jean-claude

Standard de Liège

16427 messages dans ce sujet

Westerlo - Standard (samedi 19mars à 20h)

Match tres important pour la 3ème place au général , c'est le match piège piège par excelence , nous nous déplaçons dans le seul stade en Belgique ou il n'y a plus de grillage autour du terrain mais ou les amendes sont tres colossales 2500 euros plus interdiction de 5 ans de stade

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faut pas faire comme le PSG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Westerlo - Standard 1-3

WESTERLO - Vedran Runje demeurera désormais pour un temps, dans les livres d' Histoire rouche, le gardien recordman absolu du nombre de minutes disputées en Championnat sans encaisser un but. A la mi-temps, le Croate avait déjà égalé la performance absolue, datant de la saison 1992-93 et établie par le duo Bodart-Munaron. Ses équipiers, qui l'ont beaucoup aidé, l'ont congratulé discrètement avant de se repositionner pour reprendre la seconde période.

Plus important: le Standard a aligné, dans la douceur campinoise, son douzième match d'affilée sans perdre en dominant nettement une équipe locale qui restait invaincue à domicile depuis le 30 octobre dernier.

Les supporters du Standard inauguraient aussi, hier soir, la nouvelle configuration de la Kuipje, débarrassée des grillages qui l'enlaidissaient. Ils ont remercié le club campinois de son... audace en respectant scrupuleusement la minute de silence observée pour le décès d'un ami du club local.

Engagées l'une et l'autre dans une bonne passe, les deux formations se lancèrent d'emblée avec ardeur dans un débat sans complaisance, peu académique mais alerte et enjoué.

Le Standard avait vite affiché son esprit de conquête retrouvé. Il apparaissait aussi comme l'équipe qui s'efforçait le mieux d'ordonner son jeu tout en imposant aux Campinois un rythme que ceux-ci soutenaient parfois avec difficulté. Il en fut vite récompensé. A la 11e minute, Walasiak força un coup de coin sur la droite. Rapaic le délivra, le ballon s'attarda dans une forêt de joueurs. Kovalenko l'en extirpa en décochant un envoi croisé à ras de terre que Bourdon ne put intercepter (0-1). Deux minutes auparavant, Runje avait frémi sur un coup franc de Janssens qu'il n'avait pu bloquer en un temps. Il avait toutefois pu empêcher, in extrémis, Vanarwegen de ponctuer l'action de son capitaine.

Encouragé, le Standard insista. Bien lui en prit. Il doubla son avantage à la 23e, sur une phase identique à la première: un coup franc de la droite de Rapaic. Cette fois, la reprise victorieuse de Geraerts fut instantanée (0-2).

Le Standard n'était pas encore repu. Deflandre et Walasiak continuèrent de faire admirer leur complémentarité sur le flanc droit, Rapaic se multipliait... partout, le duo axial Assou-Ekotto-Geraerts ratissait tous les ballons avec autant de sobriété que d'efficacité et Kovalenko acquérait vite des des planches.

Nullement assouvi, le Standard alourdit le score, très normalement, à la 54e minute: servi par Deflandre, Walasiak centra pour Bangoura, posté à point nommé (0-3).

Peu après Kovalenko, blessé, se retira et Haraldsen vit rouge pour avoir agressé Bangoura d'un coup de coude.

Dominique D'Onofrio put alors se permettre de faire tourner son effectif alors que Jan Ceulemans relançait Verheyen mais... en défense.

Toujours aussi dominateur mais moins résolu à alourdir encore le score, le Standard s'attacha, surtout, à accentuer le record de son gardien de but. Les rares fois où ses défenseurs se laissaient surprendre, Runje intervenait lui-même, comme à la 83e quand il se jeta dans dans les pieds d'Utaka.

Le bouillant Vedran n'aurait pas supporté d'encaisser un but. Voulant absolument éviter d'encourir son courroux, ses équipiers ne relâchèrent pas leur vigilance. Ils n'eurent pas tort et en furent récompensés... jusqu'à la 90e minute quand Westerlo obtint un coup de réparation. Janssens le convertit (1-3).

On allait entrer dans les arrêts de jeu! Runje en sera resté à 724 minutes sans but.

WESTERLO: Bourdon; Wagemakers (57e Ba), Haraldsen, Elejiko, Delen, Mennes, Janssens, Keenan, Coelho (76e Verheyen), Vanarwegen (64e Brosque), Utaka.

STANDARD: Runje; Deflandre, Onyewu, Dragutinovic, Leonard, Walasiak (81e J.R. Curbelo), Assou-Ekotto, Geraerts, Rapaic, Bangoura (72e Roussel), Kovalenko (65e Wamberto).

ARBITRE: M. Van De Velde.

EXCLUSION: 67e Haraldsen.

LES BUTS: 11e Kovalenko (0-1), 23e Geraerts (0-2), 54e Bangoura (0-3), 90e Janssens sur pen. (1-3).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je voulais s'avoir si deflandre fesait une bonne saison?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attends l'expertise du Pro lol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eric Deflandre est convaincu que le noyau actuel peut récolter d'excellents résultats s'il ne subit pas trop de changements.

Alors Eric, Vous n'avez pas des fourmis dans les jambes ?

Plutôt, oui. Mon dernier match date de la mi-février à Lokeren. Après j'ai été suspendu et puis, il y a eu ces remises successives contre La Louvière. De toute manière, les autres n'ont pas beaucoup plus de minutes de jeu dans les jambes.

Une sorte de mini trêve pour les deux arrières latéraux?

Si on veut. Mais pas totalement non plus. Nous n'étions pas en congé, quand même. Il y a eu des entraînements. Mais cela ne remplace pas un match.

Selon vous, les remises successives contre les Loups s'imposaient ?

Je ne pense pas que les gens qui décident des remises le font pour embêter leur monde. Samedi, nous aurions peut-être pu affronter La Louvière, mais sur un terrain gelé. Lundi, je suis personnellement allé faire un tour sur notre terrain: ce n'était pas possible avec cette neige qui collait au ballon. Donc, en résumé, la décision de remettre le match se justifiait pleinement.

Quelle serait la solution pour éviter les perturbations liées à ces reports ?

Personnellement, je suis partisan d'un championnat qui débuterait en septembre. Ainsi, nous pourrions déjà profiter de vacances en famille durant le mois de juillet comme presque tout le monde. Ensuite, une trêve hivernale plus longue. On le fait bien en Espagne alors pourquoi pas ici ? Toutefois, l'exemple de cet hiver n'est pas significatif car le mauvais temps dure. Un mois de mars pareil, c'est un peu exceptionnel.

Vous avez vu dans quelle conditions Saint-Etienne a reçu l'OM ?

C'est effectivement terrible mais la neige permettait quand même au ballon de rouler ce qui n'aurait pas été le cas sur notre terrain lundi soir.

Vedran Runje râlait dernièrement dans nos colonnes sur l'état des pelouses en Belgique. Votre avis ?

D'une manière générale, je ne les trouve pas trop mauvaise. Exception faite de celle du Brussels. Vous savez, elles ne sont pas meilleures en France. J'ai regardé dernièrement Caen - Lyon, c'était une catastrophe! Non, en Belgique, nous n'avons pas à nous plaindre.

Et la pelouse des Hurlus ne devrait poser aucun problème pour le match de ce vendredi ?

J'espère bien que non car il est temps que les affaires reprennent. Nous sommes dans le bon depuis la reprise. Croisons les doights pour que cette interruption forcée ne nous cause pas préjudice. D'autant que les autres jouent en ce milieu de semaine et qu'il ne faudrait pas que l'écart se creuse. D'ailleurs, c'est bien simple: pour rester dans le coup, nous ne pourrons pas nous contenter d'une seule unité à Mouscron.

Ce derby a tant d'importance ?

Bien entendu. Nous devons engranger un maximum de points en mars avant les échéances décisives en avril. C'est effectivement le mois prochain que tout se jouera selon moi avec nos deux déplacement à Bruges et à Anderlecht. Alors, autant faire le plein pour aller chercher ces deux ténors à l'aise. De toute manière, au Sporting, nous devrons tout faire pour réaliser un truc. C'est notre concurrent direct.

Comment jugez-vous votre saison jusqu'à présent ?

Globalement satisfaisante. Pourtant, lors de mon retour, j'étais très inquiet. L'équipe n'était pas encore totalement constituée, pas d'automatismes, pas de cohésion... C'était un peu la galère. Je savais qu'il ne s'agissait que d'une question de temps. Mais quand? Heureusement, aujourd'hui, nous formons réellement un bon groupe. Je dirais même plus: un groupe capable de produire d'excellents résultats durant deux ou trois saisons d'affilée.

Il faudrait pour cela que le noyau ne subisse pas trop de changements...

Lorsque je suis arrivé à Lyon, je n'ai pas eu besoin d'un temps d'adaptation. L'ossature de l'équipe existait et nous n'étions que deux ou trois à completer l'effectif. Voilà ce qu'il faudrait au Standard mais cela dépend de tellement de facteur. Je le répète, je suis convaincu qu'avec ce noyau légèrement remodelé en fin de saison, nous avons sous la main une belle génération Standard.

Avec Eric Deflandre toujours comme capitaine la saison prochaine ?

J'ai signé un contrat de trois ans et je compte bien l'honorer. Néanmoins si j'ai déclaré en revenant en Belgique que c'était pour des raisons familiales, je ne me considère nullement comme en préretraite. Je n'ai d'ailleurs pas décider de stopper ma carrière internationale. Tout dépendra des opportunités.

pv122.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que disais-je !

Merci :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nous sommes arrivé à faire une interview de Assou ekoto le frère de celui qui joue à Lens garcon qui est entrain de monter fameusement il a une classe abominable voici l'interview :

1- Quelle est ton origine ?

Matthieu: Je suis né a ARRAS dans le Pas ? de ? Calais, de mère française et de père camerounais.

2- A quel âge as-tu commencé le foot ? Dans quel club ?

Matthieu : J?ai commencé en débutant a l?As PTT de Arras jusqu?en pupille 1, puis pupille 2 à Lens jusque en équipe réserve, j?ai fait toutes mes classes a Lens. Je suis rentré dans le centre de formation à l?âge de 16 ans jusqu'à 18 ans. C?étais dur pour moi, contrainte de la vie en société, trop de règles !!! (En souriant) ça été dur à s?adapter.

3- As-tu joué en équipe Première dans un club français ?

Matthieu : Oui, en D2 (Créteil), Grenoble un peu,après ça a été des clubs en national?

4- Connaissais-tu le Standard quand tu étais en France ?

Matthieu : Oui comme je disais le Standard de Liege, c?est un club connu en Europe, tu vois on connaît les trois plus grand club en Belgique, Le Standard, Bruges et Anderlecht, Genk on connaît peut être un peu moins ?.

5- Quand et comment as-tu appris que le Standard s?intéressait a toi

Matthieu : Je l?ai su deux trois jours avant Noël, quand il fallait rencontrer les dirigeants du club, je l?ai su par après , comme La Louviere jouait à chaque fois le prochain adversaire du Standard, ils ont fait un peu de scooting et ils m?ont vu à pas mal de reprises?

6- As-tu beaucoup réfléchis avant de dire Oui au Standard ?

Matthieu : (en souriant) Sportivement non, c?est un choix, c?est le Standard de Liege. Après bon, tu fais des concessions !!!

7- Comment as-tu été accueilli par tes nouveaux équipiers ?

Matthieu : Très bien, le stage au Portugal s?est bien passé, malgré les résultats que l?on a fait là-bas, mon intégration dans le groupe s?est bien passée, tout le monde m?as bien accueilli.

8- Quel est le joueur qui t?impressionne le + au Standard ? Et humainement ?

Matthieu : Aucun en particulier, chacun a ses qualités. Humainement, Wambi, c?est un gars en or !!! Il est tranquille, pas un mot plus haut que l?autre, toujours respectueux, je l?apprécie vraiment bien, en + c?est mon voisin (souriant)?

9- Pour combien de temps as-tu signé au Standard et as-tu une option supplémentaire ?

Matthieu : J?ai signé un an et demi et une option de deux ans.

10- Que penses-tu de la forme actuelle de l'équipe et des résultats ?

Matthieu : Pour l?instant tout se passe bien, on ne prend pas beaucoup de buts, on en met pas mal, j?espère que ça va continuer comme çela jusqu?à la fin.

11- Vois-tu le Standard Européen ?

Matthieu : Franchement je l?espère !!!!!

12- Deuxième ou troisième ? Ou premier est ce encore possible pour toi ?

Matthieu : Franchement, je regarde pas beaucoup le classement, je regarde + derrière nous, après c?est à nous de gérer notre place, par raport à d?où je viens, tu vois, le fait de jouer une coupe d?Europe c?est un rêve, mais après tu te dis que tu peux jouer aussi peut être la Ligue des Champions et là c?est encore mieux !!! Tout ce que j?espère c?est que l?on va faire de notre mieux jusqu?au bout. Le minimum, avoir la troisième place pour être qualifié.

13- Quelles sont les différences, pour toi, entre le foot belge et le foot français ?

Matthieu : Tu as déjà moins de différence entre le haut du tableau et le bas de tableau, ici tu sais dire qui vas gagner, si tu as un Bruges contre Ostende, si tu joues aux pronostiques, tout le monde va mettre Bruges gagnant, c?est sans surprise!!! Apres c?est dans les infrastructures, les centres de formations, la formation des jeunes. En France, pratiquement tous les clubs de D1 ont leurs centres de formations, ici il y en a peut-être un ou deux, après évidemment les salaires (rires)

14- Est-ce que le foot français est plus technique qu?en Belgique ?

Matthieu : D?un point de vue global, les équipes de première division françaises ont + de technique collectives que la Belgique,il y a moins de perte de balle, c?est une autre organisation. Un exemple, en France, à partir de l?arc de cercle, la défense n?est jamais pressée. Je me souviens une fois à La Louviere, tu pressais !!!, on pressait partout pratiquement, on ne laissait pas respirer l?équipe, et en première division française tu ne vois presque jamais ça et je pense qu?il y a moins d?erreurs techniques qu?en Belgique, mais les quatres premiers de notre classement pourraient jouer en première division française?

15- On voit que l'équipe ne prend que très peu de buts depuis pas mal de temps, est-ce du à ton arrivée au milieu du terrain pour rééquilibrer un peu l'équipe ?

Matthieu : Non, à toi tout seul tu ne peux pas changer grand chose dans une équipe, c?est toute l?équipe qui apporte. Quand tu vois Sergio et Milan le travail défensif qu'ils font maintenant. Depuis la reprise ils défendent bien de leurs cotés, tu vois. Juste ces deux exemples la même si ce n?est pas que eux non plus c?est une pensée collective qui s?est installée dans le groupe...

16- Que penses-tu de l'entraîneur, Dominique D'Onofrio ?

Matthieu : Le Coach, je l?aime bien, par ses qualités humaines, c?est un bon type, c?est un bon entraîneur aussi?.

17- Comparé a Cartier ?

Matthieu : Je ne sais pas si je peux vraiment comparer, c?est dans deux contextes différents ?

18- Quels sont les points forts de l'équipe, selon toi ?

Matthieu : Le point fort maintenant c?est le collectif !!! Avant, il y avait beaucoup d?individualités, on ne parlait pas de groupe. Maintenant, c?est un Standard qui a un groupe, une âme?.

19- Que penses-tu des infrastructures du Standard actuellement ?

Matthieu : Le stade est magnifique, bientôt un centre de formation sera construis, il le faut au Standard. Mais les terrains d?entraînements, ce n?est pas ça, quand tu vois le terrain du Femina, on peut mieux faire au niveaux terrains d?entraînements.

20- Quel est ton objectif (personnel) au Standard ?

Matthieu : Faire de bonnes prestations chaque week-end et être régulier, après on verra, dans le foot tu ne sais jamais ce qui peut t?arriver?

21- Quel a été le discours de la direction quand tu es arrivé ?

Matthieu : Ils m?ont dit qu?ils avaient un problème au poste de milieu défensif (6) et qu?ils recherchaient quelqu?un comme moi, je correspondais au profil qu?ils recherchaient !!!

22- N?as-tu pas eu peur quand Bangoura, Conceiçao, Drago, et le club on été perquisitionné ? Moralement est ce que cela t'a touché ?

Matthieu : Cela ne me concernais pas. Ca a touché l?équipe, mais on a su faire bloc, (séparation des choses entre le foot et la justice), les joueurs voulaient marquer le coup par rapport à ce qui s?est passé. Mais après ne pas jouer n?aurais servi a rien, car ce n?est pas la police qui aurait été punie ni l?Union belge, mais le club.

23- Penses tu a l?équipe nationale Française ?

Matthieu : Je penses plus a l?équipe nationale Camerounaise.

24- Pourquoi ?

Matthieu : Déjà davantage de chance de jouer quelque chose avec eux, puis le choix du c?ur, déjà mon petit frère y est, il a été appelé, mais pour des raisons personnelles malheureusement, il ne pourra pas jouer ce week-end. Mais bon, son choix est fait aussi même si il y a l?équipe de France espoir qui l'a appelé, il préfère partir au Cameroun.

25- Ton frère ne viendrait il pas au Standard ou en Belgique ?

Matthieu : Je lui ai parlé du Standard, (son frère joue a Lens) si on se rencontrerais en coupe d?Europe, là ce serait merveilleux, mais si il ne fait pas un détour par la Belgique, je pense qu?il aura fait une grande carrière ?

26- Quel club te fait rêver ?

Matthieu : Ce serait pour acheter un abonnement je le prendrait à Barcelone, sinon dans un choix réaliste, je rejouerais à Lens, je suis sorti par la petite porte, et je voudrais revenir par la grande porte !!! Puis jouer avec le petit frère !!!!!! C?est le club de ma région tu vois, puis ça représente le 6 ? 2 ?.

27- Est il vrai que tu as eu un traitement de faveur quand ton bébé est né ?

Matthieu : Absolument pas, jamais de la vie !!!!

28- Que penses tu des supporters du Standard ?de l?ambiance au stade ?

Matthieu : Ils sont chauds !!!!! Un bon Chaudron?.

29- Quel est ta couleur préférée ?

Matthieu : Le bleu, comme les yeux de ma femme et ceux de ma fille !!!

30- Quel est ton acteur et actrice préférée ?

Matthieu : j?en ai pas en particulier, je suis beaucoup cinéma, c?est pour ça que j?aurais difficile choisir ?.

31- Quel genre de film aimes-tu aller voir au cinéma ?

Matthieu : De tout sauf des films d'horreur !!!!! Je trouve ça comique?. (Rire)

32- Zidane ou Ronaldo ?

Matthieu : Zidane

33- Quel est ton plat préféré ?

Matthieu : les plats de ma mère? (Tout en souriant)

34- Bière ou vin ?

Matthieu : Ca dépend la soirée?..

35- Quel est ton style de musique ? Ton chanteur préféré ? Ta chanteuse préférée ?

Matthieu : Le reggae, rap français, raga?..pas de préférence d?artistes?

36- Brune ? blonde ?

Matthieu : Les deux, je te jure !!! Je préférais les brunes, je me suis marié avec une blonde, et ma fille elle est brune ?.

37- Quelle est la voiture de tes rêves ?

Matthieu : La voiture de mes rêves ce serait... (longue hésitation) y?en a beaucoup !!! Ca serait une porche ?.

38- Schumacher ou Senna ou Kovalenko ?

Matthieu : Sergei, Sergei (kovalenko) ouais? (Rire)

39- Que penses-tu des belges ? (mentalité) par apport au français ?

Matthieu : C?est différent ouais, c?est différent. L?humour n?est pas le même, ça ressemble beaucoup à la mentalité du nord de la France?

40- Que regardes-tu chez une femme en premier (en trois points) ?

Matthieu : ses jambes !!! Son visage !!! Sa présentation !!!

41- Que regardes tu a la télé ? variété ou foot ?

Matthieu : Variétés, foot c?est vraiment les gros matchs?

42- Chirac ou Jospin ?

Matthieu : Deux voleurs pour moi !!! Super menteur comme on dit (rire)?

43- Vidéo gag ou sans aucun doute ?

Matthieu : Vidéo gag

44- La 1ere compagnie ou jean Yves Lafesse ?

Matthieu : + Lafesse

45- Tf1 ou France 2 ?

Matthieu : C?est vraiment choisir entre la peste et le choléra !!! (Rire). Je préfère une chaîne comme la 5 ou Euronews, Arte?..

46- Xxl ou chasse et pêche ?

Matthieu : (rire) Ca dépend la soirée, ouais?..

47- Téléfoot ou la messe sur la 2 ?

Matthieu : Telefoot

48- Belgique ou France ?

Matthieu : La France?

49- Un petit mot pour nos supporters !

Mathieu : Soyez toujours présent, on va avoir besoin de vous en avril pour la dernière ligne droite du championnat, comme toujours que vous soyez le douzième homme? !!!

50- Un petit mot pour le site !

Matthieu : Longue vie au site et bonne continuation !!!!!

Mon petit mot pour la fin:

Voila Matthieu, sache que je suis ton plus grand fan depuis que tu as débarqué au Standard. Pour moi tu es le meilleur transfert qu?on est réalisé, encore merci pour tout ce que tu apportes à nous supporters et au Standard !!!!

Matthieu : Merci a toi??

J?ajouterais une dernière chose, un très grand merci a Mathieu pour le temps qu?il nous a accordé, son dévouement, sa joie, sa bonne humeur, une personne agréable, des gars comme toi j?en redemande !!!!!

Propos recueillis par Jean-Claude ? Laurent ? Gregory

http://www.rscl4ever.be

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les frères sont tous les deux bons alors.....on verra les suites de carrière !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dommage il bouge plus ce Topic :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il va peut être bientôt re bougé, j' ai un poto fan du standard (et de l' OM) qui va peut être s' inscrire ici :P;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah tant mieu

Je recontacte jean-claude aussi pour voir...

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Anderlecht - Standard: 3 - 2

Anderlecht à l'ultime minute...

Les Mauves s'imposent méritoirement au terme d'un match dense qui a carrément tourné à la folie dans les dernières minutes avec deux buts. Quelle émotion !

ANDERLECHT - Incroyable fin de match, hier à Anderlecht! Alors que le Standard pensait avoir arraché un nul... qui n'arrangeait personne, Tihinen a offert la victoire au Sporting dans les arrêts de jeu. Anderlecht se remet à rêver du titre, le Standard peut commencer à s'inquiéter pour la qualification en Coupe Uefa. Quasi assuré d'une qualification pour la Ligue des Champions, le Sporting attend maintenant un faux pas de Bruges. Le Standard est passé du rêve à la réalité: avec cette première défaite en seize matches, il peut oublier la 2e place et tenter de conserver la 3e.

Si, comme annoncé, Vercauteren alignait Peersman au coup d'envoi, le coach anderlechtois optait pour un dispositif inédit pour accueillir le Standard. En phase défensive, ses joueurs se repliaient en 5-2-3 tandis qu'en possession de balle, ils se reconvertissaient en 3-4-3, avec les montées sur les flancs de Vanden Borre et Deschacht. Pour ce faire, l'entraîneur du Sporting laissait Lovré sur le banc et titularisait De Man dans l'axe de la défense, à côté de Kompany qui, comme Jestrovic, réintégrait le onze de base. Dominique D'Onofrio, lui, ne modifiait en rien ses batteries pour ce match au sommet et alignait l'équipe annoncée.

Peersman, qui n'avait plus joué depuis sa bourde fatale à Saint Trond, se mettait d'entrée en confiance en boxant la frappe de Léonard. La réplique fusait vers Runje, comme la volée et la tête de Jestrovic, dopé par son maillot distinctif de meilleur buteur et par son match dans le match avec Bangoura. Corner de Conceiçao, tête d'Onyewu au-dessus. Corner de Zetterberg, Runje passait... en dessous mais Kompany dévissait. On ne jouait que depuis 14 minutes! Le jeune Soulier d'Or allait se reprendre de la plus belle des manières, sept minutes plus tard: oublié dans l'axe, il avait tout le temps d' allumer Runje d'une frappe lointaine surpuissante. Sonnés par ce but d'ouverture, les Liégeois se relâchaient en défense: Aruna, seul face au portier croate, se montrait trop... collectif et sa passe n'arrivait pas jusqu'à Jestrovic. Dans la foulée, l'Ivoirien prenait sa chance mais son envoi était trop croisé. Les Rouches laissaient passer l'orage et, sur leur première réaction, parvenaient à égaliser. Passe tranchante de Conceiçao, jusqu'au boutisme de Geraerts plus prompt que Tihinen pour tromper Peersman. Walasiak, d'un bel envoi à la retourne, puis Vanden Borre, privé de ballon par la sortie kamikaze de Runje, auraient pu donner l'avantage à leurs couleurs mais les deux équipes rejoignaient les vestiaires dos à dos.

Aucun changement à la reprise, ni dans les compositions, ni dans l'intensité des échanges. La tête de Tihinen manquait de puissance, à l'instar de la passe en retrait de Deflandre qui contraignait Runje à dégager en catastrophe devant Wilhelmsson. Deschacht, lui, tirait sur l'arrière droit liégeois. Derrière, les Bruxellois pouvaient compter sur un Kompany des grands soirs pour faire le ménage sur pratiquement chaque offensive visiteuse. Si, globalement, Anderlecht prenait clairement la direction des opérations, les Standardmen restaient menaçants par leurs actions individuelles: Walasiak et Bangoura étaient trop courts. Plus volontaires, les joueurs de Vercauteren allaient finir par être récompensés à un quart d'heure du terme. Vanden Borre lançait Aruna qui, d'une pichenette, lobait astucieusement un Runje impuissant. La messe semblait dite... mais l'inévitable Geraerts passait une nouvelle fois par là pour rétablir l'égalité à la 90e minute! C'est alors que Tihinen a placé une tête qui pourrait s'avérer décisive pour le titre !

ANDERLECHT: Peersman; De Man, Kompany (89e Traoré), Tihinen; Vanden Borre, Vanderhaeghe, Zetterberg, Deschacht; Wilhelmsson, Jestrovic (82e Lovré), Aruna (26e Mpenza).

STANDARD: Runje; Deflandre, Onyewu, Dragutinovic, Léonard; Walasiak (75e Tchité), Assou-Ekotto, Geraerts, Rapaic; Conceiçao; Bangoura (81e Roussel).

ARBITRE: M. Allaerts.

AVERTISSEMENTS: Runje, Onyewu, Conceiçao.

LES BUTS: 21e Kompany (1-0), 31e Geraerts (1-1), 74e Aruna (2-1), 90e Geraerts, 91e Tihinen (3-2).

Standard

Runje 6,5: une intervention aérienne loupée mais des sorties judicieuses dans les pieds des avants.

Deflandre 5,5: gêné par le dédoublement des flancs.

Onyewu 6: impérial dans le trafic aérien, il a parfois été pris de vitesse dans l'axe.

Dragutinovic 6: parfois un peu trop tendre dans ses interventions.

Léonard 6: a initié de nombreuses actions offensives. A répondu présent à tous les duels.

Assou-Ekotto 5: est apparu plus en difficulté que d'habitude à la récupération. Surpris par la vitesse d'exécution de ses adversaires.

Geraerts 7: s'est à nouveau livré sans compter. A initié et fini les actions des égalisations.

Walasiak 5: a souvent été mis en difficulté par Wilhelmsson et a manqué de présence offensive.

Conceiçao 7: deux pieds dans toutes les actions dangereuses, il a donné l'égalisation à Geraerts.

Rapaic 6,5: s'est beaucoup démené à gauche.

Bangoura6: a pesé sur la défense bruxelloise sans jamais toutefois être réellement menaçant.

art_32655.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Standard - Conserver la troisième place !

C'est devenu le seul objectif du Standard pour cette fin de saison

SCLESSIN - Hier soir, tous les Standardmen avaient une oreille collée à leur radio. Les Rouches étaient, bien entendu, très attentifs aux résultats de Genk et de Charleroi désormais considérés comme les principaux rivaux des Liégeois dans la course à une qualification en Coupe de l'Uefa car la défaite subie vendredi à Anderlecht a définitivement clarifié leurs objectifs pour la fin de cette saison.

«Nous pouvons, désormais, renoncer à une qualification en Ligue des Champions, soupirait Ivica Dragutinovic. J'y ai pourtant toujours cru car je suis persuadé que nous possédions suffisamment de qualités pour contester cette place à Anderlecht.»

«Nous avons manqué d'intelligence et de patience...»

Mais pour atteindre cet objectif, les Liégeois auraient dû s'imposer au Parc Astrid. Or, si on excepte les quinze premières minutes de chaque période, les Rouches ne contestèrent que très rarement la supériorité des Mauves dans la circulation de balle beaucoup plus fluide et naturelle du côté bruxellois que du côté liégeois où tout le flanc droit fut souvent mis en difficulté. «Dans ce genre de rencontre, tous les joueurs doivent être au maximum de leurs possibilités, remarquait Drago. Or nous n'avons pas joué à onze. La façon avec laquelle les buts anderlechtois ont été inscrits peut nous laisser un goût amer dans la bouche. Nous avons manqué d'intelligence et de patience. Sur le troisième but des Bruxellois, Wilhemlsson n'était pas dangereux d'autant que trois défenseurs se trouvaient encore devant lui. Il aurait fallu le pousser à essayer de dribbler ou de se débarrasser du ballon. Sur le coup franc, Tihinen est complètement libre de tout marquage strict. A un tel niveau, une telle cascade d'erreurs ne pardonne pas.»

Reste à savoir si cette défaite ne risque pas de laisser des traces... «Il ne faut pas gommer tout ce que nous avons fait jusqu'à présent pour autant, ajouta Ivica Dragutinovic. Nous devrons ne regarder que nous-mêmes et aborder nos quatre derniers matches comme s'il s'agissait de finales de coupe...»

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Champioonat s'éloigne à petits pas !

C'est combien qui jouent la Ligue des Champions ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le Champioonat s'éloigne à petits pas !

C'est combien qui jouent la Ligue des Champions ??

Les deux premiers seulement , le 3ème joue l'UEFA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme en France alors

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Beveren - Standard: 2-3

BEVEREN - Le Standard a souffert, hier soir au Freethiel, pour arracher une victoire qu'il paraissait pourtant avoir façonnée avec une maturité... d'Européen. C'était compter sans l'esprit de rebellion d'une équipe beverenoise qui a disputé une seconde période extrêmement probante.

Le Standard avait peut-être besoin d'un coup du sort pour lancer son match: l'expulsion d'un de ses défenseurs centraux après neuf minutes de jeu.

Romaric, promu arrière central dans l'autre camp, avait propulsé vers l'avant un long ballon à suivre. Sanogo l'avait suivi. Dans l'axe, l'attaquant ivoirien engagea le duel avec Dragutinovic. Il le feinta à deux reprises, à gauche puis à droite. Le Standardman ne se laissa pas désarçonner mais, dans un réflexe aussi fortuit que malheureux, il intercepta le ballon de la main. Il était dernier homme. M. Jordens appliqua le règlement à la lettre: il expulsa Dragutinovic. Runje bloqua l'obus de Romaric, qui délivra le coup franc, avant de se coucher sur un bel envoi de Sanogo.

Enervés par cette sanction sévère, les Standardmen se rebiffèrent de la meilleure manière qui soit: en ouvrant le score quatre minutes plus tard. De la droite, près de la ligne de fond, Onyewu délivra une longue rentrée de touche. Wamberto prolongea, de la tête, la course du ballon vers Conceiçao, qui arma un coup placé croisé inarrêtable (0-1).

Inarrêtable, le coup franc du gauche de Rapaic le fut tout autant, à la 27e minute: puissant et travaillé, le ballon ricocha sur l'intérieur de l'angle du but (0-2). Quatre minutes auparavant, sur centre de Conceiçao, le coup de tête d'Onyewu, un rien trop croisé, lécha à peine le montant du but de Volders.

Le Standard s'était redisposé en faisant glisser Leonard dans l'axe et en invitant Rapaic à travailler plus défensivement. Ce fut suffisant pour contenir ce Beveren-là vivace certes mais dénué de toute rigueur défensive, inconsistant dans l'entrejeu et parfois bien maladroit en zone de conclusion. Romaric aurait toutefois mérité de transformer, lui aussi, le coup franc frappe de mule qu'il décocha, du gauche également, à la 38e. Malheureusement pour... l'intérêt du match, le ballon s'écrasa sur la transversale. Très motivé, Conceiçao coulissait parfaitement d'avant en arrière tout en cherchant à bonifier sa place au classement des passeurs.

Mais l'infériorité numérique peut à tout moment générer ses méfaits. A l'entame des arrêts de jeu de la première période, Mahan travailla un centre de la gauche. Mal surveillé par Rapaic, Sanogo ajusta son coup de tête à ras du montant: Runje n'avait même pas bougé (1-2).

Pour prévenir un éventuel sursaut de Beveren, Dominique D'Onofrio lança au jeu, à la reprise, un défenseur supplémentaire, Vandooren, en remplacement de Roussel, bien peu sollicité jusqu'alors. A la 49e, Conceiçao et Rapaic allièrent leurs talents pour rendre à leur équipe un avantage substantiel: le Portugais centra de la droite, le Croate réussit sa tête croisée (1-3). Le match demeura alerte et animé: Runje sauva ainsi du pied un obus en foulée de Diallo à la 53e. Beveren combinait de mieux en mieux offensivement. A la 60e Junior lança dans l'axe Sanogo qui offrit le but de l'espoir à Arunina (2-3). Les Ivoiriens continuèrent de se réconcilier avec leur public en utilisant à merveille l' homme libre. Les Standardmen ne s'affolaient pas mais ils pliaient. A la 87e toutefois, Conceiçao manqua l'occasion de rassurer ses équipiers. Mais le public s'était bien amusé.

BEVEREN: Volders; Badjan, Lardenoit, Romaric, Mahan, Tokpa (78e Tia), Junior, Diallo (88e Kaiper), Pacheco, Sanogo, Arunina.

STANDARD: Runje; Onyewu, W. Curbelo, Dragutinovic, Leonard, Conceiçao, Geraerts, Wamberto (77e Assou-Ekotto), Rapaic (82e Walasiak), Roussel (46e Vandooren), Bangoura.

ARBITRE: M. Jordens.

AVERTISSEMENTS: Wamberto, Pacheco, Junior, Arunina, Runje.

EXCLUSION: 9e Dragutinovic.

LES BUTS: 13e Conceiçao (0-1), 27e Rapaic (0-2), 45e + 1 Sanogo (1-2), 49e Rapaic (1-3), 60e Arunina (2-3).

art_32881.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Test-Match: Standard - Genk (20h30)

______________________

Jeudi 20h30 - Stade de Sclessin

ARBITRE: M. De Bleeckere

Compositions probable des équipes:

STANDARD: Runje; Deflandre, Onyewu, Dragutinovic, Vandooren; Conceiçao, Geraerts, Assou-Ekotto, Rapaic; Wamberto et Bangoura.

Réserves: Turnbull, Michel Garbini, P.Curbelo, J.Curbelo, Walasiak, Tchite, Kovalenko.

Blessés: Léonard et Roussel.

Commentaires: On revient à la défense qui a commencé la saison et à l'entrejeu qui a fait fureur durant le deuxième tour. Retours pressentis de Deflandre et d'Assou-Ekotto, titularisation de Vandooren au poste d'arrière gauche.

KRC GENK: Moons; Priske, Mikulic, Claessens, Sigurdsson, Seyfo; Engelaer, Beslija, Daerden, Stojanovic, Vandenbergh.

Réserves: Bailly, Matokou, Vaesen, Haroun, Wamfor, Soetaers, Kpaka.

Blessé: Chatelle.

Commentaires: Matokou et Wamfor effectuent leur réapparition dans le noyau. Sur le papier, mais encore faut-il voir l'animation de jeu, Genk ne paraît pas venir avec l'unique intention de tenir un siège.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.