Jump to content

Streaming Football : regarde les Matchs de Football en Direct Gratuitement


Search the Community

Showing results for tags 'polar'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forum

  • Football Français
    • Ligue 1 Conforama
    • Domino’s Ligue 2
    • National
    • Football Amateur
  • Football Étranger
    • Premier League
    • LaLiga Santander
    • Serie A TIM
    • Liga NOS
    • Bundesliga
    • Spor Toto Süper Lig
    • Jupiler Pro League
    • Eredivisie
    • Autres Championnats
  • Tournois Européens & Internationaux
    • Ligue des Champions
    • Europa League
    • Euro 2020
    • Coupe du Monde 2018
    • Autres Tournois Internationaux
  • Football Généraliste
    • Le Monde du Football
    • Équipes Nationales
    • Joueur de Football
    • Mercato Football
    • Football Féminin
    • Médias Football
  • La Médiathèque
    • Vidéo de Football
    • Design and Graphism
    • Soccer Streaming
  • Jeux de Football et de sports divers
  • Jeux Vidéo Football
  • En dehors du Football
  • Dans la communauté

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Loisirs


Je vis à


Site


Skype


My favourite team


Goalkeeper


Defender(s)


Defensive(s) Midfielder(s)


Laterals Midfielders


Offensive(s) Midfielder(s)


Forward(s)


Substitutes(s)

Found 26 results

  1. Après avoir passé 15 ans en prison, une petite frappe au patronyme inconnu décide de retrouver son ex-partenaire, Anastasia, la femme de sa vie, avec laquelle il a volé les diamants de Rabbit, un gangster ukrainien. Il retrouve la belle dans la petite bourgade de Banshee, mariée et mère de deux enfants. Par un étonnant concours de circonstances, il prend la place du nouveau shérif, Lucas Hood. Et va se mêler des affaires du coin avec la virilité qui le caractérise... Deux écrivains à succès, Jonathan Tropper et David Schickler, sous l'égide d'Alan Ball, le créateur de Six Feet Under et de True Blood. Leur plume, trempée dans un bain d'acide, ne prend pas de gants avec la censure, bien aidés il est vrai par la liberté de ton de la chaîne Cinémax, filiale hardcore de la chaîne payante HBO. Dans Banshee, il y a du sang, beaucoup de sang. Du sexe, énormément de sexe à s'en décrocher la mâchoire. Bref une vraie série pour adultes, à ne pas mettre devant les yeux des petits. Production Alan Ball, Greg Yaitanes et Peter Macdissi Création Jonathan Tropper David Schickler Antony Starr : Lucas Hood (nom réel inconnu) Ivana Miličević : Anastasia / Carrie Hopewell, fille de Rabbit Ulrich Thomsen : Kai Proctor Frankie Faison : Sugar Bates Hoon Lee : Job Rus Blackwell : Gordon Hopewell, procureur Matt Servitto : Brock Lotus, shérif adjoint Demetrius Grosse : Emmett Yawners, shérif adjoint Trieste Kelly Dunn : Siobhan Kelly, shérif adjoint Ryann Shane : Deva Hopewell Daniel Ross Owens : Dan Kendall, le maire de Banshee Lili Simmons : Rebecca Bowman Ben Cross : M. Rabbit Željko Ivanek : Jim Racine Anthony Ruivivar : Alex Longshadow Tu sais ce qui est pire que d'avoir les couilles éclatées avec une batte ? Se les faire éclater encore une fois "You go near my niece again and it won't be cow's blood. It will be the blood of your family. Every single one of them I can get my hands on. I'll fucking drown you in their blood." (Kai) Fiche Imdb HomePage Cinemax Full Season one in Animated Gifs Liens Vost Saison 1 Liens Vost Saison 2 Banshee Origins La chaine Cinemax a lancé une sélection d'épisodes de la websérie Origins.Nous pouvons y voir plusieurs éléments intéressants sous forme chronologique. De quoi comprendre peut-être un peu mieux l'histoire de la série. Liens S02 Banshee Origins
  2. Création Noah Hawley Production Joel et Ethan Coen Musique Jeff Russo Saison 1 En 2006, à Bemidji dans le Minnesota, Lester Nygaard, interprété par Martin Freeman, est un homme effacé et sans envergure travaillant pour une compagnie d'assurance. Sa vie bascule le jour où il décide de se confier à un homme, Lorne Malvo, interprété par Billy Bob Thornton, qui se révèle être un tueur à gages. Celui-ci tue un certain Sam Hess, qui, dans sa jeunesse, harcelait Lester au lycée. Un mensonge en entraînant un autre, Lester va radicalement changer de vie et extérioriser sa véritable personnalité, celle d'un manipulateur prêt à tout pour être accepté par une société qui l'a trop longtemps ignoré. Saison 2 La saison traite d'un incident qui s'est déroulé en 1979 à Sioux Falls dans le Dakota du Sud et qui a été plusieurs fois mentionné durant la première saison. Elle met en scène la coiffeuse Peggy Blumquist et son mari, un boucher du nom d'Ed Blumquist, qui décident de couvrir leurs traces après la mort accidentelle de Rye Gerhardt, un des fils d'une famille criminelle locale dont la matriarche est Floyd Gerhardt. Pendant ce temps, Lou Solverson, qui vient de rentrer du Vietnam et le shérif Hank Larsson, enquêtent sur trois meurtres commis par Rye Gerhardt tout en protégeant le candidat républicain aux élections présidentielles Ronald Reagan lors de son arrêt de campagne à Fargo Saison 3 En 2010, dans le Minnesota, Emmit Stussy, un homme d'affaires renommé dans le monde du parking, vit une vie calme et opulente tandis que son petit frère Raymond a une vie difficile et enchaîne les mauvais coups. Alors que Ray avait blâmé son aîné toute sa vie pour ses succès, l’arrivée d’une personnalité mystérieuse va changer la donne. Critics' Choice Television Awards 2014 : Meilleure mini-série ou meilleur téléfilm Meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm pour Billy Bob Thornton Meilleure actrice dans un second rôle dans une mini-série ou téléfilm pour Allison Tolman Emmy Awards 201438 : Meilleure mini-série ou du meilleur téléfilm Meilleure réalisation pour une mini-série ou un téléfilm pour Colin Bucksey (épisode Buridan's Ass) Golden Globes 2015 : Meilleure mini-série ou meilleur téléfilm Meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm pour Billy Bob Thornton Golden Globes 2018 : Meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm pour Ewan McGregor
  3. COMMISSAIRE VALENCE des scenes de bagarre à vous couper le souffle Aidé par ses adjoints Marseillais @AK-13110 et l'adjudant chef @Daman le commissaire Valence, un homme solitaire et rugueux, surmené et lubrique, doit résoudre les crimes les plus complexes orchestrés dans le topic Paris St Germain par la bande de floodeurs à @Pauleta.48. Une série couillue pour les vrais mecs. des scenes de bagarre dignes de Walker TR Bernard Tapie : Commissaire Valence Kader Boukhanef : @RoKoXx Maxime Jaz : @Drogbasyl Cécile Siméone : @Tigani Română l'espionne Parisienne Et pour la premiere fois à l'ecran @Daman un tournage dangereux pour les boules
  4. Acteur et producteur de la série "Power", 50 Cent accompagnera son lancement, prévu pour le 7 juin prochain sur la chaîne câblée Starz, avec son dernier titre, la chanson "Big Rich Town". Le morceau, chanté en featuring avec Joe, a été spécialement créée pour le drama qui prendra comme décor la ville de New York. Créé par Courtney Kemp Agboh, productrice et scénariste de "The Good Wife", "Power" s'intéressera à James "Ghost" St Patrick, propriétaire d'un night-club à New York. Son rêve de bâtir un empire pourrait être freiné par son autre activité, très florissante, mais illégale : vendeur de drogue. Omari Hardwick ("Kick Ass") héritera du premier rôle, aux côtés de Lela Loren ("H+"), Naturi Naughton ("Mad Men") et Joseph Sikora ("Boardwalk Empire"). 50 Cent ne se contentera pas de produire "Power", comme Starz l'avait annoncé aux prémices du projet en juin dernier. L'artiste endossera un rôle récurrent, celui de Kanan, une vieille connaissance du héros James "Ghost" St Patrick Omari Hardwick as James "Ghost" St. Patrick Naturi Naughton as Tasha St. Patrick Joseph Sikora as Tommy Egan Lela Loren as Angela Valdes Sinqua Walls as Shawn Kathrine Narducci as Frankie Leslie Lopez as Pink Sneakers Jovanni Gomez as Resident Kid in Elevator Victor Garber as Simon Stern Sonya Walger as Madeline Stern Imdb Site Officiel
  5. Retrouvée enveloppée dans une bâche sur le rivage de Twin Peaks, la mort de l'adolescente aimée de tous provoque la stupéfaction dans la bourgade du nord des États-Unis. Dépêché sur les lieux, l'atypique et jovial agent du FBI Dale Cooper armé de son dictaphone, va faire la rencontre de personnages hauts en couleurs. Au cours de son enquête, il va tenter de percer le mystère entourant la mort de la jeune femme et faire tomber les masques de beaucoup d'habitants à première vue biens sous tous rapports... Topic ouvert à l'occasion de la sortie des blurays remasterisés aujourd'hui même. Réalisateur : David Lynch Scénariste : David Lynch, Mark Frost Créateur : David Lynch, Mark Frost Photographie : Frank Byers Musique : Angelo Badalamenti Chaîne d’origine : ABC Producteur : Harley Peyton Kyle MacLachlan Special Agent Dale Cooper (30 episodes, 1990-1991) Michael Ontkean Sheriff Harry S. Truman (30 episodes, 1990-1991) Mädchen Amick Shelly Johnson (30 episodes, 1990-1991) Dana Ashbrook Bobby Briggs (30 episodes, 1990-1991) Richard Beymer Benjamin Horne (30 episodes, 1990-1991) Lara Flynn Boyle Donna Hayward (30 episodes, 1990-1991) Sherilyn Fenn Audrey Horne (30 episodes, 1990-1991) Warren Frost Dr. Will Hayward (30 episodes, 1990-1991) Peggy Lipton Norma Jennings (30 episodes, 1990-1991) James Marshall James Hurley (30 episodes, 1990-1991) Everett McGill Big Ed Hurley (30 episodes, 1990-1991) Jack Nance Pete Martell (30 episodes, 1990-1991) Joan Chen Jocelyn Packard (30 episodes, 1990-1991) Kimmy Robertson Lucy Moran (29 episodes, 1990-1991) Michael Horse Deputy Tommy 'Hawk' Hill (28 episodes, 1990-1991) Piper Laurie Catherine Martell / ... (27 episodes, 1990-1991) Harry Goaz Deputy Andy Brennan (26 episodes, 1990-1991) Eric DaRe Leo Johnson (24 episodes, 1990-1991) Wendy Robie Nadine Hurley (22 episodes, 1990-1991) Ray Wise Leland Palmer (18 episodes, 1990-1991) Sheryl Lee Madeleine 'Maddy' Ferguson (18 episodes, 1990-1991) Heather Graham Annie Blackburn (6 episodes, 1991) Imdb Liste de liens sur la Serie Analyse Episodes S01 Episodes S02
  6. twb22

    Aquarius

    En 1967, en plein "Summer of Love", la disparition d'une adolescente, fille d'un avocat respecté, va lancer Sam Hodiak dans une véritable chasse à l'homme. Sa victime : Charles Manson, un hippie illuminé leader d'une communauté appelée "La Famille". Le policier de Los Angeles infiltrera alors ce milieu, qui vit de vols et de trafics de drogue. David Duchovny portera sur ses épaules cette nouvelle série, entouré par Gethin Antony ("Game of Thrones"), qui incarnera Charles Manson, Klaire Mme Rick Olte et Grey Damon ("True Blood"). Création John McNamara David Duchovny : Sam Hodiak Gethin Anthony : Charles Manson Grey Damon : Brian Shafe Emma Dumont (en) : Emma Karn Claire Holt : Charmain Tully Fiche Imbd
  7. twb22

    Wayward Pines

    Clairement inspiré par Twin Peaks et Lost, le scénariste Chad Hodge (The Playboy Club) brode une histoire paranormale autour d'un agent secret (Matt Dillon) qui enquête dans une étrange petite ville après la disparition de son partenaire. Ce pourrait être un navet, mais notre envie de divertissement réussi et un casting alléchant (Melissa Leo, Juliette Lewis, Terrence Howard, Toby Jones) prennent pour l'instant le dessus. Création Chad Hodge M. Night Shyamalan Matt Dillon : Ethan Burke Carla Gugino : Kate Hewson Toby Jones : Dr Jenkins Shannyn Sossamon : Theresa Burke Reed Diamond : Harold Ballinger Tim Griffin : Adam Hassler Charlie Tahan : Ben Burke Juliette Lewis : Beverly Melissa Leo : l'infirmière Pam Terrence Howard le shérif Arnold Pope ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Fiche Imdb
  8. twb22

    The Red Road

    L'enquête d’un flic contraint de faire équipe avec un ancien criminel issu d’un gang lié à une tribu indienne. Après Top of the Lake et Rectify, Sundance pourrait bien en profiter pour s’imposer comme la nouvelle chaîne câblée qui compte, aux côtés des très prisées HBO, AMC et Showtime. Pilote realisé par l'excellent James Gray (The Yards, la nuit nous appartient, Two Lovers), serie cree par le scenariste de prisoners.... au premier abord la qualité semble etre là pour une compagnie plutot sympathique Sundance. A noter la participation de Tom Sizemore. Martin Henderson as Harold Jensen Jason Momoa as Phillip Kopus Julianne Nicholson as Jean Jensen Tamara Tunie as Marie Kiowa Gordon as Junior Allie Gonino as Rachel Jensen Annalise Basso as Kate Jensen Tom Sizemore as Jack Kopus Antoni Corone as Captian Warren Réalisateur du pilote : James Gray crée par Aaron Guzikowski Lien S01 vost Titre des episodes saison 1 1 "Arise My Love, Shake Off This Dream" 2 "The Wolf and the Dog" 3 "The Woman Who Fell from the Sky" 4 "The Bad Weapons" 5 "The Great Snake Battle" 6 "The Journey to the Sunrise" Imdb ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350">
  9. Produite par Guillermo Del Toro et adaptée de la trilogie littéraire signée Chuck Hogan dont elle a conservé le titre, cette nouvelle série apocalyptique suit le Docteur Ephraim Goodweather, un épidémiologiste spécialisé dans les attaques biologiques et le Professeur Abraham Setrakian, deux experts qui vont tenter de mettre fin à la propagation d’une ancienne et terrifiante épidémie qui transforme les personnes infectées en vampires et menace ainsi l’humanité toute entière… Une première saison de treize épisodes sur Fx la chaine de Fx_leBordelais David Bradley Abraham Setrakian Anne Betancourt Mariela Martinez Nikolai Witschl Ansel Barbour Pedro Miguel Arce Felix Drew Nelson Matt Sayles Joe Vercillo Kapo Jim Watson Young Abraham Alex Paxton-Beesley Ann-Marie Barbour Jonathan Potts Capt. Redfern Richard Sammel Thomas Eichorst Feedback Imdb ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350">
  10. Revu ce film à la faveur d'une ressortie Bluray avec un beau remaster par l'excellent label Wild Side qui monopolise le marché des joyaux négligés par les majors. Facile à revoir malgré un rythme plutot lent mais en accord avec la temperature d'un chaud texas. Donc voici Don "Sonny Crockett" Johnson arrivant dans un bled paumé où il se retrouve happé entre deux chaudasses, une brune nommée Jennifer Connely (qui ferait renouer d'amitié Rom's avec sa main droite) et une blonde, une Virginia Madsen jeune et nympho et loin de sa récente allure de Milf Mickcoolienne. Cette derniere pourrait facilement rafler le titre de femme fatale la plus petasse de tous les temps si ce film avait été un peu plus connu. Au passage, à la réalisation feu Dennis Hopper en grande forme et plutot pervers dans la facon dont il amene les scenes de fesses (en passant Don Johnson concurence le Mel Gibson de l'epoque sur les plans de dos). Don Johnson as Harry Madox Virginia Madsen as Dolly Harshaw Jennifer Connelly as Gloria Harper Jerry Hardin as George Harshaw William Sadler as Frank Sutton Charles Martin Smith as Lon Gulick Barry Corbin as the Sheriff Leon Rippy as Deputy Tate Jack Nance as Julian Ward Virgil Frye as Deputy Buck https://youtu.be/vmWLUAsas60 Imdb >
  11. Les debuts de Las vegas apres la guerre de 14 avec une mafia pèpère boostée par un Michael Chiklis (the shield) visionnaire, le tout régulé par la police locale, la famille de cowboys old school de Dennis Quaid. et la procureur Carrie-Anne Moss.Un peu délaissé par les uploaders habituels des sites (un peu chiant à trouver, un seul le propose en France il faut dire...) mais vraiment facile à regarder. Pas trop d'incoherence a part les musiques sorties 20 ans plus tard et quelques (gros) details historiques qui ne nuisent pas à l'intrigue (Kennedy cité.... on est dans les annees 20. Et où est Bugsy???). Crée par Nicholas Pileggi, scenariste des affranchis et de Casino excusez du peu :/. C'et ce qui m'a intrigué au point de regarder au debut. autres guests James Russo et realisateur du pilote James Mangold.... pas mal non? Rien de bien profond dans les personnages mais au bout de quelques episodes on est content de la sortie d'un nouvel episode à mater. J'en suis au 16 et aucun ne m'a gonflé. personnages attachants ce qui joue beaucoup.
  12. À New York, dans les années 1960, l’inspecteur Terry Muldoon fait partie de la brigade des mœurs, appelée "Public Morals Division" et chargée d’enquêter sur les différents vices qui gangrènent la ville, allant de la prostitution au trafic de drogue. Une unité qui, bien souvent, voit ses officiers hésiter entre faire appliquer la loi ou se laisser corrompre pour fermer les yeux. Mais alors que le quartier de Hell’s Kitchen, au sein duquel il a grandi, devient le théâtre d’une guerre sans merci entre deux clans de la mafia irlando-américaine, Muldoon est décidé à remettre de l’ordre jusque dans les recoins les plus sombres de la Grosse Pomme, afin de pouvoir élever ses fils dans un environnement sûr. Une tâche difficile, surtout quand la différence entre le Bien et le Mal paraît si ténue. Produit par Steven Spielberg et Edward Burns Michael Rapaport Elizabeth Masucci Katrina Bowden Ruben Santiago-Hudson Wass Stevens Keith Nobbs Austin Stowell Patrick Murney Lyndon Smith Brian Wiles Cormac Cullinane
  13. À Braddock, une banlieue ouvrière américaine, la seule chose dont on hérite de ses parents, c’est la misère. Comme son père, Russell Baze travaille à l’usine, mais son jeune frère Rodney a préféré s’engager dans l’armée, en espérant s’en sortir mieux. Pourtant, après quatre missions difficiles en Irak, Rodney revient brisé émotionnellement et physiquement. Lorsqu’un sale coup envoie Russell en prison, son frère cadet tente de survivre en pariant aux courses et en se vendant dans des combats de boxe. Endetté jusqu’au cou, Rodney se retrouve mêlé aux activités douteuses d’Harlan DeGroat, un caïd local sociopathe et vicieux. Peu après la libération de Russell, Rodney disparaît. Pour tenter de le sauver, Russell va devoir affronter DeGroat et sa bande. Il n’a pas peur. Il sait quoi faire. Et il va le faire, par amour pour son frère, pour sa famille, parce que c’est juste. Et tant pis si cela peut lui coûter la vie. Encore un film qui vient de sortir (14 janvier) d'un realisateur dont le precedent et premier film m'avait bien plu, Crazy Heart avec le cultissime Jeff Bridges. Pas vu mais ca ne saurait tarder pour voir si ce realisateur confirme. Le duo Christian Bale avec une tronche un peu ravagee et Woody Harrelson me fait penser à True detective (que Tetrooney il serait temps que tu fasses comme tout le monde c'est a dire regarder...) Réalisation : Scott Cooper Scénario : Scott Cooper et Brad Ingelsby Production : Michael Costigan, Leonardo DiCaprio, Ryan Kavanaugh, Jennifer Davisson Killoran, Ridley Scott, Tony Scott et Brooklyn Weaver Christian Bale : Russell Baze Woody Harrelson : Harlen DeGroat Casey Affleck : Rodney Baze Jr Forest Whitaker : Wesley Barnes Willem Dafoe : John Petty Zoë Saldaña : Lena Warren Sam Shepard : Red Fiche Imdb Page Officielle Lien 1080p Vo Lien BdRip Vo Sst V1080p Dvd Screener VF ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Trailers ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Affiches Taille Sene': Spoiler : -- Cliquer ici pour voir le texte --
  14. twb22

    Gang Related

    Le membre d’un gang est chargé d’infiltrer la police de San Francisco et monte peu à peu en grades, jusqu’à rejoindre les forces spéciales anti-gang. Il est alors partagé entre ses deux « familles ». Ramon Rodriguez : Ryan Lopez Terry O'Quinn : Sam Chapel RZA : Cassius Green Jay Hernandez : Dante Acosta Sung Kang : Tae Kim Inbar Lavi (en) : Vanessa « Vee » Hicks Cliff Curtis : Javier Acosta Shantel VanSanten : Jessica Shaw Lela Loren : Sylvia Maria Canals Barrera : Marciela Philip Anthony-Rodriguez : Agent Billy Cabrera Noah Bean : Jason Manning Amaury Nolasco : Mariano Carlos Gómez : Miguel Salazar Catherine Dent : District Attorney Ellis Pasha D. Lychnikoff : Slotko Yegenev Réalisateur du pilote : Allen Hughes crée par Chris Morgan (cellular, fast Furious) Imdb Fox ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350">
  15. L'équipe de Chicago Fire/Chicago PD a parlé de son ambition de dépoussiérer le principe du spinoff et des crossovers. David Eigenberg (acteur) nous révèle que « L’idée est de faire quelque chose de différent, d’assembler les deux séries. On ssaye de ne pas être traditionnel. On a vraiment envie de créer des moments où les personnages débarquent d’un show à l’autre sans qu’on sache pourquoi. Et parfois laisser les choses sans résolution. On espère faire quelque chose de novateur. On se croisera pour des raisons purement dramatiques, ou pour raconter des histoires qui n’auront pas forcément de liens avec le travail de policier ou de pompier. » Arthur Forney (producteur) confie « C'est un gros challenge. Je trouve ça génial qu’on puisse tout mixer comme ça. De ce que je connais, aucune série n’a fait ça avant nous. On a déjà fait ça sur nos séries (la franchise Law and Order), mais de temps en temps, pas chaque semaine. Ça sera intéressant de voir comment il vont suivre un personnage passer des pompiers aux policiers, et réciproquement. Les univers sont différents et similaires à la fois. Les pompiers sauvent des vies et éteignent des feux. Les policiers arrêtent des malfrats et ont des flingues. C’est très différent comme approche. C'est très intéressant de voir ces deux univers interagir » (dailymars) ----------------- ----------------- Aucun travail n'est plus stressant, dangereux ou grisant que celui des pompiers, des secouristes et des auxiliaires médicaux de Chicago. Ces hommes et femmes d'élite de la caserne 51 bravent le danger quand d'autres prennent la fuite. Avec la pression, les responsabilités et les égos surdimensionnés viennent les désaccords et les tensions au sein des membres de l'équipe. Et quand la tragédie frappe l'un d'eux, la culpabilité et les reproches fusent. Pourtant, le moment venu de passer à l'action, les dissensions sont laissées de côté pour céder la place à la solidarité. Création Dick Wolf, Derek Haas, Michael Brandt Jesse Spencer : Lt Matthew Casey Taylor Kinney : Lt Kelly Severide Monica Raymund : Gabriela Dawson Lauren German : Leslie Elizabeth Shay Charlie Barnett : Peter Mills Yuriy Sardarov : Brian "Otis" Zvonecek Eamonn Walker : Chef Wallace Boden Christian Stolte : Randy "Mouch" McHolland Joe Minoso : Joe Cruz David Eigenberg : Christopher Herrmann Randy Flagler : Capp Jeff Hephner : Jeff Clarke Jon Seda : Détective Antonio Dawson, frère de Gabriela Jason Beghe : Inspecteur Hank Voight (de Chicago PD) Robyn Coffin : Cindy Herrmann, femme de Christopher Brittany Curran : Katie Nolan, demi-sœur de Kelly Sarah Shahi : Renee Royce Mo Gallini : Jose Vargas Jesse Lee Soffer : Détective Jay (de Chicago PD) Sophia Bush : Détective Erin Lindsay (de Chicago PD) Kathleen Quinlan : Nancy Casey, mère de Matthew Mena Suvari : Isabella ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Nbc Page Fiche Imdb ----------------- ----------------- ----------------- Spin-off de Chicago Fire centré sur une brigade de police de la ville. Des officiers en uniforme qui patrouillent et combattent le crime dans la rue, aux membres de l'unité des renseignements affectés à des affaires majeures, toutes les recrues du poste de police du district 21 de Chicago risquent quotidiennement leurs vies. Ces énormes responsabilités dépassent souvent le simple cadre professionnel et entâchent la sphère privée de ces hommes et de ces femmes d'exception. Création Dick Wolf, Derek Haas, Michael Brandt Jason Beghe : Sergent Henry « Hank » Voight Jon Seda : Détective Antonio Dawson Sophia Bush : Détective Erin Lindsay Jesse Lee Soffer (en) : Détective Jay Halstead Patrick Flueger : Officier Adam Ruzak Marina Squerciati (en) : Officier Kim Burgess LaRoyce Hawkins : Officier Kevin Atwater Archie Kao (en) : Détective Sheldon Jin Elias Koteas : Détective Alvin Olinsky ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Fiche Imdb -------------------- Aujourd’hui, à croire Deadline, le producteur des 3 séries, Dick Wolf Souhaiterait organiser un crossover entre New York unité spécial et Chicago PD... Dans un prochain épisode, le Détective Erin Lindsay (Sophia Bush), de Chicago PD devrait être envoyée à New York. L’actrice a en effet annoncé être dans la grande pomme pour tourner des scènes avec Mariska Hargitay de Law & Order: SVU (New York unité) pour des épisodes. Mariska Hargitay crossover avec New-York Unité Spéciale et Chicago Fire Mais, selon Deadline, Wolf va plus loin puisqu’il envisage également Un crossover énorme devrait arriver à la fin de la saison, avec une intrigue tellement énorme qu'elle impliquera tout le monde », bref ses 3 séries réunies, comme l’avaient fait en leur temps les Experts… ------------------- Dick Wolf L’homme est l’un des plus connus et des plus riches d’Hollywood. On dit qu’il aurait eu l’idée du format de NYD en feuilletant des notes que l’on avait prêtées à Michael Mann lors du tournage de la 5ème saison de 2 Flics à Miami. Dick Wolf, voilà un nom qui figure au générique de plus de 100 séries télévisées depuis déjà 20 ans. Très ami avec l’écrivain de polar James Ellroy, il n’hésite pas à engager son meilleur ami, un inspecteur du Département de Police de Los Angeles (LAPD) comme directeur technique lorsqu’il revisite l’univers de Dragnet en 2003. C’est pourtant avec NYD qu’il fait un de ses plus gros coups. On parle de billions de dollars de bénéfices chaque année, le 1er pilote ayant été acheté par NBC en 1990. 10 ans plus tard, il négociait un contrat historique avec NBC qui lui achète 5 saisons d’un coup, du jamais vu! Parlant de la franchise qu’il a créée puisque la série a déjà donné naissance à plus de 5 séries dérivées ou spins off, il dit: «On ne cherche pas à être une série à la mode. La franchise Law and Order c’est autre chose. Là on parle de longévité, de renouvellement et de comment rester diffusé pour être une source de profit pour NBC dans les années à venir.» Businessman sans complexe, Dick Wolf est la pierre d’angle de ces séries et de tout le mouvement qu’il a généré.(13erue) Dick Wolf au milieu et le cast des divers Law & Order Filmo Serie TV Spoiler : -- Cliquer ici pour voir le texte -- 2010 : Los Angeles, police judiciaire (Law and Order: Los Angeles)2007 : Paris, enquêtes criminelles 2006 : Conviction 2005 : New York, cour de justice (Law & Order: Trial by Jury) 2003 : Dragnet (L.A. Dragnet) 2002 : Crime and Punishment 2001 : New York, section criminelle (Law & Order: Criminal Intent) 2000 : Arrest & Trial 2000 : Enquêtes à la une 2000 : D.C. (producteur exécutif) 2000 : Invisible Man 1998 : Exiled: A Law & Order Movie 1997 : Players, les maîtres du jeu 1997 : Feds 1996 : Swift Justice 1995 : The Wright Verdicts 1994 : New York Undercover 1993 : South Beach 1992 : The Human Factor 1992 : Mann & Machine 1990 : New York, police judiciaire (Law & Order) 1990 : H.E.L.P. 1990 : Nasty Boys 1984 : Deux flics à Miami (Miami Vice) 1989 : Christine Cromwell 1989 : Gideon Oliver 1985 - 1986 : Capitaine Furillo
  16. Plus de 10 ans après son dernier passage derrière la caméra pour la télévision, le cinéaste britannique Danny Boyle (28 jours plus tard, Slumdog Millionaire, 127 heures, Trance) effectue un retour très attendu avec une série policière du nom de Babylon. Le pilote a été diffusé sur la chaîne Channel 4 le 9 février 2014 alors que pour suivre les six épisodes suivant, il faudra patienter jusqu’à l’automne (leur tournage aura lieu à la période printanière). James Nesbitt (Bloody Sunday, Millions, Match Point) et la jolie blonde Brit Marling (The East, Sous Surveillance, Another Earth) s’épauleront au casting d’une série qui annonce un enchaînement de séquences à la fois dures et décontractées. ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> S01Vost
  17. Jackie Brow, hôtesse de l'air, arrondit ses fins de mois en convoyant de l'argent liquide pour le compte d'un trafiquant d'armes, Ordell Robbie. Un jour, un agent fédéral et un policier de Los Angeles la cueillent à l'aéroport. Ils comptent sur elle pour faire tomber le trafiquant. Jackie échafaude alors un plan audacieux pour doubler tout le monde lors d'un prochain transfert qui porte sur la modeste somme de cinq cent mille dollars. Mais il lui faudra compter avec les complices d'Ordell, qui ont des méthodes plutôt expéditives. Réalisation : Quentin Tarantino Scénario : Quentin Tarantino Scenario anglais Complet d'après le roman Punch créole d'Elmore Leonard Pam Grier as Jackie Brown Samuel L. Jackson as Ordell Robbie Robert Forster as Max Cherry Bridget Fonda as Melanie Ralston Michael Keaton as Ray Nicolet Robert De Niro as Louis Gara Chris Tucker as Beaumont Livingston Michael Bowen as Mark Dargus Lisa Gay Hamilton as Sheronda Tommy "Tiny" Lister Jr. as Winston Hattie Winston as Simone Sid Haig as Judge Aimee Graham as Amy Diana Uribe as Anita Lopez T'Keyah Crystal Keymah as Raynelle Denise Crosby (uncredited) as Public defender Quentin Tarantino (uncredited) as Answering machine voice Helmut Berger (uncredited, archive footage) as Nanni Vitali Marissa Mell (uncredited, archive footage) as Giuliana Caroli Council Cargle (uncredited, archive footage) as Drew Sheppard Tony Curtis (uncredited, archive footage) as himself Quentin Tarantino, l'homme qui a modernisé la violence à Hollywood, ré- injecté du sang neuf dans le cinéma indépendant, influencé une génération de cinéastes et signé deux films cultes (Reservoir Dogs, 1992, et Pulp Fiction, 1994) prend son public, un public rock'n'roll, et la critique à contre-pied. Avec Jackie Brown, il boucle un film néo-noir cool où les "nigger" remplacent les "fuck" et les discussions sur les bazookas celles sur les cheeseburgers dépourvu de violence apparente. Dédié à la vague de la blaxploitation, cinéma communautaire noir américain des années 70, et à son symbole, Pam Grier, Jackie Brown s'approprie un roman d'Elmore Leonard, auteur préféré de Tarantino. Et se coule dans le monde des OS du crime, des trafiquants d'armes et des prêteurs de caution. Jackie Brown (Pam Grier), hôtesse de l'air sculpturale, convoie de l'argent sale. Cueillie par les flics, elle décide de doubler tout le monde. Et d'abord Ordell (Samuel L. Jackson), flanqué de ses complices, Louis, éjaculateur précoce (Robert De Niro), et Melanie (Bridget Fonda), surfeuse défoncée à la pipe à crack. Jackie Brown, son look des années 70, ses chemises hawaiiennes, ses Cadillac, ses tubes des Delfonics exhalent une mélancolie sourde. "Plusieurs personnes cohabitent en moi. L'une d'elles est noire. Bien sûr, l'intelligentsia black, Spike Lee en tête, a toujours objecté que je n'avais pas subi la ségrégation, les émeutes raciales et la répression. Leur argument est politique. Le mien vient du coeur. De ma culture, aussi. Les Noirs m'ont inoculé leur amour de la soul music et de la blaxploitation, qui ont nourri le rap. Foxy Brown, la plus grande rappeuse, a d'ailleurs pris comme nom de scène le titre d'un film de Pam Grier. Dans les années 70, la blaxploitation a su capter l'orgueil noir, l'humour noir, la colère noire. C'était un mouvement neuf, étonnant. Mais l'hostilité de la presse black et l'essorage du filon ont eu sa peau. Il a fallu attendre Spike Lee (Do the Right Thing) pour que le cinéma noir ressuscite, qu'il devienne grand public, que des films indépendants cartonnent (Menace II Society) et que Hollywood sécrète ses stars: Whoopi Goldberg, Denzel Washington." "Toutes mes héroïnes sont des survivantes. Et toutes ont l'âme de Pam Grier. Dans Reservoir Dogs, j'ai casé une allusion dans un coin. Dans Pulp Fiction, je voyais Uma Thurman, twisteuse et héroïnomane, comme une Pam Grier blanche. Pour Pam j'ai métamorphosé l'héroïne du roman d'Elmore Leonard en Noire. Pam Grier, qui a titillé mon adolescence, était l'exemple même de la cool lady. De la femme forte au tempérament de mère célibataire, comme maman. Elle figurait une icône sexy, unique, impossible à ranger dans un tiroir. Pour les médias blancs, les films blaxploitation avaient leur Charles Bronson noir, leur Burt Reynolds noir. Pam Grier, elle, n'avait pas d'équivalent. Elle distillait à la fois le charisme de Bruce Lee, de Jim Morrison et de John Wayne. Jackie Brown est un symbole pour tous les Noirs. Comme eux, elle ne roule pas sur l'or. S'accroche avec les ongles à un job pitoyable. Les Blacks de toutes les générations adorent la voir triompher." (lexpress) ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Fiche Imdb Clins d'oeil Look man, there's only three reasons why you can't make your court date. One, you're in a hospital. Two, you're in jail. Three, your ass is dead. AK-47. The very best there is. When you absolutely, positively got to kill every motherfucker in the room, accept no substitutes. Shut your raggedy-ass up, and sit the fuck down! Affiches à Gogo Spoiler : -- Cliquer ici pour voir le texte -- ---------------------- ---------------------- ---------------------- Reprenant les principes d'un genre très codé et populaire, « Foxy Brown » raconte l'histoire d'une femme qui cherche à se venger des dealers responsables de la mort de son fiancé. Mince départ qui sera le prétexte pour adopter des postures gentiment érotiques, volontiers caricaturales et sûrement cools. Pam Grier, en ange vengeresse, est sublimée tout le long du métrage où sa beauté et son sex-appeal, plus d'une fois révélés par des soutiens-gorge fuyants, semblent le principal argument du film. Bien sûr, ici point de psychologie ou de finesse : les méchants sont des corrompus ou des criminels implacables et les gentils ne s'embarrassent pas de tourments moraux pour embrasser la Loi du talion avec panache et sans regrets. Il faut buter les vilains et les quatre-vingt-dix minutes ne seront consacrées qu'à ce mince projet. Mais pour construire une héroïne (et une icône), il convient de lui faire passer quelques épreuves harassantes avant de la magnifier dans les derniers instants meurtriers : on la bat, on la viole, on la drogue, mais toutes ces astuces de scénario ne sont là que pour permettre l'ascension vengeresse du personnage et l'empathie du spectateur. Le tout mis en scène avec application, s'allouant quelques idées excentriques pour parfaire l'ambiance décontractée. Réalisation : Jack Hill Scénario : Jack Hill Musique : Willie Hutch Pam Grier : Foxy Brown Antonio Fargas : Link Brown Peter Brown : Steve Elias Terry Carter : Michael Anderson Kathryn Loder : Katherine Wall Harry Holcombe : Judge Fenton Sid Haig : Hays Affiches HD Spoiler : -- Cliquer ici pour voir le texte -- ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Who does she think she is? That's my sister, baby, and she's a whole lotta woman. Now I only got so much control, and you'd better tell me who they are, or I'm liable to put one of these between your eyes, no matter what mama'd say. Fiche Imdb
  18. Sonny Crockett (Don Johnson) et Ricardo Tubbs (Philip Michael Thomas) sont co-équipiers au sein de la Miami Vice Squad. Ils mènent, avec leurs collègues, une guerre dans merci aux truands qui infestent la ville. Trafics de drogue, ventes d'armes, prostitution, machines à sous, industrie pornographique, Sonny et Ricardo s'infiltrent dans tous les milieux, unis par une amitié indéfectible. Pourtant, tout devrait les séparer. Sonny est blanc, divorcé. Vétéran du Viêt-Nam, il vit sur un bateau avec Elvis, un alligator apprivoisé, et collectionne les conquêtes féminines. Ricardo est noir et originaire de New-York. Profondément attaché aux valeurs familiales il et venu à Miami dans un seul but : retrouver le dealer qui a assassiné son frère. Sonny Crocket et Ricardo Tubbs ont également révolutionné l'image du policier. Habillés en costumes style Armani et Versace, les deux hommes roulent en Ferrari et portent la Rolex au poignet. Deux flics à Miami s'étend sur cinq saisons, de 1984 à 1989. Les deux acteurs, Don Johnson et Philip Michael Thomas, ont tout de même été nommés "citoyens d'honneur" de Miami. Serie créée par Michael Mann fort innovateur en serie à l'epoque avec egalement Crime Story. Sonny Croquettes et Richard l'Entube Les plus grands noms de l'époque ont contribué à la B.O. : Tina Turner, Jo Cooker, les Who, U2, Lou Reed... Le succès de la série était tel que beaucoup de chanteurs et acteurs ont fait une apparition dans la série ou encore y ont ainsi décroché un petit rôle. Même le PDG de la chaîne NBC a voulu être figurant il est barman dans un des épisodes. Toutes les guests (un paquet et du lourd) Viggo Mortensen, Benicio del Toro, Ben Stiller, Annette Benning, Phil Collins, Miles Davis, James Brown, Bruce Willis, Julia Roberts, Pam Grier, Giancarlo Esposito, Michael Madsen, Dennis Farina, John Turturo, Ving Rhames, Dean Stockwell, Joaquim de Almeida, Kyra Sedgwick, Barbra Streisand, Ted Nugent, Leonard Cohen, Michael Bay (le realisateur), Laurence Fishburne, Steve Buscemi, Stanley Tucci, Bill Paxton, Helena Bonham Carter, Vincent D'Onofrio, Melanie Griffith, Vanity, Kelly Lynch, Alfred Molina, Isaac Hayes, Red John, Oliver Platt, robert Joy, Michael Chiklis, ETc... The secret to success, whether it's women or money, is knowing when to quit. I oughta know: I'm divorced and broke. Sonny Crockett ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> You've got to know the rules before you can break 'em. Otherwise, it's no fun. Sonny Crockett If Miami hasn't got it, they haven't invented it yet. Sonny Crockett ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> That's Tubbs: Tough, Unique, Bad, Bodacious, Sassy. Tubbs ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> One good thing about TV. You can always turn it off. Sonny Crockett Don't even think about it. Sonny Crockett ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Fiche Imdb Liste des episodes Site Francais Miami Vice Le Film Miami... Deux agents fédéraux et la famille d'un informateur ont été sauvagement exécutés. Une nouvelle enquête commence pour Sonny Crockett et son coéquipier Ricardo Tubbs, avec une certitude : la fuite qui a permis ce massacre en règle provenait des sommets de la hiérarchie... Les deux inspecteurs découvrent rapidement que les tueurs étaient au service de la Fraternité Aryenne, organisation suprématiste liée à un réseau de trafiquants internationaux doté d'un système de protection ultra-sophistiqué. Poursuivant leurs investigations, les deux partenaires prennent contact avec l'administratrice financière du cartel, Isabella, une sinocubaine aussi experte en investissements et transferts de fonds qu'en blanchiment d'argent. La séduisante Isabella offre contre toute attente à Sonny une chance d'exorciser ses démons... ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Miami Vice Le Jeu Le jeu consiste en une course contre-la-montre dont le but est d'aller aux rendez-vous successifs d'une liste de dealers. Il y a deux modes de jeu : la conduite à travers Miami en vue d'en dessus, ardue, qui consiste à ne pas télescoper les usagers de la route ou à sortir de celle-ci, et une fois arrivé au rendez-vous fixé, la vue latérale dans laquelle un des deux équipiers (Crokett et Tubbs) évolue l'arme à la main. Ici il faut tirer le premier. le tout est réalisé sous une la célèbre musique entraînante de Jan Hammer. Les graphismes sont plutôt moyens et le jeu lassant à la longue; les appréciations de la presse spécialisée ont souvent été mauvaise What Next? Nash Bridges Nash Bridges est inspecteur au sein de la police de San Francisco. Décontracté, sauf s'il s'agit de sa voiture, il est tout dévoué à son travail, épaulé dans sa tâche par Joe Dominguez, son meilleur ami et excellent limier, Harvey, un ancien hippie reconverti en expert de l'informatique et Evan, son fils spirituel. Divorcé deux fois, Nash vit avec sa fougueuse fille Cassidy et son père Nick, atteint de la maladie d'Alzheimer. la 71 cuda Imdb Nash Bridges ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Les Caisses prix accessible Pendant les deux premières saisons (et les deux premiers épisodes de la saison 3), les téléspectateurs ont pu apercevoir Sonny Crockett au volant d’une Ferrari Daytona Spyder. Il s’agissait en fait d’une réplique sur base de Chevrolet Corvette. Ce modèle hybride fit sortir Enzo Ferrari de ses gonds, qui menaça de poursuivre le producteur devant les tribunaux. Finalement, le Commandatore décida de fournir deux Testarossa au créateur de la série Michael Mann, à condition que celui-ci cesse d’utiliser les deux Corvette au look de Ferrari. Cadillac DeVille convertible de 1964 Ce paquebot, une Cadillac DeVille convertible de 1964, c’est la voiture de Tubbs Le boat... un Chris craft 390X Stinger
  19. Follement épris l'un de l'autre, Ray et Abby s'ébattent tranquillement dans un motel sans savoir que quelqu'un les photographie : le détective privé Visser, chargé par Julian, l'époux d'Abby, de lui rapporter des clichés de sa femme en pleine action. Furieux, il charge Visser de supprimer Ray et Abby. Évidemment, rien ne se passera comme prévu. Tourné pour 1 500 000 $, somme dérisoire pour un long-métrage, Sang pour sang est devenu d'emblée un film culte. Le film est un hommage aux classiques américains du film noir. Les réalisateurs néophytes y font preuve d'une maîtrise du matériau cinématographique au travers de leur mise en scène. Sang pour sang les fait également figurer d'emblée parmi les metteurs en scène les plus inventifs de leur génération grâce à leurs prises de vue acrobatiques et à leurs points de vue. Réalisation : Joel Coen, Ethan Coen Scénario : Joel et Ethan Coen Scenario Complet John Getz as Ray Frances McDormand as Abby Marty Dan Hedaya as Julian Marty M. Emmet Walsh as Loren Visser Samm-Art Williams as Meurice Deborah Neumann as Debra Holly Hunter as Helene Trend ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Le film a été présenté dans de nombreux festivals : en 1984 (festival du cinéma américain de Deauville, festival international du film de Toronto, New York Film Festival) ; en 1985 (festival du film de Sundance, festival international du film fantastique de Bruxelles, festival du film policier de Cognac) ; en 1986 (Fantasporto)… Fiche Imdb Critiques d'epoques Bonne Version 1080p Spoiler : -- Cliquer ici pour voir le texte --Blood.Simple.1984.1080p.BluRay.FLAC.2.0.x264-NTbhttp://uploaded.net/file/i16qnjk2/Bl00d.Si...p-NTb.part1.rar http://uploaded.net/file/0vfgb14t/Bl00d.Si...p-NTb.part2.rar http://uploaded.net/file/5gc433as/Bl00d.Si...p-NTb.part3.rar http://uploaded.net/file/afp2f2i6/Bl00d.Si...p-NTb.part7.rar http://uploaded.net/file/5z2bu5bd/Bl00d.Si...p-NTb.part4.rar http://uploaded.net/file/29lfbhb4/Bl00d.Si...p-NTb.part5.rar http://uploaded.net/file/87v7vnm6/Bl00d.Si...p-NTb.part6.rar Merci cardman Source : Blood Simple 1984 1080p Blu-ray AVC DTS-HD MA 2.0 Container : Matroska Length : 1h 35mn Chapters : Included (Named) Codec : AVC Video Bitrate : 19.5 Mbps Format Profile Level : High@L4.1 Resolution : 1920 x 1040 pixels Framerate : 23.976 fps Audio Stream 1 : English FLAC 2 channels Audio Stream 1 : English Commentary AC3 2 channels @ 224 Kbps SST
  20. Adaptation cinématographique de la nouvelle d'Elmore Leonard, The Switch (La joyeuse kidnappée), parue en 1978 et prequel à Jackie Brown. L'histoire se passe 15 ans avant l'action du film de Quentin Tarantino. Elle raconte le kidnapping de Mickey (Jennifer Aniston), femme d'un riche agent immobilier corrompu de Detroit qui refuse de payer la rançon demandée pour libérer sa femme. Cette dernière, plutôt très énervée et décidée à se venger de lui, n'hésite pas à utiliser ses ravisseurs comme complices. Les deux malfrats, Ordell Robbie et Louis Gara, auront les traits de Yassin Bey (alias Mos Def) et John Hawkes. Ils incarnent les versions rajeunies de personnages campés par Samuel L. Jackson et Robert De Niro dans Jackie Brown, lui-même adapté de Punch créole d'Elmore Leonard. Isla Fisher joue quant à elle le rôle de Mélanie, (joué par Bridget Fonda dans Jackie Brown) dangereuse manipulatrice, qui interfére de manière imprévisible dans l'affaire du kidnapping… Réalisation : Daniel Schechter Scénario : Daniel Schechter d'après La Joyeuse Kidnappée d'Elmore Leonard Jennifer Aniston : Mickey Dawson Tim Robbins : Frank Dawson Isla Fisher : Melanie Ralston John Hawkes : Louis Gara Mos Def : Ordell Robbie Mark Boone Junior : Richard Will Forte : Marshall Taylor Charlie Tahan : Bo Dawson Fiche Imdb Elmore Leonard était en train d’écrire son 46e roman. Il ne sera jamais terminé: l’écrivain est mort ce mardi 20 août à Detroit, aux Etats-Unis, un peu plus d’une semaine après avoir souffert d’une crise cardiaque, à l'âge de 87 ans. «Pendant plus de cinq décennies, ses westerns, ses romans policiers, ses romans feuilletons et autres histoires ont passionné des générations entières de lecteurs», disait de lui, l’an dernier, le comité du National Book Award, qui lui remettait un prix pour l’ensemble de sa carrière. Le directeur du comité, Harold Augenbraum, saluait son «œuvre littéraire vibrante, au style inimitable». Livres PDF en Anglais Dwnld Liste des titres:Spoiler : -- Cliquer ici pour voir le texte --Elmore Leonard - 52 Pickup (v5).epub Elmore Leonard - A Coyote's in the House (v5).pdf Elmore Leonard - Bandits (v5).epub Elmore Leonard - Blood Money & Other Stories.epub Elmore Leonard - Carl Webster 01 - The Hot Kid (v5.0).epub Elmore Leonard - Carl Webster 02 - Up in Honey's Room (v5).epub Elmore Leonard - Carl Webster 03 - Comfort to the Enemy.epub Elmore Leonard - Cat Chaser.epub Elmore Leonard - Chili Palmer 01 - Get Shorty (v5).epub Elmore Leonard - Chili Palmer 02 - Be Cool (v5.0).epub Elmore Leonard - City Primeval (v5).epub Elmore Leonard - Cuba Libre (v5).epub Elmore Leonard - Djibouti (v5).epub Elmore Leonard - Elmore Leonard's 10 Rules of Writing (v5).epub Elmore Leonard - Escape From Five Shadows (v5).epub Elmore Leonard - Fire in the Hole.mobi Elmore Leonard - Forty Lashes Less One (v5).epub Elmore Leonard - Freaky Deaky (v5).epub Elmore Leonard - Glitz.epub Elmore Leonard - Gold Coast (v5).epub Elmore Leonard - Gunsights (v5).epub Elmore Leonard - Hombre.epub Elmore Leonard - Jack Ryan 01 - The Big Bounce (v5).epub Elmore Leonard - Jack Ryan 02 - Swag Aka Ryan's Rules.epub Elmore Leonard - Jack Ryan 03 - Unknown Man #89 (v5).epub Elmore Leonard - Killshot (v5).epub Elmore Leonard - LA Brava (v5.0).prc Elmore Leonard - Last Stand at Saber River (v5.0).epub Elmore Leonard - Maximum Bob (v5).epub Elmore Leonard - Moment of Vengeance & Other Stories.epub Elmore Leonard - Mr Majestyk.epub Elmore Leonard - Mr Paradise.epub Elmore Leonard - Out of Sight.epub Elmore Leonard - Pagan Babies.epub Elmore Leonard - Raylan Givens - Raylan (v5).epub Elmore Leonard - Raylan Givens 01 - 03 - Pronto, Riding the Rap, Fire in the Hole (v5).epub Elmore Leonard - Raylan Givens 01 - Pronto (v5).epub Elmore Leonard - Raylan Givens 02 - Riding the Rap (v5).epub Elmore Leonard - Raylan Givens 03 - Fire in the Hole.epub Elmore Leonard - Road Dogs (v5).epub Elmore Leonard - Rum Punch.epub Elmore Leonard - Split Images.epub Elmore Leonard - Stick.epub Elmore Leonard - Stick.pdf Elmore Leonard - The Bounty Hunters (v5).epub Elmore Leonard - The Complete Western Stories of Elmore Leonard.epub Elmore Leonard - The Hunted.epub Elmore Leonard - The Law at Randado (v5.0).epub Elmore Leonard - The Moonshine War.epub Elmore Leonard - The Switch.epub Elmore Leonard - Three Ten to Yuma & Other Stories.epub Elmore Leonard - Tishomingo Blues.epub Elmore Leonard - Touch (v5).epub Elmore Leonard - Trail of the Apache & Other Stories (v5).epub Elmore Leonard - Valdez is Coming (v5.0).epub Elmore Leonard - When the Women Come out to Dance.epub ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350">
  21. Joe Hallenbeck, détective privé, est approché pour protéger Cory, une danseuse. Il refuse et son collègue Mike Matthews garde l’affaire, le temps de se faire tuer. Hallenbeck prendra la relève et lorsque Cory meurt à son tour, le petit ami de celle-ci, Jimmy Dix, s’associe à Hallenbeck pour mener l’enquête. Super fun buddy movie avec des dialogues à faire palir de jalousie Jean Jacques Audiard. Film jouissif comme peuvent l'etre des polars bien foutus sans pretentions. LE film que j'oublies toujours de mettre dans mes films favoris mais pourtant toujours si facile à revoir... Tony Scott au top de sa forme un an avant True Romance. Réalisation : Tony Scott Scénario : Shane Black et Greg Hicks Musique : Michael Kamen Bruce Willis as Joseph "Joe" Cornelius Hallenbeck Damon Wayans as James "Jimmy" Alexander Dix Chelsea Field as Sarah Hallenbeck, Joe's lonely wife. Noble Willingham as Sheldon Marcone Taylor Negron as Milo, Marcone's chief henchman Danielle Harris as Darian Hallenbeck, Joe's daughter. Halle Berry as Cory, a stripper and Jimmy's girlfriend. Bruce McGill as Mike Matthews, Joe's friend Badja Djola as Alley Thug Kim Coates as Chet Chelcie Ross as Senator Calvin Baynard, Joe Santos as Benjamin Bessalo, a police captain Clarence Felder as McCoskey Tony Longo as Big Ray Walston Frank Collison as Pablo Eddie Griffin as Club DJ Bill Medley as Himself Verne Lundquist as Himself Dick Butkus as Himself Lynn Swann as Himself Billy Blanks as Billy Cole Morris Chestnut as Locker Room Kid James Gandolfini as Marcone's Henchman ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> C’est vrai t’as raison, c’était un accident. Tu t’es pris les pieds dans le tapis, et t’es tombé la bite la première sur ma femme. Joe Hallenbeck. - Tu vas où là ? - Je vais aux toilettes, mais tu peux venir me la tenir si tu veux, j’ai pas le droit de porter des objets lourds... Joe Hallenbeck et Jimmy Dix. - Hier soir j’ai baisé ta femme. - Ah bon ? Et comment tu sais que c’était ma femme ? - Elle m’a dit que son mari était un vieux macro pourri qui puait de la gueule... Joe et Un gangster. A la fois culte pour certains et méconnu pour beaucoup d’autres, Le Dernier Samaritain est un véritable petit bijou. On se rappelle de Tony Scott surtout pour Top Gun, film inaugural de sa longue collaboration avec le duo de producteurs Jerry Bruckheimer et Don Simpson (avec qui il réalisera Le Flic de Beverly Hills 2, Jours de tonnerre, USS Alabama, et Ennemi d’état) mais on oublie qu’il est l’auteur de ce film, produit par Joel Silver, et considéré à l’époque comme un sous-croisement de Piège de cristal (pour la présence de Bruce Willis en anti-héros) et L’Arme fatale (pour le tandem central). On retrouve d’ailleurs le scénariste révélé par ce dernier, Shane Black, plume-star de la fin des années 80 et du début des années 90. A l’époque, Le Dernier Samaritain avait brisé le record du script vendu le plus cher. Pourquoi? Etait-ce juste parce que Black sortait du succès de L’Arme fatale (1987)? Ou peut-être le manuscrit recelait-il quelque chose de plus particulier? On renvoie trop facilement le film à son simple statut de polar aux répliques cultes, en oubliant l’aspect un tant soit peu plus profond de l’œuvre. Une œuvre noire, teintée de cynisme, qui marque le tournant du film d’action. Black continue alors sur la trace de son précédent buddy movie, genre qui a pour principe de s’articuler autour d’un duo de protagonistes initialement en opposition puis finalement partenaires, et dans lequel il se spécialisera par la suite (il signera plus tard Last Action Hero et Au revoir à jamais). Sans transcender les codes du genre (comme le fera plus tard Seven, de manière à représenter les points de vue opposés des personnages principaux), il les emploie pour finalement mettre en relation les parcours des deux hommes. Black tisse une histoire qui baigne dans la mélancolie, dans un présent hanté par le passé. Joe Hallenbeck est passé de héros (sauvetage du Président) à moins-que-rien (viré par le Sénateur pour avoir joué le héros au "mauvais" moment). Jimmy Dix, jadis un homme comblé (la gloire, la famille), a tout perdu (viré de l’équipe pour paris illégaux, femme et fils morts, drogue). Il s’agit probablement de ce que Black a fait de mieux avec L’Arme fatale, déjà traversé par cette noirceur. Cette noirceur qui caractérise la vie des deux figures centrales offre alors à Tony Scott l’opportunité de soigner sa forme, dépassant le stade d’illustration léchée typique de son style ‘80s. Avec Le Dernier Samaritain, le metteur en scène gagne ses galons d’auteur, en privilégiant l’atmosphère aux beaux cadres travaillés, et parvient à conférer au film l’ambiance nécessitée par le scénario de Black. Un tournant pour Tony Scott donc, mais également pour tout un genre. Jusqu’alors, Joel Silver n’avait produit que des films d’action majoritairement sérieux (Commando, L’Arme fatale 1 et 2, Piège de cristal, 58 minutes pour vivre, Predator 1 et 2) et, sans que cela change radicalement le registre de ses propres productions par la suite (Ultime décision, Matrix), la nouvelle approche marquée avec Le Dernier Samaritain aura son importance. La transition du cinéma d’action des années 80 (violence, noirceur, seins gratuits) à celui des années 90 (où, dixit Joe Hallenbeck dans le film, on ne peut plus "frapper un gars sans balancer quelque chose de cool avant") se fait donc évidente. Dès lors, l’humour, voire même le second degré, viendra parasiter peu à peu l’action, multipliant les tentatives de punchlines (la filmographie de Schwarzie est assez représentative) ou l’importance des sidekicks comiques (tout le monde se rappelle de l’insupportable Rob Schneider dans Judge Dredd) pour le pire et le meilleur. Un exemple symbolique: la franchise Arme fatale. Les deux volets précédant le film de Scott sont des monuments de noirceur, les deux volets suivants sont des comédies. Cumulant le meilleur de deux époques et jamais le cul entre deux chaises, Le Dernier Samaritain bénéficie d’un statut particulier, unique. Culte. (filmdeculte) Imdb
  22. Gittes, détective privé, reçoit la visite d'une fausse Mme Mulwray, qui lui demande de filer son mari, ingénieur des eaux à Los Angeles. Celui-ci est retrouvé mort, noyé. Gittes s'obstine dans son enquête, malgré les menaces de tueurs professionnels. Réalisation : Roman Polanski Scénario : Robert Towne Scenario Integral Photographie : John A. Alonzo Décors : Ruby Levitt Costumes : Richard Bruno Musique : Jerry Goldsmith Montage : Sam O'Steen Producteur : Robert Evans Jack Nicholson : J.J. "Jake" Gittes Faye Dunaway : Evelyn Mulwray John Huston : Noah Cross Perry Lopez : Éscobar Roman Polanski : l'homme au couteau John Hillerman : Yelburton Darrell Zwerling : Hollis Mulwray Diane Ladd : Ida Sessions Roy Jenson : Mulvihill Chinatown (1974) rappelle que Polanski, admirateur de Welles et de Hitchcock, aurait pu connaître une carrière hollywoodienne éblouissante et s’épanouir artistiquement dans le système pourtant impitoyable des studios si les affres de sa vie privée n’en avaient voulus autrement. Chinatown est une relecture du film noir à la manière des années 70, c’est-à-dire sans aucun désir de reconstituer le style des films des années 30 (ce n’est en rien un pastiche) mais au contraire l’époque même de l’action, avec un surcroît de réalisme (le film est en couleur et en Panavision) et une soin extrême apporté à la reconstitution de l’époque (beauté des costumes et des décors). Chinatown devient ainsi un film contemporain qui se déroule en 1937. Son histoire et ses thèmes renvoient à l’atmosphère de conspiration et de violence qui hante le cinéma américain des années 70 quand les Etats-Unis étaient traumatisés par les assassinats des frères Kennedy, la guerre de Vietnam et le Watergate. Ceci dit Chinatown n’est pas un thriller paranoïaque de plus dans la lignée des films de Pakula ou Pollack. Son enquête policière, qui débute de manière très banale, dévoile une dimension politique et dénonce le début de la corruption généralisée, la perversion de tout un système (la libre entreprise) et d’un mode de pensée de l’Amérique bâtie grâce à la conquête d’un territoire sauvage et à la loi du plus fort. Mais comme toujours, le cinéma de Polanski s’intéresse à des intrigues de films de genre ou à des études de caractères très intimes pour déboucher sur des considérations métaphysiques. Chinatown est un pur chef-d’œuvre. Cette enquête de détective à la Sam Spade ou Philip Marlowe dissimule une incroyable plongée aux racines du Mal. La corruption dont parle Polanski est politique mais aussi sexuelle, morale. Le Mal est incarné dans le film par une figure patriarcale mêlant pouvoir et perversion. C’est John Huston, scénariste et cinéaste qui réalisa plusieurs films noirs avec Bogart mais aussi une adaptation de La Bible où il jouait Noé qui prête ses traits au maléfique Noah Cross. Noah = Noé en anglais et l’intrigue de Chinatown, autour de l’approvisionnement en eau de la région de Los Angeles, n’est pas sans entretenir de nombreuses correspondances avec l’Ancien Testament. Tout est très complexe dans Chinatown. Tout y est parfait aussi, des circonvolutions du récit et de la mise en scène aux interprétations magistrales de Jack Nicholson et Faye Dunaway. (Arte) New York Film Critics Circle Awards 1974 : meilleur acteur pour Jack Nicholson (également récompensé pour La Dernière Corvée) Oscars 1975 : meilleur scénario original pour Robert Towne Golden Globes 1975 : meilleur réalisateur pour Roman Polanski, meilleur film dramatique, meilleur acteur dans un film dramatique pour Jack Nicholson, meilleur scénario pour Robert Towne BAFTA Awards 1975 : meilleur acteur pour Jack Nicholson (également récompensé pour La Dernière Corvée), meilleur réalisateur pour Roman Polanski, meilleur scénario pour Robert Towne (également récompensé pour La Dernière Corvée) Bodil 1975 : meilleur film non-européen Prix Sant Jordi 1975 : meilleur film étranger Prix Edgar-Allan-Poe 1975 : meilleur film Writers Guild of America Awards 1975 : meilleur scénario dramatique original pour Robert Towne Kansas City Film Critics Circle Awards 1975 : meilleur acteur pour Jack Nicholson, meilleur acteur dans un second rôle pour John Huston Fotogramas de Plata 1975 : meilleur acteur étranger pour Jack Nicholson (également récompensé pour Cinq pièces faciles) National Society of Film Critics Awards 1975 : meilleur acteur pour Jack Nicholson (également récompensé pour La Dernière Corvée) 1991 : entrée au National Film Registry 2000 : entrée au Hall of Fame de la Producers Guild of America Nominations Oscars 1975 : meilleur film, meilleur réalisateur pour Roman Polanski, meilleur acteur pour Jack Nicholson, meilleure actrice pour Faye Dunaway, meilleure direction artistique pour Richard Sylbert, W. Stewart Campbell et Ruby R. Levitt, meilleure photographie pour John A. Alonzo, meilleure création de costumes pour Anthea Sylbert, meilleur montage pour Sam O'Steen, meilleure musique pour Jerry Goldsmith, meilleur son pour Charles Grenzbach et Larry Jost Fiche Imdb Review Us ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350">
  23. Le 3 décembre 1933, aux Etats-Unis. La Prohibition vit ses dernières heures. Noodles et ses amis d'enfance, des truands enrichis grâce à la contrebande d'alcool, doivent effectuer une dernière livraison. Pour les sauver d'eux-mêmes, Noodles a donné ses amis. Mais l'arrestation tourne à la boucherie et tous sont tués. Anéanti, Noodles s'installe dans une fumerie d'opium du quartier chinois et laisse les souvenirs remonter à la surface de sa mémoire. Quarante ans plus tôt, dans le quartier de Lower East Side, peuplé d'émigrants et de crève-la-faim, ils formaient une bande de gamins débrouillards déjà prêts à affronter tous les dangers pour sortir de la misère. Lui était séduit par l'inaccessible Deborah. De menus larcins en coups de plus grande ampleur, la bande de compères s'était peu à peu introduite dans le milieu de la criminalité, tout en cultivant une profonde amitié... LE film attendu pendant une quinzaine d'annees, un projet pour lequel Sergio Leone n'avait pas accepté le tournage du Parrain. N'a pas vieilli du tout. Passe regulierement sur Arte. Le blu ray a une qualité magnifique en passant. Réalisation : Sergio Leone Scénario : Leonardo Benvenuti, Piero De Bernardi, Enrico Medioli, Franco Arcalli, Franco Ferrini (en) et Sergio Leone, d'après le roman The Hoods de Harry Grey Production : Arnon Milchan et Claudio Mancini Robert De Niro: David « Noodles » Aaronson James Woods: Maximilian 'Max' Bercovicz Elizabeth McGovern: Deborah Gelly Joe Pesci : Frankie Minolti Burt Young : Joe Tuesday Weld : Carol Treat Williams : James Conway O'Donnell Danny Aiello : le chef de la police Vincent Aiello William Forsythe : Philip 'Cockeye' Stein James Hayden : Patrick 'Patsy' Goldberg Larry Rapp : 'Fat' Moe Gelly James Russo : Bugsy Darlanne Fluegel : Eve Dutch Miller : Van Linden Robert Harper : Sharkey Richard Bright : Chicken Joe Karen Shallo : Lucy Aiello Angelo Florio : Willie Scott Tiler : Noodles jeune Rusty Jacobs : Max jeune Jennifer Connelly : Deborah Gelly jeune ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Affiche mode Sene' Spoiler : -- Cliquer ici pour voir le texte -- Cannes 1984 Le livre original
  24. Marseille début des années 1970, un policier rentre chez lui et est lâchement abattu. Au même moment à New York, Jimmy « Popeye » Doyle et Sonny « Cloudy » Russo deux inspecteurs des narcotics, après une journée de labeur, vont boire un verre dans une boite de Harlem. Ils remarquent à une table quelques anciens malfrats mais aussi un jeune italien qui distribue les billets de banques comme des prospectus. Ils décident de le filer. C’est ainsi qu’ils retombent sur un grossiste de la drogue et que par leur indic savent que la ville est à court d’héroïne mais que tout le monde de la came attend une grosse livraison. A Marseille, Alain Charnier ancien docker reconverti dans le trafic de drogue embauche un journaliste de télévision qui croule sous les dettes et qui accepte de passer de l’héroïne aux États-unis… Réalisation : William Friedkin Producteur : Philip D'Antoni Scénario : Ernest Tidyman d'après l'œuvre de Robin Moore Musique : Don Ellis ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Gene Hackman : Détective James R. « Popeye » Doyle Roy Scheider : Détective Buddy « Cloudy » Russo Fernando Rey : Alain Charnier Marcel Bozzuffi : Pierre Nicoli Tony Lo Bianco : Salvatore « Sal » Boca Frédéric de Pasquale : Henri Devereaux Bill Hickman : Bill Mulderig, l'agent fédéral Harold Gary : Joel Weinstock Eddie Egan : Walt Simonsonn 3 Sonny Grosso : Bill Klein, l'agent fédéral Oscar Meilleur film (Phillip D'Antoni producteur) Meilleur réalisateur William Friedkin Meilleur acteur Gene Hackman Meilleur scénario adapté Ernest Tidyman Meilleur montage Gerald B. Greenberg ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Fiche Imdb Peter Biskind rapporte cette anecdote dans son livre Le Nouvel Hollywood. Face à au producteur Phil D'Antoni, William Friedkin attend le feu vert pour une idée de scénario : The French Connection. Déjà producteur de Bullitt (Peter Yates, 1968), D'Antoni n'a qu'une exigence : il faut à ce script une séquence de course poursuite. Ça tombe bien, Friedkin a lui-même en tête un conseil du père de sa copine de l'époque, Howard Hawks. Un jour qu'il lui demande son avis sur ses premiers films, Hawks fait une constatation impitoyable (quelque chose comme : « ce sont que des histoires de pédés qui vivent en appartement ») et lui livre la clé de son succès : « Le cinéma, c'est de l'action. » Friedkin le prend au pied de la lettre, orchestrant à coups de travellings et de caméra portée un jeu du chat et de la souris entre un flic obsessionnel (Gene Hackman) et un bandit raffiné (Fernando Rey). Intéressant lorsque l'on sait que les deux acteurs ne faisaient pas partie des choix de départ du réalisateur. Hackman est arrivé en dernier après une série de refus (de James Caan et Peter Boyle notamment). Quant à Fernando Rey, ce n'était tout simplement pas lui que Friedkin avait en tête, et une confusion avec le nom d'un autre acteur le fera engager... Succession de filatures (à pied, en voiture, dans le métro), le film est dirigé tout droit vers une course poursuite aujourd'hui inscrite au panthéon du cinéma. Impressionné par les cascades de Bullitt, Friedkin veut faire mieux et différent. Plutôt que de filmer une voiture chassant l'autre, lui et D'Antoni ont l'idée d'une voiture lancée à 140 km/h sur les traces d'une rame de métro filant à 80 km/h. Histoire de pimenter la séquence, Friedkin désire par-dessus tout éviter de vider les rues. Au contraire, il veut ressentir la faune de New York, celle qui part tranquillement travailler par une journée d'hiver lorsqu'une voiture harnachée d'une caméra et seulement signalée par un gyrophare lui fonce dessus. Résultat : Friedkin tourne beaucoup de plans sans autorisation (promis juré, il ne le ferait plus aujourd'hui), zigzagant à travers la circulation. Les cascadeurs, eux, ont parfois du mal à régler leur timing et se retrouvent à emboutir la voiture de Gene Hackman lorsqu'ils auraient dû l'éviter. Additionnés à un montage nerveux (Friedkin révèlera plus tard que cette partie a été bien plus compliquée que le tournage), ces risques contribueront à donner à la scène une authenticité brute. Formé à la télévision et au documentaire, influencé par la Nouvelle Vague et surtout par Z (1969) de Costa-Gavras, Friedkin aborde French Connection mû par l'envie de retranscrire avec réalisme l'ambiance des rues de New York. D'où le choix de tourner en extérieur (même Marseille ne sera pas recréée en studio). Sa méthode peut paraître simple, elle n'en est que plus efficace et lui vaudra un Oscar de la réalisation : les scènes sont répétées et mises en place en l'absence du caméraman. Lorsque ce dernier arrive sur le plateau, il doit s'arranger pour suivre et anticiper les déplacement des acteurs, donnant au film le cachet documentaire recherché. Quelques années plus tard, Friedkin répétera l'opération (donner un coup de jeune à un genre en l'inscrivant dans le réel) avec le film fantastique et son Exorciste (1973), passant en deux films du statut de réalisateur expérimental à celui de roi du box office et d'auteur malin du Nouvel Hollywood. Statut qu'il ne gardera pas très longtemps. Il ne se relèvera jamais totalement du four de son Convoi de la peur (1977), remake du Salaire de la peur (1953) d'Henri-Georges Clouzot. Basé sur des faits réels (la French Connection, aussi connue sous le nom de Corsica Connection, un trafic d'héroïne de la France à l'Amérique, a réellement existé), son film a bénéficié de l'expérience de deux flics sur lesquels se basent les personnages de Popeye Doyle et Cloudy Russo (Roy Scheider). Friedkin a suivi pendant plusieurs semaines Eddie Egan et Sonny Grosso dans leurs descentes dans les bars de New York, leur piquant des répliques ici (la fameuse « Tu t'es coupé les ongles à Poughkeepsie ? »), des attitudes là (le tandem du bon flic/méchant flic, très cliché aujourd'hui, a quasiment été inventé par eux). Persuadé que le véritable Eddie Egan n'hésiterait pas à le faire, Friedkin montre Gene Hackman abattant un suspect de dos. Bien peu reluisant pour l'image de la police, ce geste servira d'illustration à l'affiche du film. Sorti la même année que Dirty Harry (Don Siegel, 1971), French Connection montre lui aussi un flic n'hésitant pas à franchir certaines limites de la loi, obsédé nuit et jour par son métier (le début de la traque commence alors que Popeye et Cloudy ont fini leur service). Mais là où l'inspecteur Eastwood rétablit l'ordre, le flic névrosé de French Connection sème le chaos, tue un de ses coéquipiers et finit par laisser échapper le méchant, incapable de se rendre compte qu'il ne fait que pourchasser une ombre. La fin est âpre et désespérante, comme un entrepôt désaffecté au cœur de l'hiver. (iletaitunefoislecinema) Pics Spoiler : -- Cliquer ici pour voir le texte -- La Suite French Connection II 1975 Ne pas confondre avec : sinon....
  25. Ancienne reine de beauté, Molly Parker s'est renconvertie en Texas Ranger, le métier que son père Walker exerçait autrefois. Elle est l'unique femme de son département et dans cet environnement on ne peut plus macho, elle n'a pas peur de se battre, quitte à y laisser quelques plumes et se faire des ennemis. Elle peut toutefois compter sur quelques collègues bienveillants comme les neveux de Trivette, sa famille et son amant twb22 pour la soutenir dans son combat quotidien contre les flooders dont le redoutable Rickal... Cree par Hannah Shakespeare Musique DJ Kriegel Combats Fisher T.R. Tricia Helfer : Molly Parker Marc Blucas : Matt Winston Alex Fernandez : Luis Marta Milans : Vanessa « Nessa » Hernandez Michael Trucco : Billy Parker Beth Riesgraf : Jennifer Jennings Vincent Fuentes : Paco La Mosca Melora Hardin : Nan Reed Paola Turbay : Carmen Garza Aisha Hinds : FBI Special Agent Linda Clark Fiche Imdb Homepage Trailers ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Affiche Spoiler : -- Cliquer ici pour voir le texte --
×
×
  • Create New...