Jump to content
Sign in to follow this  
Mini-Tyson

Tactique : Pour Tout Savoir !


Recommended Posts

Tactique : Pour tout savoir !

L'aspect tactique est dans le monde du Football l'une des notions les plus complexe à comprendre, à gérer et à maîtriser. Football Manager 2008, se voulant réaliste, n'échappe pas à ce simple constat. La Team FMCentre vous propose donc ce long Guide qui nous l'espérons, vous permettra de comprendre au mieux cette notion FM2008 essentielle sur les sentiers du succès !

Pour plus de clarté, ce Guide sera divisé en 2 grandes parties :

  • Mise en place d'une tactique

  • Gestion et tactique des matchs

Partie 1 : Mise en place d'une tactique

Cette 1ère grande partie s'organisera de la façon suivante :

  • Description des tactiques basiques

  • A chaque position...ses caractéristiques

  • Quelle tactique choisir ?

  • Les consignes collectives

  • Les consignes individuelles
  • 1. Description des tactiques de basiques

    Nous allons tout d'abord étudier un bref aperçu de 3-4 tactiques dites basiques afin de poser les fondements de cet aspect FM. Au programme : 4-4-2, 4-3-3, 3-5-2, 5-3-2.

    Le 4-4-2 :

    Le 4-4-2 est certainement la tactique la plus utilisée par les FMistes tout comme le dispositif tactique le plus utilisé dans le football moderne. Intuitif, simple et très flexible, le 4-4-2 est aussi une tactique très équilibrée entre l'attaque et la défense. Bien gérée, cette tactique a peu de points faibles et fonctionne parfaitement contre la majorité des formations adverses. En un mot, un point de départ idéal pour tout joueur débutant dans l'Univer FM !

    Il est cependant bon de rappeler que le 4-4-2 peut prendre plusieurs formes, le 4-4-2 classique, le 4-4-2 diamant, le 4-4-2 offensif ou encore le 4-4-2 défensif, pour ne citer que les principaux schémas tactique...

    • Le 4-4-2 classique :

      35923307ly3.jpg

      Formation neutre où la défense et l'attaque sont bien équilibrées, le 4-4-2 classique est le point de départ de la plupart des joueurs FM. Les ailiers sont très importants puisque ce sont eux en priorité qui débordent, centrent et donnent les occasions de buts à vos attaquants.

    • Le 4-4-2 diamant :

      94951138yf5.jpg

      Il en existe 2 variantes : avec ou sans ailier. Ce dispositif est plus évolué, plus équilibrée que le 4-4-2 classique avec un MO et un MD.

      La variante sans ailier est particulière dans le sens où ce sont vos défenseurs latéraux qui vont réaliser le travail défensif mais également offensif ! A noter que vos attaquants peuvent donc parfois se retrouver un peu isolés et devront si possible garder le ballon sous le pied.

    • Le 4-4-2 offensif :

      75238215rh7.jpg

      Les ailiers sont ici vraiment en position de force, offensive et font presque office d'attaquants numéros 3 et 4. Encore une fois, d'autres variantes sont possibles, à vous d'être créatif !

    • Le 4-4-2 défensif :

      85060934ej9.jpg

      Tactique populaire avec 2 MC en positions de MDC récupérateurs. Formation défensive destinée à vous faire gagner la bataille du milieu de terrain, la clef de bien des matchs, tout en restant porté vers l'avant...

    Le 4-3-3 :

    Le 4-3-3 de base est une formation offensive qui forte de 3 attaquants portera le danger à de nombreuses occasions chez votre adversaire. Cependant, cette tactique reste très solide défensivement avec 4 défenseurs à plat et 3 milieux de terrains. Vos 3 milieux centraux apporteront souvent le surnombre face à un 4-4-2 classique et seront de très bonnes rampes de lancements pour alimenter vos 3 attaquants. Ce dispositif vous permettra logiquement de marquer de nombreux buts du fait de la variété des options en attaque !

    Comme pour le 4-4-2, il existe plusieurs variations du 4-3-3 dont voici certains exemples :

    • Le 4-3-3 classique :

      83109783wk3.jpg

      Avec 3 vrais attaquants, vous créerez constamment le danger sur le but adverse. A noter que l'absence d'ailiers de débordement ne vous permettra pas de favoriser un jeu large et vos 3 attaquants risqueront d'occuper les mêmes zones du terrain (et donc de ne pas tendre à un maximum d'efficactité) s'ils ne sont pas complémentaires.

    • Le 4-3-3 de débordement :

      70937860zj0.jpg

      Basé sur le 4-3-3, cette formation ressemble plus à un 4-1-2-3 revu et corrigé. Jouer avec un MDC est toujours une excellente idée puisque ce dernier bouchera les espaces entre votre défense et votre milieu de terrain. Ici, l'attaque se divise en 2 sous-groupes :

      • Des ailiers de débordement (MOG/AC et MOD/AC) qui participeront activement à l'animation offensive en créant de nombreux espaces...en plongeant dans la surface soit pour tirer au but directement, soit pour alimenter votre buteur.
      • Le buteur dans son rôle de pivot attirera tel un aimant la défense adverse, libérerant ainsi vos ailiers d'un possible marquage.

    Le 4-1-4-1 :

    Ce schéma, avec 4 défenseurs à plat, vous assurera une certaine stabilité défensive. Tout en gardant un potentiel offensif interessant, notamment grâce à l'apport d'au moins 3 milieux à vocation offensive, cette tactique présentera principalement 2 configurations possibles et différentes : une classique et une plus offensive. Dans les deux cas, le récupérateur et le buteur joueront des rôles préponderants. Ce dispositif est à éviter si votre effectif présente quelques lacunes à l'un de ces deux postes.

    • 4-1-4-1 classique :

      32336086vs0.jpg

      La configuration de base du 4-1-4-1 est assimilable à un 4-5-1. Au programme, une défense à plat composée de 4 joueurs, où les latéraux peuvent éventuellement apporter le surnombre si vous le souhaitez. Vous ne disposerez que d'un seul véritable récupérateur. Ce dernier se devra donc d'avoir, devant votre défense, un abattage considérable. Bien entendu, il est possible de soulager ce même récupérateur de certaines taches (et donc d'un surplus de fatigue) en positionnant, au poste de relayeur, un, voire 2 milieu à vocation défensive pouvant tantôt évoluer dans un rôle de récupérateur, tantôt dans dans celui de relayeyr.

      Ce sont principalement vos ailiers qui créeront les occasions de but et transmettront les ballons à votre seul buteur. Celui-ci se devra donc de présenter un niveau relativement bon en finition, intuition, appel de balle, vitesse et accélération.

    • 4-1-4-1 offensif :

      25362962vk9.jpg

      Comme souvent, le récupérateur évoluera seul à ce poste et se devra donc d'être des plus performant. Le buteur lui bénéficiera de l'apport d'un 10, voire d'un 9 et demi derrière lui, ainsi que de vos ailiers plus offensifs que dans un 4-1-4-1 classique. Il apparaît utile de placer un relayeur (avec ou sans déplacement vers la position de 10), qui sera le principal lien entre la défense et l'attaque. Tâchez à ce que celui-ci soit encore une fois de plus performant, surtout si vous jouez en passes courtes, mentalité dans laquelle un maximum de ballon passeront par ce joueur, après la récupération du ballon. Ici aussi les latéraux pourront apporter un soutien de poid aux ailiers.

      Dans ces deux configurations, privilégiez les passes vers les ailes (Tactique de passes : "Les deux côtés"), pour étirer un maximum les défenses adverses, de façon à ce que le buteur ne soit pas au milieu de 2-3 joueurs à chaque ballon touché et qu'il puisse donc réaliser le travail qui est le sien, à savoir finaliser la construction de vos actions !

    Le 3-5-2 :

    Très à la mode il y a encore quelques années, le 3-5-2 est une tactique évolutive que l'on peut facilement remanier en 5-3-2.

    18121094yu1.jpg

    Ce schéma à 3 défenseurs plat présente un milieu de terrain très renforcé. En 3-5-2 classique, la clef de votre dispositif, comme souvent, se situera au milieu de terrain. Faîtes donc attention aux pertes de balles et aux contres car jouer avec seulement 3 défenseurs est souvent fatal !

    Pour plus de sécurité, il est donc possible, selon le contexte d'un match, de privilégier un schéma plus évolué, ce dernier utilisant 2 ailiers supplémentaires en défense qui pourront bien sûr défendre mais aussi porter le danger en attaque. Ce schéma tactique se nomme le 5-3-2.

    2. A chaque position...ses caractéristiques

    Dans cette partie du Guide FMC Tactique : Pour tout savoir !, nous allons étudier les caractéristiques des joueurs indispensables à prendre en compte selon la position de ces derniers !

    32170383xx0.png

    • Gardien :

      Poste à part dans l'Univers Football, le Gardien représente votre dernier rempart défensif. Il est donc indispensable de porter grand soin à votre choix !

      Sans réelle suprise, un bon gardien se doit de disposer de bonnes notes en Positionnement, Réflexes, Saut et Prise de balle.

    • Défenseurs centraux :

      Il existe, dans le football moderne, 2 types de défenseurs centraux : Les défensifs purs, durs sur l'homme, intraitable en terme de marquage et ceux plus "créatifs", qui aiment porter le ballon aux avant-postes et donc jouer vers l'avant lors de leurs relances. Bien entendu, un savant mélange de ces 2 genres est bien souvent un choix judicieux.

      Le Positionnement, le Tacle, la Tête, Le Marquage, la Force, l' Anticipation sont les principales qualités du défenseur central.

    • Défenseurs Latéraux :

      Le poste de latéral est, contrairement à ce que beaucoup pensent, l'un des plus ouvert du football actuel. Défensif dans un travail initial, l'apport offensif est également possible. Vous pouvez donc donner de nombreuses consignes à vos défenseurs latéraux, bien sûr, selon votre schéma tactique. Il est possible de les destiner à leurs sales taches défensives qui sont leurs principales fonctions ou les orienter vers un esprit plus offensif, basé sur l'apport par déboublement afin de créer le surnombre dans le simple but de vous créer plus d'occasion de but.

      Accélération, Positionnement, Vitesse, Tacles, Anticipation, Centres sont les atouts majeurs de ce poste.

    • Milieu Défensif :

      Les milieux défensifs sont des joueurs très importants dans de nombreuses dispositions tactiques du fait de leur polyvalence mais aussi et surtout car ils assurent le lien entre votre défense et votre attaque. Premier récupérateur ayant pour rôle de soulager votre défense, le MDC est également une rampe de lancement pour vos attaquants. Le milieu défensif est une donc plaque tournante importante dans tout dispositif tactique utilisant ce poste !

      Tacle, Endurance, Activité, Collectif, Marquage, Passes, Positionnement, sont autant de qualités importantes qu'un bon milieu défensif se doit de développer.

    • Milieu Offensif:

      Le milieu offensif est le "créateur" de votre équipe. Ce dernier assure le liant entre milieu et attaque et peut parfois être considéré comme un "3ème attaquant". Numéro 10 ou meneur-créateur-organisateur de votre équipe, le MO sera à la base même de votre construction, de vos offensives et autres actions de jeu.

      Qui dit créateur-meneur dit bonnes statistiques en Créativité, Passe, Technique, Dribbles, Collectif.

    • Ailiers :

      Les ailiers ou joueur de débordement sont présents pour créer le danger depuis les différentes lignes de touche. Les M GD ou MO GD ont pour but d'alimenter vos attaquants de pointe sans oublier de marquer quand ils en ont la possibilité. Cependant, ce poste étant l'un des plus contraignant, vos ailiers doivent de défendre, servant ainsi de premier rideau défensif. Les ailiers sont donc des joueurs très complets.

      Dribble, Technique, Passe, Centre, Accélération, Vitesse sont les qualités premières que ces joueurs devront posséder.

    • Attaquant-Buteur :

      Le joueur qui peut et se devra de changer la face d'un match. Un dicton FMC assure qu'il n'existe pas de grande équipe sans grand buteur ! Un rôle simple, clair et sans détour : Scorer et finaliser le travail de tous.

      Sans surprise, les qualités importantes d'un buteur sont Finition, Tête, Appels de balle, Accéleration, Vitesse, Saut, Technique sans oublier la Force et le Sang Froid.

    3. Quelle tactique choisir ?

    Lorsque vous prenez les rênes d’un club, se présente alors le choix cornélien du dispositif tactique à adopter. Lorsque vous entrainez une équipe de la qualité d'un Barcelone, d'un Chelsea et autre Milan AC, vous pouvez vous permettre d'évoluer dans le schéma qui, personnellement, vous est le plus cher. Entre la richesse de l’effectif et les moyens disponibles pour le recrutement, vous êtes sûr de pouvoir aligner de très bons joueurs à tout les postes possibles.

    Cependant, tous, nous n'entrainons pas de grands clubs et pour la grande majorité des équipes, vous devrez d'adapter votre tactique à la qualité de votre effectif !

    Retenez ce conseil, il est à la base même de vos futurs succès. Il n'existe pas de tactique miracle en football et la seule solution valable, possible et efficace reste d'adapter son schéma tactique aux joueurs dont on dispose. C’est d’autant plus vrai que dans Football Manager 2008, les budgets de recrutement en début de parties ne permettant pas de recruter dans de grandes proportions. De plus, tous bon joueur à un prix élevé. Pour la première saison, il vous faudra donc vous appuyer sur votre effectif initial, à quelques "détails" près !

    Comment évaluer son effectif ?

    Votre première tache d'entraineur consiste à évaluer les points forts de votre équipe et donc de dénicher les "meilleurs" joueurs de votre effectif, vos leaders de jeu !

    Pour ce faire, plusieurs méthodes sont à votre disposition :

      1. Etudiez la fiche de chaque joueur, examinez leurs notes et déterminez si ces dernières sont adaptées au poste spécifique. (Cf paragraphe : A chaque position...ses caractéristiques !).

      2. Demandez un rapport détaillé de votre effectif à votre entraîneur adjoint. Ce dernier est souvent de bons conseils, écoutez les tout en gardant votre sens critique et vos idées propres !

      3. Analysez les rapports de vos différents préparateurs. Chaque joueur est étudié, analysé, décortiqué. Il serait dommage de se priver d'informations précieuses !

      10kv0.jpg

      4- Vous pouvez également, et cela reste le choix de chacun, utiliser des utilitaires d'entraide tels que FMGenie Scout, FM Modifier, MiniScout ou encore l’éditeur officiel du jeu...afin de noter le potentiel actuel (CA = Current ability), le potentiel maximum (PA = Potential Ability) ou encore le rating (Rendement du joueur à l'entrainement selon son poste) de chacun de vos joueurs.

    Mettre en place son dispositif :

    Une fois l'évaluation effectuée, il faut retenir les joueurs qui composeront votre équipe première, vos titulaires. 11-15 joueurs seront donc sélectionnés, les meilleurs selon vous mais aussi quelques jeunes au bel avenir...

    Important : Quelque soit votre tactique, 4 postes sont obligatoires :

    11pn3.jpg

    Une fois que vous avez décidé de votre gardien, vos 2 défenseurs centraux et un attaquant, la question du choix des 7 autres, de leur positionnement attend une réponse. A vous de la donner !

    Prenons l’exemple de FC.Nantes :

    Après évaluation, une dizaine de joueurs semblent sortir au dessus en terme de notation. Regardons plus en détail les postes de prédilection de ces joueurs pensés "meilleurs"....

    En cliquant sur l'option "position" vous pouvez clairement visualiser les positions dans lequel votre joueur exploitera au mieux ses qualités.

    12bf7.jpg

    La position naturelle du joueur étudié ici (Heinz) est MOG. C’est donc à ce poste qu’il faut le voir évoluer afin qu’il exprime pleinement son potentiel.

    Important : Dans la mesure du possible, placez toujours vos joueurs à leurs postes de prédilection !

    En répétant cette opération avec l'ensemble de nos "meilleurs" joueurs sélectionnés, nous arrivons au résultat suivant :

    13gb7.jpg

    Joueurs, postitionnement et remarques :

    • Nos 10 meilleurs joueurs du club sont maintenant positionnés à leur poste de prédilection.
    • Le FC Nantes ne possédant pas de véritables buteurs digne de ce nom et n'ayant pas les moyens de recruter un joueur de qualité à ce poste, nous oublierons les schémas tactiques à 2 attaquants.
    • De plus, possédant en Ca, un bon jeune plein d’avenir, nous évoluerons avec un second MDC qui apprendra vite auprès de Shereni, vieux briscard plein d'expérience !

    14bh6.jpg

    Notre onze de départ est maintenant sur pied. Ce dernier sera surement très efficace pour jouer le contre (à l'extérieur) mais risquera de montrer ses limites à domicile quand il s'agira de mener le jeu face à une équipe recroquevillée en défense.

    Un schéma un peu plus "ambitieux" avec un second MC de qualité semble donc un bon compromis. N'en possédant pas dans l'effectif, il fera l'objet d'un recrutement prioritaire !

    15xt9.jpg

    Voilà donc notre schéma tactique avec, dans le "pire des cas"...une seule recrue !

    Ce raisonnement est bien entendu identique pour chaque équipe et donnera une multitude de configurations différentes en fonction de votre effectif de départ.

    Vu le peu de moyens dont nous disposont en début de partie, il est préférable de recruter seulement 1 ou 2 joueurs de qualité plutôt que plusieurs d'un niveau moindre. Rappelez vous que bien que la quantité soit importante (Turn-over), la qualité prime sur cette dernière. Pour votre première saison, vous devrez donc vous reposer en priorité sur l’effectif initial.

    Pensez, à doubler vos postes afin de prévoir toute blessure, suspensions ou fatigue possible. Notez que les joueurs que vous n’avez pas retenus dans votre sélection pourront s'avérer être de corrects remplaçants et donc vous rendre de fidèles services sur quelques matchs...

    Vous pouvez également vous faire prêter de nombreux joueur dont vous privilégeriez la polyvalence. (Joueur évoluant aux postes de MOG et MOD, MOC et attaquant ou DD et DC pour citer quelques complémentarités).

    Votre équipe est donc sur pied, vos titulaires à leurs postes. Il vous reste à régler les consignes collectives mais aussi individuelles, ces 2 dernières étant d'une extrême importance !

    4. Les consignes collectives :

    Rentrons dans le vif du sujet. Votre dispositif tactique est défini, vous avez placé vos titulaires aux bons postes. Votre but est désormais de maximiser l'ensemble en adaptant les consignes collectives qui seront suivies des consignes individuelles.

    16gh1.jpg

    Comme vous le présente le screen ci-dessus, beaucoup de paramètres sont à définir, à prendre en compte lorsque l'on considère les consignes collectives. Pour ce faire, procédons pas à pas :

    • Mentalité : Cette consigne se divise en 5 possibilités : Ultra-Défensive, Défensive, Normale, Offensive, Attaque sans limite (Dans le sens curseur le plus à gauche >curseur le plus à droite).

      Comme son nom l'indique, la Mentalité correspond à la philosophie générale de votre équipe : portée vers l'avant, prudente, regroupée en défense ? C'est certainement la consigne collective la plus importante puisqu'elle concerne le comportement global de votre équipe.

      Si vous souhaitez assurer un 0-0 en match retour de coupe d'Europe, une mentalité défensive couplée à une tactique à 4 ou 5 défenseurs et 1 ou 2 milieux défensifs ainsi que l'option "gagner du temps" à son maximum sont sans aucun doute possible des éléments à ne pas négliger.

      • Ultra-Défensive : Votre équipe restera regroupée dans sa moitié de terrain et prendra un minimum de risque. Vous ne verrez vos joueurs ne s'aventurer que très rarement dans le camp adverse.
      • Défensive : Votre équipe pensera avant tout chose à défendre. Vos joueurs prendront peu de risques mais ils tenteront de profiter de certaines situations de jeu afin porter le danger dans le camp adverse.
      • Normal : Consigne de base voyant son équipe défendre quand c'est nécessaire et attaquer quand elle en a l'occasion.
      • Offensive : Comme son nom l'indique, cette mentalité amenera votre équipe à créer le danger dans la surface adverse en jouant le plus souvent possible vers l'avant.
      • Attaque sans limite : Tout le monde vers l'avant ! Le Football Total dans toute sa splendeur. L'ensemble de vos joueurs participeront aux phases offensives. Il va donc de soit qu'il est plus qu'indispensable de faire très attention aux contres assassins. Cette mentalité n'est à utiliser qu'en dernière option, pendant le Money time qui voit votre équipe être menée et que donc votre seul but est de revenir, coûte que coûte, dans le match !

    • Liberté Créative : Cette consigne est disponible en 3 possibilités : Peu, Normal, Beaucoup.

      Consigne à doser avec parcimonie, cette option dépend avant toute chose de la Créativité de vos propres joueurs. Or, vous disposez rarement plus d'un ou deux joueurs réellement créatifs au sein de votre effectif.

      • Peu : Vos joueurs resteront "classiques" dans leur jeu et ne chercheront pas le beau geste à chaque fois qu'ils auront la balle mais seulement l'efficacité !
      • Normal : Vos joueurs joueront comme ils savent le faire en essayant d'utiliser leurs qualités propres sans utiliser feintes, gestes techniques et autres gris-gris à foison...
      • Beaucoup : Vous coachez la sélection Brésilienne !? Profitez de leur potentiel créatif pour voir vos joueurs tenter, ailes de pigeons et autre roulette. Gardez à l'esprit que l'efficacité n'est pas toujours le compagnon de la difficulté...

    • Tactique de passe : Cette consigne se retrouve en 4 possibilités : Courtes, Directes, Normales et Longues.

      • Jeu en passes normales :

        • Effets : Le jeu de passes normales mélange les 3 autres possibilités de jeu de passes : directes, courtes et longues. Vos joueurs décideront du choix en fonction de leurs propres caractéristiques, du contexte du match, de la situation rencontrée.
        • Types de joueurs nécessaires : Pour bien profiter du jeu en passes normales, vous devrez aligner des joueurs compétents dans 4 caractéristiques allant d'une bonne intelligence du jeu se traduisant par une note élevé en Décision, évidemment une statistique de qualité en Passes mais aussi en Anticipation et en Créativité. Encore une fois, ce type de passes est par nature bien plus complet que le jeu direct ou le jeu court puisque votre joueur devra choisir le type de passe qu’il utilisera en fonction de la situation de jeu.
        • Comment jouer face à une équipe qui utilise le jeu en passes mixtes ? : L’Anticipation est une bonne caractéristique pour vos joueurs puisqu’ils se doivent d'être capable de lire au mieux le jeu et ce le plus vite possible dans le but pour réagir efficacement. Comme le jeu mixte fait également appel au jeu court, utiliser un pressing constant sur le porteur du ballon afin de récupérer un maximum de ballons !

      • Jeu direct :

        • Effets : Le jeu direct a pour simple but d’amener le danger dans la surface adverse en quelques touches de balle dès qu’une ouverture se présente. Ce jeu typiquement Anglais dans l'esprit se veut rythmé et rapide mais également impatient par nature. A de nombreuses reprise vous miserez tout sur la vitesse et vous en oublierez la construction du jeu. A méditer...
        • Types de joueurs nécessaires : Bien entendu, des joueurs capables de donner de bons ballons dans les pieds, dans la course sont demandés. En effet, la moindre passe mal assurée et c’est le contre adverse qui très souvent s'avére fatal ! Des défenseurs et des milieux ayant de bonnes notes en Passes et en Créativité sont donc recommandés. Les caractéristiques de Positionnement et de Vitesse sont également à ne pas négliger.
        • Comment jouer face à une équipe qui utilise le jeu direct ? : Jouer tout simplement le hors-jeu ou défendez en individuelle sur les attaquants adverses. Avec ces quelques ajustements, vous contrecarrerez le jeu direct de votre adversaire !

      • Jeu court :

        • Effets : C’est certainement le jeu qui requiert le plus de technique et le jeu qui est le plus agréable à regarder. Mais c’est aussi le plus difficile à mettre en place. C’est un jeu tout en mouvement, fait de une-deux avec des joueurs très mobiles s’engouffrant dans le moindre espace. Ce type de jeu très technique n’est pas conseillé pour des équipes de faibles divisions. Il est plutôt adapté et efficace pour de grosses équipes à forts joueurs techniques.
        • Types de joueurs nécessaires : Qui dit jeu technique dit Passes, Anticipation, Créativité, Placement, sans oublier la vivacité et bien sur la Technique.
        • Comment jouer face à une équipe qui utilise le jeu court ? : Comme pour le jeu mixte, il faut tout faire pour empêcher l’équipe adverse d’avoir le ballon, en d’autres termes, il faut limiter leur temps de possession. Il faut donc insister sur le Pressing, avec des joueurs ayant des bonnes notes en Tacles, Force et Activité. L’Anticipation n’est pas non plus à négliger.

      • Jeu long :

        • Effets : C’est le jeu à l’Anglaise. On balance de longs ballons devant en espérant qu’ils arrivent au bon endroit. Pour un petit club sans bons joueurs et incapable de recruter, c’est certainement une bonne tactique à utiliser pour commencer. Mais cela ne dure qu’un temps.

          c'est le type de passe qu'on utilise de préférence lorsqu'on joue le contre et que la mentalité de l'équipe est plutôt défensive.

        • Types de joueurs nécessaires : Ce genre de jeu est presque donné à tout le monde. Pas besoin d’avoir un Beckham dans votre équipe. Cependant, de bonnes notes en Jeu de tête, Saut, Force et Anticipation (afin d’essayer de récupérer les fusées qui partent dans tous les sens) seront toujours utiles.
        • Comment jouer face à une équipe qui utilise le jeu long ? : Difficile de toujours courir après de longs ballons qui peuvent aller à droite, à gauche, au centre. Il faut aussi ne pas négliger les conditions de jeu comme le vent ou la pluie qui affectent les trajectoires des longs ballons. Et bien jouer aussi en jeu long et ça sera la qualité de vos joueurs qui fera la différence. Par contre, les spectateurs voudront se faire rembourser pour la piètre qualité du jeu proposé. Comme pour le jeu mixte, il faut tout faire pour empêcher l’équipe adverse d’avoir le ballon, en d’autres termes, il faut limiter leur temps de possession. Il faut donc insister sur le Pressing, avec des joueurs ayant des bonnes notes en Tacles, Force et Vitesse. L’Anticipation n’est pas non plus à négliger.

    • Rythme : Cette consigne se résume en 3 options : Lent, Normal, Rapide.

      Rythme et jeu de passe sont clairement liés. Lorsque vous définissez l'une de ces options, vous ne pouvez que prendre en compte son penchant. En effet, un rythme lent est adapté à un jeu de passes courtes qui verra votre équipe garder la possession du ballon, construisant patiemment, préparant au mieux ses phases de jeu sans pour autant prendre de risques. De même, un rythme rapide est adapté à un jeu de passes directes où jouer en première intention afin de déstabiliser l'adversaire est le but recherché.

      Plus le rythme est soutenu plus vous déstabiliserez votre adversaire par votre vitesse de construction. Le revers de la médaille reste que jouer vite implique une prise de risque dans de possibles pertes de balles et donc un potentiel danger. En effet, un jeu rapide appelle le déchet technique.

    • Largeur : Cette directive se compose de 3 possibilités : Etroit, Normal, Large.

      En utilisant la consigne "Largeur", vous allez pouvoir définir l'occupation de votre équipe sur l'ensemble du terrain. Un jeu large couvrira toute la surface du terrain et sera très utile si vous aimez utiliser des ailiers (MO DG). En jouant large, les longues transversales seront légions ce qui est un plus dans l'optique de déstabiliser l'équipe adverse. Style de jeu intéressant lorsqu'on rencontre une équipe organisé et regroupée aux arrières postes, le jeu au large vous permettra d'étirer la défense adverse dans le simple but de vous offrir solutions et espaces. Cependant, gardez à l'esprit que jeu large implique espace entre chaque ligne. Attention aux contres meutriers donc !

      Inversement, le jeu étroit vous donnera moins d'options en attaque mais assurera un meilleur replis défensif. Comme bien souvent, tout est question de dosage, à vous de définir le meilleur cocktail pour votre équipe !

    • Pressing : Cette consigne se divise en 3 possibilités : Dans sa surface, Dans sa moitié de terrain, Sur tout le terrain.

      Le pressing est l'un des armes les plus indispensables du football moderne. Récupération du ballon, avortement des offensives adverses, le pressing est une directive à préciser de la plus haute importance. Si vous décidez de réaliser un pressing constant sur l'adversaire, vos joueurs presseront meme dans le camp adverse, cela demande donc des joueurs disposant d'une très bonne endurance et d'une activité optimale. Presser demande de l'énergie et un match dure au minimum 90 minutes ! Inversement, peu ou pas de pressing indiquera à vos joueurs un regroupement dans votre moitié de terrain. Vous attendrez votre adversaire en lui préparant une guerre de tranchée de premier ordre !

      Une option intéressante consiste à alterner un pressing normal et élevé en cours du match. En effet, votre adversaire ne s'attendra pas à ce changement soudain, votre combativité gagnant en intensité. L'équipe adverse pourra donc être surpris par cette brusque évolution et donc ne pas suivre l'intensité que vous imposez. Néanmoins, pensez à utiliser le pressing élevé avec modération, il est important que vos joueurs puissent évoluer à un certain niveau de forme durant l'ensemble de la rencontre.

    • Gagner du temps : Cette option se divise en 3 possibilités : Rarement, Normal, Souvent.

      Utile si vous désirez garder un score, cette directive est intéressante à utiliser en tout fin de match (ou juste avant la mi-temps) afin de préserver un résultat. En plaçant le curseur propre à cette option sur "souvent", vos joueurs réaliseront de nombreuses fautes et provoqueront donc bon nombre de coup de pieds arrêtés (Degagement en touche, Attente au point de corner adverse, jeu à 10, Relance lente du gardien). Dans cette optique, et pour éviter d'accumuler les cartons "inutiles", cette option se doit d'être réglée sur une base normale le reste de la rencontre.

    • Ligne de défense : Cette consigne se divise en 3 possibilités : Basse, Normal, Haute.

      La défense, base de tout est extrêmement modulable à savoir que vous pouvez lui indiquer plusieurs options de positionnement. Une défense basse verra votre équipe évoluer très regroupée autour de ses 16 mètres, très compacte, laissant ainsi peu d'espaces à votre adversaire qui n'aura, dans la majorité des cas que la seule option des frappes lointaines pour vous inquieter. Une ligne de défense haute quant à elle permettra à votre bloc défensif d'évoluer plus en amont de votre surface de réparation. A ce propos, restez vigilants face aux équipes jouant en passes longues et en tempo rapide, le risque qu'un attaquant prenne de vitesse vos attaquants et se présente seul face au but étant relativement élevé ! La défense haute est donc l'une meilleure arme pour éviter les "tirs de loin" mais aussi pour récupérer le ballon dans les zones les plus éloignées de votre camps. Ce cas de figure nécessite donc des défenseurs ayant de bonnes notes en vitesse, accéleration et bien sûr marquage.

    • Tacles : Cette consigne se divise en 3 possibilités : En douceur, Normal, Dur.

      Qui dit tacle dit recupération mais aussi carton potentiel. Il est donc important de se modérer sur cette consigne. Des tacles durs, à outrance et le risque de cartons jaunes et rouges grandit, surtout si vos défenseurs ne présentent pas de bonnes statistiques en Tacle et Anticipation ! A noter qu'une Agressivité au dessus de la moyenne est également synonyme de fautes graves et donc de cartons potentiels !Inversement une consigne de Tacle en douceur verra vos joueurs ne pas se livrer, refuser le combat. Ainsi, dans la majorité des cas, la consigne de tacle Normal reste l'option la plus sure...

    • Tactique de Passes : Vous avez ici la possibilité de concentrer vos passes au centre, des 2 côtés, de préférence sur le flanc droit ou sur le flanc gauche. Avec cette directive, votre choix dépend de vos forces, de vos faiblesses ainsi que de celles de l'adversaire.

    • Marquage : 2 options pour cette consigne, Défense de Zone ou Individuelle. La défense de zone est de rigueur dans le football actuel, cette dernière misant sur le principe de "couverture". Cependant, une individuelle peut s'avérer payante de manière ponctuelle, en plaçant votre meilleur DC sur un buteur particulièrement efficace ou en plaçant votre MDC à la culotte du meneur adverse !

      Pour pratiquer un marquage de type individuel en défense centrale, il vous faut absolument disposer de défenseurs irréprochables. Ces dernier se doivent plus que jamais d'être excellent en Marquage, Placement, Vitesse et Accéleration

    • Passes au point d'appui : Comme son nom l'indique, cette option ne fonctionne que si vous avez choisi un point d'appui, c'est à dire un attaquant/pivot qui sera la cible principale des ballons offensifs. Le point d'appui a souvent pour vocation de fixer la défense, laissant ainsi, aux autres joueurs composant votre équipe,le temps et les espaces nécessaires, pour monter et accompagner l'attaque. Le point d'appui peut également faire fonction de remiseur et donc de premier pourvoyeur pour votre finisseur.

      En fonction de ses qualités, vos pourrez choisir de lui donner le ballon dans les pieds, sur la tête, dans la course ou mixte. Si vous detenez un attaquant d'une taille de 1m90 et d'un poid proche 90 kgs vous disposez d'un pivot de choix, pour peu que ce dernier soit doué dans le jeu aérien et dans les remises...

    • Autres options : Outre le point d'appui, vous pouvez définir un meneur de jeu qui gardera le ballon et orientera le jeu. Encore une fois il faudra bien choisir en fonction des caractéristiques de vos joueurs. Un bon meneur de jeu a de bonnes notes en Créativité, Passe, Décision par exemple.

    Enfin, comme l'indique le screen ci-dessous, vous devez aussi désigner en plus de votre meneur de jeu et point d'appui, vos tireurs de penalties, de coup-francs, de corner ainsi que votre capitaine.

    17kv6.jpg

    Pour ce faire, rien de plus simple. Choisissons, par exemple, les tireurs de penalties. Le mieux serait évidemment de prendre un joueur avec une bonne note en penalty sans oublier une stats élevée en sang froid.

    Dans votre écran tactique, en cliquant sur Voir ->Caractéristiques -> pénalty, vous aurez accès aux notes de vos joueurs dans cette catégorie.

    18al8.jpg

    Pour l'équipe de Nantes, Heinz dispose de 19 en penalty. Bien évidemment, ce dernier est placé en 1er tireur, chose que l'on fait, en glissant simplement son nom dans la fenêtre de droite.

    utilisez simplement la même méthodologie pour vos tireurs de coups francs et de corners.

    19hq2.jpg

    • Les coups de pied arrêtés : En bas du tableau propre aux consignes collectives se localisent les différents reglages à opérer concernant :

      ........................................................Les corners..............les Coups francs..........les Touches

      40gh9.jpg

      A vous de définir, pour chaque phase de jeu arrêté, la tactique à mettre en place en fonction des différentes propositions ci-dessus !

      • Les corners :

        Après avoir défini les tireurs (un gaucher tirant à gauche donnera un corner sortant et en tirant à droite, un corner rentrant), il vous faudra choisir la zone où les corners devront être tirés.

        La variété des choix (position normale) reste une solution de choix et de qualité. Imposer systématiquement au tireur de viser le premier poteau, le second poteau...une zone précise n'est peut être pas la meilleure tactique. Tirer systématiquement à l'identique vos corners peut présenter un avantage lorsque vous disposer d'un énorme atout dans ce domaine (un joueur comme Koller que l'on destinera par exemple au premier poteau), mais...

        Les inconvénients sont nombreux :

        • Si votre joueur se trouvant dans la zone, est dans un mauvais jour, vos corners resteront et ce tout au long du match, inefficaces !
        • Si le défenseur adverse évoluant dans cette même zone est dans un grand jour, vos corners seront également inefficaces !
        • De plus, votre adversaire pourra s'adapter à votre façon de tirer en anticipant le fait que tous vos ballons sur corner arriveront toujours dans cette zone précise. Encore une fois, vos corners seront infructueux !

        En somme, la variété des frappes reste la solution la moins prévisible pour votre adversaire et permettra à tous vos joueurs en position offensive d'avoir leur chance ! Plus de danger, plus de "chance" de marquer !

        Il est important que tous les espaces de la surface adverse soient occupés par au moins un de vos joueurs. Pour en savoir plus, consultez la partie concernant les consignes individuelles.

        Maintenant, rien n'empêche de forcer ponctuellement notre tireur à frapper en cours de match, dans une zone précise, afin de toucher un attaquant particulièrement brillant ce jour là ou pour viser une zone où le défenseur central adverse est dans un mauvais jour, mauvais de la tête etc...

      • Les coups francs :

        Là encore et comme pour les corners, le règlage normal offre une grande variété de frappes. Cette variété associée à un tireur ayant une bonne note en Decision et Sang froid permettra surement à ce dernier de faire le bon choix s'il ne le tire pas directement.

        Bien sûr, si votre équipe possède un atout de taille avec un avant centre d'1,90 mètre, 18 en tête et 18 en saut, vous pouvez opter pour "meilleure tête"

      • Les touches :

        Là aussi vous pouvez laisser vos joueurs alterner dans le choix des touches.

        Les touches courtes limitent le risque de perte de balle, les touches longues permettent de porter le danger plus en avant mais avec un risque plus élevé de perdre le ballon. Enfin, les touches rapides sont utiles lorsqu'on souhaite mettre du rythme où que le chrono tourne contre nous.

    5. Les consignes individuelles

    20yk5.jpg

    Remarques préliminaires :

    • Vous constaterez que l'écran des consignes individuelles est fortement semblable à celui des consignes collectives. Vous ne serez donc pas perdu.

    • Pour les consignes de Mentalité, Liberté Creative, Styles de Passe, Pressing et Tacles, si vous ne cochez pas la case à gauche, votre joueur réagira en fonction des consignes d'équipe. Pour lui assigner des consignes individuelles, il vous faut donc cocher la case (comme indiqué sur le screen).

    • Contrairement à la version précédente, dans FM2008, les consignes individuelles prennent le pas sur les consignes collectives.. Si vous placez les consignes collectives des tacles en "douceur" et que vous donnez une consigne individuelle de tacle "durs" à votre DC...ce dernier taclera le plus durement possible les joueurs adverses. Ainsi, vos joueurs tenteront toujours d'appliquer leurs consignes individuelles avant de respecter les consignes collectives.

    • A partir de ce constat, faites attention à ne pas donner des consignes individuelles aux antipodes de vos consignes collectives. Si par exemple votre mentalité d'équipe est plutôt offensive et que vous donnez à votre 4 défenseurs des consignes individuelles trop prudentes (mentalité défensive, course en avant rarement) vous risquez de voir évoluer une équipe "coupée en 2", sans aucun liant, sans aucune cohérence de jeu.

    • En résumé, servez vous des consignes individuelles pour accentuer ou diminuer les consignes collectives.

      Par exemple, si vous évoluez en mentalité offensive, vous accentuerez encore cet aspect en donnant à vos latéraux des consignes individuelles très offensives.

      A contrario, vous pouvez diminuer les velléités offensives de vos défenseurs en plaçant leur curseur spécifique de mentalité quelques crans en dessous de celui de la consigne d'équipe. L'objectif étant de ne pas obtenir un intervalle de trop grande importance entre consignes individuelles et collectives.

    • Les consignes individuelles permettent de fournir une ligne directrice à vos joueurs lorsque vous placez un curseur de consigne collective en neutre (au milieu). En "normal", un joueur peut à priori être autant offensif que défensif, jouer court comme long...en fonction de son inspiration.

    Maintenant que vous avez pris connaissances de ces quelques réserves, voici un exemple concret, toujours avec un joueur du FC. Nantes : Frédéric Da Rocha.

    21qd7.jpg

    Lorsque l'on étudie de près ses notes, on conclue rapidement que Frédéric Da Rocha est un joueur doué en Centre, Technique, Tirs de loin, Collectif, Activité et Passes. En somme un très bon milieu offensif droit.

    Voici les consignes individuelles à lui assigner :

    22nb2.jpg

    • Sa mentalité sera tournée vers l'attaque, ce qui accentuera encore la consigne collective qui est déjà offensive.

    • Une certaine liberté créative lui sera accordée. Ses statistiques en Créativité (14), en passes (16) et en technique (17) nous permettant cette attribution.

    • Pressing et Tacles resteront en normal puisque ce n'est pas le rôle de ce joueur, MOD de position.

    • Les consignes "Courses en Avant", "Emmener le Ballon", "Tirs de loin" et "Centres" seront toutes placées sur Souvent afin de l'inciter à apporter, le plus souvent possible, le danger dans les zones adverses, à provoquer son vis-à-vis, à déborder sur son aile pour ensuite soit tirer de loin (17), soit centrer (17).

    • Il est également possible d'accentuer son rôle d'ailier en lui demandant de centrer depuis la ligne de touche plutôt que vers le centre du terrain.

    Le placement sur les coups de pieds arrêtés :

    En complément de vos consignes collectives concernant ces différentes phases de jeu, il vous reste à définir le comportement individuel de vos joueurs, tant sur le plan offensif que sur le plan défensif...

    • Les corners :

      Voici les choix de placement possible en attaque comme en défense.

      42vn1.jpg

      Pour les phases offensives, arrangez vous pour que toutes les zones de la surface adverse soient couvertes. Placez un joueur pour gêner le gardien, indiquez à un autre de se tenir au deuxième poteau. Positionnez quelques joueurs en attaquants (dans la surface) et un dernier avec la consigne suivante : Attaquer au premier poteau.

      Préférez si possible cette dernière option à la version Jouer au premier poteau qui "aimante" les tireurs ayant tendance à trop souvent chercher cette solution (Patch 8.0.1 Vf)

      Dans le premier des cas (Attaquer au...), votre joueur ne restera pas fixé au premier poteau mais entamera une course dans cette direction. En mouvement, un joueur est bien plus compliqué à marquer. Le tireur ne "voyant" pas de joueur au premier poteau, tirera moins fréquemment dans cette zone mais s'il le fait, il y aura quand même un attaquant pour couper la course du ballon.

      Evidement, placez en phase offensive tous vos joueurs doués de la tête (votre meilleur DC notamment) et laissez en arrière des joueurs (2 ou 3 en fonction de la qualité de votre équipe) faibles dans cet exercice pour assurer un dispositif défensif en cas contre adverse.

      En phases défensives, vous pouvez dans l'ensemble, laisser les réglages standards qui sont de qualité. Vous pouvez bien sûr les bonifier en fonction de l'adversaire si vous le jugez utile ou que vous constatez des défaillances de marquage en cours de match.

    • Les coups francs :

      Voici les options de placement possibles :

      41pa5.jpg

      En phase offensive et à l'instar des corners, variez les comportements. Un joueur dans le mur, un autre pour pertuber le gardien, quelques uns en position d'attaquants et toujours 2 ou 3 joueurs en couverture.

      La fonction A l'arrière si nécessaire sera utilisée au mieux par vos joueurs. Si l'adversaire laisse roder de nombreux joueurs prêts à contre-attaquer, vos joueurs resteront en couverture. Par contre, si seul l'avant centre adverse ne défend pas et qu'il est déjà marqué par un DC ou plus, ils prendront d'eux même l'initiative de passer à l'attaque. De ce fait, excepté votre gardien, ne placez pas plus de 2 joueurs avec la fonction rester en arrière.

      Sur les phases défensives et comme pour les corners, vous pouvez vous permettre de laisser les réglages par défaut. Ces derniers sont cohérents et bien respectés.

    • Les touches :

      Voici les différents choix proposés :

      43ot0.jpg

      Le réglage par défaut donne plutôt de bons résultats. Si vos joueurs disposent de "mauvaises" notes en "touches longues" vous pouvez leur faciliter la tache en demandant à un joueur évoluant du côté de la zone ou se déroule la touche de se rendre A proximité.

    Dernier point concernant la mise en place de votre équipe, vous pouvez insister sur l'aspect offensif ou défensif que vous voulez donner à un joueur en lui assignant dans l'écran tactique une flèche vers l'avant ou vers l'arrière comme dans l'exemple ci-dessous :

    23bg6.jpg

    Une flèche vers l'avant indiquera à votre joueur de se porter vers l'avant donc à porter le danger chez votre adversaire alors qu'une flèche vers l'arrière lui mentionnera de rester en retrait, pour mieux se replier et défendre. Pour créer une flèche, cliquez droit, dans l'écran tactique, sur l'icone de votre joueur et maintenez le clic droit enfoncé tout en déplaçant votre curseur vers la direction souhaitée.

    A vous maintenant de mettre en pratique toutes les informations ci dessus, d'adapter votre dispositif tactique à votre équipe, à vos joueurs afin d'être prêt un jour de rencontre, ce que nous allons maintenant étudier...

    Tactique : Pour tout savoir !

    Le grand jour approche ! Votre premier match officiel à la tête de votre équipe préférée est enfin arrivé ! Votre tactique est en place, le recrutement bouclé, vos joueurs sont prêts. Allons-y !

    Partie 2 : La gestion des matchs

    Voici comment s'organisera cette 2ème grande partie :

    • Superviser l'équipe adverse
    • Gérer les médias
    • Les conditions climatiques
    • L'arbitrage
    • Les infos d'avant match
    • Le discours d'avant match, mi-temps et après match
    • Les consignes adverses.
    • Match à Domicile/Extérieur
    • La gestion du match
    • Symptômes, diagnostics et remèdes

    1. Superviser l'équipe adverse

    1ère étape pour préparer au mieux votre match : superviser votre adversaire. Quoique souvent répétitif, le rapport de votre staff pourra vous fournir quelques indications importantes comme le joueur à surveiller, les blessés...

    Astuce : En cliquant sur Voir le match, vous pourrez regarder, en coach averti,le dernier match de votre adversaire et ainsi anlayser le style de jeu pratiqué.

    Voila un exemple avec la supervision de Tours :

    24sv3.jpg

    Analyse : Face à une équipe qui attendra avec un bloc équipe placé bas, il ne faudra pas partir à l'abordage en ayant une mentalité trop offensive. Au contraire, il sera bon de forcer l'adversaire à se découvrir et ainsi libérer des espaces pour vos attaquants. L'avant centre de Tours (Moussa Sow) étant leur principal arme, un marquage serré de ce joueur par votre "meilleur" DC peut s'avérer un solution de choix pour priver Tours de son point d'appui préférentiel.

    C'est également dans cet écran que votre superviseur vous communiquera les informations relatives aux dimensions du terrain sur lequel vous allez évoluer.

    Vous l'aurez bien entendu remarqué, cette année, le comité vous demande en début de saison de choisir entre plusieurs configurations de tailles de terrain.

    Tant à domicile qu'à l'extérieur, ce critère est une composante dont il vous faudra tenir compte dans votre approche tactique, d'où l'importance en début de saison, de choisir des dimensions de terrain en parfaite adéquation avec votre système de jeu.

    • Un terrain court favorisera les équipes technique. Ces dernières évoluant en bloc avec un système de passes courtes seront plus à l'aise que des équipes au jeu plus direct, recherchant des espaces...qu'ils ne trouveront pas !

    • Un terrain long avantagera tout naturellement une équipe jouant de manière plus directe avec des passes longue destinées à des avant centres dévoreurs d'espaces, ce type de terrain facilitant les appels en profondeurs dans le dos de la défense adverse.

    • Un terrain large fera le bonheur des équipes évoluant avec des joueurs de couloirs (Arrières latéraux, Ailiers..). Ces derniers pourront ainsi facilement écarter le jeu (et donc l'équipes adverse) et offrir ainsi des solutions d'attaques variées.

    • Un terrain étroit sera le meilleur choix pour des équipes évoluant sans joueurs de couloir. Il sera plus facile de porter le jeu au centre du terrain en limitant ainsi les risques de débordement sur des zones peu ou mal couvertes.

    2. Gérer les médias

    L'interactivité est toujours aussi présente dans FM 2008 et vous aurez souvent à répondre aux questions des médias.

    Un simple exemple :

    26ry3.jpg

    Cet aspect FM2008 est relativement intuitif mais il vaut mieux éviter :

    • De ne pas répondre : Cela pourrait agacer vos joueurs qui vous penseront peu impliqué, peu concerné !

    • Etre trop sûr de vous : C'est le meilleur moyen pour que vos joueurs prennent la grosse tête et arrivent le jour du match en se disant que ce dernier est gagné d'avance. De plus, votre adversaire pourra aussi être très remonté même si certains joueurs pourront également s'inquiéter après vos déclarations. Tout dépend donc de leur personnalité propre.

    • Etre trop craintif : A éviter également, pour les raisons inverses citées ci-dessus.

    Si vous voulez vous lancer dans des guerres psychologiques, vous pouvez toujours interagir avec n'importe quel joueur du jeu ou avec l'entraîneur adverse. Pour ce faire, allez simplement dans le screen de la personne concernée et cliquez sur Faire déclaration. N'abusez pas de cette fonction afin de rester crédible !

    3. Les conditions climatiques

    Il n'est pas rare qu'un jour de match, une averse vienne changer la donne, que le froid s'empare de vos joueurs ou encore qu'une canicule vous coupe les jambes. La météo est donc un élément important à prendre en compte.

    Tout changement climatique est une donnée à surveiller. L'important étant d'y être préparé et pour ceci, voici un rapide résumé des réactions à adopter :

    Par temps de forte chaleur : fortechaleurlu6.png

    Quand il fait chaud et lourd, on s'épuise plus vite. Vos joueurs les moins physiques et endurants souffriront donc de ces fortes chaleurs.

    -> Il est recommandé de limiter les courses et d'utiliser au mieux vos remplacements afin d'apporter du sang neuf dans l'optique de relancer une machine à bout de souffle. De nos jours, dans le football moderne, le physique est une donnée de première importance donc pensez à jouer dans un style simple et épuré de futilités. Les passes courtes sont donc préconisées. Pensez à vous économiser !

    Par temps sec : tempssecnx7.png

    Temps de base dans FM, tous championnats gardés, le temps sec est un climat fait pour la plupart des joueurs. Vous pourrez y développer votre jeu même s'il est à noter que des blessures dues à la sécheresse peuvent être fréquentes.

    -> Jouez donc en passes courtes et pensez à jouer en tacles corrects afin d'éviter un surplus de blessures car dans un duel, dans un contact il est important de se rappeler qu'on peut se faire bien plus mal que celui qui subit physiquement !

    Par temps humide : tempshumidebe2.png

    Par temps humide, il est très difficile de pratiquer un jeu élaboré, à base de passes courtes et de technique. Le but est donc d'éviter tout contact entre le ballon et un terrain devenu trop lourd de par une humidité trop importante.

    -> Utilisez les passes longues afin de "sauter" vos lignes, votre milieu de terrain qui, comme nous l'avons indiqué, ne pourra se servir de toute sa technique. Pensez à tirer de loin, le gardien adversaire aura d'autant plus de mal que le climat sera humide !

    Par temps venteux : tempsventeuxwl2.png

    Avis aux Marseillais, le temps venteux annihilera toutes tentatives de jeu long.

    -> Aussi, les passes courtes sont de rigueur afin de gagner en précision. Tout comme par temps humide, les tirs de loin sont conseillés car le vent rend la tâche des gardiens beaucoup plus ardue.

    Par temps de grand froid : grandfroidpb8.png

    Jouer par temps froid ne plait souvent qu'à très peu de joueurs. Les moins motivés, les moins hargneux et courageux seront donc peu performants.

    -> Bien que tous les styles de jeu puissent s'imposer, pensez à faire jouer les joueurs ayant des valeurs de combat et d'engagement au dessus de la moyenne, des joueurs qui ne "lâcheront rien" malgré un temps Scandinave. Le moral aussi est important, les joueurs auront besoin de motivation pour livrer un combat qui s'annonce rude en ces temps de grand froid !

    Vous l'aurez donc compris, à chaque temps...sa réaction. 52491504ax8.gif

    4. Les arbitres

    L'arbitrage, souvent sujet à polémique, font partie intégrante du jeu, ils ont en les dépositaires. Il est donc bon de surveiller leurs statistiques. Si l'arbitre de votre prochain match a tendance à sortir les cartons plus vite que son ombre, il faudra sans aucun doute possible adapter votre style de jeu en étant plutôt modéré sur le pressing et les tacles !

    Pour voir les stats des arbitres, il suffit d'aller à la page du classement du championnat et cliquer sur Stats arbitres.

    L'exemple ci-dessous vous prouve que Monsieur Stéphane Lannoy aime distribuer les sanctions : 134 cartons jaunes et 15 cartons rouges distribués + 2 penalties sifflés en seulement 20 matchs.

    Si cet homme en noir arbitre votre prochain match, faites attention !

    36tm5.jpg

    5. Les informations d'avant match

    Nouveauté de FM2008, les tableaux d'avant match vous synthétiseront les informations dont vous pourrez avoir grandement besoin quant à votre approche de la rencontre.

    25jr4.jpg

    Ce tableau vous donne un indication sur la forme du moment de votre adversaire. Une équipe restant sur 3 victoires de rang aura un moral au beau fixe et risquera de vous poser problème même si cette dernière semble moins performante que votre groupe sur le papier. A l'inverse un équipe restant sur 3 mauvaises performances, doutera et il sera intéressant de lui mettre la pression dès les premières minutes de jeu !

    Vous trouverez aussi les principaux buteurs à surveiller ainsi qu'un historique des dernières confrontations :

    27vp0.jpg

    Sur ce tableau, quelques informations plus proches de l'anecdote que de l'utilité même...

    6. Le discours d'avant-match, mi-temps et d'après-match

    Vous avez la possibilité de parler à votre équipe (de manière globale ou à chaque joueur) avant le match, pendant la mi-temps et après le match.

    Vous avez également la possibilité de déléguer cette tache à votre adjoint.

    Vous pouvez regarder ce que votre adjoint vous conseille mais je vous invite à réaliser vous même la causerie, pour plus d'efficacité...

    Voici quelques exemples :

    28hi6.jpg

    29lq2.jpg

    30sz8.jpg

    31cs3.jpg

    Il reste délicat d'évaluer l'effet d'un discours. Il vous faudra donc expérimenter, tester et voir comment vos joueurs réagissent car chacun à sa personnalité et donc ses réactions.

    Certains joueurs sont motivés lorsqu'on les remontent à la mi temps, d'autres au contraire ont besoin d'être encouragés pour ne pas sortir du match.

    Des joueurs aiment qu'on leur fasse porter le poids du match sur leurs épaule (Il faut sortir un grand match) alors que d'autres ne supportent pas la pression et seront tétanisés devant tant de responsabilité !

    A vous de connaitre vos joueurs ! Repérer ceux qui supportent la pression, qui ont un gros tempérament et réalisez vos discours en fonction de vos observations...

    Règle d'or : Variez votre discours et ne dites surtout pas la même chose à vos 11 joueurs car l'effet sera nul. Personnalisez toujours 3 ou 4 interventions. Rien de tel qu'un peu de variété dans votre causerie pour motiver ne serait-ce qu'un ou deux joueurs. Ces derniers se montreront bien plus percutants sur le terrain !

    Pour mesurer l'efficacité de votre causerie, demandez à votre adjoint de vous communiquer la réaction des joueurs suite à votre discours :

    32jo4.jpg

    Dans l'exemple donné, l'équipe menait et ce largement à la mi temps. Par un discours varié et ciblé, 3 joueurs ont gardé leur motivation, leur envie au maximum !

    En Règle générale :

    • Soyez plus exigeant à domicile qu'à l'extérieur.

    • Encouragez, soyez positif.

    • Surveillez le moral de votre équipe. Si le moral n'est pas au beau fixe, il vous sera plus compliqué de motiver votre effectif !

    • Si vous êtes mené à la mi-temps, exprimez votre colère dans le but d'imposer une réaction de vos joueur.

    • Si vous menez tranquillement à la mi-temps, évitez d'exprimer votre contentement, que la performance est formidable car vos joueurs se risqueront au relâchement en 2ème mi-temps.

    • N'hésitez pas à féliciter un joueur personnellement si ce dernier a fait un très bon match (note = 9 ou 10 et un doublé). Votre discours renforcera sa confiance en lui, d'autant plus si le joueur en question est un buteur.

    7. Les consignes adverses

    Vous avez également la possibilité de cibler spécifiquement les joueurs adverses en demandant à votre équipe d'insister sur 4 points particuliers :

    • Marquage strict

    • Pressing

    • Tacles

    • Forcer à jouer sur le mauvais pied

    33km7.jpg

    Il est donc plutôt utile de :

    • Demander un marquage strict sur les attaquants adverses.

    • De vérifier si certains joueurs ont un pied faible et si oui, demander à vos joueurs de les obliger à jouer sur ce même pied faible.

    • De faire un pressing constant sur le meneur de jeu adverse.

    8. Match à Domicile/Extérieur

    Vous l’aurez surement noté, dans FM2008 on ne peut partir pas à l’abordage et la défaite est souvent au rendez-vous lorsque l'on se montre trop présomptueux.

    En effet, il existe une nette différence entre les matchs à domicile et à l’extérieur.

    A moins de coacher un très bon club dont la qualité de l’effectif est largement supérieure à celle des adversaires, adoptez des tactiques neutres voire défensives lorsque vous évoluez hors de vos bases...

    Match à l’extérieur :

    A un niveau égal voire inférieur, votre adversaire, si vous adoptez une tactique offensive, aura bien des occasions de repartir avec la victoire. Ce dernier évoluera devant son public et sera déterminé à vous le faire savoir !

    Les stratégies défensives sont payantes dans FM2008 et n’empèchent pas de se procurer bon nombre d’occasions dans lesquelles vos avant-centres brilleront. En fonction de l’adversaire une mentalité neutre ou défensive est à adopter.

    34zb7.jpg

    Votre but sera donc d’aspirer votre adversaire pour mieux le contrer. Utilisez des consignes de passes directes. A l'extérieur, vous ne devez pas mener la danse mais trouver rapidement vos attaquants dans les espaces afin de vous procurer des occasions franches tout en restant solides sur vos bases défensives !

    Le positionnement de votre défense dépend de la qualité de vos défenseurs.

    • Si ces derniers sont rapides et possèdent une bonne accélération, optez pour une défense haute. Les qualités d’aérobie de vos défenseurs limiteront le risque qu'un attaquant adverse prenne de la vitesse et parte dans le dos de vos défense. De plus, en défendant haut, non seulement vous pourrez contrer plus rapidement mais vous limiterez également le risque lié aux tirs de loin.

    • Si vos défenseurs sont lents, jouez bas et plus direct. Vous vous exposerez aux tirs de loin donc établissez un pressing constant par vos milieux défensifs.

    Placez des attaquants qui se devront être bons de la tête et surtout rapides. Pour jouer le contre, nul besoin d’avoir un avant centre plein de technique, un profil "Forest Gump" fera l’affaire !

    Attendez vous à subir souvent, à disposer d'une possession de balle réduite mais ne vous affolez pas ! Pour une fois, ce n’est pas vous qui frapperez 20 fois sans marquer ! En revanche, si vos attaquants sont dans un bon jour le "2 tirs - 2 buts" sera pour vous !

    En football, seul le résultat compte et si vous réalisez un Hold-up sachez que les points sont toujours bon à prendre !

    Matchs à domicile :

    Jouer à domicile n'est pas synonyme d'abordage. Evaluez bien la forme actuelle de votre équipe et celle de votre adversaire avant de choisir une tactique offensive.

    Si vous venez d’enchaîner 3 matchs sans gagner, jouez neutre pour contrôler au mieux toute évolution. Il sera bien assez temps par la suite d'opter pour une mentalité offensive en cours de match...

    Surveillez bien la composition de l’adversaire. Si ce dernier se présente avec une équipe défensive, vous vous risquez à une guerre de tranchée et une riposte éclair de contre rapide. Faites aussi très attention aux reléguables, qui souvent réaliseront le hold up parfait pour peu que votre tactique soit trop ambitieuse !

    Démarrez vos matchs en mentalité neutre ou très légèrement offensive (juste 1 ou 2 crans au dessus de normal) et adaptez votre mentalité selon le contexte du match.

    35rf4.jpg

    Utilisez des passes normales ou courtes, c’est à vous de faire le jeu, de monopoliser le ballon ! Afin de "marquer votre territoire" exercez un pressing d’entrée pour ne pas laisser l’adversaire jouer et donc prendre confiance.

    Pour le placement de votre défense, optez pour normale ou haute en fonction de la qualité de vos défenseurs.

    Si vous n’arrivez pas à "débloquer le compteur", alors vous pourrez, en cours de match, passer à la vitesse supérieure en plaçant la mentalité en offensive et en augmentant toujours plus le pressing surtout au milieu de terrain, chef lieu de la récupération !

    Si vous disposez de joueurs doués techniquement, vous pouvez aussi augmenter le rythme. En revanche s’ils sont plutôt limités dans ce domaine, les voir jouer rapidement risque d’augmenter le déchet technique et donc de voir naitre des contres adverses assassins !

    Enfin, n’optez pour l’attaque sans limite qu’en toute fin de match car la précision des passes et centres deviendra très aléatoire, les joueurs ayant tendance à se précipiter et à pratiquer le Football-Houra !

    9. Gestion du match

    Votre tactique est en place, les consignes peaufinées...il ne reste plus qu’à vous lancer dans votre rencontre !

    Vous êtes entraîneur et non spectateur ! Il va vous falloir adapter votre tactique en cours de match, en fonction de l’évolution de la partie....

    Première Mi-temps :

    Attendez la mi-temps pour opérer des changements tactiques. En effet, modifier un schéma en début de rencontre n’est pas conseillé car souvent déstabilisant pour votre équipe.

    Même si vos joueurs sont malmenés d’entrée, changer les consignes risque de les perturber davantage. Quelque fois, vos joueurs ne sont pas "rentrés dans leur match" tout simplement et leur jeu va peut-être se mettre en place en fin de première période.

    En analysant les statistiques de la première période, vous aurez donc le loisir de tirer les enseignements afin d'appuyer vos changements tactiques et votre causerie.

    Notez les joueurs adverses qui ont une excellente note et tentez de les museler (pressing, individuelle...). Repérez également les défenseurs adverses qui ne sont pas dans un grand jour (moins de 7) et accentuez les attaques dans leur zone.

    Il n'est pas forcement utile de remplacer un joueur au rendement anormal (note = 6). A l'aide d'une causerie "personnalisée" vous pouvez parfaitement le remettre en selle (lui ôter la pression, lui réaffirmer votre confiance, l'encourager afin qu’il montre ce dont il est capable...).

    Cependant, une note équivalente à 5, est dans 99% des cas, un non match de la part de votre joueur....remplacez le !

    • Vous menez :

      Evitez de trop modifier votre tactique et n’opérez que des petites retouches qui ne bouleverseront pas un dispositif efficace !

    • Vous êtes mené :

      Si, l'évolution du score s'opère contre le cours du jeu, ne révolutionnez pas votre tactique. Encouragez vos joueurs, donnez leur confiance. En revanche, si vous êtes vraiment malmené, il sera impératif de revoir votre façon de jouer (Trop offensif ? Plus de pressing ? Jouer plus direct ?)

    Seconde mi-temps :

    Dans les 10 premières minutes de la seconde mi-temps, vous saurez tout de suite si vous avez réussi votre causerie et surtout si l'entraîneur adverse a réussi la sienne ! Vous pouvez tout à fait vous retrouver devant une équipe adverse complètement métamorphosée...un nouveau match commencera alors !

    N’hésitez pas à adapter votre schéma vers la 55-60ème en fonction de l'évolution du match. Si votre adversaire revient sur le terrain avec des prétentions à la hausse, jouez plus prudemment...laissez passer l’orage !

    A un quart d’heure de la fin, il faut maintenant gérer la fin de match...

    • Vous menez :

      Si l’écart est minime, préparez vous au rush de l'équipe adverse qui adoptera presque toujours une configuration offensive (4-2-4 dans la plupart des cas).

      Revoyez votre mentalité à la normale voire en défensif et procédez par contre. Vous aurez alors de grandes chances de tuer le match ! Dans les dernières minutes optez également pour "gagner du temps", vos joueurs provoqueront des arrêts de jeu (fautes, touches...) et casseront le rythme imposé par l'adversaire.

    • Vous perdez :

      Quitte à perdre...autant jouer le tout pour le tout. !

      Alors attaquez en ajustant la mentalité des joueurs en attaque voire "attaque sans limite". Faites jouer votre défense haute (pour récupérer un maximum de ballons et étouffer l’adversaire), accentuez le pressing et placez "gagner du temps" au minimum.

    • Résultat nul :

      Selon que le point du match nul vous convient ou non, choisissez l’attaque ou la défense.

    10. Symptômes, Diagnostics et Remèdes

    Malgré tous ces conseils, votre équipe continue à perdre !? Voici 2-3 dernières petites astuces qui pourraient grandement vous aider...

    Tout d'abord, il est bon d'analyser, après chaque match, les stats de vos joueurs.

    37hv5.jpg

    Ce screen vous donnera une mine d'informations qu'il est bon d'analyser sérieusement. Dans l'exemple ici présent, on constate que l'attaquant du FC Nantes, Doudin ne touche que peu de ballons. Il serait donc bon de demander au MOC ou MOD de le servir plus souvent ou alors de donner comme consigne à Doudin de décrocher pour participer plus au jeu (lui assigner une flèche vers la droite pour mieux le "trouver".)

    On peut également constater que Baldé, second attaquant du FCNA, perd de nombreux ballons (7 passes réussies sur 17 tentées). Il faut donc revoir le système de passes qui lui est assigné (trop directes en l'occurrence).

    • Problème de gardien et de défense :

      Symptômes :

      • Vos défenseurs font beaucoup d'erreurs.
      • Leurs passes en retrait sont très dangereuses.
      • Votre gardien sort de ses 16 mètres !

      Diagnostic :

      • Votre gardien et vos défenseurs ont trop de liberté créative en consigne individuelle.
      • Vos défenseurs ne sont pas adaptés à votre tactique de passe.
      • Leur mentalité n'est pas assez défensive.

      Remèdes :

      • Baisser la liberté créative.
      • Eviter un jeu de passe trop directe.
      • Augmenter l'entraînement "Attaque" de vos défenseurs afin d'améliorer leur jeu de Passe.

    • Problème d'attaque :

      Symptômes :

      • Vos attaquants tirent 10 fois au but mais ne cadrent jamais !
      • Ces derniers ne remportent jamais un duel !
      • Vous constatez de nombreuses pertes de balle...

      Diagnostique :

      • Votre attaquant souffre du syndrome "Patch 8.0.1 Vf" qui a pour conséquence de baisser significativement le ratio tirs cadrés/buts de tout les attaquants. Rassurez vous, il en est de même pour l'adversaire !
      • Votre attaquant tire trop souvent de 35 mètres.
      • Le moral de votre attaquant est au plus bas, il maque de confiance en lui.
      • Votre attaquant se précipite trop, avortant ainsi ses occasions...
      • Votre attaquant est trop personnel, il ne joue pas assez collectif !

      Remèdes :

      • Mettre "rarement" en tir de loin.
      • Baisser un peu le tempo de votre équipe.
      • Parler individuellement à votre joueur en essayant de le rassurer, de le motiver !
      • Augmenter son "Entraînement Tir" pour améliorer sa finition, sa précision et donc son rendement, son efficacité !

    Vous voici donc arrivés au terme de ce Guide FMC "Tactique : Pour tout savoir !". Comme expliqué en préambule, l'aspect tactique est une des notions les plus importante à cerner afin de réussir ses aventures FM. Cependant, c'est également une notion extrêmement riche qu'il est parfois complexe à assimiler, les informations étant nombreuses, les possibilités infinies. Avec ce Guide FMC, avec l'expérience...vous parviendrez à décrocher de nombreuses victoires et qualifications !

    Source: http://www.fmcentre.fr

    More of FMCentre



    Share this post


    Link to post
    Share on other sites

    Ouai je l'utilise beaucoup enfn surtout quand j'ai commencé c'est vraiment super ce tuto de fmcentre très utile je vous dis prenez le temps de le lire ça vaut le coup :thumbsup:

    si tu as besoin me ferait plaisir de t'aider M-T pour poser les differents tutos ;)


    "Football Manager 2012 est arrivé. Avec lui, adieu à ta vie sociale, ta meuf, aux soirées entre potes et bonjour au coaching virtuel. Le vrai. Le seul. L'unique."

    mini_100926013739809815.jpg

    Share this post


    Link to post
    Share on other sites

    Tu m'en parlera :ninja:


    "Football Manager 2012 est arrivé. Avec lui, adieu à ta vie sociale, ta meuf, aux soirées entre potes et bonjour au coaching virtuel. Le vrai. Le seul. L'unique."

    mini_100926013739809815.jpg

    Share this post


    Link to post
    Share on other sites

    Join the conversation

    You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

    Guest
    Reply to this topic...

    ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

    Sign in to follow this  

    • Recently Browsing   0 members

      No registered users viewing this page.

    ×
    ×
    • Create New...