Jump to content

fabio19

Membres
  • Content Count

    12,597
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

90 Neutre

About fabio19

  • Rank
    Euro
  • Birthday 10/19/1990

Informations

Team

  • My favourite team
    Portugal - Boavista

Recent Profile Visitors

7,118 profile views
  1. Triste match. Zéro créativité, on systematise le jeu sur CR7 (mais qui a été notre seul homme fort devant du match...). Cancelo et Bernardo qui enchaînent des performances bien en-deçà de ce qu'ils peuvent réaliser en club. Le premier a chié tous ses centres. Le milieu n'a rien donné, tout se jouait en arrière. Moutinho une purge de match. Au lieu de faire rentrer des verticalisateurs comme Pizzi ou reculer Bernardo qui roule sur la PL à ce poste, on passe dans un fade 4-4-2 puis on fait rentrer un Joao Mario qui ne justifie absolument pas sa présence en sélection. Il va falloir réagir face à la Serbie...
  2. Réveil mis à 2h45 depuis mon tour du monde (actuellement en Thaïlande) pour assister à notre qualif' Je suis du genre à vraiment considérer cette compétition. Au-delà de l'hypothétique qualification pour l'Euro par de multiples biais, qui est un bien maigre enjeu désormais pour les grosses nations dans cet Euro à 24, c'est bien une compétition tous les 2 ans pour discuter une sorte de supériorité sur l'Europe, dans un schéma de compétition en continu, et pas sur 1 mois. Concernant hier, la qualif à prendre et pas beaucoup plus. J'aurais aimé qu'un Mister plus ambitieux reprenne les rênes dès la fin de l'Euro 2016 et, hier, avant l'entrée de Joao Mario, on n'a que très peu sorti le ballon. Retour à ce Portugal qui balance de derrière et subit les offensives adverses. Le point positif, du coup, les 4 de derrière et Rui Patricio, solides dans cette configuration où on défend à onze. Difficile de voir Bernardo Silva être aussi quelconque en sélection de ce fait. Un peu déçu de l'absence d'impact de William, Neves et Pizzi au milieu. L'entrée de Joao Mario a transformé l'équipe. Comme quand il a été repositionné face à l'Uruguay, dans une position axiale, il fait très mal. Mario Rui et Cancelo excellents sur leurs côtés, Raphaël a intérêt à profiter de la suspension du Napolitain pour se montrer face à la Pologne, même dans une probable équipe bis, s'il veut revenir dans le onze de manière plus pérenne... Hâte d'être en juin !
  3. On peut le pendre le Mesaque Dju là non ?
  4. Bonne leçon d'humilité ce soir. Comme nombre de fils d'immigrés, je ne souhaitais pas la victoire de la France. Sans aller casser les couilles dehors. Mais je suis sincèrement content pour mes potes et ma copine, fiers supporters des Bleus. Et les ai félicités comme ils l'ont fait en 2016. Parce qu'ils savaient à quel point j'étais fou il y a deux ans. Maintenant, il va falloir se poser des questions nous concernant. Je ne suis personnellement pas confiant en l'avenir de la sélection. Même si je n'ai clairement plus le temps (et peut-être l'envie?) de suivre le foot comme avant, je me rends compte que le niveau des clubs est catastrophique, qu'on continue de subir les dogmes de l'intellectuel Santos qui va visiblement poursuivre la non-aventure avec la sélection, sans que personne ne remette en question ce putain de mondial où on gagne 1 match sur 4 en souffrant comme des chiens contre... le Maroc. Et où on explique à la masse que c'est pas grave de sortir deuxième de la poule, alors qu'on a l'occase du 2-0 contre l'Iran, que l'Espagne est pas foutue de finir un Maroc éliminé, et qu'en cas de deuxième position, on bascule dans une partie de tableau horrible. Avant même de parler de joueurs, qu'on réinstalle un style, qu'on rejoue au football comme sait le faire et qu'on fasse bonne impression dans cette Ligue des Nations. Suffit de battre une Italie et une Pologne en convalescence pour aller jouer un titre en 2019, certes mineur (je ne sais pas encore comment l'histoire le placera). Et que cette mouvance s'impose dès les catégories jeunes. Quand on regarde notre sélection du mondial, on amène quand même un défenseur titulaire qui a joué 7 matchs en Chine et qui vient de se faire tej, un arrière-gauche titulaire qui a sûrement plus vu l'infirmière que le ballon, un milieu titulaire en huitièmes qui n'a pas joué de la saison, un milieu gauche titulaire qui n'est pas milieu gauche et a été prêté à West Ham en deuxième partie de saison... Mais, au delà des hommes, si on garde un état d'esprit de petits, bah on reprendra notre histoire de petits.
  5. Moi, je l'étais déjà il y a deux ans. Sans vouloir jouer au grand divin, je pensais déjà (et ai du le dire ici), qu'on ne devait pas continuer avec cette mentalité. Et, accessoirement, FS aurait eu une excellente sortie. Après, pas trop de souvenir du dernier Euro espoirs, c'est vrai qu'au final, on a perdu face à notre seul adversaire, l'Espagne sans leur donner de fil à retordre de souvenir. Mais je vois personne d'autre... Enfin, si, Leonardo Jardim mais je pense qu'il a tellement de choses à faire avant de venir en sélection. Villas Boas je n'y crois pas... Je pense qu'il est fini comme Mourinho.
  6. Mais, complètement, c'est pas dans le choix des hommes qu'on perd ce mondial. C'est dans la mentalité "petits bras". On n'arrive pas au bout d'un tournoi de poker sans faire de all-in et en restant short stack tout le long. Quand j'entends FS dire que l'objectif de la phase de groupes était de sortir, sans donner d'importance à la position, ça me rend assez fou. On dirait les petits calculs de l'Euro qui, au final, ont validé ses grands principes de "petits bras". Mais, sur ce mondial, putain, on doit sortir premiers du groupe, a fortiori après le nul face aux Espagnols. En ce qui concerne les joueurs, ils sont là. On est largement dans le top 10 mondial niveau joueurs, faut pas déconner. Donc de potentiels vainqueurs de grandes compétitions à chaque fois. Sérieux, nos parents ont vu le Portugal se qualifier tous les 20 ans, nous, depuis 2000, on a jamais eu le malheur de regarder une grande compétition sans le Portugal. Il suffit d'intégrer quelques jeunes joueurs, quelques promesses, mais pas de révolution. Les joueurs sont là, encore faut-il bien les utiliser (encore une fois, en 4-2-3-1, en début de seconde période, Joao Mario à son poste a prouvé qu'il n'était pas mort et Guedes a repris du poil de la bête).
  7. Oui, voilà, je suis d'accord. Je pense que Rui Patricio va échapper à la critique, a fortiori parce qu'il est déterminant en 2016 (ça recoupe avec la petite mentalité qui est la notre). Pour avoir rapidement regardé RTP après le match (après une petite demi-heure de footing tellement j'étais enervé et triste), personne n'en parle. Mais il ne doit pas la prendre. La tête à bout portant, bon, difficile de lui reprocher quoi que ce soit. Après, um frango, on l'attribue volontiers aux buts pris quand le gardien fait une faute de main alors qu'il est bien placé. Là, il est tellement mal placé qu'on peut pas appeler ça um frango... lol. Mais il ne brille pas quoi. Ce que je pense aussi complètement (et d'ailleurs dit hier). Ca fait plusieurs années qu'il fait bien jouer les espoirs dans un modèle beaucoup plus caractéristiques de nos forces. Et donc à cela deux avantages : il connait et maîtrise notre football et il connait les jeunes déjà internationaux A qu'il a eus sous son aile et connait les suivants.
  8. Oui, oui, très belle frappe, première intention. D'une efficacité froide qui a fait la force des Uruguayens sur ce match. Mais, dans l'absolu, la balle est très loin du poteau. Je suis pas gardien mais j'ai l'impression, qu'en effet, Rui Patricio est trop près de son poteau droit alors que la logique, pour Cavani, était d'enrouler côté opposé et RP doit l'anticiper. Et sa détente est au maximum moyenne. Je pense vraiment qu'il doit faire beaucoup mieux. C'est un peu comme Lloris en EDF contre l'Argentine, OK il prend aucun but casquette, mais il sort aucun ballon difficile quoi, pas d'énorme plus-value sur ce match. En ce qui concerne RP, il sort juste le CF de Suarez, et heureusement qu'il ne le prend pas, parce qu'elle n'est pas non plus ultra compliquée. Concernant Lopes, je pense vraiment que les prochaines saisons vont être décisives, même s'il est encore jeune. Rester à Lyon, pour moi, serait un échec à moyen terme. En plus, ça lui ferait pas de mal de voir autre chose que cette mentalité gone qui, tu me l'accorderas, tend au microcosme. Un mec comme Tolisso, heureusement qu'il part s'ouvrir l'esprit ailleurs. Des joueurs à potentiel de partir dans de grands clubs qui n'ont jamais franchi le cap ont échoué, comme Govou par exemple. Etre devant Gorgelin, je suis d'accord, ça ne le fera pas devenir le grand gardien qu'il pourrait devenir. Sur sa ligne, il est très fort. Dans les sorties, il n'a pas progressé à mon sens. Ca reste toujours son énorme défaut. En plus d'avoir une mentalité que je soupçonne moyenne.
  9. Lopes, ça va aussi dépendre de son évolution dans les 2 années à venir. Est ce qu'il franchit enfin le cap et devient un excellent gardien (et signe, pourquoi pas, dans un grand championnat) ou est ce qu'il reste ce bon petit gardien de Ligue 1 prêt à mettre des coups à chaque embrouille ? Je trouve personnellement pas Rui Patricio exempt de tout reproche hier. Encore moins sur le deuxième qui est loin d'être une frappe exceptionnelle de Cavani...
  10. D'accord avec ce qui a été dit, on est dans le temps de l'acceptation. J'ai une opinion assez réservée sur Fernando Santos qui, je trouve, fait beaucoup trop autorité du fait de l'Euro gagné dans les conditions que l'on connait. On s'était fait péter par la Suisse dès la rentrée en 2016 en continuant de fêter notre titre alors qu'il fallait se remettre au boulot, on a quand même réussi à dominer un groupe de qualifs d'une faiblesse ahurissante où notre seul fait d'arme aura été de battre la Suisse à domicile au retour et de ne pas perdre de points face aux Hongrois. On fait des matchs amicaux très moyens avec, parfois, des sélections A'. Et on se retrouve avec un 4-4-2 qui ne semble pas exploiter les qualités de certains joueurs. On change de système au retour des vestiaires avec réussite. Joao Mario retrouve une position dans l'axe où il a été nettement plus à l'aise (son mondial à gauche est une catastrophe). Guedes qui touche enfin des ballons sur l'aile gauche. Mais Ronaldo sous-utilisé dans une position qui n'est pas sienne, seul en pointe. Premier vrai bon match de Bernardo. Quand même de grosses interrogations : - pourquoi innover avec Ricardo à la place d'un Cédric tout à fait honnête en phase de poules? L'idée était peut-être de tenter plus de dédoublements du côté de Laxalt, faux défenseur (mais vraie bonne prestation de patron sur son côté), ça n'a pas marché. - pourquoi encore Joao Mario à gauche du 4-4-2 alors que c'est une position anti-naturelle pour lui? - pourquoi 3 joueurs au poste de 8 durant le match mais jamais le titulaire habituel, Joao Moutinho? S'il n'était pas blessé, il faudra sérieusement s'expliquer. Je pense qu'on a basé le post-Euro 2016 sur une idée peu ambitieuse du football qui avait été pratiqué en France, avec beaucoup de réussite et le seul titre portugais de l'histoire au bout. Alors qu'il fallait clairement partir sur une autre chose. Cette génération est talentueuse, il faut la laisser s'exprimer dans un système plus habituel et plus approprié aux talents dont elle est composée. Je pense que Quaresma, Bruno Alves et José Fonte devraient légitimement quitter la sélection, Pepe et Ronaldo vont se prononcer, en espérant vraiment que ce dernier ne se casse pas. Mais, dans le fond, j'espère vraiment que Fernando Santos va partir. Pourquoi pas Rui Jorge...
  11. Ricardo, Adrien et... William annoncés dans le 11! Guedes devant. Bernardo et Joao Mario relancés... Par contre, les Uruguayens ont une compo plus defensive que d'habitude avec 3 vrais milieux dans l'axe (Lucas Torreira en plus... Derrière Betancur et Vecino ?). Comme contre la Russie, Laxalt arrière-gauche. On doit lui mettre bouillon.
  12. En essayant de retomber un peu niveau tension (et après avoir décliné la soirée où je devais aller tellement je suis énervé) : match encore beaucoup trop insuffisant. Je ne comprends pas cette manière de jouer au ballon, arrêtés, contrôles et passes vers l'arrière. Qu'on arrête de se cacher derrière un Euro 2016 au minimum chanceux plus que maîtrisé, et qu'on se remette à jouer au ballon parce qu'on n'y arrivera pas deux fois comme ça. Ce 4-4-2 est fait pour jouer rapidement vers l'avant, se projeter à la récupération du ballon. Résultat on a eu deux milieux axiaux immobiles qui ont du faire 80% de leurs passes vers l'arrière. Et, dès le contrôle, on sent qu'il n'y a aucune prédisposition à jouer vers l'avant. Adrien, sur les passes venues de derrière, il contrôle vers l'arrière. Il ne prend pas l'info comme un vrai "8" pour voir s'il peut orienter vers l'avant. Joao Mario, qui est censé être notre piston à gauche, n'est pas un joueur de couloir et ça se voit putain. Pareil, tous ses contrôles vers l'arrière, que des passes arrêté, en mode "je m'en balec". Des appels de Raphael en vain, avec lequel il a rarement essayé de combiner. Devant, les deux ont joué tout le match sur la même ligne. Ronaldo a essayé quelques décrochages pour qu'on ait de l'impulsion sur les côtés. C'était le seul à orienter le jeu vers l'avant. André Silva, je ne lui en veux même pas. Il est resté plus fixe qu'un Guedes, a reçu 2 ballons et demi, mais n'a jamais su quoi en faire. Je l'ai trouvé moins percutant et intéressant qu'un Guedes qui a su, sur ses 2 matchs, glisser entre les lignes pour perturber la défense et créer le décalage. Incompréhensible qu'il joue 95 minutes alors qu'à la fin, il avait zéro lucidité. Du grand "Engenheiro". Vaidade mas é... Derrière, encore solidissime dans l'axe. Fonte, sur lequel j'ai craché depuis 2 ans, livre 3 belles prestations. Que dire de Pepe... Royal comme d'habitude. Cédric et Raphael plus solides sur leurs côtés mais peu sollicités, les Iraniens se contentant surtout de long ballons dans l'axe. William doit avoir des problèmes de lombaires, ce n'est pas possible d'aussi peu se bouger le cul. Niveau état d'esprit, on est à la ramasse. On doit tuer le match, et dans la foulée, mettre l'Espagne à distance. - Ronaldo chie son péno. Qui va le consoler? - Quaresma qui s'est cru dans le terrain vague avec sa famille quand il se fait justice comme un débile et qui a réussi 3 contrôles en 90 minutes. - William et Adrien qui temporisent quand on doit tuer le match. Etat d'esprit de petits bras, de loosers. - Fernando Santos, c'est quoi encore ces changements? Guedes à la 95ème? Ca faisait 30 minutes qu'il devait être sur le terrain... Bernardo encore dégueu sur son entrée. 3/3 dans la cata pour le moment. L'Uruguay joue exactement dans le même système. Un 4-4-2 avec 2 pistons qui ont plus des profils de 8 à mon sens (Betancur et Vecino). Pas d'aussi gros gratteurs de ballons que William et Moutinho. Il faudra vraiment leur marcher dessus. Agiles techniquement mais il y aura de quoi leur mettre bouillon. Sur les côtés, ils peuvent jouer avec Nandez, De Arrachépakoi, Laxalte, Cristian Rodriguez ou Sanchez. Quoiqu'il arrive, à part Laxalte, je n'ai rien vu de fameux. Des petits manieurs de ballon sans grand impact sur le jeu uruguayen. Le danger viendra évidemment de leur duo de devant... Derrière, c'est solide avec la charnière de l'Atletico. Sur les côtés, je serais plus réservé, y'a moyen de leur mettre bouillon. Il a joué les 2 premiers matchs avec Varela (moyen) à droite et un Caceres malhabile avec son pied gauche à gauche. Aujourd'hui, Caceres à droite et Laxalte arrière-gauche. Quoiqu'il arrive, il faudra utiliser les ailes et, aujourd'hui, clairement on a pêché là-dedans. J'aurais tendance, donc, à miser sur 2 vrais joueurs de couloir : Rui Patricio Cédric - Pepe - Fonte - Raphael Bernardo - William - Moutinho - Quaresma Guedes - Ronaldo
  13. Fernando Santos et l'arbitre au top. Quelle honte... Le pauvre André Silva a donné son litre. Il devait sortir depuis 25 minutes facile. Mais zero audace. Ce penalty ? Mon Dieu... Quelle honte.
  14. J'ai surtout peur d'Adrien Silva qui a réussi à être atroce en 10 minutes même pas face aux Marocains. Normal de donner une chance à Quaresma et André Silva, même si j'aurais été pour la continuité de Guedes...
  15. J'essaye juste de tromper le destin. J'ai un sale pressentiment pour demain... Je nous sens pas si forts. J'espère que Moutinho s'est remis de sa virose, j'ai comme la sensation qu'on a personne pour le remplacer (Manu Fernandes bof en prépa, Adrien Silva paye son année blanche). J'espère me tromper.
×
×
  • Create New...