dalX

FC Malines

470 messages dans ce sujet

Parmi notre communauté Soccers, un club manquait, et surtout un de mes favoris... Le Kavé Mechelen. Les sangs et or de Malines ont écrit une histoire fantastique en Belgique et a fait vibrer un tat de gens.

De leur centre de formation sont sortis certains des plus grand joueurs belge comme Michel Preud'Homme et autres...

Voici l'histoire du FC Malines qui vient de leur tres joli site. Je me suis permis de copier ce qui rendra ce topic tres attraillent

hdr_rechts.jpg

kv_mechelen.jpg

Le FC Malinois voit le jour en octobre 1904. Lors d’une réunion au local « Cave de Munich » à la Ijzerenleen dans le centre de Malines, un grand nombre de jeunes footballeurs du pensionnat Saint-Victor d’Alsemberg aux études à l’Université de Louvain et du Collège Saint-Rombout de Malines, qui chaque mois jouaient au football ensemble, se rassemblèrent pour fonder un club de football. Theophile Delvaulx fut élu le premier président du nouveau club Football Club Malinois. Les couleurs jaunes et rouges représentant les couleurs des armoiries de la ville furent choisies comme couleurs du club. La première rencontre offisielle fut disputée entre le Stade Louvaniste et le FC Malinois. Sa toute première rencontre le FC Malinois l’a perdue contre les Louvanistes par 0-9. Au cours des premières années le FC Malinois ne possédait pas son propre terrain. Les premières rencontres furent disputées sur le terrain d’entraînement militaire de l’Antwerpsesteenweg. Ensuite le club de foot déménage sur le terrain loué aux Chemins de Fer Belges à la Pansiusdreef et qui fut baptisé Blok 16 du même nom que la guérite qui se trouvait près du terrain. Mais là aussi les jaunes et rouges ne restèrent pas longtemps. En 1911, président Francis Dessain – qui succéda en 1906 à Theophile Delvaulx – achète avec quelques personnes un morceau de terrain de la brasserie Chevalier – Marin derrière la caserne d’artillerie d’alors, l’endroit où le FC Malinois joue toujours actuellement.

1904-1928.jpg

En 1929, le FC Malinois trouve définitivement sa place dans la division d’honneur l’année de l’anniversaire des 25 ans du club. Les jaunes et rouges reçoivent le nom de « Royal ». La nouvelle dénomination du Malinois devient donc : Royal Football Club Malinois. Le président malinois Francis Dessain a entre-temps pris les fonctions de vice-président de l’Union Belge de Football. En 1943, lorsque le président du Racing de Malines Oscar Vankesbeeck décède, le chanoine Dessain devient le numéro un à la ligue de football.

1929-1.jpg

Dans la « compétition d’honneur » avec dix-neuf équipes dans la division d‘honneur le RFC Malinois est la meilleure équipe lors de cette première saison d’après guerre. La saison suivante les jaunes et rouges terminent troisième, saison au cours de laquelle Anderlecht était le plus fort. En 1948 le club est sacré champion pour la troisième fois de son histoire. Un très beau parcours de dix-sept rencontres sans la moindre défaite et le RFC Malinois est sacré champion pour la troisième fois lors de l’avant-dernière journée de la compétition et entre dans l’histoire du championnat de Belgique. Les plus connus de l’équipe championne sont le capitaine Bert De Cleyn, Rik Coppens et Victor « Torreke » Lemberechts. Ensuite le RFC Malinois reste un grand nom dans le football belge, mais les gros succès se font attendre. En 1951, le président des jaunes et rouges le chanoine Francis Dessain décède après 45 années de présidence. Il avait 76 ans. Son neveu Patrick Dessain lui succède au poste de président du RFC Malinois. En 1954 le RFC Malinois termine le championnat à la place de vice-champion, mais ensuite il faudra encore attendre plus de 35 ans pour retrouver le club au sommet de la première division. Le jubilé du cinquantenaire sera fêté sur un mode mineur et deux années plus tard, au terme de la saison 1955-1956, les jaunes et rouges font la culbute en seconde division. Ensuite se seront des années difficiles au cours desquelles le RFC Malinois oscillera entre la première et la seconde division.

1945-1967-1.jpg

Le RFC Malinois connaît en 1966 se relève sportivement. En 1966 le club termine à une belle sixième place et la saison suivante il termine douzième au classement final de la première division. Le meilleur de cette saison des jaunes et rouges se situe dans la campagne de la Coupe de Belgique. C’est une prestation à retenir dans l’histoire du club. L’unes après les autres les équipes de promotion du FC Cappellen, Diest, FC Brugge, Daring Club de Bruxelles et Anderlecht furent éliminés. En finale le RFC Malinois affronte le Standard de Liège. Après les prolongations les « Eteigneurs de lune » doivent se contenter de la médaille des vaincus, car le Standard de Liège gagne finalement 3-1. Dans cette équipe malinoise joue aussi Fi Vanhoof qui quelques années plus tard officiera comme entraîneur-adjoint et comme entraîneur principal au RFC Malinois. Le succès de la campagne de la Coupe de Belgique n’aura aucune influence sur la saison suivante. En 1968-1969 le club chute à nouveau en seconde division et y restera deux saisons. Suite à l’introduction de la loi linguistique en 1970 le nom officiel devient Koninklijke Voetbalclub Mechelen. Cette année là le KV Mechelen remonte en première division après un duel musclé avec son voisin du Racing Mechelen. Jusqu’en 1977 le KV Mechelen reste en première division et redescend ensuite en seconde division. Le président Patrick Dessain cède alors sa place. Herman Candries reprend un difficile mandat pour tenter de sortir le KV Mechelen de l’anti-chambre de l’élite.

1967-1978.jpg

Quand les jaunes et rouges ont cumulé 75 années de football derrière eux, ils séjournent encore en seconde division. En 1981 la promotion tant attendue pour la première division arrive enfin, Telindus suit le mouvement et se retrouve sur les maillots. La société de John Cordier cherche à se faire connaître et pour se faire elle parvient à se retrouver sur les maillots du Malinwa. En mars 1982 le KV Mechelen a un nouveau président : John Cordier. Sous sa présidence le Malinwa va obtenir de beaux succès qui resteront dans l’histoire du club. Malgré une nouvelle relégation en seconde division le professionnalisme s’installe Derrière les Casernes. Après une saison de purgatoire en seconde division les jaunes et rouges sont champions et sont de retour en première division. Ensuite John Cordier peut commencer à bâtir un grand club à Malines.

Mais son ambition ne se réalise pas directement et le FC Malinois ne parvient pas à réaliser ses espérances. En 1986, John Cordier prend la décision de remplacer l’entraîneur Künnecke par Aad De Mos qui mettra la main à la pâte la saison suivante. En 1986-1987, le FC Malinois enchaîne avec un statut entièrement professionnel. Cette saison donne au Malinwa certaines ambitions : après une lutte épique avec les RSC Anderlecht pour le titre, les jaunes et rouges terminent second avec leur tout premier ticket pour une Coupe d’Europe en poche. Entretemps le FC Malinois gagne la Coupe de Belgique. Après Lommel, Antwerp, Seraing, Beveren et Winterslag il doit affronter le Football Club Liégeois en finale. Le dimanche 14 juin 1987 Piet den Boer inscrit le seul but dans le stade Constant Vandenstock au gardien Liégeois Pierre Drouguet et offre au Malinwa le Coupe de Belgique. C’est le début d’une belle aventure européenne.

1986-1987-2.jpg

En Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupe l’étonnant « petit » RFC Malinois va surprendre tout le monde. Le parcours le conduit en finale contre l’Ajax Amsterdam. Avec un déplacement en grand nombre des supporters de Malines à Strasbourg ce fut une fête unique. Quand Piet den Boer fait 1-0 de la tête et que le RFC Malinois résiste la fête est complète. Jusqu’à ce jour le RFC Malinois est le dernier club belge a avoir remporté une Coupe d’Europe. En championnat le RFC Malinois est à l’aise. Les duels avec Anderlecht sont de très belles affiches qui attirent énormément de spectateurs au stade. Trois jours après la très belle prestation à Strasbourg les Malinois reçoivent Anderlecht en championnat. Dans une passionante rencontre les Bruxellois sont surpassés et le RFC Malinois s’impose 3-0. Cette saison là le Club Brugge ne lâche rien et le Malinois termine à nouveau pour la seconde fois de son histoire comme voce-champion.

1987-1988-1.jpg

Lors de la saison 1988-1989 les jaunes et rouges jouent le titre. Après une magnifique saison le RFC Malinois remporte le titre à domicile après un partage 0-0 contre Waregem. En demi-finale de la Coupe de Belgique Malines fatigué doit affronter Anderlecht la victoire 3-1 Derrière les Casernes n’est pas suffisante après la défaite 2-0 lors du match aller. En Coupe d’Europe aussi les jaunes et rouges ratent leur seconde finale. Eliminés par la Sampdoria de Gênes, la victoire 2-1 Derrière les Casernes n’est pas suffisante, en Italie le RFC Malinois s’incline 3-0. La Super Coupe contre le PSV Eindhoven est remportée par les jaunes et rouges. Un second trophée européen ajouté au titre de champion sont les deux trophées de la saison 1988-1989. Ebtretemps Aad De Mos est parti chez le grand rival d’Anderlecht et son successeur Ruud Krol ne parvient pas à faire prendre la sauce, Fi Vanhoof doit prendre la relève et les résultats suivent. En Coupe d’Europe le RFC Malinois accède au troisième tour contre le grand AC Milan de Gullit, Rijkaard et Van Basten, les jaunes et rouges sont éliminés lors des prolongations à San Siro. En championnat le club termine troisième. En 1991 le parcours européen est vite terminé. Au premier tour le Sporting de Lisbone élimine les Malinois de la Coupe d’Europe. En championnat le RFC Malinois obtient un très bon classement : les jaunes et rouges terminent à nouveau seconds derrière Anderlecht. Ensuite le Malinwa joue à nouveau la finale de la Coupe de Belgique, cette fois contre le Club Brugge qui s’impose 3-1.

1988-1989.jpg

La saison 1991-1992 annonce le début de la fin du club d’élite qu’était le RFC Malinois jusque là. Le nouveau coach Georges Leekens ne parvient pas à mettre l’équipe sur les rails avec en plus un difficile et dramatique problème financier. Une élimination contre la faible équipe grecque de PAOK Salonique. Le RFC Malinois atteint quand même la finale de la Coupe de Belgique, mais une nouvelle fois la chance n’est pas au rendez-vous des Malinois. Le Royal Antwerp FC après les prolongations et 120 minutes de jeu s’impose aux tirs au but. Pour John Cordier ce n’est pas une fin heureuse. Le mentor malinois décide en début de saison que c’est sa dernière au RFC Malinois et va abandonner le football pour se consacrer entièrement à sa société Telindus. Comme par le passé plusieurs pièces maîtresses de l’équipe passent chez le grand concurent d’Anderlecht, c’est évident que le RFC Malinois arrive au devant de plusieurs années difficiles. Le nouveau président, Wiily Dussart, doit lutter avec les problèmes sportifs et financiers. Ne pas perdre le contact avec l’élite, mais le RFC Malinois ne fait plus partie de la cours des grands. Sur le plan européen les jaunes et rouges se font accrochés au second tour, en Coupe de Belgique c’est l’élimination rapide après quelques tours difficiles et en championnat on peut oublier le titre. Sous la pression Dussart s’efface et cède sa place en mai 1994. Jef de Graef sera une demi-années plus tard le nouvel homme fort qui devrait redonner une nouvelle vie au club. En 1997, le malaise est entier Derrière les Casernes : le RFC Malinois descend en seconde division avec 31 points et une avant-dernière place. De Graef abandonne la présidence qui est reprise par Willy Van den Wijngaert.

94%20dussart.jpg

Sous Van den Wijngaert qui investit dans le club, le RFC Malinois est à nouveau une équipe qui joue à l’ascenseur. En 1999, le RFC Malinois après un énorme second tour en seconde division retrouve à nouveau la première division après deux années de purgatoire. Lors de la saison chaotique de 2001 et le retour d’Aad De Mos Derrière les Casernes comme directeur technique, c’est à nouveau la culbute en seconde division, pour une saison à la suite de laquelle le club est à nouveau promus en première division après un fameux duel avec le SV Ingelmunster. Cette saison là fut aussi limpide – incroyable apport financier de Van den Wijngaert – et malgré tout les dettes sont devenues énormes. L’Union Belge de Football n’accorde pas la licence pour la première division en première instance du fait que trois anciens dossiers du comité d’alors du RFC Malinois, nonchalant et amateur, n’ont pas été traités et ne sont pas clôturés. Van den Wijngaert dépose une caution de 13 millions de francs belges pour abandonner les dossiers. En appel le Malinwa obtient quand même la licence pour la première division mais seulement au niveau exécutif. Il semblerait que divers managers et De Mos ont amenés le club dans des problèmes financiers aigus, De Mos est remercié. Entretemps les salaires des joueurs ne sont plus honorés et le club n’a plus aucune structure. Le RFC Malinois est devenu une grande « soupe » où chaque jour apporte quelque chose (de négatif). Le 5 novembre 2002 Van den Wijngaert démissionne et les affaires courantes du club sont traitées par un group de quatre personnes. Mais le Malinwa va tout droit vers la faillite. Le samedi 7 décembre 2002 Johan Willemen, porte-parole du groupe de travail, déclare que le RFC Malinois deux jours plus tard sera mis en liquidation. La rencontre à Gand le jour suivant cette déclaration sera encore jouée, mais le lundi tout le monde sera remercié : le RFC Malinois est en liquidation.

Mark Uytterhoeven, Piet den Boer et Fi Vanhoof prennent directement l’initiative de sauver le club. Il est proposé à chaque supporter d’apporter 1.000 euro pour sauver le matricule 25. De nombreuses actions voyent le jour et chaque semaine un groupe de travail étendu se réunit avec Mark Uytterhoeven et Johan Timmermans, qui plus tard deviendra président, pour tout coordoner. Si l’action « Red KV » devait échouer, chaque personne qui a investi 1.000 euro les reçoivent en retour. Mais sous le slogan « Nous le ferons nous mêmes » les supporters réussissent à sauver le matricule 25. Le 26 février 2003 chaque employé du RFC Malinois marque son accord avec la proposition du groupe de travail pour laisser tomber une partie de ses arrièrés de traitement. A point de vue sportif le groupe de travail doit s’organiser avec quelques volontaires et bénévoles pour que le RFC Malinois puisse continuer à disputer le championnat. Avec un très jeune groupe de joueurs de l’équipe réserve et des joueurs prêtés notamment du Standard de Liège, Mouscron et Lokeren l’entraîneur Czerniatynski doit terminer tout le second tour du championnat. Et où en est l’analyse footballistique de certaines personnes qui avec des chants argumentés comme « équipe en liquidation » après la sévère défaite à domicile 0-8 contre le Club Brugge, le Malinois surprend tout le monde en prenant les trois points contre Germinal Beerschot (1-0), KAA Gent (1-0) et Excelsion Mouscron (3-2). Le dernier match est joué et les jaunes et rouges prennent congé de la première division. Entretemps le président Johan Timmermans a repris le flambeau de la présidence cédé par Mark Uytterhoeven. La figure amblématique de la TV était heureux de ses 12 jours de présidence au cours desquels il fut président intérimaire du Red KV et a participé au sauvetage de matricule 25 de la liquidation.

2003-3.jpg

Le Kavé est remonté en division il y a quelques mois. Apres un début mossade, il se lisse en bas du ventre mou de notre Jupiler League...

nonggoal.jpg

P A L M A R E S

4 x CHAMPION EN PREMIERE DIVISION

1942-1943

1945-1946

1947-1948

1988-1989

4 x VICE-CHAMPION EN PREMIERE DIVISION

1953-1954

1986-1987

1987-1988

1990-1991

6 x CHAMPION EN SECONDE DIVISION

1925-1926

1927-1928

1962-1963

1982-1983

1998-1999

2001-2002

1 x CHAMPION EN TROISIEME DIVISION

2004-2005

1 x VAINQUEUR DE LA COUPE D’EUROPE DES VAINQUEURS DE COUPE

1987-1988

1 x VAINQUEUR DE LA SUPER COUPE D’EUROPE

1988-1989

1 x VAINQUEUR DE LA COUPE DE BELGIQUE

1986-1987

3 x FINALISTE DE LA COUPE DE BELGIQUE

1966-1967

1990-1991

1991-1992

2 x FINALISTE DE LA SUPER COUPE DE BELGIQUE

1986-1987

1988-1989

Ce Club mythique joue dans un stade tout aussi mythique... Achter de Kazerne ou rebaptisé Veolia-Qtadion pour le Sponsor...Petit convivial mais avec une ambiance de malades. Les supporters Sangs et ors ne sont pas par hasart les meilleures de belgique...

kvm1.jpg

site internet et source: http://www.kvmechelen.be

foto.jpg

si on peut epinglé ce sujet ce serait sympa. Carolo Britisch, vient nous dire ce que tu penses du Kavé :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

équipe avec un passer de dingue. . . supporter magnifique. . . que dire de + a part que quand on vois que meme dans le musée de l'ajax il y a un maillot de cette équipe avec ecri en dessous

Final 19..:

Ajax-KV Mechelen

1-2

Si c'est pas beau ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1988...a Strasbourg... 0-1... Piet den Boer :cowboy:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tres belle victoire a Mouscron avec un But de duuuuunkovic :cowboy:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

notre tit mouton :rolleyes:

Non Non moi j'aime pas Vléminckx. . . c'est un bon joueur sans + pour moi, il faut pas oublier qu'il a deux mois maes ne le faisai pas jouer. Maintenant oké il a trois semaines de bon derrière lui mais bon Nong aussi a connu trois semaines commeca et on parlai directement de lui a anderlecht. Il doit confirmer c'est pas avec c'est 4 goals en championnat qu'il va devenir le futur Tchité, ou autre. . .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il etait prometeur a beveren avant...

Maintenant un jouer du ventre mou sans plus...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rossini, notre jeune talent belge évoluant à Utrecht, a signé à Malines ;) N'empêche, c'est une toute bonne recrue, en plus un jeune qui revient en Belgique, c'est parfait pour notre jupiler league

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et surtout pour notre Kavé favorit :thumbsup: Ils auront dur l'année prochaine en plus :s

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rossini, notre jeune talent belge évoluant à Utrecht, a signé à Malines ;) N'empêche, c'est une toute bonne recrue, en plus un jeune qui revient en Belgique, c'est parfait pour notre jupiler league

Il en avait parler sur Studio 1...C'est bien pour le KV

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour une fois qu'un belge fait le chemin inverse... :thumbsup:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui juste maintenant que tu le dis... :thumbsup:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouep, Rossini a plus ou moins le meme profil que Pieroni...

Mais bon, on connait le choix de la direction mauve ... d'ailleurs, il devrait prolonger.

J'espère que l'an prochain, Malines pourra jouer un peu les troubles fêtes en haut du classement...

J'aime bien moi les clubs qui m'ont offert de merveilleux moments comme celui-là.

Haaaaaalala le grand Kavé qui a niqué l'Ajax et gagné la coupe d'europe :cowboy:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je ne vois pas le Kavérevenir dans le top... :S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas tout de suite en tout cas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nan moi non plus je les vois pas revenir l'an prochain.

Mais plutot pas à pas...

Déjà le transfuge de Rossini montre qu'ils tablent sur une solution lente mais sûre...

Je serai content de les voir plus haut d'ici 3-4 ans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi j'ai l'impression que ce club travail intelligement et je pense qu'il pourrait s'installer pour un bon moment en D1 si il continue comme ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Leur objectif est de ne plus quitter la D1 en effet...

Traumatisme qd ce club est descendu. :wacko:

J'aime bien leur politique également, ça me parait intelligent :cowboy: .

Qu'ils s'installent confortablement, puis après viser plus haut pourquoi pas. Moi je ne demande que ça, rien que pour leur histoire et leur public.

Ya rien à dire, ça fout l'ambiance dans une compet' un peu en manque de supporters qui foutent le dawa gentimment

Modifié (le) par Liiidge pawa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hier au Brussels c'était encore impressionnant... :thumbsup:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.