, Ramos, Piqué ou Casillas qui pouvaient étendre leurs talents plus facilement. A titre de comparaison les seules épopées qui ce rapprochent un peu de ce succès son bien sûr le Brésil des années 60 et début 70 (avec les victoires en coupe du monde et en Copa Libertadores avec Santos) et l'Allemagne dans les années 70 avec le Bayern et la mannschaft qui raflaient tout. Le reste il manquait toujours un petit quelque chose : Ajax et Pays-Bas des 70' aucun titre national même si ultra proche. L'Italie des 90' et le Milan : une fois réunis en club avec la rigueur et la force défensive italienne allié à la folie offensive batave créant des miracles, arrivé en équipe nationale et splitté cela devenaient compliqué. France fin des 90' et début 2000' ou les joueurs étaient un peu éparpillés partout en Europe. L'Argentine fin des 70´ à 90' c'était pas mal mais élongé sur une période trop grande.
  2. Comme je n'ai vraiment plus trop le temps mais bien envie de finir le truc, je balance mes classements sans explications ? pour le moment : EURO 7. Franz Beckenbauer (Allemagne) 6. Iker Casillas (Espagne) 5. Michel Platini (France) 4. Marco Van Basten (Pays-Bas) 3. Lev Yashin (Russie) 2. Xavi (Espagne) 1. Andrés Iniesta (Espagne) Copa América 7. José Manuel Moreno (Argentine) 6. Ronaldo (Brésil) 5. Américo Tesoriere (Argentine) 4. Hector Scarone (Uruguay) 3. Zizinho (Brésil) 2. Enzo Francescoli (Uruguay) 1. José Nasazzi (Uruguay) Pas besoin de faire les grands yeux le type remporte 4 fois la Copa et est meilleurs joueur dans deux (un des seuls a y être arrivé). Capitaine légendaire et défenseur qui plus est.
  3. EURO 8. Cristiano Ronaldo (Portugal) Certains peuvent pester, oui Cristiano Ronaldo a jamais effectué un Euro comme Zidane en 2000. Toujours est-il qu'il a son actif 3 équipes types, une en mode jeune talent explosif (en 2004) qui prendra bientôt le duopole du football mondial, une en mode confirmation (en 2012) et une dernière avec la consécration au bout (2016) en mode patron. Il est aussi comme de coutume chez Cristiano Ronaldo, le meilleur buteur (égalité avec Platini) de l'histoire de l'Euro avec 9 buts. Copa América 8. Manuel Seoane (Argentine) Nous continuons avec les joueurs dont sûrement 3/4 ont jamais entendu le nom. Seoane est pourtant l'un des plus grands attaquants de l'histoire du football argentins autant en club avec l'Independiente qu'en équipe nationale. Il est le seul joueur (avec Nasazzi) à être nommé joueur du tournoi par deux occasions (en 1925 et 1927), il remporte aussi la compétition ces mêmes années avec en plus en 1929, soit 3 Copa América.
  4. EURO 9. Zinedine Zidane (France) Son deuxième Top 10 et dans les deux compétitions les plus importantes (avec la ligue des champions) en coupe du monde et Euro. En 2000 alors au sommet de son art Zizou réalise un Euro légendaire offrant à la France son deuxième et dernier championnat européen en date. 4 ans plus tard il est sur le point de réitérer son exploit en sortant notamment des matchs d'une autre planète en phase de poule (cf. contre Angleterre), malheureusement son "run" est stoppé brutalement (comme pour certaines autres grandes nations du football) par la Grèce en quart de finale, Zidane finira tout de même comme l'un des meilleurs joueurs du tournoi. Mon choix de la neuvième place était très compliqué car les deux joueurs qui suivent ont pour ma part juste réalisé un petit poil plus, comme dit son élimination en 2004 en quart de finale lui coûte ces deux places à mon avis. Copa América 9. Pedro Petrone (Uruguay) On enchaîne avec les Uruguayens qui je le répète ont remportés 15 fois la compétition. Pour Petrone c'est 2 Copa remportées (en 1923 et 1924) ou il finit à chaque fois meilleur buteur et carrément meilleur joueur. Rien à ajouter.
  5. Les Tops 10 ? EURO 10. Fernando Torres (Espagne) En 2008, Torres délivre la Roja en finale contre l'Allemagne et offre la prestigieuse coupe à son pays, marquant du même coup le début de la domination espagnol sur le football. Il est le meilleur attaquant du tournoi (2008) et homme du match de la finale, 4 ans plus tard El niño sera un poil moins important pour son équipe mais inscrit tout de même 3 buts (dont un à nouveau en finale, il me semble que Torres est le seul joueur à avoir marqué 1 but dans deux finales d'Euro), finissant ainsi meilleur buteur et remporte l'Euro une seconde fois à la suite. Bizarrement il est très peu considéré dans les débats sur les meilleurs joueurs espagnols de l'histoire, il est pour moi assurément un des plus grands attaquant que son pays ai connu. Copa América 10. José Leandro Andrade (Uruguay) Un des meilleurs joueurs de cette équipe Uruguayenne qui a raflé tout les titres possible dans les années 20' et 30'. Le milieu défensif joue 4 Copa América et remporte 3 trophées (1923, 1924 et 1926) en étant une fois le meilleur joueur (en 1926) et pas loin d'être le meilleur joueur sur les 3 autres compétitions.
  6. EURO 13. Dino Zoff (Italie) 2 fois en équipe type et sur 12 ans d'intervalles (en 1968 et 1980). Zoff est quasiment le joueur le plus important du seul Euro remporté par l'Italie de son histoire en 1968. 12. Pepe (Portugal) En déplaise à beaucoup mais Pepe est un des meilleurs défenseurs de sa génération (certainement un des plus rudes aussi). 3 équipes types à la suite (2008, 2012 et 2016) et probablement le joueur clé du titre du Portugal en 2016 (beaucoup le voit comme le meilleur portugais sur la compétition). 11. Cesc Fábregas (Espagne) Double champion d'Europe et tout aussi important pour la Roja (en témoigne ses deux équipes types en 2008 et 2012) sur ces années d'orées du football espagnols. Copa América 13. Ademir (Brésil) Le meilleur buteur de la coupe du monde 1950 est aussi le meilleur joueur de la Copa América en 1949 qu'il remporte au Brésil (autant dire que les brésiliens avaient de grandes raisons de croire au titre mondial en 1950 également à la maison. Le tout renforce le moment historique qu'est le Maracanazo. A côté de son titre continental, Ademir réalise 2 autres grosses compétitions en 1945 et 1953 finissant deux fois finaliste. 12. Gabriel Batistuta (Argentine) Double vainqueur de la Copa América (en 1991 et 1993) et autant de fois meilleurs buteur, Batigol s'établira comme l'un des meilleurs attaquants de sa génération. 11. Obdulio Varela (Uruguay) Le légendaire capitaine uruguayen est le meilleur joueur de la Copa America 1942 qu'il remporte devant son public. En tout il réalisera 4 tournois de hautes volés en amassant une coupe, une deuxième place et deux troisième place.
  7. C'est une question de point de vue mais t'es pas sérieux Mbappé était même en course pour le Ballon d'or, c'était sûrement grâce à ses performances en Ligue 1.
  8. EURO 17. Gerd Müller (Allemagne) Toujours bien classés quel qu’en soit la compétition, le Bomber mérite sa place pour son énorme Euro 1972 juste après son énorme coupe du monde 1970, tout simplement énorme. 16. Peter Schmeichel (Danemark) Schmeichel sera le fer de lance de la génération d'orée danoise du début des années 90'. Champion d'Europe en 1992 il en est largement le joueur le plus important. 15. Matthias Sammer (Allemagne) Il ramène le 3ème Euro à l'Allemagne en 1996 et gagne logiquement le ballon d'or cette année pour ses performances. Fait remarquable c'est que Sammer est un pur milieu défensif (rôle assez ingrat) et parviens à ce démarquer comme l'un des touts meilleurs joueurs de sa génération malgré sa courte carrière. 14. Laurent Blanc (France) Champion d'Europe en 2000, Lolo est aussi 3 fois de suite dans l'équipe type du tournois (1992,1996 et 2000). Assurément un des meilleurs défenseurs de l'Histoire de l'Euro. Copa América 17. Domingos da Guia (Brésil) Joueur le mieux classé ici sans être champion Sudam, Da Guia passera 4 fois tout proche de la victoire et sera autant de fois l'un des meilleurs voir le meilleur défenseur des compétitions. 16. Sergio Goycochea (Argentine) Gardien légendaire et très méconnu en Europe uniquement...à Brest, en effet Goycochea jouera toute sa carrière en Amérique du Sud sauf le temps d'une escapade en Bretagne (et en seconde division) et pour 11 matchs avec David Gignola et Stéphane Guivarc'h (j'invente rien) avant que le club dépose son bilan, voila pour la petite histoire. Sinon Goycochea est l'un des gardiens les plus influent des années 80' et 90', il remporte notamment 2 fois la Copa América. 15. Teodoro Fernández (Pérou) Joueur encore plus méconnu que le précédent car souvent éclipser (que dans les debats) par Cubillas pour parler du plus grand joueur péruvien de l'histoire, pourtant Lolo (son surnom) à peut-être même plus réaliser que son compatriote. Il est champion Sud Américain en 1939 et meilleur joueur avec une compétition légendaire à son actif. En tout il disputera 3 Copa América et le troisième meilleur buteur de l'histoire de la coupe avec 15 buts. 14. Vicente de la Mata (Argentine) Une des nombreuses légende d'Argentine et des années 40', il joue 3 Copa América et les remportes tous en étant même le meilleur joueur de l'édition 1937 grâce à ses 2 buts en finale contre le Brésil l'éternel rival.
  9. EURO 20. Karl-Heinz Rummenigge (Allemagne) Pour son très bon Euro 1980 ou il remporte le Graal avec la Mannschaft. 19. Valentin Ivanov (Russie)  Joueur de champs le plus important de la génération dorée soviétique du début des années 60'. Ivanov finit deux fois comme l'un des meilleurs joueurs de l'Euro en 1960 (ou il devient aussi champion d'Europe) et en 1964 (finaliste). 18. Ruud Gullit (Pays-Bas)  L'un des meilleurs joueurs au monde sur la fin des années 80' (ballon d'or en 1987) il remporte l'Euro en 1988 en étant des meilleurs joueurs du tournoi. En 1992 il est également dans l'équipe type. Copa América 20. Agostinho Fortes Filho (Brésil) Double champions d'Amérique du Sud (en 1919 et 1922), Filho sera l'un des meilleurs joueurs lors des débuts de la compétition. 19. Alexis Sánchez (Chili)  Pour beaucoup ne jurant que par le football européen, ça peut-être étrange mais dans l'ensemble Sánchez est bien le meilleur joueur de la Copa América sur ces années 2010'. Double champions et meilleur joueur en 2016 il contribue aussi largement au titre du Chili en 2015. 18. Adolfo Pedernera (Argentine)  Probablement le joueur le plus important de la célèbre maquina de River Plate dans les années 40', Pedernera aura presque le même rayonnement avec l'Albiceleste. Il sera triple champions d'Amérique du Sud (en 1941, 1945 et 1946) mais contribuera que en 1946 au succès en étant le meilleur joueur de la compétitions.
  10. EURO 23. Ivo Viktor (République Tchèque) Le légendaire gardien Tchèque ramène l'Euro 1976 pour son pays. Il finis 3ème au ballon d'or cette même année grâce à ses incroyables performances. 22. Paolo Maldini (Italie) Un des rares joueurs à être dans 3 équipes types et cela sur 12 ans : en 1988, 1996 et 2000. Malheureusement pour lui, comme pour la coupe du monde Maldini sera retenu en équipe nationale comme un éternel second. 21. Sergio Ramos (Espagne) Pas grand choses à dire, Juste que Ramos fait partis de cette génération espagnol qui aura dominé le football européen et même mondial de 2008 à 2012. Pour lui c'est 2 Euros remportés à la suite et une équipe type. Il est très important (comme toujours) dans la conquête de ces trophées. Copa América 23. Lionel Messi (Argentine) Dire que Messi avait aucuns intérêt de l'Albiceleste c'est être d'une grosse mauvaise foi. C'est simple depuis que la Pulga joue en équipe nationale, elle atteint la finale de la Copa América à chaque fois, Messi pourrait-être triple champion continental que ce serait la même chose. Il est quasiment le meilleur joueur de son équipe (même tout court) sur ces 3 éditions. 22. Eduardo Vargas (Chili) Oui c'est bien le joueur passé par Hoffenheim et qui actuellement joue avec ce bon vieux Gignac chez les Tigres au Mexique. Difficile de ne pas l'inclure vu qu'il réalise une chose assez rare (si pas unique), il gagne la Copa América 2 fois et d'affilé et termine meilleur buteur de ces deux mêmes éditions. Chapeau. 21. José Piendibene (Uruguay) L'Uruguay (un pays de 3,5 millions d'habitants en passant) a remporté un record de 15 fois la Copa América, il est donc pas rare de voir des types comme Piendibene être triple vainqueurs de la compétition (1916, 1917 et 1920). Mis à part en 1917 ou il ne joue aucun match, Piendibene est un des meilleurs joueurs Sud Américains sur les débuts de ce prestigieux tournois.
  11. Oui je pense aussi, d'ailleurs j'écris bien que Grizou réalise une compétition des plus aboutis sans remporter le trophée au bout, je le compare pas aux joueurs qui étaient les "meilleurs joueurs" avec victoire à la fin. Zidane sera très bien classé comme il le mérite sur ce classement Euro.
  12. EURO 26. Marcel Desailly (France) Il remporte l'Euro en 2000 avec la France et finis comme l'un des meilleurs défenseurs du tournoi. 4 ans plus tôt il est également dans l'équipe type de la compétition. 25. Antoine Griezmann (France) Qui réalise sûrement l'Euro (en 2016) le plus abouti sur le plan individuel de l'histoire sans remporter le trophée au bout (il est meilleur joueur et buteur avec 6 buts), autant dire que Éder a empêcher pas mal chose pour l'équipe de France et ses joueurs mais a aussi contribué à la deuxième étoile de celle-ci rendant cette génération revancharde. L’aventure de Griezmann à l'Euro est probablement pas finis, voyons ce que l'avenir lui réserve. 24. Luís Figo (Portugal) La légende portugaise a un palmarès en sélection indigne de son talent et son accomplissement individuel à la fin des années 90 et début des années 2000. Il emmène le Portugal en Finale de l'Euro 2004 (à la maison) et ce fait non seulement chiper la coupe mais aussi la place de meilleur joueur par Zagorakis. Mis à part cette "déception", Figo est aussi un des meilleurs joueurs de l'Euro 2000, 2 équipes types pour lui et une légende de l'Euro. Copa América 26. Manuel Ferreira (Argentine) Un des meilleur joueur de la Copa América 1925 ou il remporte avec l'Argentine déjà son troisième titre, son instant de grâce viendra 3 ans plus tard ou il offre le quatrième titre à son pays et dans son pays, il finis meilleur joueur du tournoi. Double champion continental et des performances à foison. 25. Isabelino Gradín (Uruguay) Probablement le meilleur joueur Uruguayen de l'avant coupe du monde 1930. Isabelino remporte deux Copa América en 1916 ou il finis meilleur joueur du tournoi à l'apogée de sa carrière et en 1917 ou il ne jouera malheureusement pas mais sera dans l'équipe. En 1920 il jouera à nouveau et réalise un très bon tournoi, regardant de plus prés l'Uruguay est vraiment la pionner de toutes les grandes compétitions ils sont les premiers champion du monde mais aussi Sud Américains. 24. Artur Friedenreich (Brésil) Certains ont sûrement déjà entendu son nom pour ses statistiques dites incroyable en club d’après la légende : 1329 buts en 1229 matchs. Peu importe ce dont nous sommes sûr c'est que le Tigre remporte 2 Copa América en 1919 et 1922, finaliste et troisième place, lu comme cela on peux penser que c'est le plus grand joueur de l'histoire de la Copa mais Friedenreich ne jouera vraiment que à plein potentiel en 1919 ou il finis meilleur joueur et buteur (4 buts) tout de même une légende continentale.
  13. EURO 28. Ronald Koeman (Pays-Bas) Pour son Euro 1988. 27. Gianluigi Buffon (Italie) 2 équipes type pour lui en 2008 et 2012, il est un des joueurs les plus importants dans l'ascension à la finale de l’Italie en 2012. Copa América 28. Enrique Hormazábal (Chili) 2 très grosses compétition pour le milieu chilien, en 1955 et 1956, il atteint 2 fois la finale et finit même meilleur joueur de la compétition en 1955 et meilleur buteur en 1956. 27. Adriano (Brésil) Meilleur joueur et buteur (7 buts) en 2004, c'est plutôt normale quand tu a 99 en vitesse et puissance de frappe (certains comprendront) bref une compétition héroïque de sa part. En finale contre l'Argentine (2004 toujours) qui mène alors 2-1, Adriano égalisera à la 93ème minutes et le Brésil ira chercher son 7ème titre continental.
  14. Ce sera pas un top pour les deux ensembles mais bien 2 tops de 30 chacun différents, une pour l'Euro et une autre pour la Copa América. Comme pour la Coupe du monde c'est mon top basé sur quelques classements ce trouvant sur le net, les performances des joueurs lors des compétitions et le palmarès. Enjoy Il est bon à savoir que 45 éditions de la Copa América ont étaient jouées pour seulement 15 de l'Euro, surtout pas être étonner de trouver des joueurs dans le classement Euro sans victoire finale et des joueurs triple champions de la Copa América classé plus bas, c'est juste qu'il y a eu tellement de Copa et de joueurs qu'il est difficile de tous les intégrer. EURO 30. Philipp Lahm (Allemagne) Très important pour la Mannschaft en 2008 et 2012 ou ils atteignent la finale et la demi-finale respectivement. 29. Antonín Panenka (République Tchèque) En 1976 il gagne l'Euro et donne son nom à la Panenka (si vous l'aviez pas déjà deviné) la même année en Finale contre l'Allemagne. 28. Ronald Koeman (Pays-Bas) Pour son Euro 1988. 27. Gianluigi Buffon (Italie) 2 équipes type pour lui en 2008 et 2012, il est un des joueurs les plus importants dans l'ascension à la finale de l’Italie en 2012. 26. Marcel Desailly (France) Il remporte l'Euro en 2000 avec la France et finis comme l'un des meilleurs défenseurs du tournoi. 4 ans plus tôt il est également dans l'équipe type de la compétition. 25. Antoine Griezmann (France) Qui réalise sûrement l'Euro (en 2016) le plus abouti sur le plan individuel de l'histoire sans remporter le trophée au bout (il est meilleur joueur et buteur avec 6 buts), autant dire que Éder a empêcher pas mal chose pour l'équipe de France et ses joueurs mais a aussi contribué à la deuxième étoile de celle-ci rendant cette génération revancharde. L’aventure de Griezmann à l'Euro est probablement pas finis, voyons ce que l'avenir lui réserve. 24. Luís Figo (Portugal) La légende portugaise a un palmarès en sélection indigne de son talent et son accomplissement individuel à la fin des années 90 et début des années 2000. Il emmène le Portugal en Finale de l'Euro 2004 (à la maison) et ce fait non seulement chiper la coupe mais aussi la place de meilleur joueur par Zagorakis. Mis à part cette "déception", Figo est aussi un des meilleurs joueurs de l'Euro 2000, 2 équipes types pour lui et une légende de l'Euro. 23. Ivo Viktor (République Tchèque) Le légendaire gardien Tchèque ramène l'Euro 1976 pour son pays. Il finis 3ème au ballon d'or cette même année grâce à ses incroyables performances. 22. Paolo Maldini (Italie) Un des rares joueurs à être dans 3 équipes types et cela sur 12 ans : en 1988, 1996 et 2000. Malheureusement pour lui, comme pour la coupe du monde Maldini sera retenu en équipe nationale comme un éternel second. 21. Sergio Ramos (Espagne) Pas grand choses à dire, Juste que Ramos fait partis de cette génération espagnol qui aura dominé le football européen et même mondial de 2008 à 2012. Pour lui c'est 2 Euros remportés à la suite et une équipe type. Il est très important (comme toujours) dans la conquête de ces trophées. 20. Karl-Heinz Rummenigge (Allemagne) Pour son très bon Euro 1980 ou il remporte le Graal avec la Mannschaft. 19. Valentin Ivanov (Russie)  Joueur de champs le plus important de la génération dorée soviétique du début des années 60'. Ivanov finit deux fois comme l'un des meilleurs joueurs de l'Euro en 1960 (ou il devient aussi champion d'Europe) et en 1964 (finaliste). 18. Ruud Gullit (Pays-Bas)  L'un des meilleurs joueurs au monde sur la fin des années 80' (ballon d'or en 1987) il remporte l'Euro en 1988 en étant des meilleurs joueurs du tournoi. En 1992 il est également dans l'équipe type. 17. Gerd Müller (Allemagne) Toujours bien classés quel qu’en soit la compétition, le Bomber mérite sa place pour son énorme Euro 1972 juste après son énorme coupe du monde 1970, tout simplement énorme. 16. Peter Schmeichel (Danemark) Schmeichel sera le fer de lance de la génération d'orée danoise du début des années 90'. Champion d'Europe en 1992 il en est largement le joueur le plus important. 15. Matthias Sammer (Allemagne) Il ramène le 3ème Euro à l'Allemagne en 1996 et gagne logiquement le ballon d'or cette année pour ses performances. Fait remarquable c'est que Sammer est un pur milieu défensif (rôle assez ingrat) et parviens à ce démarquer comme l'un des touts meilleurs joueurs de sa génération malgré sa courte carrière. 14. Laurent Blanc (France) Champion d'Europe en 2000, Lolo est aussi 3 fois de suite dans l'équipe type du tournois (1992,1996 et 2000). Assurément un des meilleurs défenseurs de l'Histoire de l'Euro. 13. Dino Zoff (Italie) 2 fois en équipe type et sur 12 ans d'intervalles (en 1968 et 1980). Zoff est quasiment le joueur le plus important du seul Euro remporté par l'Italie de son histoire en 1968. 12. Pepe (Portugal) En déplaise à beaucoup mais Pepe est un des meilleurs défenseurs de sa génération (certainement un des plus rudes aussi). 3 équipes types à la suite (2008, 2012 et 2016) et probablement le joueur clé du titre du Portugal en 2016 (beaucoup le voit comme le meilleur portugais sur la compétition). 11. Cesc Fábregas (Espagne) Double champion d'Europe et tout aussi important pour la Roja (en témoigne ses deux équipes types en 2008 et 2012) sur ces années d'orées du football espagnols. 10. Fernando Torres (Espagne) En 2008, Torres délivre la Roja en finale contre l'Allemagne et offre la prestigieuse coupe à son pays, marquant du même coup le début de la domination espagnol sur le football. Il est le meilleur attaquant du tournoi (2008) et homme du match de la finale, 4 ans plus tard El niño sera un poil moins important pour son équipe mais inscrit tout de même 3 buts (dont un à nouveau en finale, il me semble que Torres est le seul joueur à avoir marqué 1 but dans deux finales d'Euro), finissant ainsi meilleur buteur et remporte l'Euro une seconde fois à la suite. Bizarrement il est très peu considéré dans les débats sur les meilleurs joueurs espagnols de l'histoire, il est pour moi assurément un des plus grands attaquant que son pays ai connu. 9. Zinedine Zidane (France) Son deuxième Top 10 et dans les deux compétitions les plus importantes (avec la ligue des champions) en coupe du monde et Euro. En 2000 alors au sommet de son art Zizou réalise un Euro légendaire offrant à la France son deuxième et dernier championnat européen en date. 4 ans plus tard il est sur le point de réitérer son exploit en sortant notamment des matchs d'une autre planète en phase de poule (cf. contre Angleterre), malheureusement son "run" est stoppé brutalement (comme pour certaines autres grandes nations du football) par la Grèce en quart de finale, Zidane finira tout de même comme l'un des meilleurs joueurs du tournoi. Mon choix de la neuvième place était très compliqué car les deux joueurs qui suivent ont pour ma part juste réalisé un petit poil plus, comme dit son élimination en 2004 en quart de finale lui coûte ces deux places à mon avis. 8. Cristiano Ronaldo (Portugal) Certains peuvent pester, oui Cristiano Ronaldo a jamais effectué un Euro comme Zidane en 2000. Toujours est-il qu'il a son actif 3 équipes types, une en mode jeune talent explosif (en 2004) qui prendra bientôt le duopole du football mondial, une en mode confirmation (en 2012) et une dernière avec la consécration au bout (2016) en mode patron. Il est aussi comme de coutume chez Cristiano Ronaldo, le meilleur buteur (égalité avec Platini) de l'histoire de l'Euro avec 9 buts. 7. Franz Beckenbauer (Allemagne) 6. Iker Casillas (Espagne) 5. Michel Platini (France) 4. Marco Van Basten (Pays-Bas) 3. Lev Yashin (Russie) 2. Xavi (Espagne) 1. Andrés Iniesta (Espagne) Copa América 30. Robinho (Brésil) Pour son exceptionnelle Copa 2007, une des rares fois ou l'éternel prodige montrera son talent complet. 29. Omar Sívori (Argentine) Avant de rejoindre l'Italie et devenir une légende de la Juventus, Sivori offre la Copa pour l'Argentine en 1957, devoir remplit. 28. Enrique Hormazábal (Chili) 2 très grosses compétition pour le milieu chilien, en 1955 et 1956, il atteint 2 fois la finale et finit même meilleur joueur de la compétition en 1955 et meilleur buteur en 1956. 27. Adriano (Brésil) Meilleur joueur et buteur (7 buts) en 2004, c'est plutôt normale quand tu a 99 en vitesse et puissance de frappe (certains comprendront) bref une compétition héroïque de sa part. En finale contre l'Argentine (2004 toujours) qui mène alors 2-1, Adriano égalisera à la 93ème minutes et le Brésil ira chercher son 7ème titre continental. 26. Manuel Ferreira (Argentine) Un des meilleur joueur de la Copa América 1925 ou il remporte avec l'Argentine déjà son troisième titre, son instant de grâce viendra 3 ans plus tard ou il offre le quatrième titre à son pays et dans son pays, il finis meilleur joueur du tournoi. Double champion continental et des performances à foison. 25. Isabelino Gradín (Uruguay) Probablement le meilleur joueur Uruguayen de l'avant coupe du monde 1930. Isabelino remporte deux Copa América en 1916 ou il finis meilleur joueur du tournoi à l'apogée de sa carrière et en 1917 ou il ne jouera malheureusement pas mais sera dans l'équipe. En 1920 il jouera à nouveau et réalise un très bon tournoi, regardant de plus prés l'Uruguay est vraiment la pionner de toutes les grandes compétitions ils sont les premiers champion du monde mais aussi Sud Américains. 24. Artur Friedenreich (Brésil) Certains ont sûrement déjà entendu son nom pour ses statistiques dites incroyable en club d’après la légende : 1329 buts en 1229 matchs. Peu importe ce dont nous sommes sûr c'est que le Tigre remporte 2 Copa América en 1919 et 1922, finaliste et troisième place, lu comme cela on peux penser que c'est le plus grand joueur de l'histoire de la Copa mais Friedenreich ne jouera vraiment que à plein potentiel en 1919 ou il finis meilleur joueur et buteur (4 buts) tout de même une légende continentale. 23. Lionel Messi (Argentine) Dire que Messi avait aucuns intérêt de l'Albiceleste c'est être d'une grosse mauvaise foi. C'est simple depuis que la Pulga joue en équipe nationale, elle atteint la finale de la Copa América à chaque fois, Messi pourrait-être triple champion continental que ce serait la même chose. Il est quasiment le meilleur joueur de son équipe (même tout court) sur ces 3 éditions. 22. Eduardo Vargas (Chili) Oui c'est bien le joueur passé par Hoffenheim et qui actuellement joue avec ce bon vieux Gignac chez les Tigres au Mexique. Difficile de ne pas l'inclure vu qu'il réalise une chose assez rare (si pas unique), il gagne la Copa América 2 fois et d'affilé et termine meilleur buteur de ces deux mêmes éditions. Chapeau. 21. José Piendibene (Uruguay) L'Uruguay (un pays de 3,5 millions d'habitants en passant) a remporté un record de 15 fois la Copa América, il est donc pas rare de voir des types comme Piendibene être triple vainqueurs de la compétition (1916, 1917 et 1920). Mis à part en 1917 ou il ne joue aucun match, Piendibene est un des meilleurs joueurs Sud Américains sur les débuts de ce prestigieux tournois. 20. Agostinho Fortes Filho (Brésil) Double champions d'Amérique du Sud (en 1919 et 1922), Filho sera l'un des meilleurs joueurs lors des débuts de la compétition. 19. Alexis Sánchez (Chili)  Pour beaucoup ne jurant que par le football européen, ça peut-être étrange mais dans l'ensemble Sánchez est bien le meilleur joueur de la Copa América sur ces années 2010'. Double champions et meilleur joueur en 2016 il contribue aussi largement au titre du Chili en 2015. 18. Adolfo Pedernera (Argentine)  Probablement le joueur le plus important de la célèbre maquina de River Plate dans les années 40', Pedernera aura presque le même rayonnement avec l'Albiceleste. Il sera triple champions d'Amérique du Sud (en 1941, 1945 et 1946) mais contribuera que en 1946 au succès en étant le meilleur joueur de la compétitions. 17. Domingos da Guia (Brésil) Joueur le mieux classé ici sans être champion Sudam, Da Guia passera 4 fois tout proche de la victoire et sera autant de fois l'un des meilleurs voir le meilleur défenseur des compétitions. 16. Sergio Goycochea (Argentine) Gardien légendaire et très méconnu en Europe uniquement...à Brest, en effet Goycochea jouera toute sa carrière en Amérique du Sud sauf le temps d'une escapade en Bretagne (et en seconde division) et pour 11 matchs avec David Gignola et Stéphane Guivarc'h (j'invente rien) avant que le club dépose son bilan, voila pour la petite histoire. Sinon Goycochea est l'un des gardiens les plus influent des années 80' et 90', il remporte notamment 2 fois la Copa América. 15. Teodoro Fernández (Pérou) Joueur encore plus méconnu que le précédent car souvent éclipser (que dans les debats) par Cubillas pour parler du plus grand joueur péruvien de l'histoire, pourtant Lolo (son surnom) à peut-être même plus réaliser que son compatriote. Il est champion Sud Américain en 1939 et meilleur joueur avec une compétition légendaire à son actif. En tout il disputera 3 Copa América et le troisième meilleur buteur de l'histoire de la coupe avec 15 buts. 14. Vicente de la Mata (Argentine) Une des nombreuses légende d'Argentine et des années 40', il joue 3 Copa América et les remportes tous en étant même le meilleur joueur de l'édition 1937 grâce à ses 2 buts en finale contre le Brésil l'éternel rival. 13. Ademir (Brésil) Le meilleur buteur de la coupe du monde 1950 est aussi le meilleur joueur de la Copa América en 1949 qu'il remporte au Brésil (autant dire que les brésiliens avaient de grandes raisons de croire au titre mondial en 1950 également à la maison. Le tout renforce le moment historique qu'est le Maracanazo. A côté de son titre continental, Ademir réalise 2 autres grosses compétitions en 1945 et 1953 finissant deux fois finaliste. 12. Gabriel Batistuta (Argentine) Double vainqueur de la Copa América (en 1991 et 1993) et autant de fois meilleurs buteur, Batigol s'établira comme l'un des meilleurs attaquants de sa génération. 11. Obdulio Varela (Uruguay) Le légendaire capitaine uruguayen est le meilleur joueur de la Copa America 1942 qu'il remporte devant son public. En tout il réalisera 4 tournois de hautes volés en amassant une coupe, une deuxième place et deux troisième place. 10. José Leandro Andrade (Uruguay) Un des meilleurs joueurs de cette équipe Uruguayenne qui a raflé tout les titres possible dans les années 20' et 30'. Le milieu défensif joue 4 Copa América et remporte 3 trophées (1923, 1924 et 1926) en étant une fois le meilleur joueur (en 1926) et pas loin d'être le meilleur joueur sur les 3 autres compétitions. 9. Pedro Petrone (Uruguay) On enchaîne avec les Uruguayens qui je le répète ont remportés 15 fois la compétition. Pour Petrone c'est 2 Copa remportées (en 1923 et 1924) ou il finit à chaque fois meilleur buteur et carrément meilleur joueur. Rien à ajouter. 8. Manuel Seoane (Argentine) Nous continuons avec les joueurs dont sûrement 3/4 ont jamais entendu le nom. Seoane est pourtant l'un des plus grands attaquants de l'histoire du football argentins autant en club avec l'Independiente qu'en équipe nationale. Il est le seul joueur (avec Nasazzi) à être nommé joueur du tournoi par deux occasions (en 1925 et 1927), il remporte aussi la compétition ces mêmes années avec en plus en 1929, soit 3 Copa América. 7. José Manuel Moreno (Argentine) 6. Ronaldo (Brésil) 5. Américo Tesoriere (Argentine) 4. Hector Scarone (Uruguay) 3. Zizinho (Brésil) 2. Enzo Francescoli (Uruguay) 1. José Nasazzi (Uruguay)
  15. Une petite liste de joueurs qui doivent-être nommés : Certains ont même leurs place dans le classement en ayant un autre regard sur les performances. Aucun ordre précis : Leônidas (Brésil) Ferenc Puskàs (Hongrie) Diego Forlàn (Uruguay) Eusébio (Portugal) Paul Pogba (France) Iker Casillas (Espagne) Andrés Iniesta (Espgane) Gianluigi Buffon (Italie) Andrea Pirlo (Italie) Guillermo Stàbile (Uruguay) Matthias Sindelar (Autriche) Silvio Piola (Italie) Giovanni Ferrari (Italie) Franco Baresi (Italie) György Sàrosi (Hongrie) Ademir (Brésil) Sándor Kocsis (Hongrie) Fritz Walter (Allemagne) Josef Masopust (République Tchèque) Karl-Heinz Rummenigge (Allemagne) Salvatore Schillaci (Italie) Roberto Baggio (Italie) Roger Milla (Cameroun) Davor Suker (Croatie) David Villa (Espagne) Wesley Sneijder (Pays-Bas) Arjen Robben (Pays-Bas) Eden Hazard (Belgique) Xavi (Espagne) Gordon Banks (Angleterre) Sepp Maier (Allemagne) Harald Schumacher (Allemagne) Antoine Griezmann (France) Dino Zoff (Italie) Téofilo Cubillas (Pérou) František Plánička (République Tchèque) Cristiano Ronaldo (Portugal)
  16. C'est très compliqué et je pense que ton cœur parle plus dans ce cas. Pour Casillas j'ai longtemps réfléchis et il peut avoir sa place mille fois, après quid de Banks, Zoff et surtout Buffon ? C'est là tout le problème si je met un gardien champion du monde ayant brillé sur seulement une coupe du monde (un peu en 2002 aussi) alors Banks (gardien champion du monde) qui a brillé sur 2 coupes du monde (1966 et 1970) a largement plus sa place. C'est exactement la même chose pour Xavi et Iniesta, le "soucis" de cette génération 2010 est que leurs succès est en grande partie dû à l'ensemble du groupe (bien plus que France 2018 par exemple, c'est mon avis par contre), pour dire le meilleur espagnol de la CDM 2010 est David Villa et pas moins de 6 joueurs sont dans l'équipe type du tournoi. En plus quasiment aucun joueur ne réalisent une seconde "grosse" coupe du monde comme Dunga ou Ballack par exemple. Forlán finit meilleur joueur de la compétition de manière quasi incontestable, si un joueur de cette équipe 2010 doit ce retrouver dans le classement alors Forlán aussi puisqu'il fait une meilleur coupe du monde sur le plan individuel que tout les espagnols champion du monde... Tu remarquera qu'il manque également des joueurs comme Pogba (meilleur jeune en 2014 et champion du monde 4 ans plus tard avec une bonne coupe du monde, buteur en finale etc.), Pirlo, Puskàs (meilleur joueur 1954), aucun allemand champion du monde de 1954, Leônidas (meilleur joueur 1938) etc Schillaci (meilleur joueur 1990)... Beaucoup trop de "meilleur joueur" et même des champions du monde qu'il est difficile de mettre Xavi ou Iniesta qui eux n'ont pas finis dans les 3 premiers de la seule compétition ou ils ont montrés des choses. Après oui Casillas, Xavi ou Iniesta à la place de Modric ça ce défend. Par contre pour Buffon à la place de Cannavaro je te rejoint carrément, c'est peut-être le BO de celui-ci cette année qui m'aveugle. Je comptais encore faire une liste allongée et voir si je peux encore ajuster quelques choses. Et de toutes manières : Le prochain chapitre "Euro" sera pour les espagnols évidemment
  17. Voila, voila la fin pour le chapitre coupe du monde. Certains verraient les choses autrement ou feraient des ajustements, pour ma part je suis assez fière du résultat. Je pense que les 2 premiers surprendront très peu de monde, l'important est plus de savoir qui placer en premier et deuxième, chacun à son avis et voici le mien : 2. Diego Maradona (Argentine) Sa coupe du monde 1986 est utilisé en référence dans tous les débats de foot imaginable, bref il remporte le Graal (comme il avait d'ailleurs promis avant le début de la compétition), meilleur joueur, artiste d'un des plus beau but de l'histoire contre l'Angleterre et aussi responsable du plus gros scandale "in-match" lors de ce même match. Sa coupe du monde 1990 est très bonne en étant un des meilleurs joueurs du tournoi, il emmène l'Argentine à nouveau en Finale avec cette fois un peu moins de succès. Maradona est considéré par beaucoup comme le plus grand joueur de la coupe du monde en comptant carrément que l'édition de 1986, voila en ayant un regard un peu plus "objectif" le Pibe de Oro...triche de façon flagrante et ouverte lors de cette coupe du monde pour accéder à la finale, voila première place perdu pour ma part mais il aura quand même vendu du rêve comme jamais. 1. Pelé (Brésil) Pour commencer il est le joueur le plus titré de la coupe du monde (3). Pour le reste c'est un titre de meilleur jeune en 1958 (il fait une coupe du monde inoubliable à 17 ans), on peu dire sans risques que c'est le meilleur joueur du tournoi, titre qu'il remportera officiellement...12 ans plus tard en 1970. Sa carrière (en coupe du monde) aurait même pu être d'une autre Galaxy (actuellement d'une autre planète) si il n'avait pas subi ses blessures lors des coupes du monde 1962 et 1966, faut dire qu'il était a l'apogée de ses capacités et que la solution de l'équipe adverse était sa neutralisation totale, ça en dit long sur le talent du bonhomme.
  18. Ce que je veux dire par là c'est : C'est que Piqué pour rattraper ce retard de "1 Euro (la compétition)" il doit remporter env. 1 CL et 2 championnats pour atteindre (même battre) le palmarès de Xavi et/ou Iniesta en terme de prestige. Sinon oui tu a raison en club ils sont presque du 1 pour 1. Après comme je disais Piqué peut finir joueur le plus titré de l'histoire on va dire c'est de l'ordre du faisable.
  19. 4. Garrincha (Brésil) Le choix le plus compliqué de ce classement : qui de Ronaldo ou Garrincha en 4ème et 3ème place ? En 1958, Garrincha est complètement au service de l'équipe et d'ailleurs une des principales raisons de la réussite de Pelé lors de cette coupe du monde. 4 ans plus tard au Chili ce ne sera pas le très attendu Pelé mais bien le "petit oiseau" (signification de Garrincha) en pleine apogée de ses capacités et profitant de la blessure de son compatriote, pour chercher la deuxième étoiles du Brésil en réalisant probablement la meilleur coupe du monde sur le plan individuel de l'histoire (avant Maradona en 1986). En bref : 2 coupes du monde remportées avec des buts, actions et dribbles mythiques. Une très bonne coupe du monde et une autre légendaire, si pas la meilleur au niveau des performances. 3. Ronaldo (Brésil) Si il y a bien une compétition ou rien est à reprocher au Fenômeno, c'est la coupe du monde. Carlos Alberto Parreira ne le sait pas encore (et il s'en balance) après la coupe du monde 1994 il vient de rater l'occasion d'aligner un duo d'attaque Ronaldo (17 ans et comme son surnom l'indique un phénomène) - Romário (à l'apogée de sa carrière), peu importe Ronaldo gagne sa première coupe du monde. Avant la coupe du monde en France, le Fenômeno a un statut de star suprême (bien plus que Messi et Cristiano Ronaldo de nos jours), pas un gamin ne voulait pas être Ronaldo autant dire que la pression sur ses épaules à tout juste 21 ans était impensable. Ronaldo pond une énorme coupe du monde 1998, finissant meilleur joueur (mérité) et finaliste : pour beaucoup une déception car le gamin de Rio de Janeiro devait marquer battre le record de Fontaine en nombres de buts tout en alignant les dribbles à la Maradona. En 2002, il revient d'une très vilaine blessure qui l'a laissé écarté des terrains pendant plus de 2 ans, en gros il était toujours Ronaldo mais avec la foi perdu en lui de ses nombreux fans. Il finis pour beaucoup meilleur joueur du tournoi (il gagne le duel en finale contre Kahn en inscrivant 2 buts), meilleur buteur (8 buts) et évidemment champion du monde et cette fois bien pour sa poire, on enterre pas le Fenômeno. 2006 sera un tour d'honneur et l'occasion pour lui de devenir le meilleur buteur des coupes du monde avec 15 buts (record battu 8 ans plus tard par Klose et 16 buts). Un joueur qui aura fait régulièrement honneur à son statut de star, une légende de la coupe du monde.
  20. 7. Paolo Rossi (Italie) En 1978, Rossi alors seulement âgé de 22 ans s'en ira chercher le titre de second meilleur joueur de la coupe du monde derrière Kempes qui réalisera une coupe du monde légendaire. 4 ans plus tard et contre toutes attentes ce sera son tour, il emmènera l'Italie pour sa 3ème fois sur le toit du monde. Cette année 1982 il sera le meilleur buteur, le meilleur joueur et finira ballon d'or, facilement le joueur italien le plus performant en coupe du monde de l'histoire. 6. Zinedine Zidane (France) L'inévitable Zizou. Sa première coupe du monde (en 1998) est directement la consécration, il offrira le premier titre mondiale à la France en marquant 2 buts en finale, son ticket pour rentrer dans la légende des bleus même si sur le plan individuel sa coupe du monde référence est à venir. 2002 est à oublier mais en 2006 il sortira de retraite pour un dernier tour qui fera graver son nom en plaqué or dans les archives de la plus prestigieuse compétition de football et cela sur bien des aspects. En Allemagne, il passe par tout les états de matchs moyens à légendaires, il est clairement le meilleur joueur de la coupe du monde et sortira par la petite porte pour un carton rouge après un coup de tête sur un joueur adverse en finale, geste qui est qualifié par beaucoup comme un des plus grands moments (bons et mauvais) de l'histoire de la coupe du monde. Un mythe. 5. Franz Beckenbauer (Allemagne) Le Kaiser est le seul joueur avec Djalma Santos à être nominé 3 fois dans l'équipe type du tournoi et probablement LE seul à avoir retourné la fameuse coupe dans tous les sens. En plus simple : - Médaillé d'argent (1966), de bronze (1970) et champion du monde à la maison en 1974. - Meilleur jeune joueur en 1966 et pour beaucoup meilleur joueur en 1974. - il sera meilleur défenseur du tournoi (1974) mais aussi un des meilleurs milieu (1966). Bref Beckenbauer était vraiment aussi grand.
  21. Le Top 10 10. Cafu (Brésil) Le seul joueur de l'histoire à avoir joué (Pelé remporte 3 coupes du monde mais ne joue pas la finale 1962) 3 finales de coupe du monde (1994, 1998 et 2002). Il sera un capitaine exemplaire et ultra important dans la conquête du titre en 2002. 9. Miroslav Klose (Allemagne) Si Klose ne sera pas trop retenu dans un club en particulier nous nous rappellerons tout de même d'un joueur qui de 2002 à 2014 partira 4 fois en hibernation pour revenir à l'occasion de la grande fête. Sur ces 12 ans il devient le recordman des buteurs des coupes du monde (16 buts), le recordman des matchs remportés en coupe du monde et surtout c'est un des rares joueurs à avoir remporté une médaille de bronze, d'argent et d'or... Si cela suffit pas le recordman des buts en coupe du monde avant lui était Ronaldo de Rio de Janeiro, Klose marque son 16ème but en demi-final contre...le Brésil à...Rio de Janeiro...le but...du break...et finalement l'Allemagne remportera le match...7-1. 8. Djalma Santos (Brésil) Tout simplement 3 équipes type de la coupe du monde d'affilé (1954, 1958 et 1962) et en bonus 2 coupes du monde remportés.
  22. 17. Luis Monti (Argentine et Italie) Seul joueur du classement (et il le restera certainement) à avoir joué pour deux sélections. Monti est pas inconnu sur l'ascension en finale de l'Argentine en 1930 et sur la victoire de l'Italie 4 ans plus tard, il était connu pour être un milieu défensif ultra rugueux, d'ailleurs en 1934 il était chargé de littéralement neutraliser le probablement meilleur joueur de l'époque (avec Meazza) Matthias Sindelar, ceci avec succès (et vices). 16. Manuel Neuer (Allemagne) Selon moi le plus grand gardien de l'histoire de la coupe du monde. Il y a une très grande concurrence notamment Zoff, Casillas et Buffon (ceux pas dans le classement) mais Neuer à était le seul gardien à être aussi dominant et important dans le cour du jeu sur 2 coupes du monde (2010 et 2014). En 2014 nombreux le considèrent comme le meilleur joueur (gardien) du tournoi et aurait pu (du?) remporter le ballon d'or cette année. 15. Gerd Müller (Allemagne) Le deuxième Müller du classement. Grâce à ses coupes du monde 1970 et 1974, ou il érigera son statut de renard des surfaces ultimes. Il sera pendant longtemps le meilleur buteur global de la coupe du monde (pendant 32 ans) avec 14 buts. 14. Lothar Matthäus (Allemagne) 5 coupes du monde et 25 matchs joués, un record. il sera longtemps important dans le rôle ingrat (marquer le meilleur joueur de l'équipe adverse) avant de devenir lui-même le meilleur joueur de son équipe et la mener à la victoire en 1990. 13. Bobby Charlton (Angleterre) Il fera une coupe du monde 1966 digne de son statut de plus grand joueur anglais de l'histoire. En 1970 il réalisera encore une très bonne coupe du monde et rentre à nouveau dans l'équipe type du tournoi. 12. Philipp Lahm (Allemagne) Dés ses débuts en coupe du monde en 2006, Lahm entre dans l'équipe type du tournoi et enchaîne en 2010 (désormais capitaine et probablement l'un des joueurs les plus exemplaire de l'histoire). Il finis en apothéose avec la victoire en 2014, en tout 3 grosses coupes du monde. Malin comme un camion de singe le petit Lahm. CJP. 11. Giuseppe Meazza (Italie) Le principal artisan du premier titre mondial de l'Italie et très important dans la conquête de son second titre 4 ans plus tard. Meazza est considéré à raison comme le plus grand joueur italien de l'histoire. Je concède qu'il y a beaucoup de joueurs allemand, après il faut regarder le palmarès de la coupe du monde. L'Allemagne est quasiment toujours présente dans le dernier carré et ce avec une colonne vertébral de joueur presque identique à travers les générations (1966-1974), (80's-90's) et (2002-2014), là ou l'Italie par exemple apparaît par intermittence (seulement en 1934 et 1938, mais même ici l'ossature de l'équipe change beaucoup sur ces 4 ans).
  23. C'est abusé même sur une certaine période ils font carrément du 90% de trophées remportés possible.
  24. *HS* Apparemment Messi souhaiterait revenir en équipe nationale. Eh oui il a vu sa place ici (48ème) et quelques jours plus tard il souhaite son retour, c'est pas un hasard
  25. 22. José Nasazzi (Uruguay) Le premier meilleur joueur d'une coupe du monde, emmenant la Celeste sur le toit du monde en 1930. 21. Romário (Brésil) Pour sa fabuleuse Coupe du monde 1994. 20. Mario Kempes (Argentine) Pour sa fabuleuse Coupe du monde 1978. 19. Lilian Thuram (France) Champion du monde en 1998 ou il qualifie son équipe en finale et en solo, clairement un des meilleurs joueurs du tournoi. En 2006 il entrera à nouveau dans l'équipe type de la coupe du monde. Faits remarquable est qu'il sera l'homme du match de la demi-finale en 1998 contre la Croatie mais également huit ans plus tard en 2006 contre le Portugal. 18. Thomas Müller (Allemagne) et pas vraiment étonnant. En 2010 il est l'un des meilleurs joueur du tournoi, meilleur jeune et accessoirement meilleur buteur. En 2014 il est quasiment pour beaucoup le meilleur joueur de la compétition ou il remporte bien sûr la coupe du monde.
×
×
  • Create New...