Jump to content

Streaming Football : regarde Gratuit les Matchs de Football en Direct


Sign in to follow this  
amomo59

John Carpenter


Recommended Posts

image.jpg

On le dit fini, on le dit fatigué, on le dit déçu? Son dernier film, l?anarchiste et libertaire Ghosts of Mars, a fait exploser toutes les limites et les archétypes de son cinéma, et John Carpenter en a payé le prix: un échec monstrueux au box-office, et une critique destructrice, y compris parmi les fans de la première heure. Il est pourtant l?un des cinéastes les plus adulés au monde, quasiment le seul aux Etats-Unis à pouvoir se permettre d?apposer son nom au titre de ses films. Comme De Palma, comme Spielberg, il a ce privilège d?être la véritable star de ses films. Retour sur un artisan atypique, ayant imposé avec une grande modestie un style unique à Hollywood.



Cinéaste de gauche s'il en est, John Carpenter est un des grands analystes contemporains de la société américaine (au cinéma). Tandis qu'Hollywood voit le mal venir de l'autre, d'ailleurs (Independance Day, Armaggedon?), Carpenter stigmatise les institutions, la morale, la religion et la médiocrité au sein même de la société. Rien à voir pourtant avec Ken Loach et autres cinéma "réaliste".

1.jpg2.jpg


John Carpenter n'a pas oublié que le cinéma est avant tout une activité esthétique et c'est pourquoi il utilise le cadre du western et de la science-fiction pour exprimer ses idées. The fog est par exemple est un très bon film sur le rôle de la mémoire aux États-Unis. L'auteur y rappelle que la civilisation américaine s'est construite dans le sang et sur des massacres (Indiens, Viêt-Nam?).

Né en 1948 à Carthage (état de New York), John Carpenter passe son enfance à Boiling Green, petite commune du Kentucky. Son père est musicien et il apprend très tôt la musique (il est le compositeur de la majeure partie des musiques de ses films). Il s'intéresse très tôt à la science-fiction et voit tout ce que les années 50 ont pu produire de cinéma fantastique. Il réalise ses premiers courts-métrages dès l'âge de 14 ans. Ils ont pour titre Revenge of the colossal beast, The warrior and the demon, Sorcerer from outer space? Il crée même son propre fanzine consacré à la littérature et au cinéma fantastiques.

An 1968, il entre au département cinéma de l' University of South California qu'il quittera quatre ans plus tard avec son diplôme en poche. En 1970, dans le cadre de l'université, il réalise son premier court-métrage officiel, Resurrection of Bronco Billy. Il obtient pour son travail l'Oscar du meilleur court-métrage. Son film de fin d'études est un moyen métrage intitulé Electric Dutchman, qui deviendra en 1974 Darkstar au cinéma. En 1976, il réalise son premier film, Assault on Precinct street. Ce film est une sorte d'adaptation urbaine de Rio Bravo (1958) d'Howard Hawks qu'il vénère. Ceux qui ont vu le film et qui sont un tant soit peu attentifs auront d'ailleurs remarqué que le montage est signé John T. Chance, soit le nom du personnage interprété par John Wayne dans Rio Bravo. Il s'agit bien évidemment de Carpenter. On retrouve déjà beaucoup d'éléments du cinéma de Carpenter dans ce film : la fascination pour les couloirs et les espaces claustrophobiques, la prééminence de l'action sur l'explication (on ne saura jamais vraiment pourquoi le commissariat est assiégé tout au long du film).

5.jpg6.jpg


En 1978, il réalise le désormais très culte Halloween, avec Jamie Lee Curtis Ce grand ami de Wes Craven y fait montre d'une très grande maîtrise de la mise en scène, sans parler du magnifique thème qu'il a composé pour le film. Le film est largement supérieur à ce qui fait dans le domaine de l'épouvante à cette époque. Après le très bon Fog avec son actrice fétiche (qu'il épousera quelques mois plus tard), Adrienne Barbeau, Carpenter réalise son premier film d'anticipation, Escape from New York (1980), ou les aventures du flibustier Snake Plissken (magistralement interprété par Kurt Russell). Le film a souvent été sous-estimé. Pourtant, la photographie et la mise en scène y sont d'aussi bonne qualité que le casting (Adrienne Barbeau, Harry Dean Stanton, Donald Pleasance, Isaac Hayes et Ernest Borgnine !).

L'année suivante (1982), il enchaîne avec son premier film en studios et retrouve Kurt Russell dans le remake du film d'Howard Hawks (1951, non-crédité), The thing. Après l'adaptation très réussie du roman de Stephen King, Christine, Carpenter se lance dans un projet surprenant, Big trouble in little China (qu'un imbécile a décidé de traduire Les aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin - 1986). Ce film d'aventures se passe dans les bas-fonds de Chinatown et est un hommage au grand Tsui Hark (et à Kenji Misumi pour la série des Babycart). En effet, à l'époque, John Carpenter est un des rares Occidentaux qui a vu Zu, les guerriers de la montagne magique (1982), le film culte de Tsui Hark (mais pas son meilleur) et il a tenu à lui rendre hommage à travers ce film. Évidemment, le film fait un bide et n'est absolument pas compris par la critique, même s'il a été réhabilité depuis.

7.jpg4.jpg


Après le très beau Prince of darkness (Prince des ténèbres - 1987) avec Donald Pleasance, Carpenter signe le film le plus politique de l'année 1988 (et de sa carrière), avec They Live (Invasion Los Angeles). On reprocha juste à l'auteur son casting ; on aurait en effet préféré Kurt Russell au ridicule Roddy Piper dans le rôle principal. Les années 90 voient dans la filmographie de Carpenter une envie de plaire au public après de nombreux échecs commerciaux. Il réalise Les Aventures d'un homme invisible (1992) qui fut fort agréable pour une oeuvre de commande suivit du très bon remake du Village des damnés (1995),mais aussi celui de Snake Plissken, cette fois à Los Angeles (Escape from L.A - 1996) film au budget énorme mais qui réalisa un four face à la concurrence d'Independance Day sortie en même temps. Entre tout cela il sort l'un de ses plus grands films L'Antre de la Folie (1995) et pour le moment son dernier chef d'oeuvre.

Après la déception de Los Angeles 2013, les studios ont beaucoup de mal à lui donner leur confiance. Vampires, avec Sheryl Lee et James Woods sortie en 1999 est un nouvel hommage au western. Si le film est plutôt décevant, le premier quart d'heure est exquis et le mélange des genres (les vampires et le western) très réussi. C'est aussi son film le plus drôle. Dernier film en date Ghost of Mars (2001) est l'une de ses oeuvres les plus décriés et beaucoup pense que "Big John" n'est plus que l'ombre de lui même. Actuellement il participe à la série Masters of Horrors et en réalise un épisode dans chacune des deux premières saisons.


Filmographie


Réalisateur
Les Maîtres de l'Horreur (2006) - Saison 2
SÉRIE TV
épisode : 4
Les Maîtres de l'Horreur (2005) - Saison 1
SÉRIE TV
épisode : 8
Cigarette Burns (2005)
Ghosts of Mars (2001)
Vampires (1998)
Los Angeles 2013 (1996)
Le Village des damnés (1995)
L'Antre de la folie (1995)
Body bags(TV) (1993)
Les Aventures d'un homme invisible (1992)
Invasion Los Angeles (1989)
Prince des ténèbres (1988)
Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin (1986)
Starman (1985)
Christine (1984)
The Thing (1982)
New York 1997 (1981)
Fog (1980)
Halloween, La Nuit des masques (1979)
Assaut (1978)
Le Roman d'Elvis(1978)
Meurtre au 43e etage (1978)
Dark Star (1974) Edited by amomo59

logo_fullblue.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ghost of Mars m'a reelement decu ... tout simplement nul :wacko:

Quand j'ai vu que le realisateur etait Carpenter je m'attendais a un film d'un meilleur niveau ...


en sommeil ...



Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je dois être bizarre, j'avais adoré Ghosts of Mars... trop jouissif ce genre de films :lol::happy:

Mais c'est sur que c'est le genre de film, soit tu accroches, soit tu détestes :book:

J'ai l'antre de la folie en divx, je compte le regarder bientôt (avec le gars de Jurassic Park, il avait l'air pas mal) :thumbsup:


Tyrone Mears fan club

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui voilà Ghost of Mars ça fait du bien aux sens les plus primaires de l'être humain :lol:

En tout cas c'est un des mes réalisateurs de référence :)


logo_fullblue.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai vu tous les films de Carpenter :wub: Un réalisateur que j'apprécie beaucoup

Top 5 :

1. Halloween

2. Le Prince des ténèbres

3. Christine

4. Starman

5. L'antre de la folie

Share this post


Link to post
Share on other sites

0020.gif

efnytshirt30.jpg

Réalisateur

Les Maîtres de l'Horreur (2006) - Saison 2

SÉRIE TV

épisode : 4 la fin du monde 2star.gif

Les Maîtres de l'Horreur (2005) - Saison 1

SÉRIE TV

épisode : 8

Cigarette Burns (2005)1star.gif

Ghosts of Mars (2001)2star.gif

Vampires (1998)4StarSmall.gif

Los Angeles 2013 (1996)1star.gif

Le Village des damnés (1995)1star.gif

L'Antre de la folie (1995)2star.gif

Body bags(TV) (1993)1star.gif

Les Aventures d'un homme invisible (1992)1star.gif

Invasion Los Angeles (1989)2star.gif

Prince des ténèbres (1988)3star.gif

Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin (1986)4StarSmall.gif

Starman (1985)3star.gif

Christine (1984)4StarSmall.gif

The Thing (1982)5star.gif

New York 1997 (1981)5star.gif

efnyofficialbumpersticker.jpg

Fog (1980)3star.gif

Halloween, La Nuit des masques (1979)4StarSmall.gif

Assaut (1978)4StarSmall.gif

Le Roman d'Elvis(1978)1star.gif

Meurtre au 43e etage (1978)1star.gif

Dark Star (1974) 3star.gif

mexicanefnyposter.jpg

040846_ph1.jpg

assault-on-precinct-13.jpg

Edited by TheWildBunch22

 

GOUVERNEMENTS

ASSASSINS

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

moi j'ai hâte de voir Riot, l'idée a l'air pas mal.

sinon pour le passé

_ Starman m'a bien fait triper, Bridges est excellent, dire que Kevin Bacon aurait du avoir le role.

_ Prince des ténébres j'ai pas du tout aimé, que ca soit scénar, dialogues ou réalisation.

_ L'antre de la folie, l'idée est pas mal, quelques bonne scénes mais sans plus.

_ La nuit des masques, connaissant un peu j'avais pas du tout envie de le voir. J'ai été surpris, la pression monte bien du début à la fin, et puis c'est un peu le premier du genre. ( avec psychose bien sur)

_ Fog, oé pas mal. L'idée de départ est pas mauvaise non plus. même si le film est jamais amené au top niveau ca se regarde. les réactions des perso sont parfois abusé.

_ The Thing, j'ai aimé. j'aime les films ou on bouge peu de localisation. par contre les effets spéciaux apres tout ce qu'on a vu sont juste dégeu.

_ Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin, j'étais grave fonc-dé quand je l'ai vu. Je me souviens mettre ennuié un peu.

_ Vampires, bof bof. Visuellement correct. de bons passages encore une fois. mais peu d'interet tout de même.

_ Ghosts of Mars, moyen, comme celui du dessus.

_ Pour finir les films sur Snake Plisken, le premier est excellent, un gros scénar, visuellement énorme. et un personnage mythique. Le second, Los Angeles 1997, souffre de la comparaison avec le premier, étant identique sauf pour quelques rajout sans grand interet. à voir tout de même, surtout si on a pas vu Escape from NY

Edited by josUéSmalls

mini_100624011403696136286602.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

moi j'ai hâte de voir Riot,

:rolleyes: depuis le temps qu'il n'y a rien....

Les Aventures de Jack Burton

1ere fois pas terrible 2e et 3e fois genial.

Edited by TheWildBunch22

 

GOUVERNEMENTS

ASSASSINS

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

GOUVERNEMENTS

ASSASSINS

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...