Aller au contenu

Messages recommandés

Posté(e) (modifié)

FC BARCELONA 

1011px-Logo_FC_Barcelona.svg.png

 

 

 

HISTOIRE DU CLUB

1899-1919 NAISSANCE, SURVIE ET CONSOLIDATION

La fondation du Club en 1899 a coïncidé avec les années du démarrage de la pratique sportive en Catalogne, dans le contexte d'un climat social et culturel propre, favorable à l'adaptation d'un modèle de loisirs moderne. Joan Gamper, fondateur du Club, a été l'âme et le promoteur du processus pendant les 25 premières années. En novembre 1908, le Club semblait toucher le fond, avec 38 socios qui étaient sur le point de l'abandonner. Gamper n'a pas laissé mourir le Club et, pour la première fois, il est devenu président du Club. Ainsi commençait une nouvelle étape de l'histoire du Club, qui a supposé sa consolidation dans le paysage du football et social de la ville et du pays.

1919-1930 L’ÉPOQUE DORÉE

Lors des années vingt, le football devient un sport de masses. Le FC Barcelone continue à attirer une grande partie de l'attention du football grâce à une équipe de rêve, composée de figures comme Samitier, Alcántara, Zamora, Sagi, Piera et Sancho, qui deviennent les premières grandes idoles du barcelonisme.

1930-1949 LUTTER CONTRE L'HISTOIRE

Le FC Barcelone était engagé envers la situation sociale, politique et culturelle initiée par la Generalitat républicaine. Le bulletin officiel du Club, en octobre 1932, était bien clair : « Dans la popularité de notre club se trouvent, sans nul doute, des éléments extra-sportifs ». La participation à des actes politiques et culturels faisait partie de cet engagement. Les moments les plus amers de l'histoire du FC Barcelone ont été les premières années de l'après-guerre. Il s'en est fallu de peu que le Club disparaisse. La dure répression et l'épuration menée par les autorités militaires et civiles dans leurs discours on dénaturalisé le club. L'épuration a également affecté les joueurs et tous ceux qui avaient participé à la tournée en Amérique ont été suspendus pour deux ans.

1961-1969 NOUVELLE DIMENSION SOCIALE

Dans les années soixante, le FC Barcelone a connu une augmentation incessante de socios qui, paradoxalement, n'était pas accompagnée de succès sportifs. En même temps, se produisait un intense processus migratoire qui a attiré de nombreuses personnes en Catalogne. Dans ce contexte, le Barça est devenu un élément intégrateur essentiel de la société catalane.

1969-1988 CRUYFF, DÉMOCRATIE

En 1969, Agustí Montal Costa a gagné les élections à la présidence du Club. Son programme insistait sur l'implication des socios, avec l'engagement d'essayer que l'opinion de tous soit reflétée à travers le vote. En 1973, Montal a été réélu président. Il s'était présenté sous le slogan « Més que un club ». Arrive aussi pendant cette période Johann Cruyff, qui va changer l'histoire du Barça. La grande victoire à Bâle, en mai 1979, au cours de laquelle le Barça a remporté pour la première fois la Coupe des Coupes, a repositionné le FC Barcelone aux premières places des grands clubs mondiaux. C'était le premier grand triomphe de l'ère présidentielle de Josep Lluís Núñez. Pendant les années quatre-vingts, le FC Barcelone a alterné les joies et les déceptions, des sentiments marqués par les résultats sportifs, le rendement des grands recrutements et d'autres affaires extra-sportives.

1988-1996 LA « DREAM TEAM »

À partir de 1988, avec Cruyff comme entraîneur, le bon football et les succès sportifs sont revenus. Le Conseil de direction que présidait Núñez a misé sur une série de footballeurs qui ont apporté enthousiasme et spectacle, et qui ont rempli à nouveau le Camp Nou. Le FC Barcelone a réussi à remporter quatre championnats de Liga consécutifs entre 1990 et 1994. La conquête de la Coupe d'Europe en 1992 a marqué le point culminant de cette étape, reconnue pour le jeu à une touche, l'envie offensive et l'esprit gagnant des joueurs de Cruyff. 

1996-2008 UN CLUB CENTENAIRE

Rares sont les organismes qui réussissent à devenir centenaires, rares sont ceux qui atteignent tant de constance et de continuité. Le Centenaire se voulait le point de liaison entre un passé glorieux et un futur rempli d'enthousiasme. En 2003, le président nouvellement élu Joan Laporta a amené avec lui une génération jeune et dynamique de directeurs qui ont totalement changé l'image du Club. Le nouveau conseil a désigné Frank Rijkaard comme l'entraîneur et Ronaldinho a été signé pour mener l'équipe sur le terrain. Le club avait subi quatre saisons sans réels résultats et l'arrivée du Brésilien était source d'optimisme pour Barça. La priorité de Laporta était de permettre aux succès sportifs du club d'avoir des répercussions sur les aspects plus sociaux du Club. Les années suivantes étaient spectaculaires à bien des égards: il y avait un succès sportif, une augmentation exponentielle de l'adhésion des socios, un progrès économique qui a placé le club parmi l'élite du monde et un accent sans précédent sur des projets de charité qui ont été culminés avec l'accord de collaboration du Barça avec UNICEF en 2006, globalisant ainsi définitivement la notion d'être "plus qu'un club".

2008-2015 LES MEILLEURES ANNÉES DE L'HISTOIRE DU BARÇA

En 2008, arrive Josep Guardiola, sous lequel l'équipe s'est nettement améliorée. Le FC Barcelone a exercé une domination sur l’Espagne et l’Europe lors de cette période, et le beau jeu de l’équipe a été reconnu par tous les spécialistes mondiaux. Guardiola se référait aux principes de Cruyff, produisant ainsi un jeu se rapprochant de ce dernier. Il souhaitait également baser son équipe autour du centre de formation du club et a ainsi promu de nombreux talents en équipe première, résultant ainsi en la plus grande équipe du Barça jamais connue. La plus grande reconnaissance internationale de cette période est venue en 2010, lorsque les trois finalistes du Ballon d'or étaient Xavi, Iniesta et Messi, tous les trois issus de La Masia. Cette équipe était la culmination de tout ce que FC Barcelona défend. Au cours de la période Guardiola, le Barça a ainsi remporté deux Ligue des Champions et trois Liga. Lors de la saison 2008-2009, l'équipe a d'ailleurs remporté tous les trophées possibles, réalisant ainsi le fameux sextuplé. 

 

 

BLASON

640x360_historia_escut.1317115158_02.v13

 

 

 

PALMARÈS

 

copa11.jpg

 

copa22.jpg

LÉGENDES

JOAN GAMPER

Il a fondé le FC Barcelone le 29 novembre 1899 et il a été cinq fois président du club entre 1908 et 1925. Joan Gamper est également entré dans l'histoire du fait d'être la première figure importante du Barça.

LADISLAO KUBALA (1950-1961)

Il est avec 194 buts en 256 matchs le troisième meilleur buteur de l'histoire du FC Barcelone, derrière Lionel Messi et César Rodríguez. Tour à tour sélectionné pour la Tchécoslovaquie, la Hongrie, et enfin l'Espagne, il est un des rares footballeurs à avoir porté le maillot de trois équipes nationales.

LUIS SUÁREZ (1954-1961)

Bien que peu médiatisé, il est jusqu'aux années 2000 l'un des joueurs espagnols au palmarès le plus étoffé et le plus varié. Vainqueur du Ballon d'or en 1960, il est souvent considéré comme étant le meilleur joueur espagnol du XXè siècle avec Alfredo Di Stéfano. Au cours de sa carrière au Barça, il inscrit 129 buts en 243 matchs

JOHAN CRUYFF (1973-1978)

Premier joueur de football à remporter trois fois le Ballon d'or, Cruyff est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de tous les temps. Devenu par la suite entraîneur, il s'est principalement illustré en 1992, en remportant la Coupe d'Europe des clubs champions avec l'une des plus marquantes équipes du FC Barcelone surnommée la « Dream Team ». Il a toujours conservé le souci du beau jeu collectif, en particulier avec le FC Barcelone, dont il est nommé, le 26 mars 2010, président d'honneur, titre qui le lie à vie au club catalan. 

 

first.jpg

DIEGO ARMANDO MARADONA (1982-1984)

Maradona est considéré comme le meilleur joueur au monde dans les années 80 et l'un des plus grands de tous les temps. Même si la période barcelonaise n'est pas qu'un fiasco pour l'Argentin — il est élu meilleur joueur du championnat lors de sa première année catalane, marque 38 buts en 58 matchs, remporte une Coupe du roi en 1983 contre le Real Madrid — elle est loin d'être la plus brillante partie de sa carrière. Il reste néanmoins une figure emblématique du club.  

ANDONI ZUBIZARRETA (1986-1994)

A son arrivée à Barcelone, il est déjà considéré comme le meilleur gardien d'Espagne. Au Barça, il atteint son meilleur niveau et remporte ses plus grands trophées dont une Ligue des Champions en 1992 et quatre championnats consécutifs. Il est sans aucun doute, l'un des gardiens de but les plus importants non seulement de l'histoire blaugrana, mais également du football espagnol.

MICHAEL LAUDRUP (1989-1994)

Surnommé durant sa carrière « Miki »« Michelino » ou encore « il violino », ce milieu offensif, considéré comme l'un des plus doués de sa génération et comme le meilleur joueur de l'histoire du football danois. Au sein de la Dream Team barcelonaise où évolue également Josep Guardiola, le Danois est élu deux fois joueur du championnat espagnol de l'année. 

RONALD KOEMAN (1989-1995)

« Tintín » Koeman est un homme important de l'histoire du Barça, grâce à son but qui a donné la victoire au Barça lors de la finale de la Coupe d'Europe de 1992, à Wembley. Avec 193 buts inscrits en 533 matchs de championnat, Ronald Koeman est le défenseur qui a inscrit le plus de buts dans l'histoire du football. Réputé pour la précision et l'extrême puissance de ses frappes de balles, il marquait souvent sur des coups francs directs ou sur des tirs lointains. 

 

second.jpg

JOSEP GUARDIOLA (1990-2001)

À partir de 1991, après être passé par toutes les catégories inférieures du Barça, Johan Cruyff le sélectionne comme milieu central de l'équipe première. Guardiola s'adapte immédiatement à ce rôle malgré sa jeunesse, et pendant plusieurs années il est le chef d'orchestre de l'équipe communément appelée la Dream Team. À la suite du départ de Gheorghe Popescu, il est le capitaine de l'équipe entre 1997 et 2001. À partir de ce moment, il apparaît comme le symbole et la référence footballistique du Barça. Le 8 mai 2008, le président Joan Laporta le nomme pour prendre les rênes de l'équipe première du Barça, remplaçant ainsi Frank Rijkaard. La suite est historique. 

HRISTO STOITCHKOV (1990-1995, 1996-1998)

Aussi réputé pour son talent que pour son mauvais caractère, Stoitchkov est l'un des meilleurs joueurs de football du monde dans les années 1990. Brutalités, insultes, Stoitchkov collectionne les avertissements et les suspensions. Il est d'ailleurs probable que ces attitudes anti-sportives lui aient coûté le Ballon d'or en 1992, alors qu'il avait les faveurs des pronostics. Il remporta cependant le Ballon d'or en 1994. Il inscrit 117 buts en 254 matchs sous la tunique blaugrana. 

LUIS ENRIQUE MARTINEZ (1996-2004)

Malgré son passé vêtu de blanc, sa rapide adaptation au club en a fait l'un des joueurs les plus charismatiques de l'histoire du FC Barcelone. En raison de son caractère de leader et de son engagement, Luis Enrique a été l'un des capitaines de l'équipe au cours de sa carrière au Barça. Durant cette période, il inscrit 109 buts en 300 matchs

 

33.jpg

 

ROMARIO DA SOUZA (1993-1995)

Surnommé « o baixinho », Romario est célèbre pour avoir remporté la Coupe du monde 1994, compétition dont il fut nommé meilleur joueur. Il fut l'un des meilleurs joueurs de sa génération et l'un des buteurs les plus prolifiques de l'histoire du football. Lors de la saison 1993-94, l'avant-centre brésilien a démontré ses capacités de buteur en marquant un total de 30 buts en 33 matches de Liga. 

RONALDO LUIZ NAZARIO (1996-1997)

En juillet 1996, il signe avec le FC Barcelone un contrat de huit ans pour dix-huit millions d'euros, somme record en matière de transfert à cette époque. Pendant son unique saison au club, il a marqué 47 buts en 51 matches, des chiffres hallucinants. Comme Maradona ou Romário, eux-mêmes anciens blaugranas, Ronaldo se distingue par sa technique et sa conduite de balle qui marquent nombre d'observateurs. Il est nommé deux années de suite meilleur joueur des années 1996 et 1997 par la FIFA. 

RIVALDO (1997-2002)

Rivaldo a été récruté en 1997 par le FC Barcelone, avec pour intention de faire oublier son compatriote Ronaldo, parti à l'Inter Milan. Il a évolué au poste d'attaquant dans de nombreux clubs, dont le FC Barcelone, club dans lequel il se fait remarquer et reçoit le Ballon d'or en 1999. Avec l'équipe du Brésil, il remporte la Coupe du monde 2002. Au cours de sa carrière au Barça, il inscrit un total de 130 buts en 235 matchs

 

4.jpg

 

RONALDINHO (2003-2008)

Adulé par les socios du FC Barcelone, Ronaldinho a fait rêver le monde avec ses dribbles et sa conduite de balle dont lui seul a le secret. Sur la scène internationale, Ronaldinho a été un grand artisan des victoires de l'équipe nationale. Durant la Coupe du Monde 2002, il fait partie du trio d'attaque brésilien, avec Ronaldo et Rivaldo, marquant à eux trois, douze des quinze buts brésiliens. Au Barça, il succède rapidement dans le cœur des supporters  à ses prédécesseurs tels que Romário, Rivaldo et Ronaldo. Au cours de la saison 2005-2006, Ronaldinho remporte le Ballon d'or. Pendant ses cinq saisons passées au club, il est devenu l'un des meilleurs footballeurs de l'histoire du club et a ainsi permis au club de se relancer après plusieurs années de crise. 

DECO (2004-2008)

Il fait partie, à mes yeux, des joueurs les plus élégants de tous les temps. Sous Rijkaard, ses passes précises, son intelligence de jeu et la qualité technique de sa frappe le rendent indispensable à l'équipe. Avec le Barça, il remporte deux titres de champion d'Espagne et une Ligue des Champions en 2006.

SAMUEL ETO'O (2004-2009)

Considéré comme l'un des meilleurs footballeurs au monde de sa génération et l'un des meilleurs joueurs africains de tous les temps, Samuel Eto'o a marqué 139 buts en 199 matchs avec le FC BarcelonePendant cinq saisons il a été le fer de lance d'une équipe qui doit la plupart de ses titres à ses buts décisifs. Il a été l'auteur de deux buts fondamentaux lors des finales de la Ligue des Champions à Paris, en 2006, et à Rome ,en 2009. 

VICTOR VALDES (2002-2014)

Victor Valdes est le gardien de but ayant disputé le plus de rencontres sous le maillot du FC Barcelone, c'est-à-dire un peu plus de 500 matchs. Il est le sixième joueur le plus capé de l'histoire du club. Ses performances et la qualité de son équipe lui permettent de remporter à cinq reprises le Trophée Zamora de meilleur gardien du championnat. Gardien de caractère, ses principaux atouts sont son jeu au pied et les un-contre-un. Il a en quelque sorte révolutionné le poste de gardien au Barça, bien que certains le trouvaient trop fébrile, pas assez efficace ou encore pas au niveau des autres joueurs du Barça.

 

6.jpg

 

CARLES PUYOL (1999-2014)

Véritable leader de la défense blaugrana durant de longues années, Carles Puyol a tout remporté lors de sa carrière. C'est un exemple de combativité et de sacrifice. Il incarne aussi le fair-play sur un terrain de football. En quinze ans de présence au sein du club dont dix comme capitaine, Puyol remporte entre autres cinq championnats, trois Ligues des Champions et deux Coupe du monde des clubs. Au moment d'arrêter sa carrière, il est le second joueur ayant disputé le plus de matchs sous le maillot du Barça, derrière Xavi. 

XAVI HERNÁNDEZ (1998-2015) 

Vainqueur de très nombreux titres dans sa carrière, Xavi Hernández est considéré comme l’un des plus grands joueurs de l’histoire du football espagnol. Tant en équipes nationales qu'en clubs, Xavi possède l'un des plus beaux palmarès qui puisse s'offrir à un footballeur, avec entre autres huit Championnats d'Espagne, quatre Ligues des Champions, deux Championnats d'Europe et une Coupe du monde. Connu pour sa qualité technique ainsi que sa qualité de passes, il détient outre cela le record d'apparitions en club, avec 767 matchs sous le maillot blaugrana. Il est le véritable métronome de la meilleure équipe de tous les temps. 

DANI ALVES (2008-2016)

Il forme, avec Léo Messi, l'un des meilleurs duos de leur génération. Les deux hommes s'entendent à merveille sur le côté droit, Dani Alves devenant ainsi le principal pourvoyeur de ballons pour le meilleur buteur de l'histoire du club. Il correspond à l'arrière latéral offensif parfait, sa qualité technique étant nettement au-dessus du lot. Connu aussi pour sa bonne humeur sur et en dehors du terrain, c'est avant tout une des principales têtes du vestiaire catalan. 

ANDRÉS INIESTA (2002-2018) 

Il est certainement l'un des joueurs les plus décisifs de sa génération. On se souvient, entre autres, de son but au Stamford Bridge et de celui contre les Pays-Bas, en finale de Coupe du monde. C'est d'ailleurs un homme des grands rendez-vous puisqu'il est le seul joueur à avoir été élu homme du match de la finale de la Ligue des Champions, de la Coupe du monde et de l'Euro. Il est considéré, au même titre que Xavi, comme l'un des meilleurs milieux de tous les temps. Parti récemment au Vissel Kobe, il a effectué au cours de sa carrière 675 apparitions pour le FC Barcelone. 

 

7.jpg

 

 

 

EFFECTIF 2018-2019

eff1.JPGeff2.JPGeff3.JPG

 

 

Lien vers l'ancien topic

Modifié par Const

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

C'est peut etre pas fini mais ça part très bien, très propre présentation @Const :thumbsup:

Il y a 3 heures, Const a dit :

Si j'ai oublié des trucs dites le moi

 

Sans rajouter tout le monde dans les joueurs important avant 2000 je pense a Rexach, Migueli, Koeman et Alexanko.

Figo il a beau avoir l'histoire qu'on connait il fut aussi important fin des années 90. Apres compliqué" il y en a tellement faut fixer un barem genre 30 joueurs.

Pour les années ressente je vois que tu n'a pas fini.

 

Modifié par Lieutenant Roja

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

spoiler pour la première partie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Bon du coup on a deux topic pour commenté ce soir :ninja: Ou aller ? :thiriez:

 

Modifié par Lieutenant Roja

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Autant rester, ici. Je viens de comprendre les manœuvres sur Soccers ;) .

 

 

 

@Lieutenant Roja tu devrais poster un lien vers ce nouveau topic dans l'ancien topic avant qu'il ne soit fermé. Pour que ceux qui ne sont pas au courant trouvent ce topic-ci plus rapidement.

 

 

@Const Ajoute aussi un lien vers la page Wikipedia et un lien vers le site officiel du club, quand tu auras fini :happy::bien: !

 

 

Et sinon, on dirait que Semedo est un remplaçant de Roberto. Dommage. L'ancien topic commençait pendant la saison 2005-2006 (si je me souviens bien) qui signait le renouveau du Barça en CL.. Avec comme commentaire d'intro "la meilleure équipe d'espagne [...]".

 

Le nouveau topic commence avec Valverde. On va faire avec.

 

 

Oh Messi, il aurait dû prendre jaune sur cette main.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Moins lent que lors du premier match. avec une grosse phase de pression sur le but de Valladolid pendant un moment, mais pas de but. Valladolid menaçant sur contre.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sergi Roberto pour Dembélé, 0-1.

Vidal remplace Dembele.

 

Arthur, Lenglet et Malcom toujours au frais.

 

Roberto a du mal à droite.

Le Barça défend depuis la 75ème ?

Malcom remplace Coutinho.

 

Lenglet et Arthur toujours au frais.

 

Le Barça défend depuis au moins la 75ème.

Munir remplace Suarez à la 90ème, il reste 3 minutes de temps additionnel.

 

Changement pour gagner du temps ?

 

Et égalisation de Valladolid à la 92ème. Bien fait pour la gueule de Valverde.

Nooooooooooooon, but de Valladolid annulé pour hors-jeu via la VAR ...

 

Mais non ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pauvre joueurs de Valladolid :lol: L'énorme joie a la dernière minute pour au final rien, ça m'a rappelé Espagne-Iran !

 

Du coup le joueur qui a enlevé son maillot prend le carton ou pas ? :thiriez:

 

Victoire 1-0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le tout pour nous rappeler Rivaldo, mas que un jugador.

 

N'oublie pas de mettre un lien vers l'ancien sujet s.t.p..

 

But de Dembélé. Son premier de la saison ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Je trouve le hors-jeu ultra-juste, je me demande même s'il y en a vraiment un.

 

Dommage, la logique de Valverde est récompensée. L'équipe défend depuis la 75ème, il fait même rentrer Munir pour le temps additionnel.

 

Victoire 1-0 . Bon ...

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le VAR assassine le football, fini les émotions instantanées, tout est soumis à validation. 

 

Avantage à l'attaque dans le doute comme c'était le cas auparavant. 

 

Fin de match dégoûtante pour eux j'ai envi de vomir. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 14 minutes, Bocar a dit :

Le tout pour nous rappeler Rivaldo, mas que un jugado.

 

N'oublie pas de mettre un lien vers l'ancien sujet s.t.p..

 

But de Dembélé. Son premier de la saison ?

 

C'est bon je viens de mettre un lien, le topic peut être clos.

 

il y a 51 minutes, NotoRaptor a dit :

 

Et égalisation de Valladolid à la 92ème. Bien fait pour la gueule de Valverde.

Nooooooooooooon, but de Valladolid annulé pour hors-jeu via la VAR ...

 

Mais non ...

 

Tiens ça m'a rappelé un truc ça 

 

 

Modifié par Lieutenant Roja

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×