Aller au contenu
Guru

Kp Polonia Warszawa


Messages recommandés

120px-Polonia-Warsaw.png

Le KP Polonia Varsovie est un club polonais de football basé à Varsovie, tout comme son grand rival, le Legia Varsovie. Il est entraîné par Bakero, ancien international espagnol.

Histoire

Fondation du Polonia

Le Polonia Varsovie a été formé à l'automne 1911, sous le nom de KKS Polonia Varsovie, et réunissant deux clubs lycéens de la ville. Il a été fondé par Wacław Denhoff-Czarnocki, qui nomme ce nouveau club en référence aux nombreux étrangers présents dans la capitale polonaise, et notamment aux italiens, pour qui « Polonia » signifie Pologne.

Au départ, les joueurs du Polonia portaient un ensemble rayé de blanc et de noir, mais en 1912, le maillot est passé au noir uniquement. La légende du club explique que ce choix est dû à la volonté des dirigeants de marquer leur deuil vis-à-vis de l'occupation et de la division de la Pologne. Toutefois, la véritable explication réside dans le fait que l'homme responsable de l'achat des tenues, Janusz Muck, ne put obtenir de maillots avec deux couleurs différentes. Cette imposition conduit la population à adopter un nouveau surnom pour son club : Czarne koszule (chemises noires).

Le 19 novembre 1911, le Polonia dispute son premier match, contre le Koroną Varsovie, et s'incline 4-3.

Période d'avant-guerre

Le premier match entre le Polonia et le Legia Varsovie, le deuxième club principal de Varsovie et créé en 1916, s'est déroulé le 29 avril 1917 et s'est terminé sur le score nul de 1-1. Ce match, le premier du Derby Warszawy, a permis d'opposer deux catégories différentes de joueurs et de supporters, ceux du Legia étant principalement d'anciens militaires présents à Varsovie pour la Première Guerre mondiale, et qui avec la fin de la guerre s'installèrent dans la capitale.

En 1921, pour la première édition du championnat de Pologne, le Polonia Varsovie se classe à la deuxième place, juste derrière le KS Cracovia. Cinq ans plus tard, le Polonia retrouve la même position au classement. Toujours aux avants postes du championnat, le Polonia rassemble la majeure partie de la population varsovienne. À la fin des années 1930, le Polonia devient l'un des meilleurs clubs du pays, porté par de talentueux joueurs tels que Jozef Mioduszewski, Władysław Szczepaniak ou Erwin Nyc.

Le football polonais évoluant au fil des années, les supporters de différentes équipes commencent à tisser des liens, ceux du Polonia sympathisant avec ceux du Cracovia.

Les premiers titres, et la relégation

En 1946, le Polonia remporte pour la première fois de son histoire le championnat. Ce titre intervient après la destruction partielle de Varsovie, bombardée et incendiée par les nazis lors de la Seconde Guerre mondiale. Forte de symboles, la saison s'est terminée sur une belle marque de solidarité, le Legia voisin prêtant son stade Wojska Polskiego (littéralement stade de l'armée polonaise) pour la dernière journée face à l'AKS Chorzów, celui du Polonia étant détruit (situé dans la zone du ghetto de Varsovie).

Avec l'époque stalinienne, le Polonia connaît de nombreux changements. Après la couleur des maillots, ce sont les sponsors qui changent. Désirant effacer la période de guerre, le régime communiste impose au Polonia de s'associer à une société de chemins de fer. Malheureusement, ce secteur est le moins important et puissant au niveau économique, et ne permet pas au Polonia de s'imposer en championnat, à l'instar de clubs sponsorisés par l'armée ou l'industrie minière.

Cela contribue donc à la relégation du club en seconde division en 1952, accélérée par la mauvaise gestion du club. Soutenu par ses nombreux supporters, le Polonia voit la concurrence du Legia s'amplifier, le rival varsovien remportant titre sur titre. N'arrivant pas à remonter dans l'élite, le Polonia n'attire plus, les nouveaux fans de football se dirigeant vers le Legia. Durant plus de 40 ans, le club se traîne dans les divisions inférieures.

Montée en puissance

En 1993, le Polonia accède à la première division. Mais malheureusement, le club est assez mal géré, manque d'argent et de bons joueurs. Après une seule saison en Ekstraklasa, Varsovie redescend, mais uniquement pour une saison. Avec Janusz Romanowski au poste d'entraîneur, lui qui avait refusé une offre du tout juste quart de finaliste européen légionniste, le Polonia devient en 1998 vice-champion de Pologne, et se prépare donc à disputer sa première compétition européenne majeure, la Coupe UEFA. Pour son entrée dans la compétition, le Polonia bat largement le Tallinna Sadam, club estonien, lors du premier tour de qualification, sur le score de 5-1. Au tour suivant, Varsovie est opposé au Dynamo Moscou, habitué des terrains européens. Battu lors des deux matches allers et retours 1-0, le Polonia est donc sorti au stade du deuxième tour qualificatif.

L'histoire se répète

Loin des premières places la saison précédente, les Varsoviens entament la saison 1999-00 avec un bon effectif, dirigé par l'expérimenté Jerzy Engel. Auteur d'un très bon début de saison, le groupe polonais devient champion d'automne. Durant le mercato d'hivernal, les dirigeants réussissent à faire venir des joueurs talentueux comme Tomasz Wieszczycki ou Tomasz Kiełbowicz. Engel rejoignant l'équipe nationale en vue de la Coupe du monde 2002, c'est Dariusz Wdowczyk, ancien international et entraîneur-adjoint du club depuis 1998, qui est appelé pour devenir le coach principal. Concédant peu de défaites, le Polonia est sacré champion de Pologne quelques semaines avant la fin de la saison, et qui plus est lors du derby de Varsovie, remporté largement sur la pelouse du Legia 3-0. Le Polonia totalise neuf points d'avance sur son dauphin, le Wisła Cracovie. La même année, le club se paye le luxe de battre une nouvelle fois son rival en finale de la Coupe de la Ligue (2-1), puis de glaner durant l'été la Supercoupe de Pologne.

Pour la première fois de son histoire, le Polonia est qualifié pour la Ligue des Champions. Lors du second tour qualificatif, il dispose facilement du Dinamo Bucarest, mais échoue aux portes de la phase de poules, contre le Panathinaïkos. Malheureusement, des affaires économiques viennent perturber la montée en puissance du Polonia. Hoop, principal sponsor du club, se retire brusquement, sans doute précipité par le mécontentement des supporters. Le Polonia est alors en difficulté d'un point de vue financier, et est contraint de dégraisser son effectif. En dehors de la course au titre, le club se console avec une Coupe de Pologne, qui échappait au Polonia depuis un peu moins de 50 ans.

Perdant de son jeu au fil des saisons, le Polonia descend petit à petit au classement. 3e en 2002, le club termine successivement 8e, puis 11e, et enfin 10e en 2005. Pendant ce temps, le club, détenu par Jan Raniecki, perd de l'argent. Ce dernier décédant le 1er mars 2006, sa famille, alors héritière du Polonia, décide de ne pas continuer l'aventure, et se retire du club.

300px-Kamiennapolonia.jpgLe Stadion Polonii.

L'« ère J.W. Construction »

En mars 2006, le club est acheté dans sa totalité par Józef Wojciechowski, principal actionnaire et président du conseil d'administration de J.W. Construction, l'une des plus grandes sociétés de construction du pays. À son arrivée, l'homme d'affaire renforce le budget du club, qui revoit ses objectifs à la hausse. Mais avec un début de saison catastrophique, Varsovie est relégué au terme de la saison 2005-06 en seconde division, terminant à la dernière place du classement.

Pourtant enclin à devenir l'un des clubs importants de Pologne, le Polonia n'arrive pas à remonter en première division. Tout proche d'y accéder en 2007, il finit loin des quatre premiers en 2008, à 12 points de l'Arka Gdynia.

Fusion avec le Dyskobolia

En juillet 2008, le Polonia Varsovie fusionne avec le Dyskobolia, qui vient de finir le championnat à la troisième place. Cette fusion entraîne donc la remontée du club dans l'élite. Concernant l'effectif du Polonia, il est composé est majeur partie d'anciens joueurs du Dyskobolia, mais aussi d'anciens titulaires de Varsovie. Dès sa première saison dans l'élite, le Polonia est à la hauteur de ses ambitions, et se qualifie pour la Ligue Europa.

Dates importantes

  • 1911 : Fondation du club sous le nom de KKS Polonia Varsovie
  • 1948 : Le club est renommé KS Kolejarz Varsovie
  • 1956 : Le club est renommé KKS Polonia Varsovie
  • 1996 : Le club est renommé KP Polonia Varsovie
  • 1997 : 1re participation à une Coupe d'Europe (Coupe Intertoto)
  • 2008 : Le propriétaire du club rachète le Dyskobolia Grodzisk Wielkopolski

Palmarès

  • Championnat de Pologne :
    • Champion (2) : 1946 et 2000
    • Vice-Champion (3) : 1921, 1926 et 1998
  • Coupe de Pologne :
    • Vainqueur (2) : 1952 et 2001
  • Supercoupe de Pologne :
    • Vainqueur (1) : 2000
    • Finaliste (1) : 2001
  • Coupe de la Ligue :
    • Vainqueur (1) : 2000
  • Coupe Intertoto :
    • Demi-finaliste (1) : 1999
D'apres l'article de Wikipedia.org sur le KP Polonia Varsovie. Modifié par Guru

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleurs si tu veux améliorer cette page tu es le bienvenu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'accord, je pourrais alors ajouter qu'Artur Sobiech a deja marque son premier but avec son nouveau club hier lors de la premiere journee d'Extraklasa opposant le Polonia Warszawa au Górnik Zabrze.

Feuille de match et resume:

Górnik Zabrze – Polonia Warszawa

0:1 – Artur Sobiech 17’

0:2 – Adrian Mierzejewski 69’

Składy:

Polonia:

Przyrowski – Mynar, Pietrasiak, Skrzyński, Brzyski – Sarvas, Mierzejewski (74. Smolarek), Andreu (59. Rachwał), Bruno, Trałka – Sobiech (46. Gołębiewski)

Górnik:

Nowak – Bemben (66. Danch), Banaś, Jop, Magiera – Bonin, Przybylski, Kwiek, Sikorski (60. Bębenek) – Świątek (72. Chałas), Zahorski

Resume du match

Sinon autre information, Artur Sobiech s'est blesse apres le match contre le Górnik, Franciszek Smuda a appelle, pour le remplacer, un autre attaquant du Polonia, Daniel Gołębiewski. Quelques heures plus tot, c'etait Łukasz Piszczek qui declarait forfait remplace par Jakub Tosik, autre joueur du Polonia.

Modifié par Guru

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas mal le 2e but. Mais c'est sur que le Polonia part comme l'un des favoris pour le titre, et a fait le boulot contre un promu. C'est d'ailleurs contre les petits clubs que la première place peut se perdre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Victoire hier du Polonia Varsovie contre son grand rival du Legia a l'occasion du derby, sur un score sans appel de 3-0. Voici ce qu'en ecrit Polskafoot.com:

Le score est fleuve et sans appel. Pour la deuxième journée de l'Ekstraklasa, hier soir, le Polonia Varsovie a battu le Legia 3-0 au cours du derby de la capitale. Le Président du Polonia, déclarant avant le match qu'il rêvait d'une victoire 2-0, peut donc être très satisfait. Mais attention à l'excès de confiance, car la différence entre les deux équipes sur le terrain, était loin d'être aussi marquée que le score final.

C'est d'ailleurs en deuxième mi-temps que les choses se sont décantées, et l'entraîneur espagnol du Polonia, José Maria Bakero, est sorti grand vainqueur de son duel à distance avec Maciej Skorża. Le Polonia a notamment réussi à exploiter pleinement les failles de son adversaire du soir, notamment sur le plan technique, et c'est là toute l'adresse du Bakero que l'on connaît : il a su montrer la direction à ses joueurs. Un petit remplacement bien senti a également permis d'enfoncer le clou, alors que le score n'était que de 1-0 (Bruno Coutinho 48') : Ebi Smolarek rentre à la place de Daniel Gołębiewski (71') et enfonce le clou 8 minutes plus tard, signant par la même occasion son premier but de la saison.

En face, Rybus et Chinyama ne se montraient pas dans un grand jour, accusant beaucoup trop d'imprécisions et d'erreurs à ce niveau. Mais à 2-0, dans tous les cas, il était un peu tard pour réagir. Le petit quart d'heure restant ne fut même pas assez court pour que le Legia puisse réduire la marque. Mierzejewski ne se fit pas prier pour stopper toute velléité adverse en portant le score à 3-0 à 5 minutes du temps réglementaire.

Le Polonia prend seul la tête du classement, avec 6 points et une différence de 5-0, soit une très bonne entame. En attendant les résultats du Wisła Cracovie et du GKS Belchatow. Quant au Legia, qui n'a disputé qu'un seul match, il faudra oublier cette défaite et vite se remobiliser pour ne pas être à la traîne lorsque tous les concurrents seront en pleine bourre.

Polonia Warszawa - Legia Warszawa 3:0

Bruno Coutinho (48.), Ebi Smolarek (80.), Adrian Mierzejewski (84.)

Polonia: Przyrowski - Tosik, Pietrasiak, Skrzyński, Brzyski (28. Mynar) - Mierzejewski, Trałka (53. Sarvas), Mayoral, Piątek, Bruno - Gołębiewski (70. Smolarek)

Legia; Antolović - Komorowski, Wawrzyniak, Kneżević, Jędrzejczyk - Borysiuk (80. Szałachowski), Vrdoljak, Rybus (53. Iwański), Cabral (68. Radović), Manu - Chinyama

Żółte kartki: Sarvas (Polonia), Wawrzyniak, Chinyama (Legia)

les buts en video:

1-0: Bruno http://videos.sapo.pt/cmBri0A6qT602Zck9icp

2-0: Smolarek http://videos.sapo.pt/DdpmIVbR4Q7lNYVpD3iz

3-0: Mierzejewski http://videos.sapo.pt/2tjzI1Z9GI5DuEGGA2mn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Astiz, Choto, Rzezniczak et Kielbowicz sont toujours blessés. Mazenga n'a toujours pas de permis de travail. Cela explique beaucoup de choses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sadlok blisko Polonii W.

Sadlok Obrońca Ruchu Chorzów i reprezentacji Polski Maciej Sadlok przebywał dziś w Warszawie, gdzie rozmawiał z przedstawicielami Polonii na temat indywidualnej umowy - poinformował "SportSlaski.pl". Wcześniej do porozumienia w sprawie transakcji doszli działacze Polonii i Ruchu.

Do sfinalizowania transferu pozostały detale pomiędzy stołecznym klubem a samym piłkarzem.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est désormais officiel, l'Espagnol José Mari Bakero n'est plus l'entraîneur du Polonia Varsovie, suite à la défaite 1-3 contre le Korona Kielce à domicile. C'est désormais Paweł Janas qui tiendra les rênes de l'équipes première, et tentera au plus vite de placer le club de la capitale dans les meilleures dispositions pour jouer le titre en championnat.

Polskafoot.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
L'attaquant du Polonia Varsovie, Artur Sobiech, a été suspendu pour 2 matchs par la Commission de la Ligue pour son coup de coude. Lors de la dernière rencontre d'Ekstraklasa, il avait délivré ce geste à l'intention d'un joueur du Polonia Bytom, mais l'arbitre n'avait rien vu. Les enregistrements vidéos ont donc rendu leur verdict.

polskafoot.com

Modifié par Guru

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Smolarek in the "Club of Losers"?

WARSAW, Poland. Nov 26 (PSN) — Enough is enough for Jozef Wojciechowski, who is quite furious with his most expensive player Eusebiusz Smolarek.

Is Smolarek too weak for the Ekstraklasa?

The President of Polonia Warszawa is now threatening to drop Smolarek to the bottom reserves of the Polonia team in the Mloda Ekstraklasa (The reserve team of the reserve team).

Three goals in thirteen matches - is what Ebi Smolarek has to show for himself, and this is not something Jozef Wojciechowski can settle for, who currently pays the Polish international at a monthly salary of up to 130 thousand respectively.

In the autumn round Smolarek did not impress with either his play or goal count.

It is likely in the spring round that he will perhaps not get another chance to impress, because Wojciechowski's patience has run thin and the Polonia club owner is clearly fed up.

"We have with us such a thing called 'Club Kokos'. We have a player that was previously signed by Jacek Grembocki. His name is Daniel Kokosinski. He was a very bad player, but never wanted to leave, " reveals Wojciechowski.

"So I created a club around Kokosinski and the rest of the losers. We do not want to ruin the Mloda Ekstraklasa with such failures, who would negatively influence the young players. So those players who are not good enough must train and play in Club Kokos. Such a fate may also meet Ebi." the Polonia President added.

Polishsoca.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le Polonia Varsovie exclu de la première division !

Actuellement 5e du championnat polonais après 28 journées, le Polonia Varsovie ne jouera plus en première division l'an prochain, a annoncé mardi la Fédération polonaise PZPN. «Le club a des arriérés de paiements à l'égard de la Sécurité sociale, du fisc et des joueurs. Il n'a pas présenté non plus de document crédible sur l'avenir de ses finances», explique le communiqué. Jakub Kwiatkowski, porte-parole de la Fédération cité par l'agence PAP, a expliqué que le «Polonia Varsovie sera rétrogradé» l'an prochain. «Différents entretiens sur la reprise du club ont été engagés mais pour l'instant rien n'en résulte», a expliqué de son côté le porte-parole du club, Adam Drygalski. Le Polonia Varsovie compte deux titres de champion (1946, 2000) et deux Coupes de Pologne à son palmarès

(lien : http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/...ie-exclu/374423 )

Article Wikipedia :

Des mauvais résultats qui conduisent à une période de trouble, puis la faillite :

Une fois de plus, Józef Wojciechowski s'engage financièrement, mais les nouvelles arrivées de joueurs n'y font rien.

Avec pourtant un entraîneur champion de Pologne deux ans plus tôt, le Polonia termine seulement sixième. Désabusé, le président décide de vendre le club, et trouve un acheteur en la personne d'Ireneusz Król, président du GKS Katowice. Celui-ci rachète la licence du Polonia, qui est initialement relégué en division régionale, et prévoit de créer un nouveau club qui sera placé en première division.

Finalement, devant la colère des supporters du Polonia et de Katowice, et celle de l'entourage de ces clubs, Ireneusz Król se ravise et prend la présidence du Polonia Varsovie, qui garde sa place dans l'élite du football polonais : il finit la saison 2012-2013 à la 6e place.

Le 17 juin 2013, suite à de graves difficultés financières, le club est officiellement déclaré en banqueroute. Il est néanmoins repris par quelques supporters, et redémarre en cinquième division (IV liga).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×