Jump to content
Sign in to follow this  
La Furia Roja

Che : L'argentin


Recommended Posts


che_l_argentin_1.jpg





Cuba, 1952 : le général Fulgencio Batista fomente un putsch, s'empare du pouvoir et annule les élections générales. Bravant ce dictateur corrompu, un jeune avocat, Fidel Castro, candidat à la députation sous la bannière du Parti du Peuple, passe à l'action.
che_l_argentin_10.jpg
Dans l'espoir de provoquer un soulèvement populaire, il attaque avec 150 jeunes la caserne de Monaca le 26 juillet 1953. L'opération échoue ; Castro passe deux ans en prison. Amnistié en 1955, il s'exile à Mexico. Pendant ce temps, au Guatemala, un jeune Argentin idéaliste, Ernesto Guevara, se lance en politique. En 1954, lorsqu'un complot militaire soutenu par la CIA renverse le gouvernement, démocratiquement élu, de Jacobo Arbenz, Guevara se réfugie au Mexique. Après une première prise de contact au Guatemala, il rejoint un groupuscule révolutionnaire cubain. le 13 juillet 1955, dans un modeste appartement de Mexico, Raul Castro présente Guevara à son frère aîné, Fidel. Une rencontre discrète, qui marque une date clé dans l'histoire de Cuba. Guevara se voit immédiatement confier une opération de guérilla en vue de renverser Batista. Les Cubains affublent le jeune rebelle d'un sobriquet courant en Argentine : "Che". 26 novembre 1956 : Fidel Castro embarque pour Cuba avec 80 rebelles. L'offensive se solde par un massacre : seuls douze hommes en réchappent, dont le Che (médecin du groupe) et Castro. Réfugiés dans la Sierra Maestra, les "barbudos" déclarent la "guerre totale" au régime de Batista. Guevara prouve ses qualités de combattant et se rend indispensable à ses compagnons. La résistante s'intensifie, gange toute l'île. 1er janvier 1959 : les rebelles célèbrent leur victoire à Santa Clara, le dictateur s'enfuit. Fin de la 1ère partie...



Date de sortie : 07 Janvier 2009
Réalisé par Steven Soderbergh
Avec Benicio Del Toro, Demian Bichir, Santiago Cabrera Plus...
Film français, américain, espagnol. Genre : Biopic, Guerre
Durée : 2h 7min. Année de production : 2008
Titre original : Che Part 1


------------------------------------------------


Ce que j'ai apprécié dans ce film c'est qu'il ne tombe pas dans ces clichés, le projet était de montrer le point de vue complexe de Che et de la révolution cubaine autant avec ses défauts qu'avec ses qualités. Or, le cinéma avait toujours eu tendance à n'en retenir que la moitié, comme la conscience américaine, d'ailleurs. Réussi ici.
En revanche, il est certain qu'il faut aller le voir dans l'optique de s'intéresser à cette partie de notre Histoire, pas pour espérer voir 2h de guerre...
Guevara dit le Che est un personnage qui m'a toujours attiré. Je me suis même attaqué à sa bio que je n'ai toujours pas terminé. Bref j'ai donc courru voir le film au cinéma. Et pourtant les critiques sont féroces. Moi j'ai beaucoup aimé même si j'aurais préféré qu'on s'intéresse à la vie de cet homme avant qu'il arrive à Cuba, son tour en Amérique latine.... Bref il est vrai que le film ne bouge pas beaucoup mais c'était aussi comme ça dans la sierra maestra. L'ambiance est selon moi bien rendue.
Un des principaux points à souligner est le suivant : la ressemblance plus que frappante entre Del Toro et le Che. On se demande qui d'autre aurait pu joué ce rôle.
Vraiment, même pour ceux qui sont pas des fanas d'Histoire, ce film attire la curiosité et nous apprends très agréablement un tas de choses sur le mythe qu'est le Che, dans le sens où tous le monde le connait, mais pour beaucoup, de nom seulement souvent.

che_haut.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bé relater son tour de l'amérique du Sud n'aurait eté qu'un reemake de Carnet de Voyages

Edited by Puyolmania

dude-man.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

una muy wena pelicula


imagen-sin-titulo.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
una muy wena pelicula

:confused1:

Moi j'ai plutot aimé, même si je reste un peu sur ma faim. Enfin, comme l'histoire existe vraiment, c'est difficle de toucher ou améliorer le scénario. Mais le fait qu'il y est continuellement de l'action rend presque le film plat...

Enfin, en tout cas, l'acteur principal (Benicio Toro) a largement mérité son prix d'interprétation au Festival de Cannes l'année dernière. Et c'est vrai que la ressemblance est vraiment frappante...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...