Jump to content
  • Tu es un invité ?

    Bienvenue sur "Soccer's C'est le Football"

    Tous les amoureux FAIR-PLAY du Football se rejoignent sur notre site 100% GRATUIT pour partager ce merveilleux spectacle dans la meilleure ambiance.

     

    Tu aimes Le FOOTBALL ?
    Tu es arrivé au bon endroit pour suivre tes matchs en vidéo et partager ta vision dans nos débats relevés et toujours animés par l'Esprit Sportif.

     

    Tu trouveras toutes les ressources sur les jeux vidéo FIFA, PES et Football Manager (online, patchs, etc...) et aussi sur tout ce que tu aimes.

     

    Quand tu vas devenir un habitué de la communauté, tu seras honoré pour ta présence par tes futurs amis et tu revivras tes plus grandes joies en relisant ces messages qui t'avaient fait vibrer avec nous.

     

    Prêt à vivre le Football ? Inscris-toi maintenant (ça prend 1 minute) car "Soccer's C'est le FOOTBALL".
    Appuie sur "Ctrl + d" pour ajouter "Soccer's" à tes favoris et revenir souvent visiter la communauté du Football.

     

    Smiley tête au Football

Bocar

RC Strasbourg


Recommended Posts

Juste de la propagande, et puis il s'est fait relire pour bien mettre en forme son intw.


lienard2.jpg
"De l'UEFA à la CFA, les Strasbourgeois sont toujours là !"

Share this post


Link to post
Share on other sites
« J'assumerai »

Plutôt réticent à communiquer, Jafar Hilali, le principal actionnaire du Racing avec Alain Fontenla, a fini par rompre le silence. Alors qu'il se prépare à prendre la présidence du club strasbourgeois, le successeur de Jean-Claude Plessis dévoile ses intentions. S'il n'est pas à Strasbourg pour être aimé, il ne compte pas non plus y échouer.

« En tant que président, je ne veux pas être un boulet pour le sportif. Je me pose tous les jours la question du moyen d'apporter un plus. » Les propos de Jafar Hilali tendront à rassurer Laurent Fournier, lequel s'échine, contre vents et marées jusqu'ici, à montrer la voie à sa jeune troupe.

« En tant que président, je ne veux pas être un boulet pour le sportif. Je me pose tous les jours la question du moyen d'apporter un plus. » Les propos de Jafar Hilali tendront à rassurer Laurent Fournier, lequel s'échine, contre vents et marées jusqu'ici, à montrer la voie à sa jeune troupe.

- Après des mois de silence, vous acceptez de parler. Cela semble inconcevable pour un personnage aussi exposé que le propriétaire du principal club alsacien. Comment en est-on arrivé là ?

- Les conditions de mon investissement n'ont rien d'anormales. C'est par le biais d'un salarié de ma société que l'on s'est intéressé au Racing. C'était une équipe de foot qui allait mal, elle était 18e en L2, elle avait beaucoup de problèmes. Et c'est un club de l'Est de la France, dans une région saine, riche. Il y a des enjeux autour de ce club. En raison de la gestion de ces dernières années, le club avait besoin qu'on le rebooste un peu. On a procédé à l'achat pour 1,5 millions d'euros. Cela s'est fait vite, peut-être un peu trop.

«Je conçois que les gens qui suivent ce club depuis longtemps soient dégoûtés»

- Dix mois plus tard, les choses vont encore plus mal. Comment analysez-vous la situation ?

- Il y a quelque chose d'hallucinant. C'est comme un énorme accident. Je ne suis pas un accro du foot, contrairement à Alain Fontenla. Mais ce qui arrive provoque forcément de la déception. Et Strasbourg qui ne monterait pas, ce serait la risée de la France. Après, il faut s'efforcer d'analyser les choses avec du recul pour essayer de rebondir.

- On a le sentiment que les actionnaires du club ont multiplié les mauvaises décisions depuis une dizaine de mois. Ne s'agit-il pas d'une méconnaissance du foot qui a conduit le Racing où il en est ?

- Il y a des règles à comprendre, qui ne sont pas forcément compliquées. Après, je conçois que les gens qui suivent ce club depuis longtemps soient dégoûtés. Je pourrais faire tout ce que je peux, tant que le Racing n'est pas au moins en L 2, j'aurai tort. J'ai eu des discussions avec Rolland Courbis qui m'a dit qu'en huit mois, j'ai vécu ce que d'autres n'ont pas vécu en 20 ans. Mais si, à la fin, ça se termine bien...

Je découvre quelque chose de génial dans le foot, avec, d'un côté, le processus d'affolement collectif et de l'autre des gens qui s'en tiennent à une direction et à une loyauté. Ça me plaît.

D'un autre côté, je sais aussi qu'on n'a pas à faire à un milieu de moutons. Il y a différentes catégories de gens, ceux qui ont l'info, ceux qui ont un ressenti, ceux qui s'en tiennent à une position ferme et définitive. Aujourd'hui, je ne cherche pas la reconnaissance. Je veux être heureux si le Racing monte en L 2.

- Quels sont vos objectifs et la méthode que vous comptez privilégier pour les atteindre ?

- Dans un premier temps, il faut établir une certaine stabilité. Il y a eu trois présidents différents. Aujourd'hui, je ne veux plus que l'on me mette de bâtons dans les roues. Si ça ne devait pas marcher, j'assumerai. Je serai président à la fin du mois.

« Le Racing, c'est un énorme club dans l'absolu »

Ensuite, dans ma démarche, il s'agit de distinguer le sportif et le reste du club. On n'est pas à Luzenac. Le Racing, c'est un énorme club dans l'absolu, c'est une grosse entreprise, c'est peut-être une trop grosse entreprise. En tout cas, Jean-Claude Plessis m'a encore décrit l'ambiance à Ohlungen, dimanche. Ça n'a rien à voir avec un club comme Sochaux.

On se retrouve dans une région avec une identité forte, dans une ville multiculturelle comme Strasbourg. Lorsque j'ai rencontré Philippe Richert, je lui ai d'ailleurs proposé de rebaptiser le club, qui deviendrait le Racing Club de Strasbourg Alsace. Parce que fondamentalement, on se retrouve d'abord dans une région de foot.

- Connaissant la difficulté des greffes tentées par le passé, ne craignez-vous pas de vous retrouver en première ligne ?

- Je sais qu'il y a eu Daniel Hechter, McCormack ou même Alain Afflelou qui ont échoué ici. Initialement, je n'avais pas la volonté de mettre la main à la pâte. Mais on est dans un environnement où l'on veut savoir qui il y a derrière. On espérait un schéma autre que le président-actionnaire. Visiblement, ça ne marche pas.

Dans le processus, il est clair qu'on a perdu beaucoup de temps. En tant que président, je ne veux pas être un boulet pour le sportif. Je me pose tous les jours la question du moyen d'apporter un plus. Dans ma tête, par exemple, ce n'est certainement pas en assistant aux matches. De la même manière, je ne peux pas incarner le club de toute une région.

« Jean-Luc Witzel va remplacer Jean-Claude Plessis au directoire »

Mais un boss c'est un boss et il décide de tout. Prochainement, Jean-Luc Witzel (ndlr : l'actuel directeur sportif) va remplacer Jean-Claude Plessis au directoire et je remplacerai Jean-Claude Plessis à la présidence. J'espère que ce dernier acceptera de rester dans un vrai rôle de représentant du club.

- Il reste que les finances du club inquiètent...

- Je suis allé avec Alain Fontanel (nldr : l'adjoint au maire en charge des finances) devant la DNCG et la trésorerie est assurée jusqu'à la fin de la saison. Ensuite, le budget du club et les investissements ne sont pas la question. Pendant le naufrage, le Titanic aurait bénéficié des plus grands investissements, cela n'aurait rien changé.

Sur les neuf millions d'euros pour la saison, six sont consacrés au sportif, avec un budget fort pour la formation. Trois pour l'extra-sportif, c'est trop. Or, il faut un attaquant et un milieu offensif pour donner un coup de pouce. J'espère que la DNCG nous autorisera à recruter. On voulait investir les 600 000 euros obtenus avec le transfert de Bah dans l'effectif. La DNCG ne nous l'a pas autorisé.

« Je ne vais pas faire plaisir à tout le monde »

- En vous dévoilant, avez-vous le sentiment de franchir le pas ?

- Ça fait trois mois que je l'ai franchi. Je vais chercher à dissiper les incompréhensions, mais il n'y a que le résultat qui m'intéresse. On a fait le procès de la communication. Mais je sais que je communique mal. Et dans les prochains temps, je sais aussi que je ne vais pas faire plaisir à tout le monde. Je sais que j'ai fait des erreurs, notamment par rapport aux supporteurs. J'ai ainsi rouvert le kop. Mais j'ai surtout le souci de créer les conditions pour que ça marche. On n'est évidemment pas obligé de m'aimer, mais tout le monde doit faire pour que ça aille mieux.

Propos recueillis

par François Namur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de voir que Parienté est à l'essai chez vous.

J'espere qu'il convaincra le staff et qu'il signera, ce mec mérite de retrouver un club.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai entendue parler de Moussilou et Rothen sa serait bien :thumbsup:

Dommage pour Plessis il était Good :thumbsup:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Masse salariale encadré donc les rumeurs, perso' j'y fais pas attention. On aura surement aucune recrue.


"Un seul amour et pour toujours : Racing Club de Strasbourg !"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je le voulais ce 20000ème posts :colere01:

Jafar Hilali veut relancer Camadini

Désireux d’enrôler un milieu de terrain relayeur, Jafar Hilali a, selon nos informations, récemment proposé à… Pascal Camadini, toujours officiellement coordinateur sportif du Racing, mais confiné à des missions subalternes, de rechausser les crampons. Le Bastiais, qui a raccroché en 2008, n’a pas souhaité commenter notre information. Depuis sa retraite, l’ancien pro, aujourd’hui âgé de 38 ans, n’a cependant pas pris un gramme. « Mais ce n’est pas parce qu’on est mince qu’on peut encore jouer au foot à mon âge », s’est-il contenté d’indiquer. L’ancien Mulhousien Laurent David, convaincant chef d’orchestre du jeu de Plabennec, prouve le contraire à bientôt 40 ans. Même si elle a peu de chances d’aboutir, cette démarche offre un avantage : les émoluments du Corse ne viendraient pas alourdir la masse salariale toujours encadrée du RCS.

L'Alsace

Non, ceci n'est pas une blague.


lienard2.jpg
"De l'UEFA à la CFA, les Strasbourgeois sont toujours là !"

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je le voulais ce 20000ème posts :colere01:

Le comble c'est que c'est Lensois ... :ninja:

Sinon arrêtez de parler de recrue a part des départs il n'y aura aucune recrue vu l'encadrement de la masse salariale ...

Pour camadini mouai le national sa suffirait encore a 38ans y a qu'a voir Vairelles a Gueugnon ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

La news de Camadini je l'ai relu 2 fois lol. Un joueur d'expérience qui joue en national à 38 ans pourquoi pas, mais le gars il devrait sortir de sa retraite ? Lol c'est qd même du sport de haut niveau (même si c'est "que" le national) mais il faut un minimum d'entrainement pour garder un bon niveau physique.

Si Zidane veut sortir de sa retraite pr nous aider par contre je dit pas non :lol::ninja:


"Un seul amour et pour toujours : Racing Club de Strasbourg !"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'y a même pas à discuter pour Camadini ! Je ne sais même pas comment l'idée de le remettre sur les crampons a pu traverser l'esprit de notre cherJafar.


lienard2.jpg
"De l'UEFA à la CFA, les Strasbourgeois sont toujours là !"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un peut de sérieux... t'est surement trop jeune pour Hilali :ninja: minimum 38 ans pour jouer.


"Un seul amour et pour toujours : Racing Club de Strasbourg !"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon la messe est dite ... 4-0 pour Strasbourg à quelques minutes de la fin ...

Victoire large du Racing ...

Les buts :

38e Ledy

71e Ahoueya

73e Hadji

83e Ledy

Share this post


Link to post
Share on other sites

une vrai victoire qui fait qd même plaisir...


"Un seul amour et pour toujours : Racing Club de Strasbourg !"

Share this post


Link to post
Share on other sites

on se situe vers le milieu/bas niveau du tableau tout de même, c'est HALLUCINANT!!!


( ((

\ =\

_\_ `-\

(____))( \----

(____)) _

(____))

(____))____/----

Share this post


Link to post
Share on other sites

Large victoire, mais ce qu'il manque pour l'instant, c'est une série de 3-4 victoires de suite, pour pouvoir éventuellement espérer mieux que le ventre mou du classement.


lienard2.jpg
"De l'UEFA à la CFA, les Strasbourgeois sont toujours là !"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Exactement faudrait commencer à gagner à l'extérieur et là on pourra enfin dire qu'on peu espérer quelquechose


1er club a avoir gagné toutes les compétitions nationales

5è club a avoir atteint la barre des 2000 matchs en ligue 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Demander à Camadini de rejouer, on aura vraiment tout vu au Racing ! :ninja:

Sinon, bonne victoire, même si c'était pas face à une grosse équipe, ça faisait longtemps qu'on avait plus vu un score comme ça ! :cowboy:


...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.


  • Promotion

  • Promotion

  • Promotion

×
×
  • Create New...