Jump to content
Sign in to follow this  
FCL

L'adaptation Tactique


Recommended Posts

Adaptation tactique:

Avant-propos: article qui peut être utile à toute personne qui joue dans son championnat et aux joueurs qui reprennent un club à sauver de la rélégation. Les joueurs qui surgonflent leur effectif n'y trouveront rien.

L'adaptation tactique recouvre les modifications du dispositif de jeu nécessaires pour obtenir un résultat. L'adaptation tactique se réalise par trois moyens essentiels: consignes, modification des consignes individuelles de ses joueurs, modifications des consignes d'équipe.

Etablissement d'un jeu collectif:

Une fois que le style de jeu défini et l'effectif de l'équipe première adéquat formé (ou l'inverse si on reprend un club), il faut éprouver l'équipe sur le terrain.

Le style de jeu d'une équipe est donnée d'abord par les consignes d'équipe puis par les consignes individuelles.

Première étape:

on définit la tactique d'équipe sans donner aucune consigne individuelle personnalisée (On peut d'ailleurs remettre toutes les décisions aux joueurs pour des consignes individuelles qui n'ont pas leur équivalent en consignes d'équipe comme courses vers l'avant etc...] A ce stade, il faut arrêter tous les critères (niveaux offensif, créativité, pression, utilisation d'un meneur de jeu etc...) à l'exception des coups de pieds arrêtés. Puis on organise des matches contre une opposition plus faible (la réserve si on ne peut pas organiser de matches amicaux) On met les joueurs dans le bon état d'esprit puis on les laisse jouer.

Contre une opposition plus faible, une équipe bien composée doit fournir des séquences dans lesquelles on reconnait le style de jeu voulu et ce quel que soit le niveau de connaissance entre les joueurs. En effet, on laisse des joueurs s'exprimer dans un dispositif qui convient à leur style naturel.

Si on joue une conservation de balle, un jeu à circulation rapide, un jeu de débordement etc..., on doit apercevoir des séquences correspondantes. Cet arrêt des consignes collectives peut prendre plus ou moins de temps suivant l'expérience que l'on a avec un système de jeu.

Une fois le rendement collectif global apparaît satisfait, on passe à l'étape suivante.

Note: à ce stade, réduire la créativité au minimum (et ainsi contraindre les joueurs à jouer strictement selon le dispositif tactique) permet de faire la part des choses. On peut ainsi voir où le bât blesse (mauvais choix de joueurs, mauvais choix de la tactique collective etc...)

Cependant, on perd les informations sur les joueurs et leu jeu naturel.

Deuxième étape:

Elle consiste à la mise en place des consignes individuelles.

Les consignes individuelles permettent de tirer le maximum d'un joueur, de compenser certaines lacunes et d'établir des relations spécifiques entre des joueurs.

Exemples: dans une équipe qui joue la pression, un joueur est plus apte à exercer une pression que les autres. On augmente son niveau de pression par rapport à la consigne collective d'un ou deux crans. On positionne deux attaquants l'un par rapport à l'autre dans le cadre d'une relation point d'appui, joueur qui tourne autour, on situe les latéraux qui dédoublent avec les milieux dans le couloir etc...

Elle se réalise à travers l'observation des joueurs dans un système de consignes collectives défini. On joue trois ou quatre matches amicaux et on observe comment les joueurs se comportent les uns par rapport aux autres (bien entendu, les matches amicaux peuvent être les mêmes que pour la première étape)

Puis on donne les consignes individuelles à chaque joueur de manière à aboutir aux résultats escomptés.

Cette étape peut être assez longue d'autant plus que le rendement d'une équipe dépend de l'opposition.

Remarques:

Les changements de consignes individuelles ont moins d'impact sur le déséquilibre et la perte de rythme d'une équipe que les changements de consignes collectives. On peut donc explorer les consignes communes (mentalité offensive...) dans un plus large spectre. Les conséquences sont un joueur qui joue à contre temps, provoquent des décalages etc... Rester autour de la valeur de la consignes collectives est souvent un bon choix.

Les consignes individuelles déterminent le rendement personnel du joueur. Il faut éviter de placer un joueur dans une situation où ses capacités lui sont défavorables. Au contraire, il faut essayer de le placer dans les situations où il peut exceller. Les consignes individuelles déterminent la qualité du travail avec le joueur et les résultats. Pour ceux qui veulent jouer dans leur championnat, un joueur de bon niveau avec les bonnes consignes jouent mieux qu'un joueur de meilleure qualité avec de mauvaises consignes (aggravé si le profil du joueur ne correspond pas au style de jeu en place)

Exemple: système collectif avec des ailiers. Un ailier est à l'aise pour se déplacer mais nul en dribble, l'autre est bon en dribble mais moins mobile. Des consignes individuelles de courses vers l'avant souvent et dribbling peu souvent (l'inverse pour le second) permettent de placer ces deux joueurs dans de bonnes conditions.

Bien sûr, on peut avoir à ajuster la longueur du joueur de passe ou la créativité du milieu axial jouant au côté d'un ailier pour fournir les ballons adéquats.

Tous les joueurs de bon niveau s'ils sont placés dans le bon système de jeu avec les bonnes consignes doivent être capables de fournir de très bonnes performances. En absence de très bonnes performances alors il faut essayer de recadrer le joueur, cela peut être un mauvais choix de dégagement pour le gardien, une liberté trop grande laissée à un joueur sans réelle intelligence de jeu etc... Une fois encore, les statistiques servent à comprendre mieux ce qu'il se passe sur le terrain.

Au passage, on souligne qu'un joueur moyen (voire très moyen) peut fournir de splendides saisons (régularité plus performances de haute tenue) s'il est très bien intégré dans un système de jeu. On retrouve le phénomène des joueurs qui cartonnent dans leur équipe. A exploiter au mieux lors d'un transfert. Attention, ça marche dans les deux sens.

cette étape permet de détecter les joueurs à remplacer suivant leurs capacités à jouer les uns par rapport aux autres et leur rendement individuel dans le système collectif. C'est par ce biais que l'on est amené à envoyer les recruteurs en supervision et à renouveller l'effectif de l'équipe première de trois ou quatre joueurs par saison.

La cohésion d'équipe permet de magnifier les relations qui existent entre les joueurs. Au final, on peut obtenir un masquage de la mauvaise complémentarité des joueurs. On obtient une équipe qui joue bien mais qui pourrait jouer mieux si les joueurs étaient bien complémentaires.

On peut commencer à mettre en place les tactiques de coup de pieds arrêtés.

Il faut laisser le temps à un style de jeu de se mettre en place. Le but est d'atteindre un équilibre dans l'équipe qui permettra aux joueurs de s'exprimer pleinement. Une équilibre équilibre est une équipe qui jouera son jeu.

Cette configuration tactique définit le jeu standard.

Une fois une bonne cohésion d'équipe atteinte, on peut se lancer dans le développement des variantes nécessaires. On doit viser à mettre en place 4 variantes: une tournée vers l'offensive, une autre tournée vers la défensive, une autre vers la conservation de balle, une dernière vers la récupération de balle.

Note: En conséquence, les règlages extrêmes pour des consignes graduelles comme la mentalité ne doivent pas être inclues dans la façon des consignes d'équipe. On peut avoir une équipe qui joue très offensivement en jeu standard mais certainement pas une équipe qui joue l'attaque à tout va de la première à la dernière minute du match.

Une telle équipe qui gagne match sur match sent à plein nez le surgonflage d'effectif.

Mise en place des variantes:

Une fois le jeu standard mis en place, utiliser les outils de recopie pour créér quatre bases nommées accordément (4-4-2 standard, 4-4-2 offensif etc...) puis adapter les consignes d'équipes dans le sens désiré. Les consignes individuelles sont laissées telles que dans un premier temps et sont adaptées suivant les besoins.

Remarques:

Afin de ne pas bouleverser le style de jeu, il faut explorer les différentes consignes d'équipe de deux ou trois crans. Si le jeu standard est défini par une mentalité offensive de +4, les différents changements oscilleront entre +1 et +7. Dans tous les cas, un changement majeur (+4->-5) dans une consigne collective apporte un déséquilibre et une perte de rythme à l'effectif.

une équipe de nature offensive ne défend pas comme une équipe de nature défensive. Ce qui veut qu'il ne suffit pas de modifier les attributs correspondants pour obtenir les résultats escomptés. Jouer défensif ne veut pas seulement dire diminuer de quatre points la mentalité offensive: il faut mettre en place un style de jeu visant à aboutir.

Pour se guider, il faut analyser les statistiques du match et des joueurs. La variante de conservation de balle doit se traduire en chiffres etc...

La mise en place des variantes peut passer par un changement de schéma tactique. Dans ce cas, vérifier que les joueurs ont la compétence pour jouer au poste du nouveau schéma tactique.

Adaptation tactique:

L'adaptation tactique est le processus qui met de s'adapter à différentes situations de jeu.

On peut bien sûr établir d'autres variantes pour répondre à des situations spécifiques comme une équipe jouant sur un petit terrain à domicile et devant voyager plusieurs fois par saison dans un stade à grand terrain, l'état du terrain, la météo etc...

Variantes par consignes individuelles, coups de pieds arrêtés:

On peut établir des variantes par consignes individuelles.

Exemple: une équipe jouant dans la largeur peut mettre en place deux systèmes de jeu différents: l'un basé sur le débordement des ailiers avec une montée des milieux axiaux pour ajouter de la masse dans la surface et un autre système où les milieux ne montent pas, les ailiers repiquent vers le centre et les arrières latéraux dédoublent pour centrer.

Pareillement pour les coups de pieds arrêtés.

Préparation du match:

Première phase : connaître son adversaire.

La connaissance de l'adversaire s'acquiert par les rapports des recruteurs et par l'observation.

Il faut essayer de définir le style de jeu pratiqué par le joueur (la taille du stade peut être une indication) puis essayer de neutraliser les joueurs fondamentaux à l'établissement du style de jeu. L'observation des statistiques et leur évolution en cours de match permet de gagner des informations essentielles.

Utilisation du bloc-note:

On gagne à noter les indications de jeu sur chaque adversaire comme taille du terrain, joueurs à neutraliser pour gêner l'adversaire etc...

Cela peut donner ça.

7a3d155c172cdeb7adfdfbfb6075f48b.jpg

Particulièrement productif dans le cadre d'un club jouant le maintien. Récolter des informations fiables lors de la première partie de saison permet d'exploiter au mieux la seconde partie.

Deuxième phase:

Les instructions vis à vis de l'adversaires.

Ces instructions permet de bloquer la circulation de balle, de positionner un joueur par rapport à son vis-à-vis etc... Le but recherché est l'empêchement de l'adversaire dans le déploiement de son jeu.

Les instructions sont explicites. Cependant quelques remarques.

Marquage serré: Deux types de marquage serré: marquage individuel serré ou marquage de zone serré. Deux types d'attribution de marquage: marquage nominatif et marquage d'opportunité (joueur qui se trouve le plus proche)

Chaque combinaison sert des finalités différentes et les choix déterminent le dénouement de l'affaire. On ne fera pas l'analyse complète du système ici, on en couvrira que quelques aspects.

L'instruction de marquage à l'adversaire diffère de la consigne individuelle dans le sens qu'elle permet de contrer les permutations tout en maintenant une prise en charge nominative du joueur adverse. Une permutation peut ouvrir de grands espaces dans une défense qui joue en individuelle stricte, notamment si un attaquant permute avec un ailier. Avec cette instruction, les joueurs restent en place (donc la structure défensive) et marquent à la culotte le joueur adversaire désigné lorsqu'il se trouve près d'eux. C'est en quelque sorte un marquage de zone serré nominatif qui permet de tenter de neutraliser un joueur où qu'il se trouve sur le terrain tout en maintenant la structure défensive.

L'envers est que l'on peut se retrouver avec deux ou trois joueurs qui marquent le même joueur, notamment dans toutes les phases où les joueurs se montent dessus.

Absence de marquage, de pression, tackle assuré: ces deux instructions permettent de s'assurer qu'on laissera le joueur adverse jouer tout en se concentrant sur les joueurs qui l'entourent.

Cela peut être le cas d'un meneur de jeu que l'on sait ne pas pouvoir contrer. A ce moment là, on le laisse libre de tout marquage et pression tout en s'occupant des joueurs qui entoure ce meneur de jeu.

Ces instructions permettent de libérer des couloirs par exemple si on joue avec une équipe plutôt lente et de s'assurer qu'il y aura un maximum de joueurs à la réception des centres.

Faire jouer sur tel ou tel pied: cette instruction permet, entre autres choses, d'orienter un joueur adverse. Exemple: une équipe joue écarté de manière à procurer des espaces à milieux axiaux percutants. L'instruction permet de canaliser leurs pénétrations et se terminer par un tir du pied faible.

Troisième phase:

L'adaptation par consignes individuelles. Elle permet de règler un problème local. Cela peut être dans un sens ou dans un autre.

Exemple: un latéral perd pied contre un ailier. Le contraindre au niveau de sa créativité, le faire évoluer plus défensivement etc... peuvent résoudre le problème. Dans le sens opposé, s'il est à l'aise alors on peut essayer d'augmenter son rendement individuel. On peut prendre avantage aussi des buts contre son camp etc...

Cette application doit se faire dès que l'on a repéré un problème. Deux ou trois consignes individuelles bien adjustées peuvent changer le cours du match.

Quatrième phase:

L'adaptation par consignes collectives.

Elle s'applique pour répondre à des situations de jeu. Il faut lire le cours du match pour pouvoir répondre. Utiliser la jauge de bas d'écran pour voir l'équilibre des forces cinq minutes avant le moment-clé. Cela donne des indications sur la physionomie du match.

Exemple: on vient de marquer un but contre le cours du jeu. Alors on peut tenter un coup offensif pour enfoncer le clou si on sent que l'équipe adverse digère mal l'évenement.

On domine de manière stérile. On peut passer en variante offensive.

L'équipe commence à courir après le ballon: essayer de conserver plus le ballon peut être productif etc...

Plus on joue dans son championnat, plus l'exploitation du cours du match importe.

Cela permet d'aller chercher un résultat. Le bon choix détermine entre le 2-0 et le 1-1.

Autre conséquence: cela permet de maintenir une dynamique de victoire, important pour le travail avec les joueurs.

L'adaptation passe aussi par d'autres mesures comme le choix du joueur idoine. On n'abordera pas ces autres mesures dans cet article.

Actions/réactions des entraîneurs adverses:

Suivant leur niveau de compétences, les entraîneurs peuvent adopter plusieurs attitudes.

A l'intérieur d'un match:

Un entraîneur peu compétent ne change pratiquement pas de tactique lors d'un match.

Un entraineur compétent revient souvent de la mi-temps avec une nouvelle tactique.

Un entraîneur très compétent change de tactique au cours d'une mi-temps.

De match en match: un entraîneur peut changer de tactique si on a annihilé sa tactique lors d'un match précédent et débuter le match avec un autre schéma tactique par exemple.

Utilisation des statistiques:

Les statististiques permettent de vérifier l'efficacité du plan de jeu, la réalité du style de jeu employé, de définir les rendements collectifs et individuels, de sentir l'évolution du match etc...

FCL pour le site Soccer's, le forum du FOOT.

Version 1.0(20 Août 2008)

Prière de mentionner la provenance de l'article et de l'auteur en cas d'utilisation extérieure à ce site.

Merci de ne pas écrire à la suite de cet article qui sera augmenté au fur et à mesure.

Pour toute question, commentaires, suggestions, veuillez me contacter par message privé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...