Jump to content
lilwyte59

Le Dernier Film Que Tu As Vu?


Recommended Posts

J'ai vu Creed 2 hier.

 

Révélation

Pour moi il est aussi bon que le premier.

 

J'ai surkiffé retrouver Drago cet ******é :wub:  (même sa femme). J'étais grave proche de l'écran dans la salle alors quand son fils pète les côtes de Creed j'ai bien cru qu'il avait broyé les miennes aussi ce con :lol: 

J'aurais aimé un petit fight entre Rocky et Ivan (j'ai vu un article sur une scène finalement coupée dans un aéroport).

Certes le happy end et la revanche était prévisible mais d'autres trucs m'ont surpris (je m'attendais pas à ce que Rocky refuse d'entraîner pour le premier combat, je pensais que sa fille ne serait pas sourde, etc.)

Je trouve qu'on a pas assez vu Stallone à mon goût (j'étais persuadé qu'il allait éteindre sa télé et rejoindre Creed au premier combat).

 

Autre petit petit bémol : la musique. J'aurais aimé un peu de rock à l'ancienne comme pour les Rocky (Survivor bordel !). Je suis bien conscient que c'est une autre génération toussa mais QUE du rap j'étais un peu déçu.

 

Edited by Fab'

Share this post


Link to post
Share on other sites

If Beale Street Could Talk : Une romance sociale très mélo dans le Harlem des années 70', la story est raconté de manière très littéraire.

Barry Jenkins confirme son grand talent de cinéaste et scénariste.

J'ai été touché par le jeu d'actrice de la jeune Kiki Layne qui dégage une grâce et légèreté à l'écran assez bluffante.

Regina King est toujours au top dans ce type de second rôle sur petit et grand écran.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nicky Larson avec la bande a Fifi, franchement j'ai aimé, si vous avez grandi dans les années 90 avec le Club Dorothée, foncez, nostalgie assurée et le film est vraiment fidele a l'animé qu'on a connu, y'a plein de reference a cette periode, si vous etes trentenaires c'est un film a ne pas manquez, vous ressortirez souriant et vous aurez passé un vrai bon moment et serez revenu 25 ans en arriere.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu Vice.

Christian Bale est génialissime et époustouflant dans ce biopic sur Dick Cheney en méchant sans charisme et pourtant il donne une épaisseur de fou à son personnage. Je kifferai grave le voir remporter la statuette pour cette interprétation. Amy Adams est toujours au top en leading ou supporting actrice, ainsi que l'ensemble du casting. C'est une magnifique dramédie satirique sans concession autour de l'ancien VP de l'administration Bush avec des conséquences catastrophiques. Adam McKay confirme avec ce movie tout le bien que je pensais déjà de lui après The Big Short et Succession. Il a clairement une patte spécifique dans cette univers, j'espère le voir continuer longtemps sur cette voie.

 

Vu La Favorite.

Un film assez drôle et à la fois assez tragique. C'est vraiment un délire bien tordu avec un casting féminin royal.

C'est sans doute le film le plus accessible de la filmographie de Yórgos Lánthimos et pourtant je suis pas un grand fan des films à costume d'époque.

 

Vu My Beautiful Boy.

Le traitement du sujet sur l'addiction et la dépendance ne nous apprend rien de nouveau, c'est avant tout dans le développement de la relation père / fils que le film trouve sa force et son intérêt. En cela, l'interprétation du duo Steve Carell / Timothée Chalamet est au top sans en faire trop, ils portent ce petit film. J'ai bien aimé la BO et la photographie un peu brumé de la west coast.

 

Vu Roma.

C'est une tonalité très douce qui se dégage de ce film, comme une sorte de mélancolie. Un récit très intimiste et autobiographique, un hommage aux deux gros personnages féminin de l'enfance de Cuaron à travers ce film. Le film prend vraiment son temps avec un rythme slow et pas mal de moments assez contemplatives. On peut avoir par moment l'impression de tourner un peu en rond à cause de certaines longueurs, mais ça n'enlève en rien la qualité globale du film à mes yeux. La photographie en noir et blanc est vraiment superbe, c'est la meilleure de l'année dernière avec celle du film Cold War.

 

Vu Arctic.

Un survival minimaliste à l'extrême et anti-spectaculaire, l’attraction principale du film étant Mads Mikkelsen dans un rôle de performance et quasiment sans dialogue. Il porte le film sur ses épaules avec peu de matériel à sa disposition, plus monolithique que jamais. Le genre de film qui devrait plaire à @Pauleta.48 :lunettes:

 

Edited by Rick

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Rick a dit :

Vu Arctic.

Un survival minimaliste à l'extrême et anti-spectaculaire, l’attraction principale du film étant Mads Mikkelsen dans un rôle de performance et quasiment sans dialogue. Il porte le film sur ses épaules avec peu de matériel à sa disposition, plus monolithique que jamais. Le genre de film qui devrait plaire à @Pauleta.48 :lunettes:

 

Il est dans ma short list, je vais voir ça très vite. J'adore les ambiances "glacées" comme ça.

 

J'ai également Polar qui est sur Netflix, à voir, toujours avec Mads, mais cette fois c'est un film super bourrin. Pas convaincu, mais beaucoup m'ont dit qu'ils ont aime sa perf sur facebook.


It’s the beauty, not the ugly, that hurts the most.

2.png

gen.png3.gif 3.gif

Le 08/03/2019 à 11:32 PM, Neyluj a dit :

@Gilles Verdez: finalement c'est peut-être le vrai vu qu'il a déjà effacé son message.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alita : Battle Angel Science-fiction/action basé du manga Gunnm que je connaissais vite fait. Très entertaining de Robert Rodriguez, j'ai pas vu le temps passer.

Mais quelle est la particularité de Zalem pour ceux dont Gunnm n'a aucun secret ? Hormis qu'ils semblent ne pas vivre dans une déchetterie à ciel ouvert ?


 

"THE WORLD IS PERFECT. PAY ATTENTION TO THE DETAILS." - RZA

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Sevoth-Tart a dit :

Alita : Battle Angel Science-fiction/action basé du manga Gunnm que je connaissais vite fait. Très entertaining de Robert Rodriguez, j'ai pas vu le temps passer.

Mais quelle est la particularité de Zalem pour ceux dont Gunnm n'a aucun secret ? Hormis qu'ils semblent ne pas vivre dans une déchetterie à ciel ouvert ?

On va faire la version courte (sans prendre en compte la suite Gunnm Last Order qui complique pas mal les choses). Je mets en spoil au cas où...

 

Révélation

L'élite intellectuelle vit là-bas. Une élite qui se croit pure (100% humaine). Elle est idéalisé par ceux d'en bas qui la voit comme un paradis. La réalité, c'est que ça peut se résumer grossièrement à une caste qui s'est isolé du reste du monde et qui les exploite pour maintenir son niveau de vie. ça va des ressources alimentaires au traffic d'organes, ceux du bas ne valant gère plus que du bétail à leurs yeux.  Tout y passe pour maintenir ceux d'en bas sous leur coupe: répression armée, promesse d'un accès à Zalem pour les plus méritants (mensonge complet car il faut y naître pour avoir le droit d'y vivre) et spectacles ultraviolents pour contrôler les foules. Je ne sais pas si ça a été évoqué dans le film vu que ça ne reprend qu'une partie du manga, mais l'ironie de la chose est que les habitants de Zalem, si fiers de leur pureté qui les rend supérieurs, ont tous leur cerveau remplacé par une puce lors d'un rite de passage à l'âge adulte, à leur insu. Ils sont donc moins humains que ceux d'en bas qui ont souvent le corps modifié mais un vrai cerveau.  L'antagoniste principal du manga, Desty Nova est d'ailleurs un habitant de Zalem parti vivre sur terre et qui connait ce secret (l'escamotage du cerveau).  Gunnm peut être vue comme une allégorie féroce de la société moderne. Mais je crois que tu l'avais compris ^^

 


 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Three Identical Strangers Un très bon docu sur une histoire vraie qui met en lumière une expérience révoltante...

J'y suis allé sans grosse attente mais ça m'a beaucoup touché. Il faudrait vraiment penser à enfermer certaines personnes.


 

"THE WORLD IS PERFECT. PAY ATTENTION TO THE DETAILS." - RZA

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Compañeros - la noche de 12 años Superbe film vu au Festival de Fribourg. Ils ont dit avant la projection que c'était le 3e long-métrage d'Alvaro Brechner, du coup les débuts de ce réalisateur m'intéressent. Ne lisez même pas le synopsis, allez le voir si vous en avez la possibilité. Ça ne laisserait personne de marbre.


 

"THE WORLD IS PERFECT. PAY ATTENTION TO THE DETAILS." - RZA

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Farming Toujours au Festival de Fribourg hier soir. Avec la présence d'Adebisi dans la salle :wub: je veux dire Adewale. Qui a ensuite répondu aux questions du public pour son premier film. Il narre sa jeunesse en Angleterre et comment il a vécu les humiliations, le racisme et rejoint les skinheads. C'est fou qu'ils ont toléré un Noir dans leur bande, mais ils sont complètement débiles alors rien d'étonnant. Ils savaient plus comment se comporter avec lui, desfois ils le rabaissaient puis c'était un membre à part ensuite :fou: au casting il y a Gugu-Mbatha Raw et Kate Beckinsale, et le chef des skins Levi on croirait presque qu'il est un suprémaciste dans la vie réelle.

 

C'était intéressant quand il a donné son opinion à un spectateur qui demandait l'évolution du racisme selon lui en Angleterre.

Il a dit que malheureusement les mentalités n'ont pas tant changé.

Que c'était pas aussi nauséabond et démonstratif que les années 60-80 mais les gens (sans généraliser) avaient toujours des pensées malsaines. Flippant.


 

"THE WORLD IS PERFECT. PAY ATTENTION TO THE DETAILS." - RZA

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dumbo Le petit enfant en moi s'est réveillé et a aimé le spectacle. Belle adaptation avec casting prestigieux, c'est la 3e collaboration entre Burton et Eva Green. C'est rassurant de se dire que Dumbo a évité la faillite de Disney en 1941 sinon on aurait peut-être manqué de beaux films.


 

"THE WORLD IS PERFECT. PAY ATTENTION TO THE DETAILS." - RZA

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je poursuis mon monologue...

 

Vu Gateways to New York, un docu sur Othmar Amman, l'ingénieur suisse qui a débarqué au début du XXe siècle aux USA, pris de l'envergure et dirigé plusieurs gros projets dont le pont Verrazano. Très intéressant, je déteste ce genre au cinéma mais j'ai fait une exception.


 

"THE WORLD IS PERFECT. PAY ATTENTION TO THE DETAILS." - RZA

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

moi dernièrement j'ai vu Mon Inconnue et j'ai beaucoup aimé, ça fait plaisir de voir de bonnes comédies françaises, bien jouées et plutôt bien ficelées 


Sans titre 1.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fisher avait aussi conseillé ce film bien qu'il s'attendait à rien de spécial au début.

 

Yuli Le parcours de Carlos Acosta de son enfance à Cuba pour devenir l'un des plus grands danseurs de ballet.

Bon film, les persos sont attachants.


 

"THE WORLD IS PERFECT. PAY ATTENTION TO THE DETAILS." - RZA

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 18/01/2019 à 9:30 AM, Gringo a dit :

Vu hier soir Le chant du loup.

J'avais pas entendu parler de ce film jusqu'à ce qu'il passe en "Soirée des passionnés" dans les Gaumont/Pathé, je l'ai donc découvert hier en avant première sans avoir trop d'infos dessus (à part qu'il y a des sous-marins et que c'est réalisé par un ancien diplomate).

 

Eh ben c'est très bon. Anxiogène, ambitieux et sobre, c'est une réussite. J'ai juste beaucoup de mal avec Red Kateb, qui à mon sens a aucune crédibilité dans ce rôle de Commandant, et un charisme/expression proches du néant.

Excellent film.

 

Même remarque, j'ai eu un peu de mal avec Red Kateb et Omar Sy comme commandants mais ce n'est n'était pas gênant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

At Eternity's Gate Willem Dafoe interprète Van Gogh, on se concentre sur ses tourments et sa solitude, sa relation amicale brève avec Gauguin, ses années difficiles à Arles et ses quelques accès de folie si on peut le décrire ainsi (pas vraiment ce que j'aurais écrit mais je trouve pas le mot qui sonne juste). C'est incroyable la variété des émotions que Dafoe parvient à transmettre, c'est vraiment l'un des tout meilleurs de tous les temps. J'ai pas peur du tout de me mouiller. Concernant le film, j'avoue que c'est pas facile de rentrer dedans. C'est ce genre de films où on tient (par envie et pas de force) grâce aux acteurs à mon avis. Oscar Isaac fait le taf, les acteurs secondaires sont bons.

Intéressé par Basquiat du même réalisateur maintenant (1996), je ne connais pas l'artiste ce serait l'occasion de le découvrir et voir comment Julian Schnabel qui est aussi peintre s'en sortait à ses débuts. Un autre film qui pourrait me botter se nomme Le Scaphandre et le Papillon, j'en ai entendu que du bien.


 

"THE WORLD IS PERFECT. PAY ATTENTION TO THE DETAILS." - RZA

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Mid90s : Belle surprise ce premier long-métrage de Jonah Hill, un petit teen movie nostalgie générationnelle sur un jeune ado le temps d'un été à Los Angeles, le film dégage une vibe très smooth/fun avec pas mal de moment drôle et de l'autre côté un désenchantement assez triste. La filiation et les références avec le cinéma des premiers films de Larry Clark, Harmony Korine (qui fait un caméo dans le film) et Gus Van Sant saute aux yeux, d'ailleurs, Jonah Hill ne s'en cache pas. La mise en scène et la direction d'acteurs est plutôt bonne.

 

J'ai bien aimé la B.O. old school avec pas mal de sons classiques que j'ai dans mon iPod, la photographie est vintage et bien estivale. Le mode de filmage est assez radical dans son format. Dans l’ensemble, c’est un premier essai réussi, je suis curieux de voir son prochain film, mais cette fois en appuyant moins sur ces références cinéphiles.

 

El Reino : Un thriller politique espagnol sur un groupe de politiciens très corrompus, le film est hyper prenant sur un rythme up tempo, j'ai pas vu le temps passé tellement la tension est palpable tout au long du film. Il y a pas mal scènes assez marquante, l'ouverture du film avec des dialogues dans tous les sens sur un gros rythme tel un scénario de Sorkin est sublime. Le film a obtenu 7 Goyas amplement mérité, tout est au top (acteurs, réalisation, scénario, montage, son).

 

Les Oiseux de passage : C'est construit tel un western sur plusieurs chapitres dans les années 70' où l'on voit les origines de la construction des puissants cartels de drogue colombiens et la naissance des guerres de clans. C'est un thriller dramatico-social, il n'y a pas de questionnement et réflexion morale, c'est très direct. On comprend pourquoi c'est complétement parti en vrille dans ces pays.

 

Us : Jordan Peele avait une énorme pression après l'immense succès de Get Out. J'ai bien aimé ce nouveau film dans l'ensemble même s'il est moins percutant que le premier à mes yeux. Par contre, je trouve qu'il a un peu déconné dans la dernière partie en donnant trop d'explications, du coup, on ressort avec plus de questions sur certains mystères du film autour des personnages, leurs origines et le concept global, c'est dommage. Bon heureusement que j'ai pu avoir un début d'explication sur pas mal de questions que je me suis posé à la fin du visionnage en consultant certains sites ciné US/FR.

Edited by Rick

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 30/04/2019 à 4:23 PM, Rick a dit :

Mid90s : Belle surprise ce premier long-métrage de Jonah Hill, un petit teen movie nostalgie générationnelle sur un jeune ado le temps d'un été à Los Angeles, le film dégage une vibe très smooth/fun avec pas mal de moment drôle et de l'autre côté un désenchantement assez triste. La filiation et les références avec le cinéma des premiers films de Larry Clark, Harmony Korine (qui fait un caméo dans le film) et Gus Van Sant saute aux yeux, d'ailleurs, Jonah Hill ne s'en cache pas. La mise en scène et la direction d'acteurs est plutôt bonne.

 

J'ai bien aimé la B.O. old school avec pas mal de sons classiques que j'ai dans mon iPod, la photographie est vintage et bien estivale. Le mode de filmage est assez radical dans son format. Dans l’ensemble, c’est un premier essai réussi, je suis curieux de voir son prochain film, mais cette fois en appuyant moins sur ces références cinéphiles.

Révélation

 

Je viens de le voir cet après-midi, idem sur ce que tu viens de dire.

Un film plus profond qu'il n'y paraît. Le thème principal selon moi est la solitude.

On remarque que ces enfants (ados pour certains) n'ont pas d'autres potes à part ce groupe de 5 quand Stevie fait son apparition.

C'est même un peu bizarre quand on voit un mec de 17 ans traîner avec le plus jeune. Stevie on devine qu'il a 11-12, pas plus. Ruben s'approche le plus de son âge.

Même le grand frère de Stevie, personnage secondaire, en souffre.

Ils sont sans père et il est en conflit avec la mère, Stevie le douche en lui criant qu'il est seul mais dans le sens "sans amis".

Bien aimé Ray alias le philosophe de la bande qui dit qu'au fond, même s'ils trouvent qu'ils ont une vie moisie, c'est encore pire pour d'autres.

 

 


 

"THE WORLD IS PERFECT. PAY ATTENTION TO THE DETAILS." - RZA

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...