Aller au contenu
'Ôlicha

L'IFAB donne son accord pour l'expérimentation d'arbitres assistants vidéo


4 messages dans ce sujet

L'IFAB donne son accord pour l'expérimentation d'arbitres assistants vidéo

(FIFA.com) 
IFAB AGM

Une importante décision prise par l'International Football Association Board (The IFAB) lors de sa 130ème Assemblée Générale Annuelle (AGM) à Cardiff (Pays de Galles) ouvre la voie à l'introduction d'expérimentations in situ autour de l'arbitrage vidéo dans le football.

La réunion du samedi 5 mars, organisée à l'hôtel St David's sous l'égide du président de la Fédération galloise de football David Griffiths, a également été l'occasion de valider une importante révision des Lois du Jeu et de revenir sur de nombreux autres sujets, à commencer par la "triple peine".

La première question à l'ordre du jour concernait la révision des Lois du Jeu, un projet de 18 mois mené par la sous-commission technique de l'IFAB sous la direction de l'ancien arbitre de Premier League anglaise David Elleray. L'IFAB a approuvé à l'unanimité cette révision, présentée comme une opportunité "unique" de corriger les anomalies et les incohérences dans les Lois.

Si les efforts ont principalement porté sur l'amélioration de la structure et de la phraséologie (chaque Loi et son interprétation sont désormais associées, le nombre de mots a été réduit de moitié et un langage neutre est employé dans l'ensemble du document), les 94 modifications enregistrées concernent également des changements qui relèvent du bon sens et répondent aux besoins du football moderne. Par exemple, au coup d'envoi, le ballon peut désormais être déplacé dans n'importe quelle direction et non plus uniquement vers l'avant (Loi 8), un joueur blessé suite à une faute passible d'un carton jaune/rouge peut désormais être examiné/traité sur l'aire de jeu sans avoir à quitter le terrain, ce qui donnait un avantage numérique à l'équipe fautive (Loi 5). Cette révision des Lois du Jeu est la plus importante jamais entreprise par l'IFAB en 130 ans d'histoire.

En ce qui concerne l'assistance vidéo pour les officiels de match, l'IFAB a approuvé en principe une série de protocoles pour les expérimentations et convenu que celles-ci devraient être menées sur une durée de deux ans au moins, afin d'identifier les avantages, les inconvénients et les scénarios les plus catastrophiques. Cette série de protocoles a été établie par la sous-commission technique de l'IFAB avec l'aide du Département Innovation technologique de la FIFA, suite aux discussions entre le groupe consultatif football et le groupe consultatif technique, les associations de football, les championnats, les autres sports et les fournisseurs de technologies. L'IFAB estime que les expérimentations in situ devraient débuter au plus tard pendant la saison 2017/18.

L'objectif n'est pas d'obtenir 100 % d'exactitude dans les décisions sur chaque incident, mais d'éviter des décisions inexactes dans des situations préalablement définies comme "décisives" : buts, penalties, cartons rouges directs ou erreurs d'identité. L'IFAB autorise un type d'expérimentation, qui permettra à un arbitre assistant vidéo d'accéder aux ralentis pendant le match. Celui-ci pourra revoir un incident à la demande de l'arbitre ou communiquer avec lui de façon proactive à propos d'un incident qui lui aurait échappé (plus d'informations sur ce sujet ici).

Les expériences seront menées et supervisées par l'IFAB avec le soutien de la FIFA. Une université sera choisie pour conduire les travaux de recherche, qui ne se concentreront pas uniquement sur l'arbitrage mais sur le jeu lui-même, y compris les réactions des acteurs, afin de fournir à l'IFAB une base aussi complète que possible pour prendre sa décision. L'IFAB rencontrera les organisateurs de compétitions intéressés et la FIFA dans les prochaines semaines afin de définir un calendrier pour les 24 prochains mois. Celui-ci comprendra une phase de tests préliminaires dans un environnement contrôlé ainsi que la formation des arbitres, des ateliers et des préparations sur sites pour l'application des expérimentations en deux phases de test dans différents championnats/tournois. Les expérimentations menées durant la phase deux seront modifiées en fonction des résultats observés pendant la phase un. De plus amples informations seront communiquées une fois que le calendrier aura été établi.

L'IFAB s'est également penché sur la question de la "triple peine" : expulsion, penalty et suspension suite à l'anéantissement d'une occasion de but manifeste dans la surface de réparation. Après un long débat, l'IFAB a approuvé à l'unanimité la nouvelle formulation de la Loi 12 soumise par l'UEFA et estime que cette mesure devrait appliquée globalement pour une période de deux ans, avant d'être réexaminée par l'IFAB.

L'IFAB a également donné son accord pour l'expérimentation d'un quatrième remplacement pendant la prolongation dans un tournoi/championnat(s) à définir. L'objectif est de déterminer si ce changement profitera au bien-être des joueurs, si ce quatrième remplacement sera utilisé stratégiquement ou dans l'intérêt des joueurs ou si l'utilisation potentielle de quatre remplaçants (et donc le renouvellement de plus d'un tiers de l'équipe) en prolongation ne risque pas d'avoir un impact négatif.

Les modifications des Lois du Jeu faites lors de l'AGM d'aujourd'hui prendront effet le 1er juin 2016.

La 131ème Assemblée Générale Annuelle aura lieu à Londres le 4 mars 2017. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout ça me semble pas mal. Je pose deux bémols : sur l'exemple de ce qui se fait au rugby, les pro-vidéos risqueraient de vite déchanter devant le temps que ça prendrait, et à titre personnel, j'ai jamais compris ce débat sur la double voir triple peine. Si on veut l'éviter, que les joueurs réfléchissent et maîtrisent mieux leurs interventions. Parce que là, c'est la porte ouverte à des abus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore hier, la faute de Karaboué..

 

'kinkinkin déjà pénalty'

'kinkinkin déjà 7-0'

 

Et ? On arrange le règlement en fonction du score et/ou de l'adversité ? On arrête de sanctionner les fautes volontaires car l'équipe est pas au niveau ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×