Jump to content
Sign in to follow this  
FCL

Etre Sélectionneur, Tout Un Boulot


Recommended Posts

Etre sélectionneur, tout un boulot.

Avant-propos:

Il est maintenant possible de jouer une partie en tant que sélectionneur. Cet article se veut une aide, une suite d'indications pouvant permettre de jouer une telle partie. Il est lacunaire et ne ne fournit que des pistes. L'article sera probablement refondue en une série d'articles de plus petite taille de manière à donner les informations de manière structurée. Ce sera ici une présentation en vrac.

Comme dans le cas de l'article "jouer dans son championnat", on traitera du cas le plus défavorable, ce cas englobant tous les autres.

Remarque:

Le rôle de sélectionneur propose une expérience différente de celle connue en tant qu'entraîneur.

Le sélectionneur est le noeud de tensions divergentes, d'intérêts contraires qui alourdissent tous les choix. Il est constamment tiraillé entre son intérêt propre (se maintenir en place) et les exigences que requiert la nation de football qu'il mène.

Alors que le rythme d'un entraîneur se base sur un match toutes les semaines, en tant que sélectionneur, on peut se retrouver dans le pire des cas à n'avoir à jouer que trois matchs d'importance par an.

Les tâches à exécuter sont d'une nature différente: plus de préparation, plus de recherche, plus de réflexion. Cependant, vu la variété des défis proposés, c'est une voie à expérimenter. De plus, comme le sélectionneur est dépendant du travail des entraîneurs, on a moins la latitude de monter des équipes surgonflées.

Préparation de la partie:

Comme on ne peut pas ajouter des divisions en cours de partie, il faut absolument bien choisir dès le début.

Il est impératif de charger toutes les divisions possibles du pays dont on est le sélectionneur.

On peut se contenter de ça mais charger deux ou trois divisions d'élite de pays forts permet de rendre le jeu plus vivant avec la possibilité d'interagir avec ces divisions. De plus, on peut changer d'air tout en gardant des objectifs internationaux.

Plus on joue dans un championnat structuré, moins on a besoin de charger de divisions de pays étrangers pour bénéficier du jeu dans son entiereté.

Les divisions à charger doivent se situer dans la région. A cela, on ajoutera toujours les deux ou trois divisions d'élite de pays forts pour aérer le jeu.

Il n'est pas toujours nécessaire de charger les championnats de la même région dans leur intégralité. On peut se contenter de charger uniquement les divisions d'élite de ces championnats. Parfois, cependant, il faut mieux charger un championnat étranger dans sa profondeur.

Exemple: on veut jouer dans le football de l'Eire, très faible pays de football.

Il convient de charger l'Eire dans son entier. Pour la région, on peut se contenter des divisions d'élite pour l'Ecosse, l'Irlande, le Pays de Galles mais il faut charger les championnats anglais dans leur profondeur (Premiere league jusqu'à league two) Pourquoi? Ces divisions sont bien structurées (statut professionnel, bonne puissance financière, proximité culturelle...) et sont les championnats qui sont les plus demandeurs de joueurs de l'Eire et donc les championnats avec lesquels on interagit le plus.

Le cas des dépendances: On appelle ici dépéndance tout pays proche culturellement, qui sert de réservoir à un autre pays en matière de recrutement sans se trouver forcément dans la même région.

Exemple: pour l'Islance, les Iles Faroés et la Serbie.

Si on décide de jouer dans un pays très faible en football, alors charger les dépendances est nécessaire. Comme il est vraisemblable que l'on rencontrera des pénuries de joueurs, pourvoir s'approvisionner dans ces pays est vital pour compléter un effectif.

Si on joue pour monter un petit club aux sommets, les dépendances se révèlent fructueuses car elles fournissent des internationaux accessibles dont le prestige rejaillit sur le club. Pour le championnat italien, San Marin est un plus; le championnat anglais, les îles vierges britanniques, les îles turques et caicos etc...

Pour déterminer les dépendances, s'appuyer sur le savoir naturel des encadrants de nationalité du pays où l'on joue: débuter une partie, prendre le contrôle de quelques clubs du pays et voir quels pays sont liés.

Très souvent, les dépendances ne donnent pas lieu à un championnat jouable. Il faut les ajouter à la base de données.

Dimensionnement de la partie:

Une partie en tant que sélectionneur ne peut prendre de sens qu'en jouant au minimum cinq saisons. Il faut prendre en compte ce paramètre dans le choix de la taille de la base de données pour obtenir une partie fluide. Le temps d'un sélectionneur se compose de creux et de pleins intenses pouvant amener à avancer l'horloge du jeu de deux, trois mois. Evidemment, il faut garder cette spécificité à l'esprit car cela peut représenter du temps calcul.

Rôle du sélectionneur:

Le sélectionneur se voit confier la destinée du football d'un pays. Sa mission est d'en assurer le maintien et/ou le développement. Il mène à bien cette mission par le biais du choix des joueurs et la formation des cadres et dispose du relais de tous les clubs de son pays.

Cumul des postes:

On peut être tenté de cumuler à la fois un poste d'entraîneur et de sélectionneur. Cependant, la tâche d'un sélectionneur demande un investissementimportant, la masse des données à traiter est lourde et on peut très vite se trouver débordé. D'ailleurs, les entraîneurs démissionnent de leur poste lorsqu'ils sont nommés à la tête de la sélection. On peut par contre dans le cas d'un très faible football, devenir sélectionneur, récupérer un petit club duquel on se met en vacances et qui servira à former des cadres et des joueurs.

Notion-clé:

Les joueurs sont le vecteur des succès de l'entraîneur. Suivant les joueurs que le sélectionneur choisit, les conséquences du succès d'un sélectionneur seront différentes.

Structures des équipes nationales:

Il y a trois équipes nationales de base: l'équipe A, les moins de 21 ans et les moins de 19 ans.

Ces trois équipes sont en relation avec les équipes premières de la division d'élite, les équipes de réserve et les équipes de jeunes du pays.

Les victoires acquises en tant que sélectionneur auront des répercussions en conséquences de ces relations.

Cependant, il faut garder à l'esprit que le joueur est le vecteur des succès de l'entraîneur.

Gagner une coupe du monde avec des joueurs jouant tous hors championnat national n'a pas les conséquences d'une victoire acquise avec des joueurs évoluant exclusivement dans le championnat national.

Les équipes des moins de 20 ans et des moins de 23 ans viennent en transition entre les autres équipes et permettent de franchir les paliers qui peuvent manquer à l'épanouissement d'un football national.

Diagnostic du championnat:

Le développement et/ou le maintien de la qualité du football d'un pays demande une stratégie de long terme bien pensée, le but étant de structurer au maximum les différents championnats du pays. La première étape est l'identification des faiblesses des championnats nationaux pour y remédier.

Sans cette approche nécessaire, on risque de tourner en rond sans avoir le moindre impact. En effet, les championnats se développent peu par eux mêmes et seule un action concertée et réfléchie permet le développement.

On lira à bon compte l'article "jouer dans son championnat" pour repérer les différentes forces et faiblesses.

Outre les moyens indiqués dans cet article là, on souligne que la composition des équipes nationales et les clubs où les joueurs jouent donnent des indications. Un faible nombre de joueurs évoluant dans les clubs nationaux dénote un travail à mener pour le sélectionneur.

Le suivi des nouvelles des différentes divisions apporte son lot d'information.

L'absence des équipes de -20 ans et des -23 donne son lot d'information.

Les volontés de la fédération déclarées lors de la nomination contiennent leur lot d'information. Une fédération qui conseille de prendre en main les équipes jeunes souligne en général un déficit de niveau et il faudra mettre en place une filière de développement des joueurs via les sélections.

Une fois que l'on a repéré un aspect déficient du football national, alors il convient de se concentrer sur les équipes susceptibles de répondre aux besoins du football national.

Exemple:

L'Angleterre dispose d'estimables atouts: des championnats très bien structurés avec 4 divisions professionnelles (Premiere league, Championship, League one, League two), une puissance financière remarquable, une reconnaissance mondiale, le meilleur niveau de jeu, une élite stable bien installée au sommet de l'Europe et des dépendances qui permettent de combler un manque en équipe nationale au cas où.

L'envers de la médaille apparaît en ce que la Premiere league, voire le Championship est très attractif pour tout joueur dans le monde, ce qui permet à tout entraîneur de trouver son bonheur ailleurs que dans les centres de formation anglais, laissant peu de place à des jeunes talents d'éclore.

En conséquence, Il y a une discontinuité de niveau entre le niveau international et les joueurs proposés par les différentes divisions anglaises.

La fonction du sélectionneur sera donc de mettre en valeur les moins de 21 ans, de se qualifier pour les jeux olympiques, mettant en lumière les talents capables de s'imposer en division d'élite. Ce qui créera un tiraillement entre la nécessité de maintenir un haut niveau mondial et la nécessité de sortir tous les talents possibles.

Une formation d'entraîneurs anglais de talent viendra compléter la donne car tout entraîneur étranger se repose sur la connaissance de son pays natif en premier lieu.

Remarque:

Lorsqu'on démarre une partie en tant que sélectionneur, il faut bien mesurer l'étendue du travail à accomplir. Certains pays de football progressent vite, d'autres bien moins.

Outils du sélectionneur:

Le sélectionneur par le biais de son lien avec les clubs bénéficie d'une connaissance totale des joueurs de la nation qu'il entraîne.

Le sélectionneur par ses choix de joueurs, de cadres avec qui il travaille, le style de jeu pratiqué donne l'orientation globale du football national. Il est le récipient des efforts des entraîneurs de club dont il dépend totalement tout en en étant le grand organisateur.

Le style de jeu pratiqué:

Chaque pays pratique un style de jeu particulier. Le sélectionnneur peut choisir de s'appuyer sur ce style de jeu ou d'en façonner un nouveau. S'appuyer sur le style de jeu pratiqué par le pays permet de bénéficier des structures de dépistages et formation mises en place: les clubs recrutent leurs jeunes joueurs à but de remplacer les anciens donc on bénéficiera d'un réservoir plus important que si on se lance dans l'installation d'un nouveau style. Bien sûr, certains championnats sont si puissants que leur réservoir permet de pratiquer bon nombre de jeux.

La façon d'un nouveau style requiert une mise en place des cadres adéquats et le temps d'adaptation des clubs.

L'installation d'un nouveau jeu requiert des sélections systématiques en privilégiant le profil du joueur à son talent.

Cette installation se fait de bas en haut: il faut d'abord amener les équipes de moins de 19 ans à pratiquer ce type de football pour favoriser les jeunes de profil adéquat.

Le choix des joueurs:

Le choix des joueurs influencent le choix des entraîneurs en ce qu'un international a une plus grande visibilité qu'un joueur de club.

Donner une sélection moins de 19 ans à un jeune lui permet d'être aperçu de tous les clubs et augmentent ses opportunités d'être recruté.

On voit se dessiner la façon de faire d'un sélectionneur qui, par son travail, inspire les entraîneurs de son pays.

Le choix des joueurs a d'autres conséquences: avoir un international dans ses rangs est source de réputation pour un club et un international vaut plus qu'un joueur sans sélection.

Le joueur est le levier par lequel le sélectionneur peut agir sur le football national.

Par exemple, dans le cas d'un championnat de niveau très faible,un entraîneur qui se penche sur les équipes des moins de 17 ans peut mettre en lumière tout jeune qui a le niveau pour jouer en division d'élite (ou inférieure), enrichissant les divisions de nouveaux talents qui, en s'accumulant, augmenteront le niveau du championnat.

En permettant à un joueur de briller dans l'équipe nationale, le sélectionneur augmente sa valeur pécuniaire et peut permettre au club de réaliser un transfert juteux.

L'avis du sélectionneur est pris en compte par les entraîneurs. Il faut garder cela à l'esprit lorsque l'on sélectionne un joueur. Les sélections le rendent attractifs et biaisent sa qualité réelle. Certains clubs l'employeront pour la simple raison qu'il est international. Il est important de sélectionner des joueurs performants sous peine de casser le niveau des clubs.

Choix et formation des cadres:

Le sélectionneur, par le choix des cadres avec qui il travaille a un autre moyen d'orienter le football de son pays.

Les cadres permettent d'accompagner l'action du sélectionneur. Par exemple, si le sélectionneur met l'accent sur la détection des talents alors s'entourer de cadres non employés capables de repérer les talents avec efficacité leur donnera une visibilité qui leur permettra de se faire employer dans un club. Une fois dans le club, le cadre fera bénéficier le club de ses compétences pour dépister les talents.

L'exposition des cadres leur permet de trouver plus facilement un emploi dans les clubs des championnats étrangers. Il y a plusieurs conséquences comme, par exemple, de fournir des voies de sortie aux joueurs de son pays. Chaque cadre recruté apporte la connaissance de son pays et permet donc à des joueurs de se faire connaître.

Une autre est que la nationalité des cadres influe sur la nationalité des jeunes qui rejoignent le centre de formation. Comme les jeunes sont recrutés en fonction des besoins du club et de la qualité des centres de formation, on peut ainsi bénéficier de jeunes d'un meilleur niveau que ceux habituellement dépistés par les clubs nationaux.

Une autre fonction est la ré-orientation des cadres. Certains joueurs, mal conseillés par leur entraîneur, ont choisi une mauvaise voie d'encadrement. Cependant, ils restent ouverts à d'autres voies. En leur offrant un poste plus adéquats à leurs capacités réelles, on leur permet de s'exprimer de meilleure façon.

A chaque fois, il faut choisir les cadres et les tâches qui leur sont déléguées en fonction des objectifs à atteindre car les cadres deviennent les courroies de transmission du sélectionneur.

Remarque: les rassemblements des équipes nationales, surtout au niveau des jeunes, sont bénéfiques au développement du jeu. Il n'est pas rare de voir qu'un jeune a évolué à son retour d'un stage en équipe nationale. A ce titre et pour faciliter ce développement, il convient d'entourer les sélections nationales avec du personnel de qualité.

Cas particulier: la formation des entraîneurs.

En disposant de quatre équipes à diriger, le sélectionneur peut donner sa chance à des aspirants entraîneurs. Fournir des entraîneurs compétents est une nécessité absolue au maintien de la qualité du championnat.

L'expérience est un facteur pris en compte par tous les présidents de club quand vient l'heure de la nomination d'un entraîneur, ce qui explique que des mauvais entraîneurs pleins d'expérience peuvent passer devant de bons entraîneurs qui n'en ont aucune.

En permettant à ce type d'entraîneur de montrer son talent à un niveau international, voire de gagner une compétition, on augmente ses chances d'être recruté par un club soit de sa nation soit extérieur.

On permet aussi à de bons entraîneurs sacqués de se maintenir dans le milieu lorsqu'on leur offre un poste.

Dans le cas des entraîneurs, on gagne à choisir un entraîneur de même disposition tactique que soi. Par là, on favorise la propagation de son style de jeu et on augmente la probabilité des joueurs de profil adéquats pour servir en équipe nationale.

Le cas des préparateurs qui veulent devenir entraîneur s'exploite dans ce sens. En les engageant en temps que préparateur et en leur confiant une équipe à diriger tout en leur indiquant la tactique à employer, on peut les convertir au style de jeu employé en équipe nationale. Donc si on repère un préparateur qui a le potentiel pour devenir entraîneur mais dont les conceptions tactiques ne sont pas les bonnes alors on peut le redisposer.

Note: pour l'instant, il semblerait que l'analyseur de type de jeu ne soit pas totalement opérationnel, la reconversion se remarque principalement sur le type de schéma de jeu employé.

Classement FIFA:

Le classement FIFA indique la qualité de l'équipe nationale. Il est déterminant dans le développement d'un football national car il fixe les critères de recherche des superviseurs.

Dès lors, il faut travailler la liaison entre l'équipe A et le reste du football national.

En s'appuyant sur les autres championnats, on peut bâtir une équipe compétitive qui permet d'obtenir un haut classement qui n'est pas en relation avec la puissance du football national. En conséquence, les détections des jeunes talents, des joueurs possiblement sélectionnables, indéxés sur ce classement, se révèleront infructueux, un grand nombre de joueurs n'ayant tout simplement pas le talent requis pour espérer jouer à ce niveau international. On risque à terme un appauvrissement du football national en laissant sur la touche des joueurs dont la sélection se serait révélée bénéfique.

Une partie du travail du sélectionneur est d'amener le football national dans une situation où il peut soutenir le classement en fournissant assez de talents pour continuer à jouer à ce niveau. Il y a là une source de tensions et tiraillements car des mauvais résultats peuvent accélérer une mise à l'écart du sélectionneur.

Dans sa stratégie de développement, le sélectionneur doit fixer le niveau international à atteindre, aider le football national à se mettre à niveau de l'ambition pour pratiquer convenablement à ce niveau international puis augmenter les échelons.

Par exemple, le football national est dans une phase où il nécessite beaucoup de joueurs alors un classement international en relation permet de donner une exposition à nombre de joueurs.

Remarque: contrairement aux indications des superviseurs de club, les comparaisons des joueurs des équipes de jeunes ne se font qu'avec les joueurs de l'équipe A. Il est nécessaire d'obtenir les résultats avec une équipe composée des joueurs idoines. Mettre en place une équipe de très bons joueurs brouillera la lecture du niveau des jeunes repérés si l'écart entre les championnats nationaux et les championnaux étrangers où évoluent les joueurs sélectionnés est trop grand.

La nomination d'un entraîneur aux commandes d'une équipe de jeunes peut aider suivant ses compétences. Cependant, un entraîneur sélectionne les joueurs en fonction de son propre style de jeu, et en bout de chaîne, on peut se retrouver avec de bons joueurs laissés sur le flanc parce qu'ils ne convenaient pas au style de jeu pratiqué par l'entraîneur des jeunes.

On peut temporairement placer un entraîneur compétent en charge de la sélection le temps de repérer les joueurs puis la modifier en fonction des besoins.

Cependant, ces deux palliatifs ne valent pas une mise en place d'une filière de niveau continue entre les différentes sélections.

Tout amateur de foot sait la formule du classement des nations utilisée par la FIFA:

P=M*T*I*c*100

P:points, M: points apportés par le match, T: valeur de l'adversaire, I:importance du match, C:valeur de la confédération.

Pour se situer dans la hiérarchie, deux valeurs à bien saisir, T et I.

T est calculée ainsi (200-classement de l'adversaire/100) et I est 1 pour les matchs amicaux, 2,5 pour les éliminatoires, 3 pour les compétitions de la FIFA autres que la coupe du monde, 4 pour la Coupe du monde (consulter les documents de la FIFA pour plus d'information)

Il faut alors jouer du classement pour se maintenir à un rang qui satisfont les supporters et les besoins du football national.

Ce classement est espacé sur une période de quatre ans et définit un cycle de cinq saisons dans le jeu.

Sélection des joueurs jouant dans un championnat national ou à l'étranger:

Le problème se situe ainsi: une sélection faite de joueurs évoluant dans le championnat national reflète le niveau du championnat national.

Une sélection établie sur des joueurs évoluant dans des championnats étrangers reflète le potentiel du football national.

Comme les deux sont rarement en adéquation, il faut toujours naviguer entre les deux niveaux pour développer le football national, ce qui est source de tension.

Dans le cas d'un très faible football où le potentiel de football dépasse largement le football national, il convient sélectionner les meilleurs évoluant à l'étranger en fonction de besoins très stricts.

Il faut aussi essayer de garder une continuité de niveau entre le football national et les footballs étrangers et sélectionner des joueurs évoluant dans des divisions de niveau de football proche.

La sélection des joueurs évoluant à l'étranger se clarifie lorsqu'on joue avec un style de jeu bien défini: il convient alors de ne sélectionner que les joueurs qui entrent dans le style de jeu. En règle générale, il est bon d'utiliser les joueurs évoluant à l'étranger pour bonifier une sélection et accroître ses résultats, permettant de fixer les joueurs évoluant dans le championnat national.

Exemple: la Finlande produit des joueurs capables d'évoluer dans les meilleurs championnats européens, ce qui permet de monter une équipe bien au dessus du niveau du championnat d'élite finlandais. Il faut mieux dans ce cas s'appuyer sur les joueurs finlandais évoluant dans le championnat suédois, danois etc... pour aboutir à une sélection plus proche du niveau réel du championnat finlandais.

De plus, les joueurs sont plus enclins à rester dans leur club s'ils ont accès à une sélection qui obtient de bons résultats. Il est donc impératif de jouer les matchs à fond pour obtenir des résultats. Les défaites contre des sélections moindres peuvent avoir des effets désastreux, dépeuplant les clubs de leurs internationaux qui peuvent vouloir rejoindre un football de meilleure qualité.

Mise en place d'un style de jeu, gestion du réservoir de joueurs:

La masse de joueurs connus par le sélection est lourde puisque par l'intermédiaire du réseau des clubs, le sélectionneur a accès à tous les joueurs nationaux.

Sauvegarde des sélections: pour gérer cela, il est recommandé d'utiliser la possibilité de sauvegarder une sélection pour la rappeler ensuite. C'est extrêmement utile dans le cas des sélections de jeunes où la limite d'âge entraîne un roulement important et il est facile d'oublier de sélectionner deux ou trois joueurs. Or, dans les équipes jeunes, ces deux ou trois joueurs peuvent faire la différence.

Utilisation des filtres: que le sélectionneur envisage de s'appuyer sur le style de jeu pratiqué ou d'imposer un nouveau style, l'utilisation des filtres soulage et permet d'organiser la masse de joueurs connus par le sélectionneur.

Comme on le sait, le profil d'un joueur se compose en trois sections: le support athlétique, les capacités mentales et la maîtrise technique.

A chaque équipe d'importances (équipe A, équipe des Espoirs, équipe des moins de 19 ans), on peut associer un critère des trois sections.

Les moins de 19 ans seront sélectionnés en fonction de leur support physique. Pour franchir le pas et avoir une place en Espoirs, on ajoute des critères mentaux. Au final, l'équipe A accueillera ceux qui ont les qualités techniques recherchées.

Suivant la richesse du football du pays, on élaborera des critères plus ou moins exigeants. Dans un très petit pays de football, il n'y aura probablement qu'un critère retenu à chaque fois. Plus le football est riche, plus on peut se permettre de raffiner les critères.

La création de filtres se fait poste à poste et les critères utilisés peuvent changer. Pour l'équipe des moins de 19 ans, on pourra par exemple sélectionner les défenseurs sur la base de la vitesse et les attaquants sur la base de leur force etc... suivant le type de jeu que l'on veut pratiquer.

Astuce: le jeu permet des fonctions de sélections d'un tableur. En maintenant CTRL appuyé, on peut sélectionner/déselectionner plusieurs joueurs à la suite. En maintenant CTRL+MAJ appuyés, on sélectionner une liste en choisissant l'article de début de liste et l'article de fin de liste.

Utile pour superviser des joueurs de la liste donnée par un filtre.

On peut utiliser cette méthode pour organiser les équipes jeune, réserve et première lorsque l'on est entraîneur. Cela permet de savoir quels jeunes pousser ou vendre.

Mise en place de la tactique:

Pareillement, on peut mettre en place une progression tactique collective suivant les différents paliers de sélections.

Les équipes de -19 ans appliquent les consignes collectives basées sur le physique, les espoirs celles incluant le mental puis l'équipe A le style de jeu entier.

Importance des consignes individuelles: les consignes individuelles sont extrêmement importantes au niveau internationale. En effet, sauf coup de chance, le sélectionneur ne dispose pas des joueurs idoines pour suivre son plan de jeu. Si les joueurs doivent s'inscrire dans un cadre global, il n'est pas rare d'avoir à leur donner des consignes individuelles à chacun d'entre eux pour leur permettre de s'exprimer.

Préparation des matches:

La préparation des matchs prend une importance spéciale au niveau internationale. Contrairement au niveau club où on peut connaître les équipes de saison en saison, il faudra ne pas se rater sur la compréhension d'un adversaire, surtout lorsqu'on sélectionne dans un pays plutôt faible puisque le surgonflage d'effectif n'est pas de mise et donc les erreurs tactiques ne sont pas compensées par un niveau excessif des joueurs.

Ne pas hésiter à superviser par soi-même les futurs adversaires.

La liste des pré-sélectionnables:

La liste des pré-sélectionnable permet de mettre en lumière un joueur de moindre manière qu'une sélection.

La supervision:

Il existe deux types de supervision. Par superviseur et par soi-même. Là aussi, il semblerait qu'il y ait une voie d'influence sur le développement du joueur.

La supervision par le sélectionneur permet de définir le type de jeu du joueur, de repérer ses faiblesses/forces mentales (joueur qui craque nerveusement lors d'un match important etc...) et de développer une affinité particulière avec le joueur. Là aussi, il est probable qu'à l'avenir, ce type de supervision influe sur le développement du joueur qui pourra gagner en maturité suivant le temps de la supervision.

Les générations exceptionnelles:

De temps à autre, on bénéficie d'une génération exceptionnelle, c'est-à-dire une génération de très haut niveau et qui se complète très bien. Il est bon de ne pas hésiter à jouer un titre car tout succès bonifie les qualités du sélectionneur et rend la suite plus facile. Cependant, il faut garder à l'esprit que les compétitions internationales requiert un minimum de banc, notamment la coupe du monde, car la différence se fait souvent au niveau de la récupération.

FCL pour le site Soccer's, le forum du FOOT.

Version 1.0(19 Août 2008)

Prière de mentionner la provenance de l'article et de l'auteur en cas d'utilisation extérieure à ce site.

Merci de ne pas écrire à la suite de cet article qui sera augmenté au fur et à mesure.

Pour toute question, commentaires, suggestions, veuillez me contacter par message privé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et voilà la partie que j'attendais avant tout. Excellent guide du sélectionneur, ça fait plaisir de voir que tu t'y es remis.

Bref, tout ça pour dire que j'vais tout de suite mettre en application ce que tu dis voir si j'vois des évolutions avec mon équipe du Portugal. Car autant mon équipe A est devenu la meilleur équipe du monde (merci la génération dorée), autant mes espoirs et mes -19 sont au fond du trou malgrès le fait d'avoir nommé deux entraineurs prometteurs à leurs tête (dont un qui est au chômage et que j'aimerais beaucoup qu'il trouve un poste, car il a l'air plein de talent...). Bref, j'vais remettre les choses à mon goût comme tu le dis, adopté une ligne de formation.

Sinon t'en penses quoi des naturalisations ? Bénéfique ou pas ?


1413366284-quaresmaap.jpg

Le meilleur joueur du monde poursuivit par un fan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de t'être remis au tuto (j'ai pas mal guetté ton retour dans cette partie du forum), sa fait un bien fou de te lire, sa permet de comprendre comment fonctionne les plus "faibles" dans le monde du foot notamment de Fm et je peux donc me fixer des objectifs bien plus durs qu'auparavant :thumbsup:




Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...