Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'tarantino'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forum

  • Football Français
    • Ligue 1 Conforama
    • Domino’s Ligue 2
    • National
  • Football Étranger
    • Premier League
    • LaLiga Santander
    • Serie A TIM
    • Liga NOS
    • Bundesliga
    • Spor Toto Süper Lig
    • Jupiler Pro League
    • Eredivisie
    • Autres Championnats
  • Tournois Internationaux 2019
    • CAN Egypt 2019
    • Copa América 2019
    • FIFA Women's World Cup France 2019
    • FIFA U20 World Cup Poland 2019
  • Soccer and other sports games
    • Soccer's Pronostics
    • Comunio
    • Mon Petit Gazon
    • Fantasy Football
    • Fantasy Basketball
    • Fantasy Rivals (Cyclisme)
    • Soccer's Games
  • Tournois Européens & Internationaux
    • Ligue des Champions
    • Europa League
    • Euro 2020
    • Coupe du Monde 2018
    • Autres Tournois Internationaux
  • Football Généraliste
    • Le Monde du Football
    • Équipes Nationales
    • Joueur de Football
    • Football Féminin
    • Médias Football
  • La Médiathèque
  • Jeux Vidéo Football
  • Apart from Soccer
  • More with Soccer's Community

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Website, Blog, ...


Skype


Lieu


Loisirs


My Team


Goalkeeper


Defender(s)


Defensive(s) Midfield(s)


Laterals Midfielders


Offensive(s) Midfielder(s)


Forward(s)


Substitutes(s)

Found 2 results

  1. PUBS!!![ Cela faisait longtemps que je voulais ouvrir ce topic donc je me fais plaisir sur ce coup et ca rentre bien dans le cadre cinema Depuis les freres Scott dans les Seventies, les plus grands realisateurs s'essaient à la publicité ou en viennent, jusquà devenir un passage obligé pour les debutants. On a donc eu droit à quelques chef d'oeuvres du court de la part des plus connus où de la part de simples quidams. On peut aussi noter les dvds de la serie "A work from" qui resence les shorts de Spike Jonze enre autres. Si vous voulez poster vos trouvailles... . Neanmoins attention connaissant certains d'entre vous et leur gout pour l'exhibition gratuites de potiches peu vetues (Notamment les notoires Rom's et Sene'), essayez de ne pas mettre n'importe quoi sous pretexte de Blondifier ce topic.... Pour cela je comptes sur le tres strict comité de censure Blasterien pour reguler tout ca. -------------------- voila quelques unes: (spoiler la page devient tres lourde...) Spoiler : -- Cliquer ici pour voir le texte -- ma preferee de toutes realisee par feu Tony Scott avec Gary Oldman Clive Owen James Brown pour la serie legendaire et tonique de Bmw "The Hire" (d'autres episodes avec: Spoiler : -- Cliquer ici pour voir le texte -- Hostage: Stars: Clive Owen. Director: John Woo Ticker: Stars: Clive Owen, Don Cheadle, F. Murray Abraham. Director: Joe Carnahan The driver rescues a mysterious messenger carrying an even more mysterious briefcase after an ambush on a rural highway. As a helicopter gunman relentlessly pursues them, a game of political intrigue plays out, with an unforeseen ending. Beat the Devil: Stars: Clive Owen, Gary Oldman, James Brown. Director: Tony Scott Decades ago, the legendary James Brown sold his soul to the devil for fame and fortune. Now he wishes to renegotiate. Hired to take Mr. Brown to a rendezvous with the devil (Gary Oldman), the driver soon finds himself entangled in fiendish plans. Ambush: Stars: Clive Owen, Tomas Milian. Director: John Frankenheimer Chosen: Stars: Clive Owen, Mason Lee. Director: Ang Lee The driver meets a ship carrying an eight-year-old Tibetan boy at a dark, deserted New York shipyard. But he's not the only one waiting. The Follow: Stars: Clive Owen, Mickey Rourke, Forest Whitaker. Director: Wong Kar-wai The cunning and tactics of trailing another car quickly evolve into a mystery rife with deceit, as The Driver is hired to follow a woman accused of cheating on her famous husband. Star: Stars: Clive Owen, Madonna. Director: Guy Ritchie The driver faces perhaps his most perplexing challenge: Coming face-to-face with a hugely talented and successful rock star. But beneath her beauty lies a problem she always gets what she wants. Powder Keg: Stars: Clive Owen, Stellan Skarsgard. Director: Alejandro González Iñárritu "> " type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Tarantino Killing Pub "> " type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Les pionniers de la tendance avec le gourou de tous les publicitaires cineastes Ridley Scott: 1992 Barilla DEpardieu R Scott "> 1991 John McEnroe Perrier commercial R Scott "> 1984 Apple Mac 1984 "> 1982 "L'invitation au Rêve Le Jardin" by Ridley Scott - Chanel No 5 1979 La Piscine by Ridley Scott - Chanel No 5 Commercial 1989 Chanel 5 Ridley Scott Commercial with Carole Bouquet "> Coco Chanel - Inès de La Fressange Par Tony Scott "> Sharon Stone tomando Sorvete Kibon Tony Scott "> Quelques unes qui se distinguent pour une raison ou une autre: HEAT Beyonce's First Fragrance censuré en Angleterre Banned Commercial Kylie Minogue Agent Provocateur ultra connue Pepsi-Cola "Gladiator" par Tarsem SINGH Givenchy "Gentlemen Only Avec Blaster' tout en classe only like d'hab un peu d'exotisme et de fun avec le tres populaire en Asie Sean Connery : special David Hasselhoff Seagrams - Bruce Willis & Sharon Stone 1987 Bruce Willis Japanese Commercial Les cultissimes Asiatiques avec les meilleurs (Arnold, Willis, Charles Barkley, Mr T, Kenu Reeves etc) Joey :bandana: Chuck :bandana: Bon d'autres un peu plus tard.... Site Culture Pub
  2. Jackie Brow, hôtesse de l'air, arrondit ses fins de mois en convoyant de l'argent liquide pour le compte d'un trafiquant d'armes, Ordell Robbie. Un jour, un agent fédéral et un policier de Los Angeles la cueillent à l'aéroport. Ils comptent sur elle pour faire tomber le trafiquant. Jackie échafaude alors un plan audacieux pour doubler tout le monde lors d'un prochain transfert qui porte sur la modeste somme de cinq cent mille dollars. Mais il lui faudra compter avec les complices d'Ordell, qui ont des méthodes plutôt expéditives. Réalisation : Quentin Tarantino Scénario : Quentin Tarantino Scenario anglais Complet d'après le roman Punch créole d'Elmore Leonard Pam Grier as Jackie Brown Samuel L. Jackson as Ordell Robbie Robert Forster as Max Cherry Bridget Fonda as Melanie Ralston Michael Keaton as Ray Nicolet Robert De Niro as Louis Gara Chris Tucker as Beaumont Livingston Michael Bowen as Mark Dargus Lisa Gay Hamilton as Sheronda Tommy "Tiny" Lister Jr. as Winston Hattie Winston as Simone Sid Haig as Judge Aimee Graham as Amy Diana Uribe as Anita Lopez T'Keyah Crystal Keymah as Raynelle Denise Crosby (uncredited) as Public defender Quentin Tarantino (uncredited) as Answering machine voice Helmut Berger (uncredited, archive footage) as Nanni Vitali Marissa Mell (uncredited, archive footage) as Giuliana Caroli Council Cargle (uncredited, archive footage) as Drew Sheppard Tony Curtis (uncredited, archive footage) as himself Quentin Tarantino, l'homme qui a modernisé la violence à Hollywood, ré- injecté du sang neuf dans le cinéma indépendant, influencé une génération de cinéastes et signé deux films cultes (Reservoir Dogs, 1992, et Pulp Fiction, 1994) prend son public, un public rock'n'roll, et la critique à contre-pied. Avec Jackie Brown, il boucle un film néo-noir cool où les "nigger" remplacent les "fuck" et les discussions sur les bazookas celles sur les cheeseburgers dépourvu de violence apparente. Dédié à la vague de la blaxploitation, cinéma communautaire noir américain des années 70, et à son symbole, Pam Grier, Jackie Brown s'approprie un roman d'Elmore Leonard, auteur préféré de Tarantino. Et se coule dans le monde des OS du crime, des trafiquants d'armes et des prêteurs de caution. Jackie Brown (Pam Grier), hôtesse de l'air sculpturale, convoie de l'argent sale. Cueillie par les flics, elle décide de doubler tout le monde. Et d'abord Ordell (Samuel L. Jackson), flanqué de ses complices, Louis, éjaculateur précoce (Robert De Niro), et Melanie (Bridget Fonda), surfeuse défoncée à la pipe à crack. Jackie Brown, son look des années 70, ses chemises hawaiiennes, ses Cadillac, ses tubes des Delfonics exhalent une mélancolie sourde. "Plusieurs personnes cohabitent en moi. L'une d'elles est noire. Bien sûr, l'intelligentsia black, Spike Lee en tête, a toujours objecté que je n'avais pas subi la ségrégation, les émeutes raciales et la répression. Leur argument est politique. Le mien vient du coeur. De ma culture, aussi. Les Noirs m'ont inoculé leur amour de la soul music et de la blaxploitation, qui ont nourri le rap. Foxy Brown, la plus grande rappeuse, a d'ailleurs pris comme nom de scène le titre d'un film de Pam Grier. Dans les années 70, la blaxploitation a su capter l'orgueil noir, l'humour noir, la colère noire. C'était un mouvement neuf, étonnant. Mais l'hostilité de la presse black et l'essorage du filon ont eu sa peau. Il a fallu attendre Spike Lee (Do the Right Thing) pour que le cinéma noir ressuscite, qu'il devienne grand public, que des films indépendants cartonnent (Menace II Society) et que Hollywood sécrète ses stars: Whoopi Goldberg, Denzel Washington." "Toutes mes héroïnes sont des survivantes. Et toutes ont l'âme de Pam Grier. Dans Reservoir Dogs, j'ai casé une allusion dans un coin. Dans Pulp Fiction, je voyais Uma Thurman, twisteuse et héroïnomane, comme une Pam Grier blanche. Pour Pam j'ai métamorphosé l'héroïne du roman d'Elmore Leonard en Noire. Pam Grier, qui a titillé mon adolescence, était l'exemple même de la cool lady. De la femme forte au tempérament de mère célibataire, comme maman. Elle figurait une icône sexy, unique, impossible à ranger dans un tiroir. Pour les médias blancs, les films blaxploitation avaient leur Charles Bronson noir, leur Burt Reynolds noir. Pam Grier, elle, n'avait pas d'équivalent. Elle distillait à la fois le charisme de Bruce Lee, de Jim Morrison et de John Wayne. Jackie Brown est un symbole pour tous les Noirs. Comme eux, elle ne roule pas sur l'or. S'accroche avec les ongles à un job pitoyable. Les Blacks de toutes les générations adorent la voir triompher." (lexpress) ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Fiche Imdb Clins d'oeil Look man, there's only three reasons why you can't make your court date. One, you're in a hospital. Two, you're in jail. Three, your ass is dead. AK-47. The very best there is. When you absolutely, positively got to kill every motherfucker in the room, accept no substitutes. Shut your raggedy-ass up, and sit the fuck down! Affiches à Gogo Spoiler : -- Cliquer ici pour voir le texte -- ---------------------- ---------------------- ---------------------- Reprenant les principes d'un genre très codé et populaire, « Foxy Brown » raconte l'histoire d'une femme qui cherche à se venger des dealers responsables de la mort de son fiancé. Mince départ qui sera le prétexte pour adopter des postures gentiment érotiques, volontiers caricaturales et sûrement cools. Pam Grier, en ange vengeresse, est sublimée tout le long du métrage où sa beauté et son sex-appeal, plus d'une fois révélés par des soutiens-gorge fuyants, semblent le principal argument du film. Bien sûr, ici point de psychologie ou de finesse : les méchants sont des corrompus ou des criminels implacables et les gentils ne s'embarrassent pas de tourments moraux pour embrasser la Loi du talion avec panache et sans regrets. Il faut buter les vilains et les quatre-vingt-dix minutes ne seront consacrées qu'à ce mince projet. Mais pour construire une héroïne (et une icône), il convient de lui faire passer quelques épreuves harassantes avant de la magnifier dans les derniers instants meurtriers : on la bat, on la viole, on la drogue, mais toutes ces astuces de scénario ne sont là que pour permettre l'ascension vengeresse du personnage et l'empathie du spectateur. Le tout mis en scène avec application, s'allouant quelques idées excentriques pour parfaire l'ambiance décontractée. Réalisation : Jack Hill Scénario : Jack Hill Musique : Willie Hutch Pam Grier : Foxy Brown Antonio Fargas : Link Brown Peter Brown : Steve Elias Terry Carter : Michael Anderson Kathryn Loder : Katherine Wall Harry Holcombe : Judge Fenton Sid Haig : Hays Affiches HD Spoiler : -- Cliquer ici pour voir le texte -- ">" type="application/x-shockwave-flash" wmode="transparent" width="425" height="350"> Who does she think she is? That's my sister, baby, and she's a whole lotta woman. Now I only got so much control, and you'd better tell me who they are, or I'm liable to put one of these between your eyes, no matter what mama'd say. Fiche Imdb
×
×
  • Create New...